DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 11 jours, 16h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 20, Chapitre 98.

Chapitre 98

Tandis que Cell revenait victorieux vers son espace 17, deux combattants se préparaient mentalement. Il s’agissait de Tapion de l’univers 3 et de Kulilin, de l’univers 9. Si le premier n’avait pas encore combattu à cause de l’abandon prématuré d’un Namek de l’univers 10, le second avait montré des talents efficaces contre son premier adversaire, Sauza de l’univers 8.

Le combat qui allait se dérouler à la suite de Cell contre le pirate de l’espace Bojack allait déterminer le niveau du musicien Tapion et permettre au Maître des tortues de confirmer sa force et sa détermination.

Tapion n’était pas un guerrier extraordinaire : Il était le premier à le reconnaître. Avec son petit frère, Minosha, il avait pourtant dû affronter une créature surpuissante répondant au nom d’Hildegan. Heureusement, la force, physique ou psychique n’était pas toujours déterminante lors d’un affrontement. Une astuce, une stratégie, et parfois même une volonté inébranlable, pouvaient changer la balance. Pour neutraliser Hildegan, il fallait réunir un ocarina, sur lequel fredonner une mélodie, une épée magique et un pouvoir permettant de sceller un être démoniaque en soit. Cela avait permis le salut du peuple de Tapion et Minosha qui furent célébrés comme de grands héros.

Le problème avait été la suite : les deux frères étaient incapables de retenir bien longtemps dans leurs corps les moitiés respectives du monstre. Eux aussi furent scellés dans des boîtes à musiques, puis jetés dans l’espace pour que personne ne puisse jamais reconstituer Hildegan.

Aujourd’hui, Tapion était là et prêt à se battre dans ce tournoi afin d’obtenir un voeu.

Kulilin venait pour le challenge. Un voeu ? S’il le souhaitait, il pourrait en faire un avec les Dragon Balls de son univers mais il n’en avait aucun à formuler. Son seul souhait était de se battre contre divers combattants formidables. Cependant, il y avait une petite nuance. De par son vécu, il savait qu’il existait des êtres abominables dans les différents univers, de terribles adversaires que ses compagnons et lui avaient déjà dû affronter. Lorsque les Vargas étaient venus chez eux pour leur proposer ce tournoi multiverse, Kulilin, Yamcha et Tenshinhan s’étaient rappelé ces affrontements. C’était aussi pour surveiller tout ça qu’ils étaient venus.

Et ils avaient raison. Ils connaissaient certains adversaires parmi les autres participants. Les Saiyans de l’univers 13, Coola et certains de sa clique de l’univers 8, Dabra et Babidi de l’univers 11, #16 de l’univers 12. Il y avait aussi Videl des univers 16 et 18. Chose étonnante, il y avait des cyborgs, #17 et #18, mais différents de chez eux. Kulilin était intrigué par ces univers où l’histoire avait complètement basculé à partir d’un seul point quelque part sur la ligne du temps. Une décision, une réaction, le hasard… un rien pouvait mener deux univers semblables à des opposés. Si Kulilin avait déjà commencé à en apprendre plus sur quelques univers, il lui restait encore beaucoup à apprendre.

” Notamment sur ce Saiyan, Son Gokû qui me connait très bien.”

– Nous invitons Tapion de l’univers 3 et Kulilin de l’univers 9 à monter sur le ring !

L’annonce sortit Kulilin de ses pensées. Il reçut des encouragements de la part de ses amis puis regarda Tapion un peu sur sa gauche, devant lui. Il demandait l’aide d’un Namek organisateur.

– Monsieur l’organisateur, vous pouvez m’y mener ?

Le Namek hésita une seconde avant de commencer à léviter au-dessus du sol. C’était la seconde fois depuis le début du tournoi. La première participante à ne pas pouvoir monter jusqu’au ring seul avait été Syd, de l’univers 6. Il s’agissait d’une de ces filles du même univers que Bojack, mais qui n’étaient en rien ses alliées. Syd avait péri face à Vegeta de l’univers 13, qui s’était montré impitoyable.

Cette fois c’était Tapion qui demandait de l’aide. C’était une surprise pour beaucoup de monde, dont les spectateurs. C’était un très mauvais point pour le guerrier de l’univers 3, sur lequel peu de monde pariait. À moins qu’il ne s’agisse d’un canular, une stratégie visant à faire croire qu’il ne savait pas voler, pour mieux surprendre son adversaire.

Si c’était le cas, Kulilin ne se ferait pas avoir. Il était assez doué pour faire attention à ce genre de choses. Le Namek avait hâte de voir de quoi il en retournait. Il attrapa le poignet de Tapion et le souleva avant de se diriger vers le ring. À quelques mètres au-dessus de sa surface, l’organisateur sentait déjà la gravité dix fois supérieure qu’au tour précédent, et cent fois supérieur à la normale. Il lâcha Tapion qui tomba face contre terre immédiatement.

Le Namek voulut s’excuser. La gravité était un peu trop forte même pour lui. Il avait eu du mal gérer le vol, et par sa faute, il avait fait tomber le combattant.

“J’ai beau être un Namek combattant de haut niveau, cette gravité me semble énorme. Alors qu’eux, ils ne voient pas la différence !”

Il releva la tête pour voir un nain portant une carapace de tortue sur le dos. Il avait sauté haut depuis son espace 9, et maintenant il descendait… ou plutôt il tombait, et pas sur ses pieds ! Kulilin s’écrasa dos contre le ring, près du Namek qui lui tenait debout, et de Tapion, toujours face contre terre.

– Urgh, je pèse une tonne ! souffla Tapion qui tentait vainement de se relever.

– Nom d’une tortue rhumatisante ! s’exclama Kulilin en battant des pieds, lesquels ne touchaient même pas le sol.

À l’évidence, ni l’un ni l’autre n’arrivait à se dépêtrer de cette gravité… Et si cela étonna le Namek, que dire de tous les spectateurs ? Que pouvait donner un combat entre deux adversaires qui ne pourraient que ramper sur le ring ? Et encore…

– Enveloppe-moi de ton aura… souffla soudainement Tapion à lui-même.

– Bon ben... Kaîoken puissance un. fit Kulilin au même instant, arrêtant par la même occasion de battre des pieds dans le vide.

Les deux combattants gagnèrent immédiatement en force. Une aura rouge resplendissait autour de l’humain, tandis qu’une autre, violette, apparut autour de Tapion. Tous deux se relevèrent comme si la gravité était redevenue normale, puis ils se jaugèrent du regard pendant un instant.

– N’hésitez pas à abandonner, si vous voulez, déclara Tapion en premier.

– C’est gentil, mais je ne voudrai pas être venu pour rien, lui répondit simplement le nain barbu.

Tapion brandit son épée et la tint devant lui. Cette lame tenue par n’importe quelle créature lambda ne vaudrait rien. Mais entourée de l’aura de son porteur, elle pouvait trancher net bien des choses ! Kulilin le savait. Le Ki était plus puissant que toute arme physique, fabriquée à la main ou par des machines. Mais si Tapion possédait une arme tranchante efficace, Kulilin portait sur son dos la meilleure défense : une carapace en katchin, le métal le plus dense et le plus dur de tous les univers. Mais ce n’était pas pour ça que l’un était en position d’attaque et l’autre de défense. L’épée fermement tenue dans sa main droite, Le poing gauche prêt à frapper, Tapion était en position de défense. Il était évident qu’il n’allait pas attaquer en premier. Kulilin restait bien droit. On aurait dit qu’il n’était prêt à rien, ni à l’assaut de son adversaire, ni à attaquer lui même. En dépit de son âge, Kulilin était très vif. Il était capable de réagir en une demi fraction de seconde.

Il évaluait aussi son adversaire. Le petit homme tentait de percevoir le Ki qui se dégageait de Tapion par le biais de cette aura qui l’entourait, et d’en mesurer la force.

En vain…

Il y avait un côté très mystérieux à ce pouvoir. Seul, Tapion ne semblait pas en mesure de résister à une gravité cent fois plus élevée que la normale universelle. Grâce à quelques mots, ce pouvoir s’était dévoilé et lui permettait de se tenir debout. On aurait dit le Kaiôken, mais on aurait dit autre chose. Un pouvoir héréditaire ? Une manipulation génétique ? Un pouvoir mystique provenant d’un objet en sa possession ? Si c’était le cas, lequel était-ce ? Son ocarina ou son épée ? Une autre question lui venait à l’esprit : quelle était la durée de ce pouvoir ?

“Il est en position de défense... je ne dois pas faire durer le Kaîoken, il faut que j’attaque.”

Fonçant droit et à toute vitesse sur son adversaire, Kulilin lâcha la canne qu’il tenait de sa main droite. De son autre main, il fit glisser la carapace en katchin afin de pouvoir s’en servir comme bouclier. Tapion réagit rapidement. Il prépara son coup et flanqua un grand coup d’épée de bas en haut sur son adversaire. L’homme chauve para grâce à la carapace, que Tapion pensait couper en deux. Au lieu de ça, l’épée sembla rebondir dessus. L’onde de choc fit vibrer l’arme tranchante, jusqu’à en faire mal aux poignets du musicien. La surprise l’empêcha de frapper d’un coup de haut en bas à temps : Kulilin lui flanqua un coup de coude dans son ventre. Avant même de prendre le temps de vérifier si son coup avait eu l’effet escompté, il utilisa sa rapidité pour se retrouver derrière Tapion. Il parvint à lui donner un grand coup de pied, l’envoyant valdinguer quelques mètres plus loin, à terre, laissant même une longue traînée sur le sol.

Kulilin resta à sa place, attendant la réaction de Tapion. Il se relevait et n’avait pas l’air d’avoir souffert.

“Quelle résistance ! Il a une sorte d’écran de protection. Il faudra que j’y aille plus fort pour la franchir et flanquer des coups plus sérieux...”

Tapion rangea son épée. Il avait comprit qu’elle ne servirait à rien.

“Il est beaucoup trop rapide pour moi... je n’arrive pas à le toucher. J’aurai à peine le temps de réagir… Et cette carapace semble indestructible.”

– Désolé. Je vais devoir être plus violent, alors, fit Tapion à son adversaire.

“Plus violent ? Il ne m’a même pas touché ! s’étonna Kulilin en entendant les paroles du musicien. Comment peut-il parler de “plus” violent ?”

Tapion mit sa main gauche sur son poignet droit dont le poing était fermé. Il cria :

– Sors et combats pour moi !

Immédiatement, Kulilin comprit l’origine de l’aura et du pouvoir de Tapion : une créature la lui donnait. Une créature qui allait donc apparaître et combattre à la place du musicien… Ce qui n’allait pas le disqualifier. Il aurait deux adversaires à battre en même temps.

L’aura de Tapion se déploya autour de lui, puis grandit, et enfin tournoya frénétiquement, telle plusieurs tornades dont il était semblait être l’origine. Kulilin ressentit comme un vent furieux qui lui fouettait le visage. Puis les tornades formèrent une épaisse fumée qui prit une forme, avant d’apparaître en chair et en os. C’était une créature aussi énorme que laide, et sûrement aussi tout aussi dangereuse.

Aussi grand qu’un Oozaru, voire même un peu plus, il possédait deux grosses pattes griffues supportant deux grandes jambes en équerre. S’il pouvait les tendre, il aurait pu doubler sa hauteur ! Son torse était imposant, très large. Il avait au deux gros bras pourvus de grandes mains aux griffes acérées. Enfin, sa tête était digne d’une histoire fantasmagorique et semblait être issue des pires cauchemars que pouvaient avoir les enfants... À cela s’ajoutait une très longue queue dotée en son bout d’une pique à l’allure forte tranchante.

Face à Kulilin, qui déjà était petit, ce monstre en imposait beaucoup.

– Là... c’est autre chose !

Il avait déjà combattu un Oozaru. C’était à l’époque un de ses plus effroyables combats. Mais à côté d’un tel monstre, un Oozaru semblait être une grosse peluche amicale.

Parmi les spectateurs du tournois, c’étaient des exclamations de joie qui ressortaient le plus. Parmi les autres combattants, les réactions étaient diverses et variées, en fonction de s’ils connaissaient ou pas Tapion. Vegetto sourit, se rappelant que dans son univers Tapion avait été incapable de contenir Hildegan en entier en lui. Gokû s’étonna de le voir apparaître sous la demande du musicien. Il se demanda comment ils avaient pu devenir amis.

Ils ne savaient pas encore que Tapion n’était pas réellement l’allié d’Hildegan. Son ami, c’était Raichi. C’était grâce au talent de ce scientifique que Tapion était parvenu à garder sous son contrôle Hildegan et le faire obéir à ses ordres.

– À l’attaque, souffla Tapion.

Le monstre poussa un hurlement, se tourna vers le petit nain qui se demandait encore comment affronter un tel monstre, puis tenta de l’écraser d’une patte.

Pour un monstre de cette taille, et sous une telle gravité, il se déplaçait très vite. Toujours vif, Kulilin en réchappa de justesse en effectuant un bond vers l’arrière. Il prit un peu de distance en reculant encore un peu.

– Désolé, je ne suis là que pour le voeu, fit Tapion plus pour lui même que pour Kulilin. Il avait un peu honte de ne pas se battre lui-même, mais le fair-play était mis de côté pour atteindre son but.

Son adversaire ne s’avouait pas vaincu. Ses mains dans une position bien connue, il concentra son Ki :

– Kame... Hame... Ha !

Le trait d’énergie fila sur la patte d’Hildegan qui avait failli écraser le petit chauve.. et rebondit tout simplement dessus, se perdant dans les airs.

– Ah… fit Kulilin surpris.

La contre-attaque du monstre ne se fit pas attendre. De sa gueule jaillit un énorme jet de flammes.

– Kaiôken supérieur ! cria Kulilin pour s’échapper des flammes ardentes à temps. Kienzan ! cria-t-il encore alors qu’il volait toujours en s’éloignant du monstre.

Le disque d’énergie s’était rapidement créé au-dessus de sa paume. D’un geste net et précis, il l’envoya vers la tête du mastodonte.

Là où il aurait dû y avoir un impact, rien ne se produisit. L’énorme monstre sembla se changer en tornade, et le disque d’énergie la traversa comme s’il n’y avait jamais rien eu. Le Kienzan continua sa course jusqu’à heurter le bouclier invisible protégeant le public.

– Rien ne le touche celui-là ! Bon, de toute façon, il est clair que ce n’est pas lui qu’il faut attaquer…

Alors que la fumée se rapprochait de lui, commençant même à se rematérialiser, Kulilin fila vers le sol, puis vola en rase motte vers Tapion. Il restait encore une dizaine de mètres à parcourir quand il perçut le mouvement de la queue tranchante du monstre vers lui. Kulilin parvint une nouvelle fois de justesse à esquiver le coup, laissant échapper au passage une exclamation de surprise.

Mais le monstre n’en avait pas fini. Il frappa du poing vers le sol qu’il fracassa là où aurait dû se tenir Kulilin. Il avait échappé au coup en prenant rapidement de l’altitude. Mais une nouvelle fois, il eut affaire à sa queue tranchante, qui par deux fois failli le toucher. Essoufflé, Kulilin se posa sur le sol face au monstre.

– Enfin, il se fatigue... C’est bientôt fini, pensa Tapion.

Le monstre tardait à attaquer. Cela laissa assez de temps à Kulilin pour établir une stratégie efficace.

Le monstre était rapide et puissant. Aucune attaque ne semblait pouvoir le toucher : soit l’attaque était assez faible pour rebondir sur son corps, soit le monstre se dématérialisait en fumée pour esquiver le coup. Le monstre était contrôlé par Tapion qui donnait des ordres. La question était de savoir si neutraliser Tapion ferait disparaître Hildegan ou non… Encore faudrait-il réussir à s’approcher assez près du musicien, que son monstre protégeait avec efficacité !

Et Kulilin eut une idée. Il leva les bras au ciel. Hildegan attaqua de son poing mais Kulilin sauta en arrière pour esquiver le coup qui fracassa le ring. Puis, il tendit les bras vers Hildegan. Un rayon d’énergie s’en échappa, mais passa juste au-dessus de l’épaule gauche du monstre.

Yamcha le farceur, à l’espace réservé à l’univers 9, n’hésita pas à se moquer de ce coup raté :

– Et voilà, cela devait arriver ! Il ne sait plus viser ! Les misères de l’âge… ça ne risque pas de m’arriver à moi !

– Crétin, pesta Videl près de lui et qui comprenait bien de quoi il s’agissait. C’est le Kakusan Kienzan !

– Mon dernier coup ! fit Kulilin en faisant exploser la boule d’énergie qui avait dépassé Hildegan.

De cette explosion naquit plusieurs Kienzan qui filèrent vers le goliath sous différents angles. Comme précédemment et comme Kulilin l’espérait, Hildegan se changea en tornades effrénées. Son Gohan se rappela de quelque chose, un semblant de déjà vu. Il n’avait que cinq ans alors mais Piccolo, lui, se rappelait très bien :

– Il a utilisé cette technique contre les Saibamens et les Saiyans.

– Une chouette technique, avoua Vegeta. Mais elle ne m’avait rien fait à l’époque. Je me souviens du Kienzan qui aurait pu trancher Nappa. S’il avait utilisé l’attaque d’aujourd’hui à l’époque, moi seul en aurait réchappé.

– Vegeta qui fait un compliment, c’est rare, fit Son Gohan en souriant.

– Je reconnais quand un nabot a de l’inventivité.

– C’est vrai, reprit Piccolo. En quelques mois, il a inventé plusieurs techniques. Dans cet univers, il a progressé, les a associées et améliorées.

Piccolo se souvint aussi du premier tournoi auquel il avait participé en vue d’éliminer Son Gokû puis conquérir la Terre. Il avait affronté Kulilin et celui-ci lui avait donné un peu de fil à retordre. Déjà à l’époque, il avait compris que conquérir la Terre n’allait pas être une chose aisée. Aujourd’hui, il ne fallait même plus y penser...

Contrairement aux précédents et contrairement aux boules d’énergies du Kakusan Kikoha qu’il utilisait il y a longtemps et dans d’innombrables univers, les Kienzan semblaient doués de raison. Après avoir traversé les tornades, ils effectuaient un demi- tour pour attaquer de nouveau. Multipliée par sept, cette attaque avait pour effet sur Hildegan de le laisser à l’état de vapeur : il n’avait pas le temps de se rematérialiser.

Tapion le comprit très vite :

– Il va profiter du fait qu’Hildegan soit en fumée pour venir m’attaquer. Je dois être…

– Kaiôken max !

Kulilin était déjà tout près. Il avait utilisé toutes ses ressources pour être le plus rapide possible. Tapion ne l’avait pas vu venir, et il ne parvint pas à échapper à l’énorme coup de poing dans son ventre. Malgré l’aura qui le protégeait, il eut le souffle coupé et tomba au sol.

“Sois gentil et reste trente secondes comme ça.” dit Kulilin. Les règles du tournoi demandaient d’être inconscient trente secondes pour perdre, mais il avait remarqué lors du combat de Yamcha qu’être incapacité pendant cette même période suffisait. Alors que #18 de l’univers 14 était consciente mais immobilisée au sol, un Varga s’était mis à compter les secondes.

“Je n’ai pas l’expérience pour un tel combat…” pensa Tapion qui souffrait trop pour bouger. Il tentait vainement de reprendre sa respiration, tout en se relevant avant la fin du décompte imparti de trente secondes… .

Heureusement, il pouvait encore compter sur Hildegan. Une petite tornade proche se matérialisa et la queue tranchante du monstre fila sur Kulilin. Utilisant encore le Kaiôken, le petit homme l’esquiva. Juste après, un Kienzan traversa la queue, qui redevint fumée.

Derrière Kulilin, une autre tornade se formait et en sortit un poing énorme. Utilisant le Kaiôken maximum qu’il pouvait supporter, il se retourna et bloqua le poing, qui lui fit tout de même mal aux bras, le poussa sur plusieurs mètres dans les airs, et l’empêcha de voir un autre poing arriver sur le côté. Kulilin eut la fraction de seconde nécessaire pour pousser le Kaiôken au-delà du supportable, juste le temps de l’impact. Celui-ci lui sauva la vie car sinon ce coup l’aurait tué immédiatement.

Propulsé vers le ring, Kulilin parvint à reprendre le contrôle de son corps juste à temps pour ne pas le heurter. Cependant, il vit filer vers lui encore un de ces énormes poings. Il esquiva le coup qui fracassa le ring une nouvelle fois.

Il ne restait plus beaucoup de temps à tenir, mais le kaiôken devenait insupportable, au point de brouiller la vision du petit chauve. Il ne perçut pas que derrière lui se matérialisait encore une partie du corps de Hildegan. La queue tranchante vint frapper Kulilin dans le dos , ne le tuant pas, mais le propulsant avec force contre le ring.

Kulilin ne résista pas aux deux chocs et sombra dans l’inconscience. Tandis que Tapion se relevait enfin, les Vargas confirmèrent le résultat du combat :

– Victoire de Tapion de l’univers 3 !

Malgré cette victoire, il était déçu.

“C’était trop juste, il faut que je trouve une technique plus efficace…”

En effet, c’était son premier adversaire. Il y avait de très forte chances que les suivants soient plus coriaces… À commencer par Cell, un être capable de faire régénérer des bouts de son corps tel un lézard.

Kulilin fut transporté par un Namek jusqu’à l’univers 9. Ses amis l’entourèrent. Il était toujours inconscient, mais le grand humanoïde vert s’employa à le soigner. En quelques secondes, ses blessures disparurent, puis enfin il se réveilla.

Contrairement à Tapion, et malgré sa défaite, Kulilin était content de sa prestation. Il avait tout donné, et lors d’un combat, le chance pouvait faire pencher la balance. Il en avait manqué à la fin.

Dorénavant, seul Tenshinhan était encore en lice contre Buu de l’univers 4….

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk