DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 4 jours, 19h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
Partie 26 :126127128129130
Partie 27 :131132133134135
Partie 28 :136
[Chapter Cover]
Partie 27, Chapitre 133.

Chapitre 133

Alors que s’effectuaient les derniers préparatifs pour le combat qui allait démarrer sous peu, les participants ne semblaient pas vraiment être inquiets. Vegetto s’était rendu dans l’espace des Kaiôshins par mesure de précaution, afin de garder un oeil sur Buu qui le dévisageait avec malice. En plus d’être dans l’espace des dieux, les Nameks étaient postés un peu partout dans l’arène à l’affût de la moindre chose suspecte.

Après une ultime vérification, la Varga chargée des annonces activa le microphone et proclama :

– Nous pouvons désormais passer au combat suivant. Nous appelons Gotenks de l’Univers 18 et B.. Buu de l’Univers 4 ! Nous demandons à toutes les personnes présentes de se montrer prudentes pour… les raisons que vous connaissez !

– Ah, c’est à nous ! se réjouit le Grand Kaiôshin.

Relâchant l’énergie qu’il maintenait dans la paume de sa main, il libéra Buu qui s’aplatit sur le sol, ne laissant qu’une flaque rose dotée d’une paire d’yeux qui clignait d’étonnement, regardant à gauche puis à droite. Buu, qui était hilare en voyant la panique des Vargas et leurs mesures contre lui, ne s’était pas rendu compte qu’il était libre. Essayant de reprendre son sérieux tant bien que mal, il reforma son corps habituel devant les Kaiôshins en sueur, tandis que leur chef et Vegetto souriaient d’un air amusé. Buu s’inclina en avant en signe de respect et dit :

– Je vous remercie beaucoup d’avoir pris soin de moi. Je ferai un beau combat.

– J’y compte bien, répondit le Grand Kaiôshin. Mais attention, retiens tes personnalités cette fois ! Sinon je te rembobine dans ma main et tu ne resteras que simple spectateur pour le reste du tournoi.

Buu inclina à nouveau la tête et se dirigea vers l’arène, suivi des yeux par les Kaiôshins perplexes. S’il recommençait, il ne deviendrait que simple spectateur ? Mais à quoi le Grand Kaiôshin pensait-il donc ? Buu était décidément trop dangereux, mais leur chef persistait à vouloir garder le Djinn dans le tournoi, malgré les risques. Ils étaient pourtant certains que le Grand Kaiôshin n’était pas manipulé ni menacé: ils se comportaient comme des amis.

Du côté de l’Univers 18, Goten et Trunks rigolaient dans leur coin, indifférents à l’annonce de leur combat. Bra leur lança d’un ton hautain :

– Eh, les idiots, si vous perdez, je vous traite comme des esclaves ! Marché conclu ?

– Ca marche, répondirent-ils en toute confiance. Et si on gagne, tu nous considères comme des princes !

– Pas de soucis, ricana Bra. Vous allez perdre de toute manière, ce type est beaucoup trop fort, même moi je le vois. J’ai hâte de vous donner des ordres !

Piccolo se dirigea vers eux, le regard sévère :

– Qu’attendez-vous ? demanda-t-il. Vous devez être fusionnés pour entrer sur le ring.

– Oh ! s’écria Trunks d’un coup, faisant sursauter Piccolo. Regarde là-bas Piccolo ! Tu reconnais ce type dans les gradins ?

– Mais qu’est-ce que tu racontes ? répliqua Piccolo en fronçant les sourcils. Ce n’est pas le moment de…

– Ah, mais oui ! cria Goten lui aussi, en regardant dans les gradins plus loin. C’est incroyable ! Regarde, Piccolo !

Piccolo souffla et tourna la tête, ainsi que leurs compagnons de l’Univers 18 qui se retrouvaient intrigués malgré eux. Ils n’eurent pas le temps de prononcer un mot qu’un flash lumineux survint dans leur angle mort, leur faisant à nouveau tourner la tête. Piccolo se mit à trembler, les yeux exorbités. En l’espace d’une seconde, Goten et Trunks avaient disparu pour laisser place à Gotenks.

– Que… Que... ? bégaya Piccolo qui était sans voix devant une telle prouesse.

– Comment c’est possible ? s’exclama Gokû qui était bouche bée.

– Vous avez devant vous le tout nouveau Gotenks ! proclama Gotenks en pointant le pouce vers lui. J’ai eu une révélation cette nuit, et mes pouvoirs s’en retrouvent doublés. Faites place au bras droit de la justice ! Au plus grand héros tous univers confondus !

Il sauta en arrière, effectuant des figures et sauts périlleux en direction de l’arène, provoquant les exclamations admiratives du public. Alors que les membres de l’Univers 18 étaient tous sous le choc, Uub était perplexe. C’était également pendant la nuit qu’il avait éveillé ses nouvelles facultés. Cette mystérieuse amie qui avait passé des heures à lui enseigner la magie... elle semblait avoir aidé d’autres personnes ! Maintenant qu’il y repensait, la sensation de cette inconnue onirique lui était familière….

De leur côté, les membres de l’Univers 16 avaient pu voir les mouvements de Gotenks de loin. Vegetto était agréablement surpris de constater l’évolution de la technique de la fusion. Ce combat était plein de promesses. Il avait mémorisé ces mouvements ultra-rapides, cela pourrait toujours être utile. Les Trunks et Goten de cet univers, par contre, bouillaient de jalousie. Ils s’étaient interrogés du regard et il était clair qu’aucun des deux n’avait eu de révélation durant leur sommeil ! Leur Gotenks à eux était maintenant clairement inférieur, puisqu’il avait besoin d’un temps bien plus long pour être créé.

Les deux combattants se firent face dans l’arène. Enfin libre de ses mouvements, Buu s’échauffait en donnant des coups vifs autour de lui. Il était ravi de se mouvoir un peu, même s’il avait fait une randonnée nocturne peu de temps auparavant. Il ne regardait pas Gotenks qui lui aussi s’étirait et faisait craquer ses doigts. Pointant son index vers le guerrier rose, l’être fusionné cria d’un ton railleur :

– Alors, nous voilà de nouveau face à face, démon ! Tu croyais pouvoir t’attaquer à ce tournoi et t’en tirer à si bon compte, hein ?! Mais cette fois, je suis là pour t’arrêter !

Bra de l’Univers 16 serra les poings, exaspérée devant ce qu’elle considérait comme un pitoyable jeu d’acteur. Ce comportement de pseudo super-héros que prenaient ses frères la tapait réellement sur le système. Bra de l’Univers 18 avait la même réaction, le regard ailleurs, murmurant d'un ton sarcastique :

– Il veut dire que Gast et le Grand Kaiôshin sont là...

Mais il y avait quelqu’un dans cette arène que ça amusait. Buu décida de se prendre au jeu et d’incarner le grand méchant. Il trouvait cela ironique, ce n’était pas totalement faux. Il répliqua à son rival d’antan :

– Si tu t’en crois capable, “héros”, essaie donc de m’arrêter ! Mais as-tu assez de puissance pour me tenir tête ? Admire les pouvoirs d’un génie du Mal !

C’était l’heure du spectacle ! Pour la première fois depuis des années, Buu déploya une puissance considérable. L’astéroïde trembla avec force, le vent soufflant avec une puissance redoutable sur les spectateurs. Les planètes factices dans l’espace commencèrent elle aussi à être repoussées. Paniqués en voyant leurs appareils s’affoler et subir des courts-circuits, les Vargas augmentèrent la puissance du bouclier à son extrême limite, permettant aux combattants de souffler. On voyait dans divers espaces des participants encastrés dans les murs, notamment des troupes de l’Univers 8 et un Cell Junior de l’Univers 17. Buu diminua un peu son aura parcourue d’éclairs, qui restait quand même considérable. Les spectateurs, devant une telle manifestation de puissance, étaient subjugués :

– Wouah !

Dans les Univers 1, 12, 16 et 18, les participants étaient complètement silencieux. Son Gokû fut le premier à parler :

– Qu… Quelle puissance ! Je n’ai plus ressenti ça depuis le combat entre Vegetto et Broly ! C’est stupéfiant, on n’est clairement pas à la hauteur !

– C’est incroyable, admit Gohan avec une certaine amertume. Je me doutais qu’il était devenu fort, mais pas à ce point. Je comprends pourquoi il avait l’air si confiant, même après le combat entre ces deux super-puissances !

De son côté, Vegetto n’en revenait pas. Buu était loin de rivaliser avec sa propre puissance maximale, mais il prenait conscience que s’il le souhaitait, le Djinn n’aurait pas de difficulté à atteindre son niveau. Cela lui prendrait juste du temps. Buu se limitait consciemment, et il le lui faisait bien comprendre.

Il ressentait de l’excitation devant un tel personnage, mais également une grande inquiétude. Si Buu parvenait à s’immuniser devant les pouvoirs de Gast, rien ne l’empêcherait de tout anéantir, pas même lui, malgré toutes ses facultés. Leur affrontement dans l’espace n’avait été qu’un jeu pour le Djinn. Vegetto comprenait mieux ce qu’entendait Buu en lui disant qu’il était sûr de l’emporter dans un combat sérieux entre eux.

Bra, quant à elle, fronçait les sourcils, regardant successivement son père et Buu. Vegetto paraissait vraiment perplexe, et elle ne savait pas comment le prendre. Elle admettait à contrecoeur qu’elle n’était pas un défi intéressant pour Buu, mais elle possédait quand même cette technique mortelle capable de le faire disparaître. Discrètement, elle se prépara à l’utiliser, si les choses tournaient mal.

Sur le terrain, il y en avait un qui tremblait comme une feuille. Les yeux sortis de leurs orbites, Gotenks était pétrifié, les yeux rivés sur son adversaire qui dégageait une énergie complètement hors du commun. Voyant l’effet qu’il produisait, Buu ricana avec force et lança d’un ton provocateur :

– Alors ? Toujours prêt à te battre ?

Gotenks reprit conscience. C’est vrai, il avait quelques nouvelles surprises en réserves ! Ce que Buu venait de montrer était certes stupéfiant, mais il avait de quoi rivaliser !

– Et comment ! s’écria Gotenks en passant instantanément au niveau trois.

À son tour, le Saiyan fit trembler l’astéroïde et ses alentours, projetant des rafales de vent spectaculaires tout autour de lui. Pan de l’Univers 18 lâcha un cri de stupeur et d’admiration. Piccolo, à côté d’elle, n’en revenait pas. Gotenks était bel et bien deux fois plus puissant qu’avant, et même encore plus. Dans l’Univers 16, Goten et Trunks étaient tombés par terre, bégayant des mots incompréhensibles. Leur propre fusion était désormais dépassée et obsolète devant une telle puissance, et même Bra semblait un peu choquée. L’énergie de Gotenks n’était pas énormément éloignée de celle de Buu, bien que celle du Djinn demeurait clairement supérieure. Elle était suffisante pour donner du fil à retordre à Bra, et même à Vegetto, du moins au niveau un. Buu était déjà au-dessus de ça, mais il n’avait pas l’intention de monter plus haut. Il voulait du challenge et du spectacle, il refusait d’en dévoiler davantage.

Dans l’Univers 18, Son Gokû harcelait de questions Vegeta complètement désabusé :

– Il est plus fort que nous là, non ? Tu crois pas ? Qu’est-ce que tu en dis ? Eh, Vegeta ! Vegeta ?

Une forte explosion empêcha Vegeta de répliquer des mots cinglants et quelque peu déplacés. Buu et Gotenks s’étaient précipités l’un sur l’autre, se frappant mutuellement avec leurs droites respectives. L’un comme l’autre, le poing enfoncé dans la joue de leur adversaire, ils étaient en train de sourire et pour cause : ils étaient ravis de la tournure des événements. Ils furent tous deux repoussés, les jambes plantées dans le sol qui se désagrégeait sous le choc de leurs forces. Ils se lancèrent à nouveau au corps à corps, se livrant une bataille acharnée. Même les deux Gohan ainsi que Vegeta et Gokû percevaient difficilement leurs attaques d’une vitesse irréelle. Seuls Vegetto et Bra parvenaient à suivre les mouvements des deux guerriers avec précision.

Étonnamment, Gotenks prenait peu à peu l’avantage sur Buu. Bien que surpuissant, le Djinn se montrait moins rapide que le Saiyan. Cela ne l’empêchait pas de parer chaque coup et de répliquer furieusement. Cependant, Gotenks esquivait habilement toutes les attaques, et il décida de changer de tactique. Se déplaçant à une vitesse magistrale, il se plaça au-dessus de Buu, dont il ignorait qu’il suivait ses mouvements sans aucun problème. Il ouvrit grandement la bouche et envoya un jet d’énergie surpuissant qui désintégra le corps de Buu, provoquant accessoirement la destruction des deux tiers de l’arène. Les spectateurs ainsi que les participants se couvrirent les yeux ou croisèrent les bras pour ne pas être éblouis et résister à la puissance de la déflagration dont l’intensité parvenait même à passer partiellement le bouclier. L’explosion laissa place à un vaste cratère, laissant un Gotenks flottant dans le vide.

Gokû fut surpris de voir l’air sérieux qu’arborait l’être fusionné, lui qui habituellement en profiterait pour lancer des piques sarcastiques. Son étonnement prit de nouvelles proportions quand il vit le sol se reformer en quelques secondes. Gotenks, quant à lui, ne s’en souciait pas. Il leva le bras gauche, bloquant un coup d’une force à détruire une planète entière à quelques centimètres de son visage. Le visage de Buu émergea de la fumée résultant de l’explosion, criant de satisfaction :

– Ce serait dommage de ne pas pouvoir se battre sur la terre ferme, tu ne crois pas ? Allez, ramène-toi et montre-moi ce que tu as dans le ventre !

Il asséna un coup de genou ravageur dans les côtes du Saiyan qui s’affaissa sur le sol, crachant un jet de salive. Les coups de ce monstre n’étaient pas à prendre à la légère. Prenant appui sur sa jambe épargnée, il donna en retour un coup de tête percutant qui envoya Buu s’écraser contre le sol plus loin. Gotenks intensifia son aura, s’assurant qu’il pouvait se mouvoir correctement, et s'élança derrière Buu qui bloqua son attaque en enroulant sa crête autour de son bras. Il le fit tourner autour de lui plusieurs fois avant de l’éjecter à son tour. Cependant, Gotenks n’était pas aussi fragile. Il se réceptionna en plantant son poing dans le sol, et joignit ses mains sur le côté, en s’exclamant :

– Bouffe ça ! Kamehame… Ha !!

La vague déferlante, d’une taille imposante, se dirigea sur Buu, pulvérisant au passage une partie de l’arène, encore une fois. Le Djinn donna un coup de pied dans le rayon d’énergie qui dévia de sa trajectoire pour se perdre dans l’immensité de l’espace. Gotenks apparut devant ses yeux, à la suite de son attaque, et s’apprêta à lancer un coup percutant après avoir joint ses deux poings. Mais le coup ne vint pas et le Saiyan laissa place à ses composants. Trunks et Goten affichèrent des yeux paniqués, tandis qu’ils lançaient tous deux le coup sous l’impulsion encore présente de Gotenks.

Buu écrasa leurs visages avec ses poings, et enroula ses bras autour de leurs cous. Étirant ses membres, il les fracassa à plusieurs reprises sur le sol, comme un batteur joue de ses percussions. Bizarrement, on pouvait percevoir un certain rythme dans ses coups. Pan se couvrit les yeux, effrayée par un tel spectacle, alors que Vegeta fronçait les sourcils. Les visages des deux Saiyans étaient en sang, couverts d’ecchymoses et de coupures.

Bra de l’Univers 16 dit d’une voix hargneuse et condescendante :

– Et voilà ! Crétins ! Votre temps est hyper réduit en forme trois ! Votre fusion n’a duré qu’une minute. Et vous êtes vidés en plus...

Les Héloïtes étaient consternés en contemplant cette scène. Xeniloum dit d’une voix anxieuse :

– C’est un véritable monstre ! Je me rends compte que je m’en suis sorti à bon compte, quand je vois ce qu’il est capable de faire !

– On voit bien qui est le plus fort, continua Eleim en serrant les dents. Je suis reconnaissant envers les deux univers d’à côté qui veulent bien se battre pour nous, mais comment arriveront-ils à se débarrasser de ce Buu ? Ce gamin a l’air d’être le plus fort d’entre eux, avec la fille qui m’a battu. Et il semble être encore un cran au-dessus. Je veux bien croire en eux, mais la suite s’avère difficile…

Dans l’arène, Buu avait fini de jouer avec les deux Saiyans plutôt amochés. Il était satisfait du résultat, mais il n’avait pas transmis tous ses secrets en vain. Il savait pertinemment ce qui allait se produire, et il décida d’accélérer les choses.

– Alors ? C’est tout ce que vous avez ? C’est déjà fini ? Lorsque j’ai affronté Gotenks, il y a vingt ans, il était plus coriace et plus intéressant que ça !

– Tsss, maugréa Goten en crachant du sang par terre.

– Attends de voir, on n’en a pas terminé ! s’exclama Trunks en se redressant.

– Ce n’est pas…

– Fini !

Tout en hurlant simultanément ces derniers mots, ils se levèrent tous deux et, en l’espace d’un instant, reproduisirent des dizaines de mouvements complètement synchrones et précis, avant de se frôler le bout des doigts. Le grand flash survenu quelques instants plus tôt revint, laissant place à Gotenks en pleine forme et en Super Saiyan 3. Tous les membres de l’Univers 18 étaient sidérés, Vegeta avait même décroisé les bras. Vegetto eut un rictus, en voyant que sa mémorisation était bonne. Avant de comprendre qu’ils avaient pu fusionner à nouveau sans temps d’attente.

– Attendez… Quoi ?

– Incroyable ! dit Son Gokû, stupéfait.

– Ils ont pu recommencer sans attendre, c'est.. C'est impossible ! bafouilla Piccolo.

Gotenks éclata de rire, et se mit en position de combat tout en lançant à Buu qui demeurait stoïque :

– Et revoilà l’incroyable, l’ultime, Gotenks le fulgurant ! En pleine forme physique et psychique à nouveau ! Je vais te démolir !

Buu sourit, ravi par le déroulement du combat. Une étincelle violette brilla dans ses yeux, et Uub eut des frissons. Il connaissait cette sensation, elle lui était de plus en plus familière. Il ne savait pas quoi en penser, mais ce Buu de l’Univers 4 lui semblait vraiment lié. Il commençait à se poser des questions.

– D’accord, ô puissant Gotenks ! railla Buu en se mettant lui aussi en position. Montre-moi ce que tu sais faire !

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu