DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Partie 0 :0Partie 1 :12345Partie 2 :678910Partie 3 :1112131415Partie 4 :1617181920Partie 5 :2122232425Partie 6 :2627282930Partie 7 :3132333435Partie 8 :3637383940Partie 9 :4142434445Partie 10 :4647484950Partie 11 :5152535455Partie 12 :5657585960Partie 13 :6162636465Partie 14 :6667686970Partie 15 :7172737475Partie 16 :7677787980Partie 17 :8182838485Partie 18 :8687888990Partie 19 :9192939495Partie 20 :96979899100Partie 21 :101
[Chapter Cover]
Partie 9, Chapitre 45.

Chapitre 45

Vegetto, dorénavant en Super Saiyan 3, voyait sa puissance décuplée. Elle était même sacrément supérieure à celle de Broly, qui fonçait toujours aussi vite vers le stade. Mais le Saiyan continua ses efforts, et hurlait toujours, augmentant encore une force déjà énormément phénoménale !

— Sa... sa force ! balbutia le Kaiô Shin de l'Est.

— Il dépasse Broly, le Super Saiyan Légendaire ! C'est dangereux ! fit la femme à côté de lui.

— Espérons qu'il ne devienne pas dingue avec une telle puissance ! continua le Kaiô Shin du Nord, transpirant.

Sur leur gauche, à l'espace 2, les participants et spectateurs étaient toujours de plus en plus éberlués par ces puissances qui leur échappaient à tous. Arale, elle, s'amusait à applaudir les superbes effets de lumières sur le corps de Vegetto, comme si elle était devant un feu d'artifice.

— Trop cool ! Trop cool ! disait-elle d'un large sourire, ne se rendant pas compte que dans ce tournoi, elle était larguée, et ce depuis le début !

Proche du groupe de l'univers 2, Tapion était loin d'apprécier les lueurs jaunes et bleues émises par le Super Guerrier qui trônait au milieu du stade.

— Heureusement qu'il n'est pas dans la même moitié que moi... Je le rencontrerai sûrement en finale... J'espère qu'il sera disqualifié entre-temps... Mais d'où vient-il ? C'est un Saiyan mais...

Il laissa sa phrase en suspens... Seul, il ne résoudrait jamais cette énigme... Et puis, plus que son origine, la question qui se posait le plus pour le moment était : allait-il vaincre le fou ?

La puissance de Vegetto commença à stagner. Dans l'espace 11, Babidi criait sur Buu qui s'extasiait devant ce guerrier qui faisait de la "bonne magie" selon son petit esprit. Derrière eux, Dabra était toujours mourant... C'est qu'il ne voulait vraiment pas passer dans l'Autre Monde celui-là ! Et il exaspérait de plus en plus le gnome qu'était le sorcier Babidi.

Près d'eux, un métis Saiyan-Humain était étonné :

— Qu'est-ce que c'est que ça ? Un autre niveau du Super Saiyan ? C'est la même transformation que Son Gokû tout à l'heure, disait Trunks à #16. C'est incroyable !

— La puissance de Vegetto est devenue stable, dit l'androïde d'une voix calme. Mais Trunks imaginait déjà autre chose :

"Si mon père a lui aussi atteint ce niveau, je suis foutu... De toute façon, même s'il..."

Il n'eut pas le temps de finir sa réflexion, #16 l'avait interrompu :

— Il se passe quelque chose... Accroche-toi.

À peine avait-il fini sa phrase que Trunks se sentit tout à coup plus léger. Quelque chose l'attirait vers le haut... la gravité de l'astéroïde défectueuse ? #16 parvint à ne pas bouger d'un pouce, sûrement grâce à un système à ses pieds qui lui permettait d'y rester coller d'une façon ou d'une autre. Trunks lui se maintint au sol en utilisant son ki, comme s'il volait. Seuls ses cheveux semblaient se redresser de tout leur long pour monter au ciel. Derrière Trunks, le gars qui était déjà tombé ne put se retenir à temps à sa place dans les gradins. Il fut soulevé et décolla lentement jusqu'à ce qu'il parvienne à se rattraper au bord des gradins, juste au-dessus de l'espace 12.

Dans l'univers 8, les cheveux blancs argentés de Jeece montaient eux-aussi, comme la cape du roi Cold.

— Mais ? Que se passe-t-il ? cria ce dernier en regardant vers le sol comme si c'était lui qui se dérobait sous ses pieds.

— On part vers le haut ! cria à son tour Jeece pour répondre à la question.

Autour d'eux, du sable et des morceaux de ring s'élevaient à leur tour... tout comme des milliers de jupes de femmes dans les gradins, qui devaient choisir entre s'accrocher à quelque chose pour ne pas s'envoler, et dissimuler ce qu'une jupe était censée cacher.

Videl de l'univers 9 n'avait pas ce souci, puisqu'elle ne portait pas de jupe mais un pantalon très militaire. Aux côtés de Trunks, elle préféra revenir à l'entrée de son espace. Au moins ici, elle n'allait pas risquer de s'envoler loin, si jamais ce qui les attirait exerçait soudainement une force beaucoup plus grande. Devant les deux jeunes, Kulilin, Tenshinhan et Yamcha restaient plutôt à découvert, le regard vers le haut.

— On savait qu'on pouvait être fort au point de faire trembler la terre, fit Kulilin qui se maintenait au sol, mais pas au point de devenir un centre de gravité !

La force de gravité se fit un peu plus forte. La tour de contrôle, qui avait déjà été endommagée, se pencha... les petits Vargas, très légers, étaient attirés facilement. Ils tentèrent de s'accrocher à n'importe quoi, même aux pantalons de quelques Nameks.

— Ça penche ! disait l'un des Varga qui se faisait traîner vers la grande baie vitrée cassée avant de se retenir au bord.

— Kwack ! Le sol se déplace... Est-ce que la gravité artificielle déconne ?

Et voilà, un autre problème ! En plus de ne pas pouvoir faire disparaître Broly, il fallait que quelque chose d'autre déconne !

— Non ! Un nouveau centre de gravité est apparu ! affirma un Varga qui s'accrochait au dos d'une chaise collée au sol, et qui regardait comme il pouvait son écran de contrôle. C'est ce Vegetto qui nous attire !

— Il faut faire quelque chose ! cria un Namek à son intention.

Le Varga tenta de pianoter sur son clavier pour trouver une solution... Dehors, des gens s'envolaient... et se rapprochaient de Vegetto... En attendant, plusieurs participants au tournoi prirent l'initiative d'aller chercher ceux qui étaient trop près de Vegetto pour les ramener dans les gradins, Gokû fut le premier, suivi par Gohan, qui en passant vérifia que sa fille et sa femme dans les gradins allaient bien.

— Ça devient dangereux, là ! disait Pan qui voyait beaucoup de gens en l'air, qui eux ne savaient pas voler.

— Je vais aider Son Gokû ! fit Uub pour prévenir ses amis à côté de lui avant de partir rattraper plusieurs personnes.

— Yamcha, Tenshinhan, aidons-les... dit Kulilin à l'espace 9 en regardant ses deux amis. Ça le gênait un peu de devoir aider les gens aux côtés de véritables Saiyans, ça l'intriguait encore plus. Visiblement, ils n'étaient pas si "méchants" que ça... Par contre, d'autres ne bougeaient pas : ceux de l'univers 13 par exemple, qui restaient à regarder Vegetto.

— C'est quoi ça ? fit Raditz. C'est un tout autre niveau de puissance !

— On est complètement dépassé ! ajouta Nappa, tremblant.

À côté d'eux, à l'espace 14, les cyborgs #17 et #18 ne s'affolaient pas beaucoup. Au contraire, le garçon s'amusait... il avait la tête en bas et se laissait de temps en temps attiré vers le haut, narguant sa sœur, qui n'hésita pas à lui donner un coup de pied dans la figure. Des fois, il lui faisait vraiment honte...

Quant à la mère de I'K'L... alors qu'elle pensait accoucher bientôt, la gravité l'attirant vers le haut ralentit le processus : son bébé était finalement remonté bien à l'intérieur du ventre.

— Cher public, fit la voix d'un Varga dans tout le stade, nous augmentons la gravité artificielle de l'arène pour que vous teniez au sol. Essayez de vous accrocher à quelque chose ! Désolé du désagrément causé.

Le bébé I'K'L redescendit sans provoquer l'accouchement, fort heureusement. #17 tomba sur la tête, sans trop de mal finalement. Quant au gars qui était suspendu au-dessus de l'espace 12, il tomba une nouvelle fois aux côtés de Trunks.

Ceux qui aidaient les gens pour les ramener dans les gradins revinrent à leur espace, et tournèrent la tête vers Vegetto, à l'origine de tous ces soucis.

— Vegetto a généré tellement de puissance que sa masse a augmenté ! théorisa Trunks à l'espace 16. Scientifiquement... c'est un peu tiré par les cheveux !

— Comme les tiens ? plaisanta Goten.

— C'est délirant, mais Vegetto doit avoir la masse de la lune. Sa densité s'approche de celle d'un trou noir, informa Son Gohan de façon plutôt simple pour se faire comprendre par son père.

— Whouaa... répondit-il.

Vegetto sourit. Il était content de lui et de l'effet qu'il produisait dans toute l'arène.

— Hé hé ! fit-il en pensant d'avance à leurs réactions par rapport à ce qu'il s'apprêtait à faire.

Après avoir engendré une telle quantité de puissance, Vegetto la fit déployer à sa gauche et à sa droite, devant les paumes de ses mains, bras tendus vers l'extérieur, en deux énormes boules lumineuses, quasiment identiques à des soleils !

Les guerriers de l'univers 19 tentèrent bien de comprendre ce phénomène, mais rien n'y faisait, aucune explication logique. Même celle d'Eleim, sur la possibilité que ce Vegetto détienne dans son corps des nano-composants, était bancale. Comment son corps supporterait-il une telle décharge d'énergie et de chaleur ? Sans compter le nombre théoriquement énorme de ces nano-circuits qu'il devrait avoir dans son sang pour générer deux mini soleils. C'était impossible. S'ils avaient un Saiyan chez eux pour pouvoir l'étudier, sûrement que leur progression technologique progresserait d'un coup, de façon fulgurante... Mais comment capturer un tel guerrier ?

À l'espace 7, le grand Namek garda les yeux fermés, et les bras croisés. Pourquoi ouvrir les yeux pour se faire aveugler ? Beaucoup comme lui pouvait ressentir les choses sans les voir. Et avec un tel dégagement d'énergie de la part de Vegetto, impossible de rater ce qu'il préparait. En l’occurrence ici, une terrible attaque. Quelque chose qui lui arracherait certainement les membres...

Cell pensait exactement la même chose :

— S'il m'attaquait avec une telle puissance, je serai complètement annihilé ! Aucune chance pour que mon noyau reste intact !

Vegetto bougea enfin. Il joignit ses bras tendus devant lui vers le ciel en direction de Broly. Les deux énormes boules lumineuses se rejoignirent, se fondirent en une seule, entourant le guerrier parcouru d'éclairs bleutés. Hurlant le nom de sa technique, Vegetto donna tout ce qu'il avait :

— Final Dragon Flash !

L'aura qui l'entourait fut à son tour parcourue de multiples éclairs, ses cheveux s'envolèrent vers l'arrière, puis un large trait lumineux fila à la vitesse de la lumière vers Broly. À nouveau, une boule d'énergie se forma au bout de la flèche lumineuse pour laisser apparaître à mi-chemin un dragon entouré d'éclairs lui aussi. Il avait quelques similitudes avec Shenron, mais ce n'était clairement pas lui. Le dragon, gueule ouverte, fonça plus vite encore vers le Super Saiyan Légendaire, qui s'arrêta net, surpris. Ce dragon était bien plus grand que lui, et il sentait aussi sa force, ce ki qui fonçait sur lui à toute vitesse. Aucun moyen de lui échapper : la distance était trop courte et sa vitesse trop élevée...

Le dragon sembla croquer Broly qui hurla de douleur. Ce n'était pas parce qu’il était invincible qu'il ne sentait rien du tout non plus. C'était une réelle masse d'énergie qui maintenant le maintenait prisonnier. Il ne pouvait plus bouger.

Le dragon partit se perdre dans l'espace, perdant sa forme très particulière, pour redevenir une simple boule d'énergie, poussant à grande vitesse Broly, l'emportant très vite et très loin. Broly ne pouvait pas résister à ça. Comme d'habitude ou presque, il était éjecté alors qu'il criait le nom maudit de son adversaire :

— Kkh... Ka... Ka... Rot... tooooo !

L'arène devint quasiment calme tout à coup. Seule l'aura de Vegetto brisait le silence pesant de tous les spectateurs.

— C'est monstrueux ! parvint à dire le Prince Vegeta de l'univers 13, encore abasourdi par toute cette puissance jamais vu auparavant.

— Incroyable ! Bravo ! félicita Son Gokû, plus joyeux que surpris.

Vegetto se calma, respira un bon coup, et retrouva sa forme naturelle. Ses cheveux dorés redevinrent noirs et plus courts. Ses muscles se détendirent, et des gouttes de sueurs perlèrent un peu partout sur son corps. Il s'essuya le front de sa main gauche gantée.

— Pfiouw !

— Lui... commença le Kaiô Shin de l'Est. Il est invincible !

À l'opposé de cet état de surprise, presque de peur, quelqu'un d'autre était tout fou :

— Super ! Super ! Encore ! Encore ! Yahou ! criait Majin Buu de l'univers 11. Il ne tarda pas d'ailleurs à être réprimandé par Babidi.

Une annonce fut vite faite par les Vargas :

— Cela fait maintenant trente secondes que Broly a disparu de notre vision ! Vegetto de l'univers 16 gagne le combat !

Bra de ce même univers commenta sèchement :

— Évidemment qu'il gagne... qui en aurait douté ?

Cell, à l'espace d'à côté , commençait juste à se remettre :

— Il est plus fort que moi... C'est sûr. Mais je ne peux pas abandonner ! Je suis Cell !

D'autres pourtant, étaient peut-être très proches de l'abandon. Comme ceux de l'univers 8, du moins ceux qui restaient en compétition, qui restaient la bouche grande ouverte en regardant Vegetto. Ils n'en croyaient pas. Ce devait être un rêve ! Non, un cauchemar ! Ils espéraient se réveiller vite !

Les Vargas firent une nouvelle annonce :

— Nous faisons une petite pause pour que nos guérisseurs Nameks s'occupent de tout le monde. Veuillez patienter avec nous...

Cette pause était en effet la bienvenue...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie Salagir
TurcPortuguês BrasileiroБългарскиGalegoCatalàNorskРусскийMagyarRomâniaEuskeraSlovensko
LietuviškaiCroatianעִבְרִיתSvenskaGreekKoreanEspañol Latinoاللغة العربيةFilipino