DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Partie 0 :0Partie 1 :12345Partie 2 :678910Partie 3 :1112131415Partie 4 :1617181920Partie 5 :2122232425Partie 6 :2627282930Partie 7 :3132333435Partie 8 :3637383940Partie 9 :4142434445Partie 10 :4647484950Partie 11 :5152535455Partie 12 :5657585960Partie 13 :6162636465Partie 14 :6667686970Partie 15 :7172737475Partie 16 :7677787980Partie 17 :8182838485Partie 18 :8687888990Partie 19 :9192939495Partie 20 :96979899100Partie 21 :101102103104105Partie 22 :106107108109110
[Chapter Cover]
Partie 22, Chapitre 110.

Chapitre 110

Baddack n’avait pas retenu ses coups lors de son dernier enchaînement. Sa puissance et sa rapidité étaient au maximum, Cold avait morflé. Il était blessé ou plutôt égratigné. Ce n’était que le début. Le Saiyan pouvait continuer comme ça longtemps. Petit à petit, les blessures du Démon du Froid s’aggraveraient. Il finirait par se fatiguer et tomber, comme l’avait montré sa vision.

Car les visions de Baddack se réalisaient toujours s’il s’en donnait les moyens.

Seulement, Cold avait plus d’un tour dans son sac. Si déjà à ce niveau, ça n’allait pas être simple, il allait en être tout autrement : sa force avait subitement grandi. Tous ses muscles avaient grossi, et il paraissait encore plus impressionnant.

Baddack savait qu’il faudrait se doublement méfier , qu’il devrait esquiver un maximum de coups. Et si augmenter sa force musculaire réduisait autant sa vitesse, il gardait ses chances.

Ses pensées étaient vaines. Il était sur ses gardes, mais Cold le surprit tout de même. Sa vitesse n’avait même pas diminué et sa force avait vraiment beaucoup augmenté. Baddack se prit un premier coup dans l’estomac : c’était comme si son armure n’existait pas. Il en eut le souffle coupé. S’ensuivit un deuxième coup, le troisième, le quatrième…

Dans un élan d’énergie, Baddack esquiva de justesse une autre frappe, et contre-attaqua, le poing en avant. Cette fois encore, son adversaire fut plus rapide, évitant l’attaque. Contournant le Saiyan, il le frappa à la tempe. Le coup l’envoya lourdement contre le ring.

Baddack reprit ses esprits et commença à se relever. Par chance, l’Empereur de l’univers 8 n’avait pas repris son attaque. Il en profita pour reprendre son souffle tout n réfléchissant. Ce n’était pas la première fois que Baddack voyait ce phénomène d’augmentation de la masse musculaire. Trunks de l’univers 12 l’avait fait lui aussi. Ce n’était pas une caractéristique propre aux Démons du Froid.

Chez les Saiyans, ça semblait être une étape au dessus du Super Saiyan, mais elle était inférieure à celle qu’utilisait Vegeta (de l’univers 18 comme du 13) avec les éclairs parcourant le corps.

Peut-être que pour gagner ce combat, il devait atteindre ce stade un peu intermédiaire… Mais ça allait être difficile en plein combat. Même s’il avait vu comment d’autres faisaient, même en ayant une idée de comment y parvenir, il lui faudrait au moins un peu de temps.

Et là, la pause était terminée. Cold marchait, lentement mais sûrement, vers le Saiyan. Baddack serra les poings, et l’aura dorée propre à son espèce se matérialisa autour de lui. Deux cercles de lumières brillaient de ses poings égratignés. C’était une attaque prévue pour gagner le temps qu’il fallait. Mais à peine Baddack avait-il fait un mouvement vers l’avant, que Cold disparut de sa position, à dix mètres de distance pour apparaître juste devant lui. Baddack n’eut pas le temps d’esquiver la main de fer qui lui agrippa la mâchoire avec une étreinte surpuissante.

Dans son élan, le Saiyan parvint à flanquer un gros coup de genou sous la mâchoire de son adversaire : un point partout ! Libéré de l’étreinte, Baddack eut tout le loisir de balancer son attaque avec ses deux mains.

Malheureusement , Cold montra une fois de plus que son temps de réaction était court : il développa un bouclier d’énergie qui dévia l’attaque par dessus sa tête pour se perdre au loin.

Baddack n’aperçut pas le sourire satisfait de Cold après sa parade car il avait déjà bougé. Il devait être vif, rapide, toujours en mouvement pour espérer battre Cold. Arrivant derrière son adversaire, Baddack flanqua un violent coup de genou au beau milieu de son dos, le projetant loin en avant. Le Saiyan continua son attaque : il lui fallait l’enchainer les coups de manière forte et rapide pour gagner du temps. Afin de développer sa force jusqu’au mode musclé et l’écraser avec une force supérieure.

Son prochain coup fut très violent. Avec ses poings joints, il avait frappé sur le haut du crâne du Démon du Froid, le faisant s’écraser lourdement contre le ring. L’aura de l’Empereur de l’univers 8 disparut. Baddack ne réfléchit pas longtemps, il doutait que ce simple coup ait suffi pour assommer plus de trente secondes quelqu’un comme Cold.

Il mit pied à terre et concentra son Ki en serrant fort ses poings. Il repensa à ces Saiyans présents au tournoi qui avaient tous une force démesurée. Il fixa son esprit sur la transformation de Cold et celle de Trunks : l’augmentation de la masse musculaire. Il ne savait pas du tout combien de temps il avait fallu à ces deux combattants entraînés pour développer cette capacité, mais lui n’avait que quelques secondes. Il lui fallait essayer, de toutes ses forces…

Mais la main de Cold bougea, presque imperceptiblement. Il était étendu sur le ventre, les bras le long du corps, mais ses doigts avaient bougé, le Saiyan en était persuadé. Il hurla et se concentra toujours un peu plus sur son Ki sur ses muscles, mais aussi sa colère, un élément clé quand il s’était transformé la première fois en Super Saiyan.

Mais trop tard. D’une des mains étendues de Cold, paume ouverte vers le ciel artificiel des Vargas, s’envola une boule d’énergie qui fila droit avant de tout d’un coup changer de trajectoire pour prendre le Saiyan pour cible. Baddack détendit tous ses muscles pour bouger et éviter l’impact qui souleva de la poussière en explosant. Puis il se concentra à nouveau : chaque seconde était cruciale.Peut-être qu’un déclic pouvait se faire n’importe quand…

Cold s’était relevé. Il ne paniquait pas. Après s’être épousseté de quelques gravats et poussières sur tout le corps, il marcha vers le Saiyan, doucement. Après quelques mètres, il lui parla :

– Alors ? Ça vient ? Peut-être devrais-tu juste abandonner. Je crois savoir ce que tu es en train d’essayer, mais ça ne suffirait pas même si tu y parvenais.

Cold s’approchait encore. À chaque pas, Baddack se disait qu’il lui disait vrai, que ça ne marcherait jamais. Il se raccrochait à sa vision à savoir la défaite de Cold. Et si ça n’arrivait pas ? Cold était maintenant tout près de lui et lui dit :

– Je vais te faire une confidence, singe. Je suis encore très loin de ma véritable force. Suis mon conseil: abandonne. Prosterne-toi devant moi, maintenant, et peut-être que je ne te tuerai pas.

C’était raté. Baddack en était sûr. Si sa force physique avait augmenté depuis quelques minutes, c’était léger, vraiment trop léger. Il serrait les dents et lâcha contre son adversaire :

– La ferme enfoiré !

Il se jeta sur lui poing en avant, mais Cold parut tellement rapide tout à coup. Il disparut avant même qu’il se soit approché à moins d’un mètre. Et il réapparut immédiatement sur sa droite, une aura autour de lui avec la ferme intention d’en finir.

Cold tendit les bras vers lui et le Saiyan se sentit paralysé. Il ne pouvait plus bouger, bloqué à l’intérieur d’une aura. Cold avait le pouvoir de déplacer cette aura, avec ce qu’il emprisonnait. Il le balança loin en arrière jusqu’à heurter violemment le bouclier protégeant le public. Puis lui fit tournoyer dans tous les sens dans les airs afin de le le préparer au grand final :

– Adieu !

Cette fois, c’est vers l’un des espace dédiés aux participants qu’il l’envoyait. Hasard ou coïncidence, c’était celui de l’univers 18 qui était visé. Son Gokû connaissait bien la technique utilisé par Cold. Bien des années auparavant, il avait subi la même de la main de son fils, Freeza. Et il savait que le choc serait brutal. Non seulement pour Baddack, bien sûr, mais potentiellement pour sa famille et ses amis.

Avec une étonnante rapidité de transformation, Gokû déploya toute sa force en Super Saiyan 3, tendit une main vers l’avant. Il protégea tout l’espace d’un bouclier d’énergie contre lequel Baddack se heurta. Il abaissa le bouclier quand Baddack tomba inerte sur le sol.

Piccolo avait tiqué sur la rapidité avec laquelle son rival d’une époque complètement révolue s’était transformé, alors que dans ses souvenirs, il lui fallait un peu de temps pour ça. Mais ce qui l’étonna beaucoup plus, c’était la réaction de Vegeta. Il était resté complètement stoïque au vu de la menace potentielle. Lui aussi avait de la famille à protéger. Pourtant, il était resté bras croisés, laissant faire son ami. Est-ce que ça cachait quelque chose ?

Pour Kakarotto de l’univers 13, cela dévoilait une complète incompétence. Pour lui, leur Vegeta n’avait pas eu le temps de réagir, tout simplement ! Ses compagnons ne relevèrent pas ce qui venait de se produire pas même Vegeta.

Pour Cell, juste à côté de l’espace 18, ça ne pouvait pas être une quelconque marque de faiblesse. Il savait très bien que ce Vegeta-là avait un très très haut niveau, et il souhaitait d’ailleurs avec une grande impatience le moment de l’affronter.

– Pfff ! Il pourrait jeter ses détritus ailleurs ! fit remarquer Cell à ses vieux ennemis de l’espace 18.

– Tu peux parler… souffla Vegetto de l’autre côté.

Cold jeta un regard sur les Saiyans de l’espace 18, mais aussi vers ce Vegetto. Il leur fit à tous un grand sourire :

– Un petit cadeau pour tous les Saiyans qui pensent encore pouvoir s’opposer à nous !

– 29… et 30, Baddack est éliminé ! déclara un Varga.

Cold s’envola pour retourner dans son espace, tandis qu’un Namek s’approchait de Baddack.

– Je ne comprends pas, je l’ai vu vaincu… souffla-t-il.

Il reçut la visite inattendue de Pan. C’était son arrière grand-père, et ça lui faisait un pincement au coeur qu’il ait perdu, même si elle ne le connaissait pas du tout. Elle resta près de lui pendant que le Namek le soigna. Elle n'attendait rien en retour, juste être un peu présente près de lui : c’était probablement la première et dernière fois qu'elle pouvait lui tenir la main. Même si cela ne durerait que quarante-deux secondes.

– Voilà un spectacle fort agréable, marmonna le Dr Raichi depuis l’espace numéro 3, même si j’aurais voulu m’en occuper moi-même… Ce n’est pas grave, à la place, j’ai un mets de choix…

Alors que Kakarotto continuait à prétendre que le Vegeta de l’univers 18 était un gros nul, Nappa tenta quelque chose pour le “calmer” :

– Votre père s'est fait salement démonter.

Parlant pour lui et son frère, Raditz ne s’énerva pas :

– On s'en fout.

– Hin ! Un basse classe reste basse classe ! fit Vegeta en souriant.

– Tu sais ce qu'il te dit le basse classe ?!

Kakarotto tenta de frapper par derrière son chef.En vain puisque sans même se retourner, Vegeta esquiva le coup.

– Crétin ! On peut tous se faire virer pour ce genre de choses ! Tu ne crois pas en avoir assez fait ?

Raditz tempéra le leader du groupe :

– Ne sois pas de mauvaise foi, Vegeta. Tu savais très bien que Kakarotto allait réagir, c'est toi qui nous mets en danger.

– On devrait plutôt se concentrer sur la façon d'obtenir la puissance de ce vieux, intervint Nappa en jetant un regard vers l’espace numéro 9.

Baddack était retourné dans son appartement sans un regard vers Raichi qui, pourtant, s’était préparé à un sourire extrêmement glacial et lourd de sens. Baddack réfléchit à nouveau. Il était surpris de la puissance de Cold. Il en était sûr, il n’avait pas une telle force dans son univers sinon ils auraient perdu avant de croiser Raichi.

Baddack repensa encore aux Super Saiyans: avec le niveau 2 de Vegeta de l’univers 13, Vegetto de l’univers 16 , Kakarotto de l’univers 18 aux cheveux longs, ( comme Vegetto) , et comme ce Gotenks du même univers et celui de l’univers 16. Et ensuite, Trunks de l’univers 12, bien que leur étant inférieur mais possédant une force supérieure, avec des muscles gonflés à bloc.

Dans son appartement, Baddack se transforma en Super Saiyan et se força à dépasser son niveau. Il avait perdu le tournoi, mais qui sait ce que l’avenir réservait encore ?

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk