DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 9 jours, 22h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 17, Chapitre 82.

Chapitre 82 par Vicabouc

Les cinq guerriers combattirent comme un seul homme Ozotto qui parait les coups avec facilité.

— Pas mal, ils sont assez puissants mais leur style est... Comment dire ? Particulier ! On dirait ces mauvais films de Bruce Ligrec qu'ils passent à la télé, commenta Vegeta.

— Je pencherais plutôt pour une combinaison de style des Bio Rangers et des Power Mens, rectifia Gohan de l'univers 18, bible vivante des séries super sentais.

— En tout cas, je suis étonné de la puissance de Satan, je n'aurais jamais cru qu'une larve comme lui puisse réussir à atteindre un tel niveau. Le plus surprenant est de voir Yajirobe aussi actif. Dans notre univers, il passe ses journées à bouffer nos réserves de senzus...

— Stop ! Hurla le samouraï.

Yajirobé, le visage rubicond, alla vers Vegeta.

— Toujours en train de critiquer les autres ! Toujours en train de regarder de haut ses partenaires ! Oh, regardez-moi, je suis Vegeta, le prince des Saiyans, je suis meilleur que tout le monde. Je me suis fait battre par Gokû, Recoom, Freeza, #18 et Cell mais je reste toujours supérieur à vous, pauvres insectes, gnagnagna et gnagnagna ! Tu ne sais rien de nous ! Dans notre univers, tu étais déjà mort quand on a dû affronter super docteur Willow, hyper Slugh et ultra C13 ! Si tu n'avais pas passé ton temps à les rabaisser, je suis certain que Yamcha, Tenshinhan et Kuliilin seraient toujours parmi nous !

Une main se posa sur l'épaule du samouraï torturé, celle de Chuck qui adressait à son frère d'armes un regard plein de compassion.

— Tu te trompes d'adversaire mon ami, nous sommes venus aujourd'hui pour mettre fin au règne d'un tyran, pas pour régler nos comptes avec les fantômes de notre passé.

— Tu... Tu as raison... Je pensais avoir tourné la page, être au dessus de tout ça, mais... Hé ! Qui joue du violon ?

Chuck et Yajirobé tournèrent la tête vers la mélodie mélancolique et virent Buu de l'univers 4 jouer avec un stradivarius. Se sentant observé, le djinn s'arrêta.

— Quoi ? J'ai voulu sublimer votre dialogue dramatique avec une musique appropriée.

— Ressaisis-toi Yajirobé, nous avons tous eu un passé douloureux, dit Marron.

— Nous sommes une famille à présent. Ensemble, on peut y arriver! ajouta Mirai Gohan.

— Une minute, si on est là tous les quatre, cela veut dire que...

Le quatuor réalisa qu'ils avaient laissé seul Broly junior face au cruel et ignoble Ozotto qui faisait craquer ses poings en ricanant.

— Je peux y arriver, j'ai le potentiel de mon père, dit le jeune garçon qui essayait de ne pas trembler.

— Mouah ha ha ha ha ! Ce sera aussi facile que de voler une sucette à un bébé.

— Voler une sucette ? Non... Non, non, non ! Je ne dois pas céder à la folie ! Cachalot... Cachalot, Cachalot !

Le corps du jeune garçon enfla, ses cheveux se dressèrent et devinrent verts, un regard blanc fixa le tyran avec haine.

La stupeur se lut sur l'ensemble des participants au tournoi.

— Oh non, encore un Saiyan Légendaire ! Nous devons le neutraliser avant qu'il ne devienne trop puissant ! cria Kaiohshin de l'est.

Dans son espace, Buu saliva et sortit un couteau et une fourchette.

— Chouette ! Je vais avoir droit à mon ragoût de Super Saiyan Légendaire finalement.

Le sourire diabolique d'Ozotto s'élargit.

— Le fils de Broly, c'est donc ça votre petit secret. Je dois avouer que j'avais un très léger soupçon quand j'ai entendu son nom. Vous avez joué avec le feu mes chers Chuck super sentai du Risque. Vous venez de réveiller un monstre presque aussi fort que moi. Vous avez creusé votre propre tombe ! dit le tyran en terminant sa phrase par un rire diabolique.

Au moment où Broly Junior fonça vers les participants du tournoi, Chuck apparut derrière lui et le ceintura.

— Du calme fiston, ne cède pas à la colère ! Je sais que tu vaux mieux que ton père, redeviens normal, pour moi... Pour l'équipe...

— Monsieur Chuck...

Une larme coula sur la joue droite du Saiyan enragé, son corps se dégonfla et redevint normal.

— Je suis désolé, je ne voulais pas! Mais quand il a parlé de sucette volée, j'ai repensé au jardin d'enfant et à cette brute de Cachalot qui me volait mes bonbons.

— Ce n'est rien fiston, tu as réussi à contrôler ta rage, je suis fier de toi et... Tu arrêtes avec ce violon, bordel ! cria Chuck.

— Pff ! Rabat-joie, dit Buu en posant son instrument.

— Attention ! Ozotto prépare quelque chose ! cria Gohan.

Le vil monstre avait ouvert quatre portails dimensionnels.

— Mouah ha ha ha ha ! Je suis capable d'ouvrir un passage vers les plans de l'air, de la terre, du feu et de l'eau. Préparez-vous à subir le mal élémentaire !

Un violent vent sortit d'un des portails et plaqua l'escadron Chuck contre la barrière protégeant le public, un violent jet d'eau maintint le groupe contre le mur invisible.

— C'est vraiment dommage que la femme n'ait pas un T-shirt blanc, j'aurais pu voir si elle était digne de porter mon enfant, dit Kakarotto en détournant son regard de ses cartes en mains.

— Ta gueule sale pervers ! ordonna Vegeta, agacé par l'obsession de son sujet pour l'autre sexe.

Une explosion enflammée mit fin à la dispute, les Saiyans maléfiques virent les cinq défenseurs de la justice s'écraser lourdement au sol.

— Et maintenant, le coup de grâce ! cria Ozotto en s'envolant.

Le dernier portail cracha une pluie de pierres, Chuck et ses amis furent rapidement ensevelis sous une montagne de rocs.

— Joli tombeau, et maintenant c'est au tour des participants de ce soit-disant tournoi.

— Ne nous enterre pas trop vite, dit Chuck.

Une explosion d'énergie expédia les rochers dans l'espace. Les cinq guerriers s'envolèrent et firent face au monstre.

— Il est temps de passer aux choses sérieuses, escadron, transformation !

Le cinq membres du Walker Texas Rangers de l'Espace sortirent un badge de leurs poches, ils tendirent le bras droit et exhibèrent leurs badges qui s'illuminèrent, la lumière recouvrit les valeureux guerriers. Quand elle se dissipa, ils étaient vêtus d'une tenue semblable à celle de Great Saiyaman. Cependant, la couleur différait selon le membre de l'escadron : Chuck était en rouge, Mirai Gohan était vert, la tunique de Yajirobé était noire, tandis que celle de Broly Junior était bleue. Marron, le seul membre féminin de l'escadron, était vêtue de rose. Le groupe entama la traditionnelle et obligatoire danse des super sentai.

— C'est magnifique ! Ça me rappelle notre commando quand il était encore au complet, dit Jeece les larmes aux yeux.

— C'est vraiment dommage que le commandant ne puisse pas voir ça, il aurait adoré, dit Barta ému.

— Une chorégraphie parfaite, bien coordonnée avec des enchainements rapides et élégants, du grand art, dit Gohan de l'univers 16 admiratif.

— Un geek et deux ados attardés, je ne suis vraiment pas gâtée avec mes frères, dit Son Bra lasse.

— Que se passe-t-il, boule de nerfs ? Tu ne sembles pas apprécier le spectacle, demanda Gotenks avec un sourire narquois.

La fille de Vegetto serra les poings, elle regarda par dessus l'épaule de la fusion, elle vit son père qui l'observait. Elle commençait à se demander si Vegetto n'avait pas demandé à Gotenks de la provoquer pour voir si elle réussirait à se contrôler. C'était un choix logique, elle ne pouvait souffrir Gotenks car la fusion cumulait les défauts de ses deux frères.

— T'as perdu ta langue, boule de nerfs ?

— Non, à propos, tu aimes le spectacle ?

— Oh que oui !

— Pas étonnant il faut avoir quatre ans d'age mental pour apprécier ce combat.

Gotenks resta bouche bée, Son Bra ne put retenir un sourire, elle avait battu ses frères à leur propre jeu.

— Ok, on va essayer d'en finir maintenant ! On fait la combinaison bas, diagonale droite, droite plus punch ! cria Chuck.

— C'est parti ! Gros coup de poing dans la figure ! cria Broly Junior en frappant Ozotto avec son poing chargé de kikoha.

Le monstre se crasha dans le ring flottant.

— Heu, Broly Junior, je peux te parler une minute ?

— Oui Chuck ?

— Tu devrais trouver un meilleur nom pour ta technique, quelque chose qui a plus de classe.

— Justice Kamehameha ! cria Mirai Gohan.

— Tu vois ? Ce que viens de dire ton partenaire est un bon exemple.

Marron leva son bras droit vers le ciel.

— Tiens ? Elle va faire la technique de son père. commenta Goku.

Le Saiyan avait presque raison, de l'énergie rose bonbon sortit de la main de la fille de Krilin et forma un cœur plat qui tournait rapidement sur lui-même.

— L'attaque de l'amour ! Ai Kienzan !

Le cœur fut jeté sur Ozotto qui fut tranché en deux.

— Mouah ha ha ha ha ! Ça ne sert à rien pauvre idiote ! Je peux régénérer mon corps et le reconstituer !

— Ah ouais ? Et si je te découpe en petits morceaux, ça marche aussi ? Demanda Yajirobé en dégainant son sabre.

Le samouraï des temps modernes réduisit le tyran galactique en plusieurs morceaux, à chaque coup de sabre porté un kanji japonais apparaissait.

— Papa, qu'est qu'il y a d'écrit ? Je ne vois pas d'ici. Demanda Pan.

— Je crois que c'est écrit lisez dragon ball, ça déchire sa race, répondit son père qui avait d'excellentes lunettes.

Les morceaux d'Ozotto se ressoudèrent entre eux, Chuck apparut devant le monstre, son poing était chargé d'énergie spirituelle.

— Et maintenant, mesdames et messieurs, le coup de grâce ! Super ultima oméga it's over nine thousand megaton punch de la mort qui tue ! Tu ne le sais pas encore mais tu es déjà mort.

Une violente explosion se produisit quand Chuck toucha Ozotto. Les cinq défenseurs de la justice, de l'amour et de la liberté se posèrent.

— C'est terminé ? Demanda Marron.

Un rire diabolique éclata du nuage de fumée causé par l'explosion.

— Terminé ? Vous pensiez réellement que cet enchainement minable allait me tuer, moi, Ozotto, fruit des génies combinés de Babidi et du docteur Gero ? Pauvre fous... Vous n'avez pas vu mon véritable visage. Préparez-vous à affronter la première de mes trois métamorphoses !

— Oh, un méchant qui se transforme... Quelle surprise ! Ironisa Piccolo de l'univers 18.

— C'est vrai que c'est bizarre que la majorité des ennemis que nous avons rencontré possède la capacité de se transformer pour devenir plus fort, admit Goku.

Ozotto poussa un long cri, sa grande puissance augmenta. Le nuage de fumée se dissipa enfin, révélant la nouvelle forme d'Ozotto, le vil monstre avait à présent une touffue et épaisse moustache noire. Les participants, les organisateurs et le public tombèrent tous à la renverse. Seul les cinq membres du Chuck super sentai semblaient observer Ozotto avec gravité.

— C'est pire que je ne le pensais, on aurait du amener le Shenronzorg avec nous, dit Mirai Gohan.

— Et aussi le Porungazorg, ajouta Marron.

— Ouais, on les aurait assemblé pour activer le Super MégaDragonzorg, conclut Broly Junior.

— Allons, du nerf ! On est loin d'avoir tout donné, protesta Yajirobé.

— Courage, on a encore de la ressource, dit Chuck.

— J'en ai marre ! Il faut que quelqu'un se dévoue pour arrêter cette mascarade ! cria Son Bra.

— Tu as raison petite sœur ! Il est temps qu'un véritable héros affronte cette abomination. Prépare toi, heu, gros zozo. Tu vas affronter le beau, le seul, l'unique Gotenks !

La fusion ne se sentit pas seule, elle tourna sa tête vers la droite et vit son homologue de l'univers 18.

— Oh non, pas encore ! dirent simultanément les deux Gotenks.

Les deux gotenks tentèrent un duel pour savoir qui des deux allait se battre contre Ozotto. Ils essayèrent le Pierre-Papier-Ciseaux-Lézard-Spock. Durant tout le temps de la fusion, ils firent exactement les mêmes choses. Et même après, quand ils redevinrent Trunks et Goten, ils ne parvenaient qu'à se copier mutuellement...

Bra les avait vite quitté des yeux pour regarder Ozotto et sa nouvelle moustache, qui, à nouveau, se faisait charger par les cinq gigolos.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk