DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 13 jours, 8h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
Partie 26 :126127128129130
Partie 27 :131132133134135
Partie 28 :136137138139140
Partie 29 :141
[Chapter Cover]
Partie 19, Chapitre 93.

Chapitre 93

– Eh bien, les combats se succèdent à une vitesse folle. Je dois déjà y aller... déclarait le Kaïoshin du Sud en souriant.

Le regard porté vers le ring au dessus de sa tête, il s’avançait déjà hors de l’espace 1. Derrière lui, le Grand Kaïoshin l’interpella d’un signe de la main :

– Attends...

Au même instant retentissait l’annonce du combat dans les hauts parleurs :

– Au tour de Kaïoshin du Sud de l'univers 1 contre Majin Buu de l'univers 11 !

– Tu as aussi prêté attention à ce qu'on nous a dit cette nuit sur ce Buu ? demanda le Grand Kaïoshin à son ami alors que la foule acclamait les combattants.

– Oui.

Le Kaîoshin du Sud n’avait pas répondu en regardant le Grand Kaïoshin. Il fixait sereinement le ring et demeurait confiant. Il se rappelait parfaitement de ce que leur avait rapporté un spectateur de l’univers 16 dans la nuit.

– Très bien... fais attention à toi.

Le combattant regarda son ami avant de s’envoler. Lorsqu’il mit un pied sur le ring, il se remémora ce qu’il devait faire. L’espace d’un instant, il eut l’impression de retrouver en face du Grand Kaïoshin lorsque son regard se posa sur Majin Buu. Maintenant qu’il connaissait toute la vérité, la ressemblance était frappante. Majin Buu avait obtenu cette apparence de gros bonhomme en absorbant le Grand Kaïoshin dans l’univers 11 tout comme dans bien d’autres univers. Il avait fusionné les apparences entre celle du djinn de base, et celle du chef des Kaïoshins.

“Je ferai très attention.”

En face du combattant de l’univers 1, Buu souriait, les moufles sur ses hanches. Sous son allure de gentil bonhomme se cachait une force immense. Le Kaïoshin du Sud le savait et se préparait en conséquence. Serrant fort ses poings, il laissa échapper toute sa force autour de lui. Une vive aura l’entoura, des morceaux du ring se craquelèrent et s’envolèrent. En face, Buu s’amusa du spectacle, ainsi que du vent fort qui semblait vouloir le repousser. Pendant qu’il concentrait son énergie, le dieu pensait :

“Il y a cinq millions d'années, dans certains univers, est née la plus terrifiante des créatures... Buu !

– Oh ! Super ! C’est rigolo ! faisait Majin Buu, la cape au vent.

Le guerrier de l’univers 1 fonça sur son adversaire, le poing gauche serré, le bras droit tendu devant lui. Buu ne réagit pas à la menace. Le poing gauche du dieu s’enfonça dans la tête du djinn, semblant même s’engouffrer dedans et en sortir ! Son adversaire ne s’arrêta pas à cette action : il frappa de ses poings et à maintes reprises dans le ventre et la tête Majin Buu. Chaque coup porté laissait d’innombrables marques. Un coup puissant finit par mettre le djinn à terre. Mais ce dernier se releva rapidement, et son corps retrouva instantanément sa forme d’origine, sans blessure apparente, sans dommage, et toujours avec le même sourire sur le visage.

Le dieu balança plusieurs sphères d’énergie qui explosèrent au contact de Buu, mais le corps du djinn se reconstitua à nouveau sans problème. Reconcentrant à nouveau son énergie, Le Kaïoshin du Sud attaqua une nouvelle fois. Cette fois, il y mit plus de force, plus de hargne, plus de vitesse, plus de technique.

Buu ne semblait pas pouvoir se défendre sur le moment. Il encaissait chaque attaque qui le défigurait. Le dieu le mettait à terre de nombreuses fois, mais continuait pourtant le combat au corps à corps, sa spécialité depuis des millénaires, et depuis toujours. La force du Kaïoshin étonna les guerriers de l’univers 18 : face au Kaïoshin de l’Est qu’ils connaissaient, il y’avait un véritable fossé !

Ne semblant jamais s’arrêter, le dieu continua ses attaques normalement dévastatrices sur le djinn qui valdinguait dans toute l’arène, percutant de nombreuses fois le bouclier protégeant le public, traversant parfois le ring ou s’écrasant au sol. Buu commença alors sa contre-attaque. Il montra qu’il était aussi capable d’enchaîner des coups de poings et des boules d’énergies bien placées. Heureusement, le dieu réussissait à éviter les coups de son adversaire pour le moment.

Le dieu eut un sourire pendant un instant. Avant le djinn, son plus grand adversaire avait été Bojack. Mais le niveau entre les deux était largement différent. Un gouffre les séparait. Le Kaïoshin était content de ce challenge, mais il retrouva très vite ses esprits pour accomplir ce qu’il avait à faire. Son “show” devant les spectateurs devait se terminer.

Le dieu revint sur le ring suivi du djinn qui s’attendait à une nouvelle attaque de sa part. Mais ce dernier ne bougeait pas et semblait pensif.

“Nous l'avions détruit avant qu'il naisse. Mais ailleurs, ce ne fut pas le cas. Il a détruit des centaines de planètes, puis a attaqué les Kaïoshins... Je fus le seul à lui offrir de la résistance, à tel point que cela déclencha un mécanisme de défense chez lui... l'absorption !”

Buu attaqua. Il tenta un coup de poing, mais le dieu l’évita en faisant un pas de côté. Il allait lui flanquer un coup de genou quand il reçut un coup de pied sous le menton. Le dieu s’envola sur plusieurs mètres puis se rétablit, passant une main sur son menton endolori.

“Lorsque Buu se croit dépassé, il absorbe son adversaire. Il prend sa force, mais le reste aussi : intelligence, sentiments, envies. Ainsi, lorsque dans les autres univers il m’a absorbé... De créature sauvage instinctive, Buu était devenu un athlète instruit. Il pouvait parler et réfléchir posément. Mais, il restait toujours maléfique. Notre Grand Maître Kaïoshin décida alors de se sacrifier ! Lui seul comprit que Buu était en réalité immensément influençable... Et celui de l'univers 4 nous le confirme.”

Le dieu fonça sur Buu, qui était resté sur le ring. Il tenta de lui asséner un coup de poing, mais Buu appliqua le même stratagème que son adversaire juste avant : il évita le coup en se décalant sur le côté d’un pas. Le dieu ne resta pas là et s’arrêta plus loin, prenant assez de distance pour se préparer à une contre-attaque.

“Le Grand Kaïoshin poussa Buu à l'absorber. Et au dernier moment, il détruisit son propre cerveau.”

Face au dieu, Buu rigolait et faisait des grimaces.

“Buu devint alors un enfant de trois ans... pur et innocent... joueur et idiot.”

Le Kaïoshin du Sud attaqua à nouveau, mais Buu disparut. Réapparaissant trois mètres derrière lui, il concentra son Ki entre ses deux mains. Le dieu n’eut le temps que de s’arrêter et de se retourner les bras en croix devant lui pour se protéger. L’attaque de Ki était violente et le poussa sur plusieurs mètres. Le rayon d’énergie passa juste au-dessus des gradins et disparut dans l’espace, frôlant au passage l’une des planètes artificielles des Vargas.

Le dieu était vivant, un genou à terre: sa veste avait été vaporisée pour la première fois de sa longue existence. Son torse et ses bras présentaient des brûlures, bien que légères. Blessé, il lui restait néanmoins beaucoup de réserve.

“Notre chef avait réussi. Tout ce qu'il t'aurait alors fallu, c'est une famille, aimante et au bon fond, plutôt honnête... comme celle que tu as trouvé sur Terre.”

– Ah ! Ah ! Tu tiens longtemps, c’est cool ! Relève-toi ! Je veux encore me battre ! disait Majin Buu qui ne perdait pas son sourire, ni sa vigueur.

“Et non ces immondes sorciers... qui ne t’ont appris qu’à détruire...

C'est un beau combat mais je vois bien que sur la longueur je perdrai. Je t'ai réservé une surprise...” fit le dieu en se relevant.

L’aura apparut de nouveau autour de la divinité qui serrait les dents. Il concentrait son Ki dans ses mains. Les pouces et les auriculaires se touchaient, les paumes des mains étaient dirigés vers Buu. Quant aux autres doigts, étaient pliés.

“Dans ton univers, j’ai sûrement dû utiliser en dernier recours cette technique ! La plus puissante de mes créations !”

De ses mains apparut enfin une boule d’énergie toute blanche, parsemé d’éclairs bleus. Intrigué, Buu réagit étrangement lorsqu’une image apparut dans son subconscient: il reconnaissait cette technique. Ses yeux s’ouvrirent pour une fois tandis que des gouttes de sueurs perlaient son front. Il serrait les dents.

Dans son univers, il avait évité cette attaque de justesse. Elle l’avait tout de même frappé pour désintégrer complètement une grande partie de son corps: sa régénération avait même été ralentie !

– Belle concentration d’énergie, fit Gokû à Piccolo. On dirait ta technique, le Makankkosappo.

– Oh c’est fourbe, ça. Cette technique m’avait laissé de très mauvais souvenirs. déclara Buu de l’univers 4, intéressé par la suite du combat.

– C’est la peur qui a déclenché l’absorption. Et une peur réanimée réactive le réflexe défensif ! conclut le Kaïoshin du Sud.

Buu cria, concentra son Ki, une aura l’entourant. Sa cape volait et semblait presque se détacher. Le dieu lança son attaque qui laissa une marque au sol. Juste avant l’impact, Buu sembla exploser en une myriade de morceaux roses. Le rayon passa entre tous ces morceaux lesquels se regroupèrent et foncèrent sur son adversaire qui se laissa faire. Les morceaux se collaient au dieu qui souriait :

– Eh ben, il a réagi au quart de tour !

Quand assez de morceaux de Buu se regroupèrent, la masse rose enveloppa le dieu, qui activa autour de lui au dernier moment un bouclier d’énergie du même type que celui de Vegetto vingt ans auparavant.

Les spectateurs ne voyaient plus qu’une masse rose qui bougeait toute seule, puis d’un coup se transforma en Majin Buu qui semblait essoufflé.

– Il l'a absorbé ! fit Son Goten en univers 16

– C'est malin ! réagit Trunks à ses côtés. Rendre son adversaire plus fort... Voilà qui est bien joué, tiens !

Vegetto avait été légèrement surpris par tout ça. Il avait remarqué que le Kaïoshin du Sud avait un plan en tête. Il se tourna immédiatement vers son fils Gohan :

– Hu ! Qu'as-tu raconté aux Kaïoshins cette nuit, alors ?

– Tout. Majin Buu et ses absorptions, Cell, Broly, Freeza, Vegeta... toi. Ils ont le droit d’être au courant.

– Alors tu as aussi parlé de moi hein ? Je vois...

Dans le corps de Buu, le Kaïoshin du Sud volait à la recherche de cocons. Son Gohan lui avait expliqué que Majin Buu absorbait les gens et qu’on pouvait alors les trouver dans son corps et les libérer. Mais le combattant de l’univers 1 ne trouvait rien.

– Rien de rien... Nulle part ! Aucun de ces cocons qu'il m'a décrit !

Il cherchait le Grand Kaïoshin et lui-même en particulier, mais il n’y avait absolument personne.

– Pourtant, je sens clairement une présence de Kaïoshin. On fait vraiment parti de Buu maintenant. Un être absorbé depuis trop longtemps n'est plus libérable. C'est donc trop tard. Après tout, c’était il y a cinq millions d’années alors que dans l’univers 16, c’était il y a quelques minutes à peine.

Le dieu avait imaginé pouvoir libérer ses homologues d’un autre univers... L’idée était bonne mais ne pouvait plus fonctionner. Au final, venir dans le corps du djinn n’avait servi à rien.

– Bon... fit-il alors en cherchant une sortie.

Dehors, sur le ring, Buu attendait, regardant de tous les côtés si son adversaire ne venait pas. Les hauts parleurs hurlèrent :

– Si Kaïoshin ne réapparaît pas dans 10 secondes, c'est la victoire de Majin Buu !

– Buu ne devrait-il pas devenir très musclé, ou quelque chose ? se demanda Son Gohan.

– Tu t'y connais bien, toi... lui fit Son Gokû.

– Kibitoshin m'avait tout expliqué. Il me semblait important de savoir. Une partie de Buu vit quand même toujours parmi nous.

– Hm, je ne m’en suis jamais soucié. J’ai toujours pensé qu’il me fallait juste être plus fort pour le battre une deuxième fois si ça tournait mal...

– Tu ne vis que pour le combat, Papa. Ce n’est pas mon cas, lui rétorqua Gohan avec un sourire.

Dans l’espace réservé à l’univers 4, Buu souriait lui aussi. Bras croisés, il attendait la fin des trente secondes réglementaires :

– Cherche pas, Buu, ton adversaire utilise un bouclier. Il ne se passera rien. Je connais ça.

– J'ai la sale impression d'être le seul à ne pas comprendre ce qui se passe... ronchonna Babidi de l’univers 11. Son coeur palpitait vite: il espérait quoi qu’il arrive la victoire de son protégé...

– Temps écoulé ! Victoire de Majin Buu de l'univers 11 !

– J'ai pas compris... fit le vainqueur, mécontent d’avoir fini le combat sans comprendre et retournant dans son espace en volant.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu