DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 13 jours, 8h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
Partie 26 :126127128129130
Partie 27 :131132133134135
Partie 28 :136137138139140
Partie 29 :141
[Chapter Cover]
Partie 10, Chapitre 49.

Chapitre 49

C'était une course dangereuse à travers un énorme champ de bataille. Les explosions, nombreuses, les secouaient et les déviaient toujours de leur objectif. Les quatre petits points blancs se déplaçaient furtivement, en formation serrée sans être repérés. C'était une mission cruciale qu'ils allaient mener à bien.

Après maintes péripéties, ils y arrivaient enfin. Parvenant à traverser le bouclier d'énergie de Vegetto, ils se collèrent au corps inconscient de Broly au niveau de son pectoral gauche. D'un coup et d'un seul, en un petit bruit ressemblant beaucoup à un bouchon qu'on retire d'une bouteille de vin, les petits points roses devinrent de petits personnages de la taille d'un pouce à peine. Les mini-Buu se regardaient, fiers et heureux :

— Bravo mes amis ! Nous y sommes arrivés ! s'exclama l'un d'eux. — Nous sommes entrés chez l'ennemi... fit un autre. — ... au péril de notre vie ! finit un troisième en plaçant une main à côté de sa tête comme un salut militaire. — Oui ! pleura le quatrième, suivi de ses congénères.

C'était en effet une fort belle réussite. Alors que d'autres parties du corps de Buu combattaient Vegetto, Gohan et Bra, que d'autres se faisaient pulvériser, eux avaient réussi à entrer en contact avec l'objectif premier. Plus qu'une seule chose à faire et ils avaient définitivement gagné !

— Allez ! Entourons ce type ! — Ouais ! Yaaay ! répondirent les trois autres en devenant une sorte de chewing gum qu'on pouvait étirer quasiment à l'infini.

Alors qu'ils étaient à deux doigts d'absorber Broly, ils explosèrent tous. Ils n'étaient pas désintégrés comme le faisait la technique de Vegetto, mais se retrouvaient à l'état de vapeur rosâtre. Et comme ils étaient tous en mouvement, le coup de Son Gohan les envoya beaucoup plus loin encore. Il était impossible pour cette partie du corps de Buu de se reformer au même endroit pour retenter d'absorber Broly.

Pour l'univers 16, c'était moins une. Pour Buu, c'était dégueulasse d'être stoppé à quatre-vingt-dix-neuf pourcents de son objectif !

— Méchant ! J'y étais presque ! cria une tête de Buu à côté de Gohan qui transpirait et dont la goutte de sueur semblait monter au lieu de descendre.

"Il faut tenir jusqu'à ce que Broly soit renvoyé !" se dit le fils de Vegetto pour être encore plus vigilant.

Il ne fallait pas, en effet, qu'il laisse ça arriver une nouvelle fois. Ce serait vraiment trop dangereux que Buu absorbe Broly. S'il pouvait avoir une puissance illimitée, et en augmentation continuelle... Gohan n'osait pas imaginer le résultat...

Au centre de commande Varga, le technicien chargé de réparer le système de renvoi enregistra enfin le programme nouvellement rectifié. Normalement ça devait fonctionner. Se tournant vers le Varga qui le "surveillait", il le lui dit en donnant la télécommande. Ce dernier, un peu bête, vint le répéter au chef Varga et au chef Namek tous deux présents.

— Voilà ! Réparé !

— Ben vas-y, renvoie Broly, alors. fit tout simplement l'autre Varga.

Quelle idée en effet de venir dire ça alors que le plus important était d'appuyer sur le bouton dès que ça fonctionnait ?

— Quelle importance ? Il est loin maintenant, répondit tout simplement le Varga un peu simple d'esprit en posant la télécommande sur le bord des consoles. C'est vrai quoi, continua-t-il, c'est pas comme si nous ou d'autres participants étions directement menacés à présent par ce monstre...

Cela faisait plusieurs longues minutes que Bra était en train de se battre, seule, contre Buu de l'univers 4. Et une évidence apparaissait : il était beaucoup plus fort qu'elle ! Bien plus fort que Gohan aussi ! Et même supérieur à Vegetto en Super Saiyan en tout cas.

Mais elle ne désespérait pas. Au début, ça lui plaisait de recevoir quelques coups de cet être qui était, dans les histoires que lui racontait son père et son frère, le plus puissant de tous les adversaires. Mais peu à peu, elle s'essoufflait. C'était d'autant plus grave qu'elle ne pouvait pas reprendre sa respiration. Elle était limitée, dans le temps et en force, en efficacité. Et puis, en Super Saiyanne, elle n'avait pas le niveau du tout...

Après s'être pris plusieurs autres coups de poings à la figure, sans avoir pu les contrer ou contre-attaquer une seule fois, Bra pensa et fut entendu par sa famille :

— Papa ! Il est plus fort, je dois respirer, je... Je n'en peux plus !

Tout à coup, Bra pensa qu'elle pouvait potentiellement mourir ici, si ça continuait comme ça. À partir de là, ses yeux s'illuminèrent et s'écarquillèrent. Elle ne pouvait pas laisser ça arriver !

— Je ne mourrai pas ici, je passe au niveau au-dessus !

Elle n'en avait pas le droit, elle le savait très bien...

— Le niv... Non ! Je te l'ai interdit ! cria Vegetto par télépathie. Ne fais pas ça, Bra ! — Ce n'est vraiment pas le moment de...

Gohan s'arrêta... Bra commençait déjà à ressortir toute sa force, sa colère. Les deux membres de sa famille ne savaient que trop bien qu'en sortant son pouvoir, elle ne faisait qu'augmenter la pagaille ambiante... et pouvoir devenir dangereuse pour elle-même et ses amis !

— D'un autre côté, elle ne cassera pas grand-chose ici ! finit par penser Gohan, se souvenant rapidement de la première fois où elle était devenue une Super Saiyanne 2...

La lumière aveuglante que produisait le corps de Bra stoppa tout le monde. Les têtes de Buu ne bougeaient plus, toutes tournées vers cette nouvelle puissance qui se révélait. Vegetto et Gohan se préparaient au pire, restant donc sur leurs gardes, mais n'attaquant plus Buu pendant quelques secondes.

— Aaah... fit ce dernier en s'apercevant qu'à ce niveau, Bra était plus puissante que Gohan. Mais, ça ne lui faisait pas peur du tout. Et elle restait bien inférieure au potentiel de Vegetto. Là, le père étant fatigué, c'était elle la plus forte du moment.

Les cordelettes qui attachaient ses cheveux à l'arrière et à l'avant se détachèrent, laissant ses mèches se relever vers le haut en pics, comme le sont toujours les Super Saiyans 2. Ses muscles s'épaissirent et son regard devint effroyable. Ses pupilles, ses yeux, n'avaient rien d'agréable. Elle semblait folle, dénuée de toute pensée rationnelle. Ou bien alors complètement concentrée sur son adversaire ?

Dès qu'elle fut prête, elle tendit son bras vers Buu et lança sa première attaque. Toute la moitié du bas du corps de Buu se volatilisa instantanément à sa grande surprise.

— La technique de Vegetto ! cria une de ses têtes derrière Bra. — Elle aussi peut me tuer ! cria une autre pas loin.

Comme si elle les avait entendus, Bra se retourna et fit un large mouvement du bras, de la gauche vers la droite. Elle balança en fait une vague d'énergie de la même puissance que celle qui avait vaporisé la moitié de Buu. En un coup, en à peine deux microsecondes, c'étaient une quinzaine de tête qui explosèrent sans laisser de trace. Elle était efficace, et concentrée...

Concentrée sur une seule chose : détruire ce qu'il y avait autour d'elle très vite, avant d'être à court d'énergie ou d'oxygène. Suivant cette logique, elle se tourna vers un autre groupe de têtes de Buu... où étaient placés Gohan et Vegetto. Mais elle ne les voyait pas. Sa vision était obscurcie. Tout ce qu'elle voyait, c'était une menace. Elle attaqua violemment.

— Non ! Bra ! cria Gohan, un instant trop tard. De toute façon, l'aurait-elle entendue ?

L'attaque était rapide. Ils n'avaient pas eu le temps de l'éviter. Alors qu'une vingtaine de têtes disparaissaient, Vegetto et Gohan furent touchés de plein fouet. Leurs vêtement se retrouvaient presque en lambeaux, ils étaient couverts de blessures, de brûlures, de coupures. Vegetto, fatigué, avait morflé un peu plus que Gohan. Il avait même craché du sang. Il perdit sa transformation de Super Saiyan...

— Ah ah, géniale la petite ! fit une tête de Buu qui se séparait en deux. — Mais tu ne nous aura jamais tous ! cria une autre, alors qu'ils se démultipliaient à nouveau. — Gohan ! Papa !

Bra retrouva alors ses esprits. Ses pupilles redevinrent presque normales. Perdant tout à coup sa forme de Super Saiyanne, ses cheveux flottèrent et des larmes sortaient de ses yeux.

— J'ai encore... !

Buu regarda ses trois adversaires. Vegetto était inconscient, Gohan avait morflé. Il pouvait peut-être encore se battre, mais que pouvait-il faire face à lui ? Quant à Bra, elle se laissait aller, n'étant plus transformée, le regard dans le vide de l'espace. Pour Buu, le combat était maintenant terminé. Il était victorieux. Il rappela toutes ses parties de lui, ses têtes, qui vinrent reconstituer la moitié perdue.

— Alors ? Plus personne pour m'arrêter ? dit-il en souriant.

Gohan volait vers Vegetto pour le rattraper. Aucune menace à l'horizon. Buu se tourna donc vers Broly, pour parvenir enfin à ses fins.

— Bon, Broly est à m...

Le sourire de Buu disparut aussitôt quand il se rendit compte que l'objet de son désir était parti.

— Il n'est plus là ! cria-t-il en contemplant la boule lumineuse, vestige de l'attaque de Vegetto, qui n'entourait plus Broly.

Il avait trop tardé, l'univers 16 l'avait ralenti trop longtemps... les piafs avaient eu le temps de réparer le mécanisme qu'il avait lui-même déréglé...

— C'est important, fit le chef des Nameks qui avait appuyé lui-même sur l'unique bouton de la télécommande devant ce Varga un peu idiot qui continuait de camper sur sa position :

— Qui ça va concerner qu'il ne soit plus dans cet univers, je vous le demande... dit-il en haussant ses maigres épaules.

— C'est un juste retour des choses, fit un autre Varga à côté de lui. On n'est pas là pour dérégler tous les univers. On les ramène tous chez eux, quoi qu'il arrive.

Le petit idiot haussa encore les épaules. Pour lui, qu'importe si ce Broly soit seul dans un univers "20", dans un univers "0" ou "3,14"...

Pour quelqu'un d'autre, c'était autre chose...

Buu commençait à enrager. Il bouillait intérieurement... de la fumée sortait même des quelques trous sur tout son corps.

Gohan portait Vegetto et se dépêchait d'arriver jusqu'à Bra. Avec leur père inconscient, c'était la seule capable de les ramener jusqu'à l'arène. Ils manquaient cruellement d'air, Gohan manquait presque de sombrer lui aussi dans l'inconscience. Un petit effort de Bra et ça irait...

— Bra ! Remets-toi ! On rentre ! dit-il à sa sœur en la secouant un peu.

Elle sembla sortir de sa torpeur. Elle regarda Gohan, les larmes aux yeux, le corps tremblant. Puis, doucement, elle mit deux doigts à son front et perçut l'énergie que dégageait l'arène à plusieurs millions de kilomètres de là.

Buu se ressaisit lui aussi, et, en colère, serrant les dents de rage, il fonça sur le groupe, le poing prêt à frapper. Mais il ne toucha que le vide spatial. Ils s'étaient téléportés...

À quelques centaines de mètres de l'arène, au milieu d'un passage qui semblait traversé les falaises rocheuses qui entouraient l'arène, apparurent trois personnes exténuées.

Bra avait eu assez de conscience d'esprit pour utiliser la téléportation Kibito, pour aller dans un lieu désert et ne pas attirer l'attention des autres participants.

Bra s'appuya sur ses genoux à l'aide de ses bras, respirant difficilement, et manquant de tomber par terre, épuisée. Ses cheveux détachés tombaient sur sa nuque et recouvraient son front. Comme ça, elle faisait moins guerrière, plus jolie fille, et ça lui allait bien, qu'importe ce qu'elle en aurait elle-même pensé. Gohan posa doucement son père au sol et il se remit d'instinct à respirer l'oxygène qui lui manquait. Il ne tarda pas à reprendre connaissance, bien qu'incapable de se relever.

Après plusieurs respirations à pleins poumons, et ne s'attardant pas sur tout son corps qui lui faisait mal depuis l'attaque de Bra, Gohan parla à Vegetto :

— Papa ! Est-ce que ça va ?

— Je survivrai... lui répondit-il faiblement, chuchotant presque. Piccolo a les senzus, il va nous détecter...

Un léger vent sembla les caresser, ils étaient blessés et brisés, mais leur mission était réussie... Buu n'avait pas absorbé la puissance infinie de Broly. Cette petite aventure bien dangereuses était terminée...

Lorsqu'un bruit de pas se fit entendre plus loin. Se tournant vers ce son, les trois guerriers de l'univers 16 virent Buu, debout, sans blessures, comme s'il n'avait jamais combattu dans l'espace, mais surtout très en colère. Les dents serrés, les yeux brûlant de haine et d'envie de vengeance, de meurtre, il semblait prêt à s'attaquer à eux, qu'importe les risques si près de l'arène.

Bra se transforma immédiatement en Super Saiyanne : il n'était pas question de se faire avoir maintenant, il fallait se défendre. Elle avait à présent un look complètement décoiffé, ses cheveux dorés s'élevant sur sa tête n'importe comment. Gohan aussi se tint prêt, s'obligeant à ouvrir son œil droit, qu'il fermait à cause de la douleur de son corps. Même Vegetto, dans un sursaut de courage et de résistance, parvint à se relever. Mais il n'avait aucune force, il ne pouvait même pas se transformer en Super Saiyan. C'était à peine s'il pouvait tenir debout : ses jambes tremblaient et semblaient pouvoir s'écrouler à tout moment.

— J'ai respiré, mais je suis encore plus blessé, et toujours vidé ! Mais Bra et Gohan devraient pouvoir...

Vegetto s'arrêta. Son inquiétude sembla s'envoler elle aussi. Buu souriait à présent. Ça pouvait être un sourire sadique, digne d'un être qui se savait victorieux, prêt à écraser des insectes sans le moindre remords. Mais pas cette fois. Il souriait car... il était tout simplement content !

— Bravo pour ces combats, j'ai passé un très bon moment ! Merci à tous... dit-il en se retournant vers l'arène et en commençant à s'éloigner d'eux.

— J'attends avec impatience mes combats contre vous au meilleur de votre forme ! finit-il par dire en faisant, sans se retourner, un signe de la main.

Comme un gosse qui s'était énervé parce qu'il n'avait pas eu le jouet qu'il voulait, il s'était finalement calmé et préférait penser à l'amusement qu'il avait eu. Le Buu que connaissaient Vegetto et Gohan ne se serait jamais comporté comme ça...

Bra, toujours en Super Saiyanne, n'y croyait pas, et restait prête à tout, pensant à une stratégie étrange de l'ennemi. Vegetto pensait :

"Cherchait-il vraiment... à absorber Broly ?"

Le trio resta silencieux sur place quelques instants, avant d'être sûr que Buu ne les attaque vraiment pas. Il avait maintenant disparu à l'intérieur de l'arène. Gohan se tourna vers son père pour le porter, et ils s’envolèrent calmement vers l'arène. Ils en firent le tour jusqu'à trouver l'entrée de leur espace et y entrèrent en marchant. Piccolo, qui les avait enfin détectés, les rejoignit à l'entrée de leur espace, après avoir aperçu Buu de l'univers 4 qui était lui aussi arrivé, juste quelques secondes avant eux, pour se mettre, bras croisés, au centre de son espace. Il regardait, souriant, le combat qui se déroulait sur le ring au-dessus de sa tête.

Le Namek ne posa pas de questions, il se contenta de donner rapidement les senzus à ses amis. Les réponses ne tarderaient pas à être données de toute façon. Gohan prit un senzu, Bra deux, et Vegetto deux poignées.

— Merci Piccolo, dit Vegetto après avoir vu toutes ses blessures disparaître.

— Je vais aussi refaire vos habits, répondit juste le Namek, impatient tout de même d'écouter Vegetto au sujet de Buu et Broly.

D'ailleurs, Vegetto lui demanda furtivement de les suivre jusqu'à l'intérieur de leur espace. Quand à Trunks et Goten, ils étaient les yeux rivés sur le combat de Yamcha et #18.

À l'espace 18, ils se posaient aussi des questions et auraient aimé avoir les réponses maintenant :

— L'univers 16 s'est payé une sacrée escapade, il semble... fit Vegeta, avec ses bras éternellement croisés.

— C'est en rapport avec Buu... certifia Son Gokû, en regardant vers l'univers 4 en même temps que Piccolo.

Avec Gohan, ils espéraient avoir le moment de leur poser des questions sur ce qu'il s'était passé, même s'ils en avaient déjà de bonnes idées. À l'espace 17, Cell comprit quelque chose :

— Si on se bat loin de l'arène, personne ne remarque rien... Je note. Mais qui est ce gars de l'univers 4 ? Pourquoi se sont-ils battus pour Broly ? se demandait-il.

Quelques minutes plus tard, Vegetto sortit avec de nouveaux vêtements, de l'espace intérieur, suivit par Piccolo, Bra et Gohan qui fermait la marche.

— Qu'est-ce que j'ai raté ? demanda-t-il innocemment, comme s'il était sorti en pause pipi, à Trunks et Son Goten.

— Yamcha est un cyborg ! cria presque Trunks, assez excité par le combat qu'il regardait depuis tout à l'heure.

— La classe ! ajouta Goten, tout aussi content.

— Ah bon ? fit Vegetto, étonné.

Pour lui aussi, comme bien d'autres, l'histoire qu'avait pu traverser l'univers 9 l'intriguait beaucoup. Et il connaissait bien Yamcha, Tenshinhan et Kulilin, ce qui faisait qu'il avait d'autant plus envie de leur parler.

Levant la tête vers le ring, il se contenta tout d'abord d'observer la fin du combat...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu