DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 13 jours, 13h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124
[Chapter Cover]
Partie 19, Chapitre 95.

Chapitre 95

Alors que Uub s’imaginait déjà son prochain combat contre Buu de l’univers 11, l’animateur Varga appela les deux combattants suivants à monter sur le ring :

– Nous appelons Trunks de l’univers 12, et Vegeta de l’univers 18 !

Alors que Trunks enlevait sa veste et que Vegeta se rendait vers l’espace 12 au lieu du ring, l’animateur crut bon de parler pour faire patienter les spectateurs :

– Le guerrier de l’univers 12 nous avait offert un beau combat contre Coola de l’univers 8 ! Il l’a dominé du début à la fin ! Le participant de l’univers 18 avait combattu son homologue de l’univers 10 et avait lui aussi dominé le match malgré la transformation de son adversaire en singe géant ! Nul doute qu’ils nous offriront tous les deux un bon match aujourd’hui !

Les spectateurs s’extasiaient. En dessous d’eux, Trunks posait sa veste et son épée au moment où Vegeta arrivait jusqu’à lui :

– Non, garde ton épée. Elle pourrait te servir.

“Et peut-être m’offrir un minimum de challenge”, pensa-t-il.

– D’accord, fit Trunks en souriant et reprenant son épée dans la main avant de se l’attacher dans le dos.

– J’imagine que tu ne t’es pas entraîné autant que moi, lâcha le père, expliquant pourquoi il lui proposait de s’armer.

– J’ai été occupé, en effet, mais je me suis amélioré.

Ils s’envolèrent en même temps, Vegeta gardait les bras croisés .

– J’espère bien. Je veux bien me retenir, mais il y a des limites.

– Ne t’en fais pas, je pense pouvoir te surprendre !

Ils atterrirent sur le ring, puis s’éloignèrent de quelques mètres. Trunks était heureux de cette rencontre. Il savait que pour Vegeta, un combat valait mieux qu’une longue discussion, et que lui aussi était réellement content de retrouver son fils du futur. Mais les mots, les échanges de bons sentiments, ce n’était pas son truc. Vegeta se transforma immédiatement en Super Saiyan 2 :

– Tu sais au moins faire ça ?

– Désolé... lui répondit son fils avant de se transformer en Super Saiyan. Non.

– Décevant.

Il espérait en effet que son fils, en seulement dix ans et même en étant occupé à la reconstruction de la Terre, avait atteint le niveau 2. Après tout, quand Son Gohan l’était devenu, leurs forces n’étaient pas tellement éloignées à la base. Dix ans, c’était bien suffisant pour y parvenir. Que faire alors ? Redescendre d’un niveau pour un combat équitable ? Ça n’avait pas de sens, c’était couru d’avance. Mais la réponse de Trunks le surprit :

– Viens me corriger alors ! nargua Trunks avec un large sourire, prêt à en découdre.

Le jeune homme avait hâte de pratiquer l’expérience accumulée ces dernières années. Son père l’avait laissé prendre son épée : une aubaine ! Ce combat, il le savait déjà intéressant, même s’il n’y avait qu’une infime chance pour lui de l’emporter. Car bien que possédant la force de Gohan quand ce dernier vaincu Cell, Vegeta ne lui montrait sûrement pas sa vraie force. Trunks avait vu Son Gokû et Vegetto atteindre un niveau de transformation étonnant, avec de longs cheveux... Pour sûr, Vegeta était aussi capable de bien plus.

Le père fonça vers son fils. Il avait ajusté son niveau au plus bas possible du Super Saiyan 2. Mais, même ainsi, il restait supérieur au Super Saiyan de base : n’importe qui l’aurait vu. Et alors même qu’il préparait son poing pour frapper, Trunks ne bougeait pas. Il ne comptait pas esquiver, son père le savait rien qu’en regardant ses yeux, et son sourire toujours présent. Trunks préparait une contre-attaque, c’était évident ! Il ne restait plus qu’à savoir laquelle !

Vegeta jeta son poing en avant, son fils pivota légèrement puis de sa main gauche, agrippa le poignet de l’attaquant. Une telle chose aurait normalement été futile : de par sa plus grande force, Vegeta aurait pu se dégager d’un simple geste pour ensuite contre-attaquer sans que son adversaire s'en aperçoive. Seulement ici, il ne se dégagea pas aussi facilement qu’il l’imaginait. Il rencontra une certaine résistance. Trunks le tenait fermement et Vegeta remarqua ce qui faisait la différence : le bras gauche de son fils était bien plus musclé qu’une demi-seconde auparavant. Vegeta regarda son fils et vit que c’était tous ses muscles qui avaient gagné en force.

– Mais... Cette technique...

Plusieurs questions se bousculaient dans la tête du Prince des Saiyans. L’une d’elles pouvait se résumer par “Cette vieille technique de près de trente ans d’âge est encore d’actualité ?”

– À de lourds défauts ? fit Trunks en gardant son sourire.

L’inconvénient de cette technique était l’énorme perte de vitesse qu’elle engendrait en contrepartie du gain de force phénoménal. Si en Super Saiyan 2 contre un Super Saiyan 1, Vegeta était déjà plus rapide, en pratiquant cette technique, Trunks devenait un escargot face au guépard !

Tout à coup, l’étreinte de Trunks sur le poignet de Vegeta se desserra. Le fils avait attrapé son épée et l’abattit sur Vegeta. Au même moment, le corps de Trunks s’était comme dégonflé ! Le coup avait été bien plus rapide que ce que Vegeta avait envisagé, mais il restait plus véloce : il esquiva en sautant en arrière. La lame du Semi-Saiyan fracassa le sol, faisant voler en éclats un bout du ring grisâtre.

En un instant, Trunks réduisit la distance le séparant de son père. Si près, il avait énormément plus de chances de toucher son père avec son épée. Il l'abattit à de nombreuses reprises face à lui. Surpris, Vegeta parvint néanmoins à esquiver chaque coup. Lors d’une autre attaque, brandissant toujours son épée pour pourfendre, Trunks prépara une attaque d’énergie au creux de sa main gauche. Vegeta le remarqua et le vit aussi gagner d’un seul coup en muscles et en puissance. L’effet de surprise permit à Trunks de lancer son attaque à la puissance décuplée à bout portant. Vegeta eut seulement le temps de croiser ses bras devant lui pour encaisser.

L’attaque d’énergie fut si puissante que l’explosion érafla toute la partie supérieure du ring, la couvrant ensuite de poussière et de fumée. Au milieu de tout ça, Vegeta, seulement éraflé, baissait les bras.

– Pas mal... avoua le Prince.

Un mouvement d’air et de Ki l’avertit d’une attaque par derrière. Il se baissa à temps pour éviter le coup d’épée mortel dont il entendit le sifflement dans l’air. Prenant appui sur ses mains, Vegeta tenta de donner un coup de pied au visage de son fils, mais celui-ci l’esquiva juste à temps, à moins que ceci n’ait été que par réflexe.

Gonflant à bloc son bras gauche, Trunks frappa dans le dos son adversaire pour le plaquer violemment au sol. Sachant pertinemment que ce coup ne pouvait avoir mis son père k.o., il continua en frappant du pied pour l’envoyer valser plus loin. Il repassa au plus vite au stade de simple Super Saiyan pour se déplacer rapidement et arriver derrière son père afin de le trancher net grâce à son épée.

Mais Vegeta disparut tout simplement... pour réapparaître sur le ring. Il souriait.

– Ça suffit.

Vegeta ne comptait pas continuer à essuyer les enchaînements de son fils. Mais il admettait que la technique était originale.

– Étonnant... dit-il encore. Tu compenses la perte de vitesse en n’utilisant cette transformation que lorsque c’est nécessaire.

Trunks tenta d’attaquer alors que son père parlait, mais en vain. Arrivant derrière lui, il donna un coup d’épée horizontal, mais son père disparut une nouvelle fois, pour réapparaître cette fois dans les airs. Il plaçait ses mains d’une étrange façon. Trunks ne l’avait jamais vu ainsi, mais le Ki qu’il dégageait témoignait d’une chose : il concentrait son énergie.

Rangeant son épée, le fils se transforma à nouveau, acceptant le défi. Il concentra son propre Ki pour envoyer l’attaque la plus puissante qu’il pouvait. En face, Vegeta lançait son Garric Hô, une vieille technique et loin d’être la plus efficace d’ailleurs par rapport au Big Bang Attack ou au Final Flash.

Les deux attaques s’entrechoquèrent entre les deux combattants qui luttèrent quelques instants. Aucun spectateur n’aurait pu vraiment déterminer, à ce moment précis, lequel pourrait être vainqueur, ni lequel avait réellement le dessus sur l’autre. Tout à coup, la boule d’énergie au centre, point de fusion des deux Ki, grossit telle un ballon puis explosa faisant valser les deux guerriers.

Trunks s’écrasa dans l’espace 10, vide. Son père atterrit contre le mur de l’espace 19, dont les combattants et spectateurs s’éloignaient. Il voyait déjà son fils foncer sur lui à une vitesse folle.

– Bonne technique, fit le père avant d’esquiver un coup de poing qui frappa le sol, ta maîtrise des changements d’états aurait posé de sérieux problèmes à Cell Parfait.

“Encore que, pensa-t-il ensuite, ce génie aurait très bien pu apprendre à faire de même en quelques minutes...”

– Mais moi, continua-t-il, j’ai en même temps la force et la vitesse !

Évitant un second coup de poing, Vegeta se déplaça rapidement pour trouver très vite une ouverture, puis frappa du genou gauche dans le ventre de son fils. Ce dernier était parvenu à déployer sa transformation juste avant de recevoir le coup. Vegeta le félicita intérieurement de ne pas s’être retrouvé à voler au loin sous l’impact.

– C’est aussi efficace en défense, dit Trunks en regardant son père, mais... pas... à ce point, souffla-t-il en s’évanouissant sur le bras de Vegeta.

Un finish un peu expéditif, mais Vegeta savait que le combat était fini dès lors qu’il avait décidé de déployer toute la puissance d’un Super Saiyan 2 contre lui. Doucement, il porta son fils vers l’espace 12. Les Vargas comptaient déjà mais le gagnant pas encore désigné posait déjà son fils sur le sol, près de #16 quand ils annoncèrent :

– Trente secondes inconscient ! Victoire de Vegeta !

Oubliant d’éteindre le micro, mais chuchotant à un collègue près de lui, on entendit l’animateur souffler :

– Il aurait pu attendre la fin de notre décompte... T’as vu son arrogance? Il était certain d’avoir gagné !

– Idiot ! Le micro !

– Ah zut !

Parmi les spectateurs, il y avait des débats. Ils avaient cru à un combat équitable, voire une domination de Trunks qui avait donné des coups contrairement à Vegeta. Mais ce dernier avait finalement gagné avec un seul coup. La différence de niveau était donc si grande ?

Vegeta se tourna vers le géant au visage impassible.

– Hey, le robot ! lança Vegeta. Ne répète à personne que je t'ai demandé ça. Comment va Bulma dans votre univers ?

– Tout va bien pour elle. Elle participe activement à la reconstruction du monde, grâce aux technologies et aux véhicules qu’elle met à disposition. Son aide est inestimable, comme celle de son fils. Tout le monde veille à ses besoins et à sa santé, personne ne veut la perdre. Elle est très connue des humains de mon univers.

#16 marqua une pause avant d’ajouter, en souriant :

– Il n’y a pas à s’inquiéter pour elle.

– Très bien, fit l’intéressé en s’éloignant avant d’être interpellé par le robot :

– Dois-je lui laisser un mot de ta part quand nous rentrerons ?

Vegeta hésita, se retourna, s’approcha de #16 et lui murmura quelque chose, que seul l’androïde comprit. Puis le Saiyan s’en alla vers l’espace 13 où il voyait les “Super Saiyans” qui l’avaient observé. Kakarotto souriait, et Vegeta le regardait d’un air réprobateur.

Alors qu’il s’approchait encore, on entendit dans les hauts-parleurs :

– Combat suivant : Pan de l'univers 18 contre Kakarotto de l'univers 13 !

– Kakarotto est insupportable hein ? fit Vegeta de l’univers 18 à son homologue de l’univers 13.

– Une vrai plaie ambulante, confirma-t-il.

Vegeta remarqua que Kakarotto faisait craquer les articulations de ses poings, en vue du combat à venir contre Pan.

– Je te préviens, Kakarotto, que si tu frappes avec aussi peu de retenue maintenant qu'à ton dernier combat...

Les Saiyans de l’univers 13 attendirent la suite, sans sourciller.

– Ce n'est pas ton Vegeta qui t'arrêtera, mais moi. Avec bien plus de violence.

À sa surprise, Kakarotto sourit.

– Ils sont vraiment gentils et attentionnés dans cet univers. Une vraie déchéance.

– Inutile de nous faire la leçon, le gentil papa est déjà passé, ajouta l’autre Vegeta.

– Tiens donc, fit Vegeta en souriant.

“Ainsi, Gohan est allé les voir... Intéressant...”

Puis il coupa la conversation en leur tournant le dos et rentrant dans son balconnet, là où Pan, anxieuse, se préparait à son combat.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk