DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 3 jours, 11h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123
[Chapter Cover]
Partie 5, Chapitre 21.

CINQUIÈME PARTIE : DEUX GÉANTS FACE À FACE

Chapitre 21

Le combat entre Kakarotto de l'univers 13 et Kat de l'univers 6 venait de se terminer. Participants et spectateurs attendaient l'annonce du prochain combat. En univers 18, il ne restait plus que Gotenks à combattre, et alors que les deux garçons qui doivent fusionner s'amusaient encore à se raconter des blagues plus ou moins stupides, les autres s'interrogeaient :

— C'est dommage que ce Vegeta n'ait pas laissé son ami donner un dernier coup à la jeune fille, déclara Pan.

— Il se serait fait disqualifier, un adversaire de moins, ajouta Gohan, devinant ce à quoi pensait sa fille.

Elle continua : 

— Au prochain tour je dois le combattre... j'aurais aimé passer sans me battre !

— Participer à un tournoi sans se battre c'est inutile, gronda presque Son Gokû sur sa petite-fille. 

La jeune fille ne dit aucun mot. Elle  savait tout ça. Mais pour elle, arriver loin dans le tableau comptait au moins tout autant.

— N'empêche, cette Kat a de la chance, reprit Uub, si Kakarotto avait été plus fort, ou du moins plus sérieux... il aurait pu la tuer sans que les Vargas aient le temps de réagir.

— Hm, c'est pas faux, répondit Son Gohan, je me demande s'ils ont de quoi remédier à ce problème ?

Comme si la question avait été prévue, le Varga bleuté en charge de l'univers 18 surprit tout le monde, arrivant d'un pas silencieux par derrière pour leur répondre :

— Bien sûr ! Si son ami n'était pas intervenu, le participant Kakarotto n'aurait pas pu pour autant rouer de coup son adversaire qui avait abandonnée. Il aurait été renvoyé chez lui immédiatement. Chacun des administrateurs d'univers, comme moi, possède une télécommande pour renvoyer les participants trop dangereux... Voyez.

Le petit Varga ouvrit sa veste et tapota d'une main un objet rectangulaire grisâtre qui était attaché sur la poche intérieure. Très fin et très léger, cet appareil n'était visiblement équipé que d'un seul bouton.

— Nous gardons ce dispositif avec nous, toujours.

Détachant le boitier pour mieux le montrer à l'univers 18, tous curieux, il continua, serrant fort dans sa main le précieux dispositif :

— Je sais que vous êtes tous très forts et très rapides, mais je garde toujours mon doigt sur le bouton et personne n'est assez rapide pour...

Le Varga s'arrêta aussi sec. Six des personnes devant lui s'étaient mis tout à coup à regarder sur leur droite... vers les deux derniers invités que comptait cet univers. Le Varga tourna donc la tête vers ces deux jeunes garçons, l'un aux cheveux noirs en bataille, l'autre mieux coiffé, à la chevelure violette. Ils s'amusaient avec une télécommande. C'était marrant, elle ressemblait beaucoup à celle qu'il tenait à la... main ? 

Kyaaaaaaaa ! Impossible ! Il la tenait fortement dans la main ! Personne n'avait bougé ! Non ! On lui avait volé la chose la plus précieuse ici, celle pour laquelle il était payé ! Argh... Il allait être dégradé sans aucun doute !

Arrivant derrière les deux jeunes gens, Gohan et Bra frappèrent respectivement Goten et Trunks à la tête. Ces derniers rouspétèrent, mais ni Gohan ni Bra ne se laissèrent impressionner. Quelle éducation avaient donc reçu ces deux-là ? Quoi qu'il en soit, Gokû en profita pour récupérer la télécommande et la rendre au Varga.

— Visiblement, on peut facilement vous empêcher d'utiliser ce truc. Et Goten est pourtant loin d'être le plus rapide ici.

— Hey ! Mais c'est pas vrai ! rouspéta encore Goten suite à cette remarque plutôt désagréable venant de son propre père.

Trunks se mit à rire...

— Continue de te moquer, tu es à peine plus fort que ton pote, fit remarquer Vegeta à son fils pour le calmer lui aussi, avant d'enchaîner : tu es même moins fort que ton homologue de  l'univers 12 !

Se souvenant de la discussion que chacun des Trunks de ce tournoi avaient eu ensemble, celui de l'univers 18 se tut immédiatement, un peu honteux.

— J'y pense, fit Gohan pour revenir au sujet initial, n'importe qui pourrait finalement vaincre les autres participants en volant la télécommande de leur Varga, non ?

— Non, répondit catégoriquement le Varga, en sueur,  en rattachant son dispositif à sa veste. Ce bouton ne peut être pressé que par un Varga, par signature électronique.

— Comme une empreinte digitale ? demanda encore Gohan.

— Plus que ça en réalité, ça vérifie un nombre incalculable de paramètres destinés à contrer toute tentative de copie, ou même de clonage de mon corps. 

— Impressionnant, Bulma aurait été intéressée encore une fois, dit doucement Gohan, plus pour lui-même qu'autre chose.

Alors que Trunks et Goten boudaient encore dans leur coin, bien que pas très loin du groupe, et que la plupart continuaient à parler avec le Varga, qui reprenait doucement un rythme cardiaque normal, Vegeta s'accroupit  et se mit à dessiner des choses avec un doigt sur le sable fin du sol.

Il dessinait le tableau du tournoi. Il n'avait pas retenu certains noms, comme Mahissu, ou même Bujin. Les vainqueurs suffisaient pour créer ce tableau. Vegeta voulait voir quelle serait la suite du tournoi. Finissant son dessin, il commenta à voix basse :

— Bien... D'abord j'écrase Trunks.

— Quoi ? fit tout à coup son fils en se tournant vers lui, légèrement apeuré du coup de tête que pouvait avoir eu son père.

— Pas toi. répondit-il simplement, sans même se retourner pour le regarder. 

N'importe qui regardant Vegeta à ce moment-là aurait trouvé que le père prenait son fils pour un idiot. Quoiqu'il en soit, le Saiyan continua de dire doucement ce qu'il adviendrait plus tard :

— Ensuite j'ai le gagnant entre Pan et l'autre Kakarotto. (À cette idée, Vegeta fit un sourire et parla plus fort) Hé Pan, perds ton prochain match, fais-moi plaisir ! lui dit-il en regardant la petite fille qui sursauta.

— Hein ?

— Si tu refuses c'est toi que je frappe.

— Mais... C'est une menace ! cria la jeune fille.

— Non, c'est le hasard des rounds, répondit le Saiyan d'un sourire narquois.

— Papa ! alla se plaindre Pan, presque en pleurant. Elle n'avait vraiment aucune envie de se battre contre Vegeta, il ne se retiendrait même pas contre elle !

— Vegeta, n'embête pas Pan, s'il te plait.

Son Gohan ne voulait pas trop "protéger" sa fille, dans le sens où finalement, Vegeta ne faisait vraiment rien de mal. Après tout, C'est un combat d'arts martiaux. Mais finalement Gohan s'interrogea.

"Quelle serait sa réaction si avait lieu un combat entre sa fille et lui dans les règles d'un tournoi ? Est-ce que Pan abandonnerait sans combattre ? Ou se battrait-t-elle à fond comme son grand-père aimerait ? Quoiqu'il en soit, avant de combattre Vegeta, elle devait battre Kakarotto de l'univers 13... Et ce type paraissait plus dangereux que Vegeta. S'il frappe les femmes si facilement, il pourrait n'avoir aucun regret à battre quelqu'un qu'il prendrait pour une gamine..."

Sans en dire un mot à qui que ce soit, Gohan garda en suspens toutes ces questions. Il y avait encore le temps avant le deuxième tour...

Son Gokû avait regardé la petite Pan se plaindre du comportement de Vegeta, mais sans dire un mot. À son âge, il ne réagissait pas ainsi... Il espérait vraiment que ce tournoi l'endurcisse, aussi bien en terme de force physique, que de volonté, et aussi de maturité. Il est vrai qu'il l'avait trop laissé s'amuser... Elle prenait les arts martiaux pour un jeu, et malgré une relative rivalité entre elle et Uub, seul ce dernier était vraiment sérieux, au point de bien progresser... Gokû se décida. Quoiqu'il arrive après ce tournoi, il serait un peu plus rigoureux dans l'entraînement de Pan.

En univers 16, d'autres combattants se posaient d'autres questions. Gohan et Vegetto avaient remarqué le comportement plutôt étrange de Vegeta de l'univers 18 tout à l'heure. D'abord il était allé parler de lui même à son fils alternatif en univers 12, puis lors de son combat contre son alter-ego de l'univers 10, il avait beaucoup discuté, notamment à propos de son autre lui en univers 13.

Gohan ne put s'empêcher de questionner son père à ce sujet : 

— Je l'avoue, lui répondit-il, bras croisés. C'est étrange, ça me parait contraire à ce qu'était Vegeta... Il a l'air d'avoir beaucoup changé en vingt ans...

— Que crois-tu qu'il s'est passé ? demanda encore Son Gohan.

— Je ne sais pas. Il a l'air plus calme... plus posé... Je devrais essayer de lui parler un de ces quatre pour en savoir plus.

Gohan acquiesça. Il ne s'était vraiment pas trompé sur le comportement de Vegeta. Il avait aussi remarqué le regard qu'il avait fait à Pan... Il n'arrivait pas à décrire ça. Mais il s'interrogeait beaucoup sur ce qu'avait pu vivre Pan en cet univers.

Il chercha sa propre fille du regard. Pas là ? Oh, elle était déjà repartie en univers 18 ! De tout le stade, c'étaient bien les deux Pan qui étaient les homologues les plus proches.

— Elles deviennent amies, fit Bra à côté de son frère et de son père.

— Oui. C'est embêtant, elles ne pensent pas au moment où elles devront se quitter sans jamais se revoir, déclara Vegetto.

— Et toi Bra, tu ne veux pas te faire quelques copines ici ? demanda Videl qui s'accrochait au bras de son mari.

— Non. Mon homologue a l'air trop différente de moi. Ces filles de l'univers 6 sont trop faibles pour m'intéresser...

— Dommage qu'il n'existe pas une version féminine de Broly ! se moqua Vegetto.

— Et puis quoi encore ? Je reste une femme qui a goût ! Les muscles trop épais c'est moche ! s'énerva presque la jeune fille aux cheveux violets.

— Du calme du calme, je plaisantais ! Ah quand même j'ai hâte de voir la force de Broly !

— Tu n'es pas inquiet ? demanda Gohan.

— Non, pas vraiment... Hey Piccolo ! T'es parti longtemps !

En effet, depuis que l'univers 18 était venu leur parler, il était absent. Il avait rejoint son homologue à l'espace 20 pour parler de Broly avec les Vargas.

— Du nouveau ? demanda Son Gohan.

— Non pas vraiment. Je n'ai pas discuté avec mon autre-moi si c'est ce que tu voulais savoir. Quant à Broly, les Vargas sont bien décidés à en faire un participant... Malgré nos conseils. 

— Tant mieux ! s'exclama la fusion.

— Ils ont aussi un système pour renvoyer chaque participant chez lui. Les Vargas qui s'occupent des univers en ont tous un, et il y en a encore un dans leur salle de contrôle, là-haut, fit-il en regardant vers la protubérance qui dominait le stade depuis laquelle Vargas et Nameks organisateurs contrôlaient tout.

— Hm...

Vegetto resta un moment perplexe et pensif... Puis il se tourna vers Buu de l'univers 4. Bien qu'éloignés de centaines de mètres, ils pouvaient communiquer entre eux. La télépathie n'avait plus de secret pour Vegetto.

*Hey Buu ? Tu as remarqué pour les dispositifs ?*

Buu ne répondit tout simplement pas...

*Que ce soit toi ou moi contre lui... il faudra peut-être les bloquer...* continua le Saiyan, souriant.

Il attendit une réponse mais... Elle ne vint jamais. Vegetto se demanda si Buu allait garder pour lui ce combattant...

Uub s'étonna encore une fois de la diversité qui pouvait exister entre deux mêmes personnes :

— Je suis encore surpris que Kakarotto ait frappé une femme... dit-il. Heureusement que Gokû n'est pas comme ça !

— À l'évidence, intervint Gohan derrière lui, il n'a jamais connu maman : elle n'aurait jamais toléré se faire ainsi dominer. 

— C'est parce qu'il s'est marié à cette femme que c'est devenu une lopette, lâcha Vegeta, profitant de cette occasion inespérée pour placer à la fois une pique sur son rival, mais aussi pour avouer son antipathie pour cette femme à fort caractère.

Alors que Trunks et Goten explosaient de rire, que Videl et Gohan se renfrognaient et que Gokû et Uub restaient immobile, Vegeta se posa une question : quelle était la force de son lui de l'univers 13 ? Super Saiyan ? Le niveau 2 ? Plus encore ?

Cela lui apporta un petit côté nostalgique... Lui qui avait rêvé pendant des années de devenir un vrai Prince des Saiyans, l'être le plus fort de l'univers. Mais il en avait abandonné l'idée... Tant mieux !

— J'y pense Vegeta, fit tout à coup Son Gokû, ce n'était pas toi qui avait perdu un pari avec Bulma et qui s'est retrouvé à faire la vaisselle ?

Cette fois, Videl, Gohan et Uub se joignirent aux rires de Goten et Trunks, alors que Vegeta pestait. Il avait passé un sale moment ce jour-là ! Et rien de ce qu'il avait dit ou promis n'avait pu persuader Bulma de lever cette "punition" ! Il fallait se rendre à l'évidence... niveau caractère, Bulma n'était pas loin de Chi-chi !

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk