DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 3 jours, 10h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
Partie 26 :126127128129130
Partie 27 :131132133134135
Partie 28 :136137138139140
Partie 29 :141142143144145
[Chapter Cover]
Partie 28, Chapitre 136.

VINGT-HUITIÈME PARTIE : ÉQUILIBRAGE DES FORCES

Chapitre 136

– Parfait ! s’exclama la Saiyanne. Je vais vous montrer, moi, comment on pulvérise son adversaire en beauté ! Piccolo, je voudrais revenir à une tenue légère, tu peux faire ça pour moi, s’il te plaît ?

– Pourquoi est-ce que tu changes tes vêtements ? demanda Trunks, intrigué. Tu as peur d’être mis en difficulté par ton adversaire ?

– Par ce moustique, tu veux rire ? ricana Bra alors qu’elle portait à nouveau sa tenue habituelle. La gravité est juste plus dangereuse que lui. Il n’y a rien d’intéressant dans ce combat, alors autant en finir vite. Le poids ne serait qu’une perte de temps, c’est tout !

– Pas si vite ! proclama une voix proche d’eux.

Tous ceux de l’Univers 16 tournèrent la tête vers l’arène. Cold, vêtu de son armure impériale, n’avait pas attendu l’arrivée de Bra, se dirigeant directement vers le balcon de leur Univers, à la grande surprise de Coola et Freeza qui l’observaient de loin. Apparemment, leur père projetait d’appliquer son plan énoncé plus tôt dans la matinée. Freeza était sceptique. Sa propre idée n’avait pas fonctionné contre son ennemi Saiyan, quel genre de plan pouvait donc avoir son père ?

Cold, de son côté, regardait de haut la fille de Vegetto, la dépassant d’un bon mètre. On pouvait lire sur son visage un grand air autoritaire et serein. Il ne semblait pas du tout inquiet, au contraire. Bra lança d’un ton mesquin :

– Qu’y a-t-il, monsieur l’empereur d’un univers de bas-étage ? Tu viens me dire que tu abandonnes ? Vas-y, mets-toi à genoux si tu veux, que les spectateurs voient bien ! Inutile que vous vous humiliez davantage dans ce tournoi, ah ah !

– Tu parais bien sûr de toi, fillette, répondit Cold d’un ton tranchant et railleur. Mais je suis bien plus fort que mes fils, n’en doute pas. Sans votre transformation en Super Saiyan, aucun de vous n’aurait pu tenir tête à Coola, ni même à mon cadet ! Sans vos cheveux dorés et votre aura éclatante, vous n’êtes que des singes sans puissance.

– Tu crois ça ? Ah ah ah ah ! rit la Saiyanne avec force, pliée en deux.

Cold était satisfait de la réaction escomptée. Pour le moment, tout se déroulait comme prévu. D’une voix sifflante, il rétorqua :

– Quoi donc ? N’est-ce pas la simple vérité ? Depuis le début, vous vous transformez tous dès que vous rencontrez un adversaire un tant soit peu résistant. Vous n’êtes même pas capables de supporter la gravité sans changer de couleur, en atteste l’autre Saiyan de l’Univers 18. Vous n’êtes que des lâches.

– Monsieur, l’interrompit le Varga avec une voix hésitante, il faudrait que vous vous rendiez tous les deux sur l’arène, les gens s’impatientent…

– Un instant, le coupa Bra avec suffisance. Tu es vraiment ignorant, n’est-ce pas ? Pour ta gouverne, ô grand seigneur de la faiblesse, tu es des milliers de fois dépassé. Sais-tu seulement qui je suis ? Mon père est Vegetto, l’être le plus puissant de toute la création, de tous les univers ! Et moi, je peux te balayer d’un souffle, sans avoir besoin de me transformer, ni même de faire le moindre effort ! Je vais te le prouver dès maintenant, allez !

“Parfait.” pensa Cold, qui esquissa un large rictus.

– Alors, que penses-tu de ceci, fille de Vegetto ? dit-il en adoptant un ton faussement respectueux. Je te propose un handicap officiel, devant les organisateurs. Si tu es aussi puissante que tu le prétends, tu accepteras certainement de t’abaisser au niveau d’un être aussi “faible” que moi, et ça prouvera à tous que ce que tu affirmes est vrai. Et puis, les spectateurs auront le spectacle qu’ils désirent. Qu’en penses-tu ?

Freeza, parvenant à entendre la discussion plutôt animée de l’autre côté de l’arène, était de plus en plus perplexe. Jamais son père ne se serait abaissé de la sorte en se prétendant faible, même pour provoquer ses adversaires. Ce n’était pas du tout son genre. Quelque chose n’allait pas. Il ne savait pas que quelque part dans son esprit, Buu de l’Univers 4 lui murmurait des indices et lui permettait d’entendre la conversation, se délectant de cette réflexion qui tiraillait le Démon du Froid.

– C’est une plaisanterie ? ricana Bra. Je vais t’écraser avec un seul doigt, non transformé. J’en suis, j’accepte ce “handicap” !

– Attends, Bra ! intervint Gohan derrière elle, l’air soucieux. N’accepte pas ce défi, je te rappelle que tu as promis de donner ton voeu à l’Univers 19 ! Tu ne dois pas mettre ta parole en danger à cause d’un défi !

“De quoi il se mêle, celui-là ?” pensa Cold en plissant les yeux. Il était sur le point de réussir, il ne devait pas laisser sa chance lui échapper. Il racla sa gorge, captant à nouveau l’attention de Bra, et afficha un sourire goguenard.

– Alors ? Si tu es la fille de Vegetto, prouve-le. À moins que tu n’aies peur de moi ?

– Tu crois vraiment que j’ai peur d’un lézard comme toi ? gronda Bra en fronçant les sourcils. Ramène-toi, je vais te montrer. J’accepte ce handicap, oubliez pas de le noter, vous ! ajouta-t-elle en criant au Varga assigné à son espace qui sursauta.

Ce dernier contacta la loge des organisateurs, tandis que Bra sautait dans l’arène, ignorant Gohan qui avait tenté de la rattraper sans succès. Il poussa un juron intérieurement, à la fois exaspéré par Bra et inquiet des conséquences d’un tel acte. Cold était un Démon du Froid, et sans doute le plus fourbe des trois. Il ne proposerait pas un tel défi sans avoir quelque chose en tête. Mais Bra était tellement bornée et effrontée qu’elle fonçait toujours sans réfléchir. Il espérait simplement qu’elle serait à la hauteur de ses prétentions.

De leur côté, les Vargas avaient enregistré la requête de Cold, l’intégrant comme règle officielle pour ce match. Au moindre changement de couleur de cheveux, la combattante Son Bra serait éliminée instantanément. Cette dernière, s’étirant sur la surface de combat, était enthousiaste. Au moins, elle avait droit à un adversaire amusant et volontaire, prêt à prendre tous ses coups. Cette vermine ne savait pas ce qu’elle venait de relâcher. La gravité ne pesait même pas sur son corps, ce combat serait vraiment un jeu d’enfant. Elle s’exclama tout en prenant une pose de combat :

– Tu as fait une grave erreur de calcul, démon ! Je ne suis pas qu’une simple Saiyanne comme tu as pu en voir, mais bien davantage ! Je vais t’apprendre ce que signifie être la fille d’un dieu !

– Tss tss, un instant, gamine ! siffla Cold qui lévitait à quelques centimètres du sol. Je n’ai pas encore touché l’arène. J’ai une surprise pour toi, le combat pourra commencer après.

– Je m’en doutais ! pesta Gohan, faisant sursauter Videl et Pan qui se tenaient près de lui.

Cold tendit les bras, et poussa un puissant cri qui fit trembler la plupart des personnes présentes. Une incroyable aura se dégagea autour de son corps pris de fortes convulsions. Des cornes et des piques apparurent un peu partout, sur ses jambes, ses bras, son dos, sa queue et sa tête. La puissance que l’on pouvait sentir venant de lui grimpait en flèche. Dans le balcon de l’Univers 8, Freeza était estomaqué, ainsi que tous les soldats de leurs armées. Coola était au-delà de la surprise. Il était effrayé.

“Papa a aussi trouvé le secret de la forme d’augmentation !” se dit-il en déglutissant difficilement. Ainsi donc, toutes ces décennies d’entraînement étaient inutiles. Son père dépassait déjà une bonne dizaine de fois sa puissance maximale. Ses rêves de gloire et de parricide s’envolaient. Dans l’arène, Cold achevait sa transformation. Il ressemblait à son fils aîné, sans le masque sur la bouche, et avec bien plus de pointes sur l’ensemble du corps. Ses soldats applaudirent, éblouis par la prestance de leur dirigeant. Bra, quant à elle, était assez amusée.

– Pas trop mal, admit-elle. Il a une petite chance maintenant ! Pas de gagner, évidemment, mais au moins de me toucher !

– Seulement de te toucher ? répéta Cold d’un ton glacial et moqueur. Je ne vais pas perdre de temps alors. Prépare-toi, Saiyanne. Voici ton pire cauchemar ! Tremble, et affronte ton destin !

Il déploya à nouveau son aura, avec encore plus de puissance que précédemment. L’astéroïde se mit à trembler alors que le sol autour du Démon du Froid se craquelait. Bra perdit son sourire pour afficher un air inquiet, alors que la puissance de Cold grimpait de façon exponentielle. Une certaine angoisse la saisit, s’emparant d’elle au fur et à mesure que la scène devant ses yeux progressait. Le corps de Cold avait doublé de volume, ses piques s’allongeant, de nouvelles faisant leurs apparitions. Les cornes sur sa tête avaient elles-mêmes des cornes ! Sa large queue avait elle aussi augmenté de volume, tel un lézard qui aurait subi une évolution jurassique. Ce n’était plus un reptile, c’était un vrai dinosaure, et pas des plus pacifiques, au vu de son regard carnassier.

Il ressemblait à la première forme de réduction, celle qu’il avait utilisée contre Videl de l’univers des Terriens au premier tour, sauf qu’elle était bien plus imposante, et bien plus cauchemardesque. Les deux autres Videl et leurs filles eurent un mouvement de recul, effrayées, ainsi que de nombreux spectateurs. Même Coola était tombé en arrière, terrorisé par la nouvelle forme de son père. Il ne parvenait plus à parler ni réfléchir, complètement apeuré. Son père était allé encore plus loin, en atteignant une forme d’augmentation supplémentaire ! Freeza était lui aussi impressionné, mais paraissait plutôt colérique. Ce n’était clairement pas normal, il n’y avait plus aucun doute. Dans l’espace 1, au milieu des Kaiôshins eux aussi interloqués par la transformation de Cold, Buu sifflait d’admiration, et tournait les yeux vers Freeza en ricanant intérieurement.

Cold acheva enfin sa métamorphose. Tous ses muscles étaient devenus bien plus gros, sa queue était hérissées de pointes acérées, et son évolution était telle qu’il avait désormais quatre bras ! Sa tête était grandement allongée, et son aura était parsemée d’éclairs crépitants. Il dévisagea la jeune Saiyanne tétanisée en émettant un rire grave et profond. Bra ne bougeait plus, de la sueur perlant sur son front et ses bras. Elle ne s’attendait pas à un tel résultat. Elle n’était pas effrayée, non. Mais elle n’était plus tellement confiante non plus, elle le savait, et cela la contrariait. Peut-être aurait-elle dû réfléchir un peu plus…

La voix de son frère, derrière elle, la ramena à la réalité :

– C’est de la folie, Bra ! s’exclamait Gohan pris de panique. Annule ce pari immédiatement, c’est beaucoup trop risqué !

– Au contraire, grand frère, répliqua Bra d’un ton mal assuré, ça, c’est de l’entraînement ! Approche, mon grand !

Elle se mit en position de combat, soutenant le regard du monstre qui lui servait d’adversaire. Ce dernier sifflait de ravissement et de cruauté. Pour la première fois, il pouvait donner tout ce qu’il avait ! Il allait faire honneur à ce corps qu’il avait poussé jusqu’à ses limites. Il n’avait pas encore poussé son énergie au maximum, mais cela devait être suffisant pour mettre cette arrogante guerrière au tapis. L’heure était venue de montrer à quel point un Démon du Froid pouvait être terrifiant.

De leur côté, les membres de l’Univers 18 étaient plutôt impressionnés par une telle métamorphose.

– Incroyable, dit Piccolo, les yeux grands ouverts. Je ne pensais pas que cette famille pouvait détenir de telles capacités !

– Ça me semble plutôt logique, réfléchit Son Gokû en fronçant les sourcils. S’ils s’en donnent les moyens, Freeza et sa famille peuvent repousser leurs limites et atteindre de nouveaux sommets. Ils ont le potentiel, il leur manquait juste la motivation. Tout comme son fils, Cold a dû chercher à s’améliorer. Leurs formes d’augmentation s’apparentent à nos niveaux de Super Saiyan.

– En tout cas, il a réussi, et pas qu’un peu, répondit Piccolo, l’air sombre. Il approche le niveau de Cell au corps parfait !

– Tu le sous-estimes, rétorqua Vegeta sans détourner le regard.

Les autres se tournèrent vers lui.

– Il est évident qu’il n’est pas à fond, continua le Saiyan. J’ignore s’il a une forme supplémentaire, mais il n’est pas au maximum de celle-là, on peut clairement le ressentir. Tu veux mon avis ? Il aurait pu être un challenge à Son Gohan quand il a atteint le Super Saiyan Deux pour la première fois. Il faudrait bien ça pour venir à bout de ce lézard monstrueux.

– En effet, acquiesça Son Gokû. Bra a beau être la fille de Vegetto, elle a aussi des limites, surtout sous sa forme normale. Sans le Super Saiyan, le combat va être difficile, même pour elle.

– Vous pensez qu’elle pourrait perdre ? dit Uub, inquiet.

– Ce n’est pas impossible, lui répondit Vegeta. C’est le moment pour elle de montrer ce qu’elle sait faire. Observe bien, petit. Toi aussi, Pan.

Tous se tournèrent vers l’arène, impatients de voir les premiers échanges. Les Héloïtes arboraient un air très sérieux, soutenant de tout coeur la combattante Saiyanne qui devait faire face seule à ce redoutable ennemi. Dans le couloir de l’Univers 17, dissimulé dans l’ombre, Cell regardait l’arène sans se montrer. Il cachait subrepticement certaines pensées à son maître, afin de pouvoir réfléchir tranquillement en tant que guerrier. Il admirait intérieurement Cold. Il connaissait le potentiel des Démons du Froid, lui-même ayant exploité leurs cellules autant que possible. Il ne pouvait se transformer, cela lui était inutile de toute manière, son corps parfait intégrant toutes les capacités de cette race naturellement supérieure aux autres. Cold le surprenait, et il aurait pu perdre face à lui, si ce dernier avait été un ennemi lors de son tournoi, vingt-sept ans plus tôt.

Un autre protagoniste était agréablement surpris. Buu était déjà en possession des éléments secrets que lui seul connaissait sur l’événement en cours, mais il s’était retenu d’analyser les pensées et les capacités de Cold, afin de voir ce qui pourrait arriver. Et voilà qu’il découvrait des transformations inconnues depuis l’aube des temps, dans l’histoire des Démons du Froid ! Cette race l’avait toujours intéressée, et l’être qui se trouvait face à Son Bra était parvenu à percer ces limites obscures qu’aucun individu de cet espèce n’était parvenu à atteindre. Oubliant l’idée même de dormir, il se concentra attentivement sur l’affrontement.

Bra fut la première à se lancer, sautant avec vélocité sur Cold qui n’esquissait pas un mouvement. La Saiyanne porta un puissant coup de poing dans le visage du Démon, l’impact résonnant dans l’arène. La joue de Cold était déformée par le poing, mais il n’avait pas perdu son sourire. Bra, surprise, tenta de s’écarter mais le poing de Cold siffla à son tour, frôlant sa tête de peu, éraflant sa joue qui se mit à saigner. La vitesse et la puissance de cette attaque aurait pu la tuer sur le coup ! Une perle de sueur coula sur son front, mais elle était excitée, emplie d’une forte poussée d’adrénaline qui s’emparait de chaque fibre de son être. Pour la première fois, elle ressentait vraiment la signification du mot danger.

Retentant un nouvel assaut, elle fut reçue cette fois par les quatre poings de Cold simultanément, tous dirigés de façon calculée et intelligente. Mais la fille de Vegetto n’était pas moins maligne. Esquivant habilement chaque coup en posant ses mains sur les bras de la créature pour se donner de l’élan, elle se fraya un chemin dans cette tempête de poings géants, parvenant à parer et à éviter la plupart des attaques. À chaque esquive, elle frappait méthodiquement et avec force les points vitaux et les ouvertures de Cold, inlassablement. Pour les néophytes, cela pouvait ressembler à un simple échange entre guerriers, mais Gokû et les autres étaient subjugués par une telle maîtrise martiale de Bra, qui savait quelles cibles viser en priorité, et parvenait à tenir tête à un être clairement plus puissant et féroce qu’elle. Néanmoins, au bout de quelques minutes, on voyait qu’elle commençait à perdre son souffle, tandis que Cold frappait encore et encore sans perdre en vitesse. L’effort fourni par la Saiyanne était bien plus important, et Cold se montrait tout aussi perspicace, attaquant de telle sorte que son adversaire perde peu à peu l’avantage du corps à corps. Il usa de sa queue tranchante pour l’attaquer par derrière, mais c’était sans compter les instincts extrêmes de Bra qui évita l’assaut de peu. Jetant un Kikoha sur le sol, elle parvint à se dégager et à se poser quelques mètres plus loin. Elle tentait de reprendre son souffle, pendant que Cold se massait les avant-bras et faisait craquer ses jointures. Il siffla avec mépris :

– Sont-ce donc là les poings d’une divinité ? Ils ne sont pas vraiment douloureux… Un être supérieur devrait pouvoir se débarrasser des êtres malfaisants sans avoir besoin de recourir à une transformation superflue, n’est-ce pas ? Alors prouve-le moi !

– Enfoiré ! cracha Bra, piquée au vif. Je vais t'exploser la mâchoire !

Elle se jeta sur Cold en déployant son aura, mais le Démon disparut, se déplaçant à une vitesse effarante. Elle pouvait voir ses mouvements sans difficulté, mais le temps de tourner son regard, une énorme boule d’énergie faisant dix fois sa taille vint la heurter violemment. Ayant à peine eu le temps de croiser ses bras devant elle, elle fut peu à peu repoussée par l’énorme sphère brûlante, sous le regard moqueur de Cold qui ne s’était servi que d’un bras pour lancer son attaque. Il s’amusait trop pour tout donner maintenant. Il allait l’humilier, avant de présenter sa dépouille calcinée à son père, en guise de “présent”.

Bra ne parvenait pas à reprendre le dessus, et cela l’agaçait au plus haut point. Elle redressa peu à peu ses avant-bras pour diriger la boule lentement vers le haut puis, arrivée au-dessus du sol, se téléporta sur ce dernier en laissant la boule s’écraser sur le bouclier dans une fracassante explosion. Elle poussa un soupir de soulagement, défiant Cold du regard qui grognait, un rictus supérieur aux lèvres.

– Déjà fatiguée, Saiyanne ? demanda-t-il en la dévisageant. Les Kaiôshins ne savent pas se transformer, et ils sont bien plus puissants que toi ! Ils n’ont pas besoin de transformations ridicules donnant des cheveux jaunes, bleus, peu importe. Ton père est-il donc aussi pathétique que toi ? Il ne mérite pas le titre de Dieu ! Et toi encore moins !

Bra trembla de colère. Ce misérable avorton se fichait ouvertement d’elle, et ses piques continuelles n’arrangeaient en rien son ressentiment. De leur côté, Gohan et Vegetto demeuraient silencieux. L’être fusionné, pourtant tout aussi instable mentalement que sa fille, ne se sentait nullement affecté par les paroles de Cold. Il savait ce qu’il cherchait à faire, et il espérait que ses efforts pour maintenir Bra dans un semblant de sérénité portent leurs fruits. Dans une certaine mesure, il remerciait Cold pour cette parfaite opportunité de lui apprendre à se contrôler et à maîtriser ses émotions.

Bra avait les yeux fermés, bouillonnant de rage. Elle se souvenait d’une scène similaire, dans laquelle elle et Vegetto étaient enfermés dans la salle de l’Esprit et du Temps quand elle était enfant. Elle avait piqué des crises monumentales, victime de la pédagogie maladroite de l’être surpuissant qui avait finalement rendu les armes. Elle avait le même ressentiment à l’égard de Cold, et était prête à craquer et à déployer toute sa puissance. Son aura jaune commença à l’envelopper, tandis qu’un Varga attentif tenait un micro. Le Démon du Froid était euphorique ! Il obtenait ce qu’il espérait, c’est-à-dire une victoire simple et sans bavures. Tant pis pour le combat, qui aurait été grandiose, mais les Dragon Balls se rapprochaient de lui à chaque victoire.

Bra allait se transformer, lorsqu’elle entendit la voix de Gohan au loin :

– Bra ! Rappelle-toi qui tu es ! Souviens-toi !

Elle se souvint des paroles de son frère, Son Gohan, qui l’avait aidé à se transformer sans problème en Super Saiyan, et qui avait placé une entière et absolue confiance en elle. Il était son mentor, son maître… Son frère bien-aimé.

“ Son Gohan, pourquoi est-ce que je parviens pas à te surpasser ? Pourquoi toi et papa êtes si forts ? Ce n’est pas juste !

– Bra, aucun de nous n’approchait le millième de ton potentiel à ton âge ! Tu dois être patiente, les années et l’expérience te permettront de l’exploiter au mieux !

– Mais Papa est toujours occupé… Il est un dieu, et je devrais donc être une déesse capable de parcourir tout l’univers, et être respectée tout autant !

– Écoute-moi attentivement, Bra. Notre père n’est pas un dieu, il en a seulement la puissance. Elle lui a été octroyée par un vrai dieu. Tu as la bonté d’âme de Son Gokû, et la fierté de Vegeta. Ne sois pas seulement fière d’être la fille de Vegetto, mais aussi d’être l’héritière de la volonté de ces deux grands hommes ! Tu es la descendante de deux lignées honorables, la digne protectrice de la Terre, alors ne te laisse pas abattre ! Tu seras certainement la guerrière la plus forte du monde, en grandissant dans la voie de ces deux héros, qui vivent toujours quelque part en Vegetto. N’oublie pas qui tu es, et quelle est notre histoire. N’oublie pas que tu es Son Bra !”

Bra ouvrit soudainement les yeux, revenue à la raison. Elle dissipa son aura étincelante, rendant à sa silhouette sa couleur habituelle. Cold grogna de déception tandis que Gohan s’essuyait le front du revers de la main. Bra inspira longuement, puis dit :

– Merci, grand frère. Mon père sera toujours Vegetto, et j’en serai toujours fière. Mais je suis surtout moi, et je me dois d’être à la hauteur des espoirs de tout le monde. Je vais te vaincre, Démon, et je sauverai l’Univers des Héloïtes ! Approche !

Vegetto sourit en écoutant sa fille, qui s’assumait enfin en tant qu’individu et non plus en tant qu’enfant de l’être le plus puissant. Gohan et Piccolo étaient aussi fiers de cette prise de conscience. Gokû et Vegeta, quant à eux, étaient surpris de ce changement d’attitude, mais se sentaient étrangement ravis sans savoir pourquoi.

Cependant, Cold n’avait pas perdu son sourire. Son adversaire ne craquerait pas, mais ce n’était pas un problème. Il demeurait le plus fort, et il était temps que cette petite sotte comprenne quelle était sa place. L’heure était venue de lui montrer l’étendue de sa véritable puissance.

– Très bien, gamine, s’exclama-t-il, passons aux choses sérieuses, alors !

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu