DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 11 jours, 0h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 3, Chapitre 12.

Chapitre 12

Depuis que Gohan avait vu Videl toute seule s'ennuyer sur son banc, il ne pensait qu'à elle ! Il n'aimait pas qu'on puisse penser de lui qu'il délaisse sa femme pour aller s'amuser, même s'il  n'en était pas loin. C'était en partie à cause de ça qu'il avait coupé court à sa discussion avec Trunks et #16. Pourtant, il avait encore tant à demander ! Mais ce n'était que partie remise, il reviendrait plus tard, avec Pan.

Son Gohan atteignit le petit muret qui le séparait de Videl qu'il n'avait pas quitté des yeux, depuis qu'il avait quitté l'univers 12. Il sauta sans effort par-dessus et vint rejoindre sa femme, s'asseyant tout près d'elle, passant même une main derrière son dos.

— J'ai revu un vieil ami. Trunks du monde du futur, tu sais contre Cell...

— Mais qu'est-ce que tu racontes, le coupa Videl. On lui a parlé il y a une heure !

— Hein ?

— Ahem... fit tout à coup un autre Gohan sur la gauche de celui assis à côté de Videl, imitant une toux pour se faire remarquer.

— Gaaah, je me suis trompé d'espace ! fit Gohan en se levant d'un bond, rougissant et gêné. Il s'excusa immédiatement et son homologue lui pardonna.

— Je suis vraiment désolé.

— Ce n'est rien... heu, j'imagine.

Comment Gohan aurait-il pu de toute façon s'en vouloir à lui-même ?

Videl, de l'univers 16, se retrouvait face à deux Son Gohan parfaitement identiques. Elle se mit à rougir, gênée elle aussi. Tout près d'elle, il lui sembla entendre sa propre voix...

— Dis-donc vous faîtes quoi ?

Videl de l'univers 18 s'était rapprochée. Pire, elle avait traversé l'univers 17 ! Toute seule, sans broncher, elle était passée calmement devant Cell, qui ne l'avait que suivi du regard.

— Coucou maman !

Pan venait d'apparaître derrière sa mère. Enfin, il s'agissait de Pan de l'univers 18, pas de sa fille. Heureusement, les deux fillettes n'étaient pas habillées de la même manière, on pouvait donc facilement les distinguer, contrairement aux deux Gohan et aux deux Videl.

— Bonjour Pan, répondit Videl, tout en restant assise sur le banc.

La Pan de l'espace 18 voulait discuter un peu avec sa mère d'un univers alternatif, mais elle remarqua tout de suite son homologue qui approchait rapidement en souriant...

Bien qu'habillées différemment, les deux Pan se reconnurent immédiatement et s'approchèrent, joyeuses. Pan de l'univers 16, habillée d'un pantalon en toile, et de deux t-shirt dont l'un était à manches longues, attrapa celle de l'univers 18, et elles s'étreignirent avant de rire. 

— C'est trop étrange ! Firent les deux adolescentes en même temps.

— Je ne pensais pas que je me verrai ! rajouta l'une des deux jeunes filles.

— Moi non plus ! répondit l'autre. Ça mérite une photo souvenir !

— Oui, j'y pensais ! J'ai un appareil photo !

— Moi aussi ! Je vais le chercher, dit Pan de l'univers 18.

— Non, viens, répondit Pan de l'univers 16, on va prendre le mien, c'est moins loin.

Pan prit la main de son double et l'emmena à l'intérieur. Son homologue réagit immédiatement.

— Oh je n'ai pas le droit de venir ici normalement, même si...

— Je ne pense pas qu'il y ait de problème, dirent-elles en même temps.

Elle rirent une nouvelle fois, en continuant de marcher.

— Attends, chut... fit tout à coup Pan aux T-shirts. Grand-père dort encore... Ne le réveillons pas.

— Grand-père est venu ? demanda l'élève de Gokû 18, s'imaginant en fait que c'était de Satan dont elle parlait.

— Bien sûr, pour rien au monde il aurait raté ça. Attends ici, c'est ma chambre, je reviens.

Pan 16 entra dans la pièce qu'elle avait choisie pour être sa chambre. Pendant une minute, Pan 18 resta seule, à chercher des yeux Satan quelque part, mais sans lumière il faisait trop sombre ici. Par contre, il lui sembla entendre un ronflement... Mais pas le temps de vérifier !  Son autre elle venait de sortir de sa chambre, une capsule à la main.

— Allons dehors ! fit-elle en entraînant à nouveau Pan 18 par la main.

En sortant, elles remarquèrent que les deux versions de Trunks et Goten se parlaient. À côté, les Gohan et Videl discutaient aussi entre eux, tandis que Piccolo, non loin de là, restait immobile.

Alors que Pan 16 activait la capsule, Pan 18 partit rapidement questionner ce Piccolo.

— Tu ne vas pas parler à ton homologue de mon univers ?

— Je ne suis pas vraiment du genre à me parler à moi-même... Je vois que tu portes le Nyoï Bo. Qui t'entraîne ?

— Ben mon grand-père, répondit Pan. Son Gokû !

— Son ? s'étonna Piccolo. Ah, j'aurais dû m'en douter... Tu lui passeras le bonjour de ma part, fit enfin le Namek avec un sourire.

Alors que Pan restait un moment sans bouger, à se demander ce qu'avait voulu dire le Namek de l'univers 16, son alter-ego l'appela : elle était prête à faire la photo.

Retrouvant rapidement leur sourire, les deux Pan s'enlacèrent bras dessus-dessous et prirent la pose. La petite machine volante et intelligente se positionna en face d'elles gérant rapidement son altitude et sa distance par rapport aux filles, avant de prendre le cliché sous un flux lumineux. Deux exemplaires sortirent d'une fente. Pan 16 vint les retirer et appuya sur un bouton de la machine pour la remettre en capsule, puis la rangea. Pan 18 se rapprocha à nouveau pour prendre un exemplaire de la photo. Toutes les deux étaient heureuses d'avoir ce souvenir en main.

Tandis qu'elles discutaient au sujet de la photo, les deux Trunks et Goten bavardaient non loin de là :

— Est-ce que vous avez... commença Goten 18.

— Inscrit Gotenks ? finit Trunks 16. Oui, ajouta-t-il en souriant.

— Ce serait marrant que l'on se rencontre ! fit Goten 16, enjoué !

— Oui mais je me demande comment ça finirait ! répondit Trunks de l'univers 18. Mais j'espère surtout qu'on ne ratera pas la fusion ! La honte sinon !

— C'est sûr, ajouta à nouveau Trunks 16.

— Dîtes les gars, commença Goten 16, Goten et moi on a de petites choses à régler, vous permettez ?

— Bien sûr, dit Trunks 18 après avoir jeté un regard à son ami de son univers. Je crois qu'on sait déjà ce qu'on va faire, ajouta-t-il avec un nouveau regard vers son lui alternatif.

— On se retrouvera tout à l'heure alors, fit Goten 18 en passant un bras par-dessus les épaules de Goten 16.

Les deux groupes se séparèrent. Les deux Trunks se dirigèrent immédiatement vers l'univers 12, vers une autre version alternative d'eux-mêmes, dont ils avaient beaucoup entendu parler, notamment par leur mère.

Goten 18, après avoir observé son ami en double s'éloigner, demanda à son homologue 16 :

— Tu veux qu'on parle... de nos petites amies ?

— Tout à fait ! fit avec un large sourire l'autre Goten. Ce n'est pas tous les jours qu'on peut réfléchir deux fois plus sur certaines choses !

Son homologue sourit à son tour. Il avait eu exactement la même idée.

Gokû, Uub et Vegeta avaient à leur tour quitté l'espace 18. L'ancien Prince des Saiyans avait eu l'intention d'aller voir son fils de l'univers 12, pour savoir par curiosité si Bulma se portait bien. Mais quand il vit que ses deux fils allaient voir son troisième, il changea d'idée, pour finalement suivre Gokû dans l'univers 16. Après tout, il restait bien des mystères à découvrir sur cet autre univers alternatif.

Lorsqu'ils arrivèrent, ils jetèrent un regard sur les personnes présentes : Ils avaient donc remarqué les deux Goten, deux Gohan et deux Videl, Piccolo, Bra et deux Pan... À première vue, ça ne faisait pas de différence... mis à part les vêtements de Pan.

— On est tous pareils ici, à moins que... commença Gokû, qui cherchait encore, désespérément, une idée.

Les deux Gohan s'approchèrent, et c'est celui de l'univers 18 qui fit une déclaration :

— Pourquoi les Vargas ont choisi nos deux univers s'ils sont identiques ?

— Il y a une différence... commença Gohan 16 en regardant Gokû comme s'il ne l'avait pas vu depuis vingt ans. Et elle est de taille...

— Je n'ai pas l'air d'être présent ici, fit remarquer Uub en se cherchant tout de même du regard.

— Mais... Grand-père !

Pan de l'univers 16 avait subitement délaissé son elle-même de l'univers 18 pour sauter au cou de Gokû, les larmes aux yeux, mais toujours avec le même sourire joyeux. Uub, surpris, recula d'un pas devant la fougue de la jeune fille.

— Je te rencontre enfin ! fit Pan alors qu'elle pleurait au cou de son grand-père, tandis que l'élève de Gokû se rapprochait sous le regard du Saiyan :

— Oh deux Pan ! C'est trop mignon ! Hm... fit Gokû en commençant à comprendre... ou pas :

— Dans votre univers, je serais mort... à nouveau ? demanda-t-il en jetant un regard vers le ciel, s'imaginant apercevoir une auréole d'ange.

Vegeta à côté, ricana. D'un certain côté, ça l'aurait amusé que ce soit le cas. Mais il se demandait aussi où lui était... "Ça se trouve, moi aussi je suis mort ?" pensa-t-il, son sourire s'effaçant à cette pensée.

Une voix à la fois rude et calme se fit tout à coup entendre depuis l'embrasure de l'entrée de l'espace 16... De l'ombre, seule une main, revêtue d'un gant blanc, surgit en premier :

— À l'évidence, nos deux univers se sont séparés au moment de ma naissance...

Quittant l'ombre de l'entrée, le guerrier se dévoila. De taille moyenne, de bonne constitution, les cheveux noirs relevés vers le haut avec quelques mèches tombant sur le front, il dégageait une prestance incomparable. Habillé d'une tunique bleue sur un T-shirt orangé, portant des boucles d'oreilles, il s'agissait d'un Saiyan... ou plutôt, de la fusion de deux Saiyans. Vegeta et Gokû furent étonné de le voir apparaître :

— Vegetto ! crièrent-ils en mêmes temps en reculant tous les deux d'un pas sous l'effet de la surprise.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk