DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 13 jours, 13h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124
[Chapter Cover]
Partie 7, Chapitre 31.

SEPTIÈME PARTIE : PAUSE DÉJEUNER TANT ATTENDUE

Chapitre 31

Les Vargas étaient débordés !

Ils avaient prévu une énorme quantité de nourriture mais finalement... Ils étaient loin du compte ! Les cuisines pour les spectateurs et celles pour les participants étaient séparées. .. Alors pour les gens des gradins, ça allait, mais les participants au tournoi mangeaient un peu trop par rapport à ce qui était prévu. Après avoir pris toutes les commandes des vingt univers, il s'avérait que beaucoup trop de participants prenaient des portions gargantuesques ! Finalement, le cuisinier en chef avait dû se résoudre à modifier son plan... Au lieu de nourrir les vingt univers en même temps, il fallait les faire manger séparément... Ou plutôt aléatoirement selon ce qu'ils avaient déjà préparé. Certains espaces voyaient leur commande complète arriver très vite, d'autres juste une partie... et certains rien du tout avant plusieurs longues minutes. Le cuisinier en chef eut des sueurs froides...

Pour le premier univers, celui des Kaïos, rien de bien particulier. La femme avait pris une petite portion, les autres une taille moyenne. C'était un peu plus que prévu, mais ça allait. Au second univers, il y avait beaucoup de monde. Le cuisinier ne savait pas combien participaient, mais il y avait au moins une quinzaine de personnes... Certains prirent des petites portions, d'autres des moyennes. Cela faisait encore beaucoup en considérant qu'une petite portion pouvait nourrir toute une famille de Vargas... Ensuite, rien de surprenant en univers 3 avec quelques portions de différentes tailles.

Par contre, ce qui était prévu commença à être complètement chamboulé à partir de la prise de commande du quatrième univers, qui abritait celui qui se faisait appeler Buu. Quand le petit Vargas violet qui prenait en charge cet univers arriva auprès du cuisinier, il était transpirant, un peu gêné. Alors le cuisinier prit les devants :

— Laisse-moi deviner... Il ne prend pas une portion petite, mais une moyenne, c'est ça ?

— Heu, non... répondit, hésitant, le pauvre Varga.

— Ah ? Heu, une portion énorme alors ? Bon c'est parti !

— N... Non même pas... C'est plutôt gargantuesque...

— Me serais-je trompé d'univers ? Une portion gargantuesque nourrirait un univers de ce tournoi, composé de plusieurs personnes.

— Il est bien seul, et le pire c'est qu'il en demande au moins... Trois.

Le cuisinier tomba des nues ! Trois plats de cette taille ! C'était énorme ! On nourrirait une grande ville de Varga avec ça ! Impressionnant !

— O... Ok... Ça marche, fit le cuisinier en chef en tentant de paraître impassible, comme s'il avait tout prévu, ce qui était bien loin d'être le cas.

Après avoir pris soin de noter cette énorme commande, et démarré la machine chargée de la préparer, il appela le Varga suivant, chargé de l'univers 5.

— Aucune commande pour cet univers, fit tout simplement le Varga qui tenait dans sa patte droite son carnet de commande vide.

— Comment ça aucune ? Bon tant pis je ne veux pas savoir, cela m'arrange après la commande de l'univers 4. Suivant ! cria-t-il pour passer à l'univers d'après.

Il s'agissait du sixième, soit Bojack et sa bande ainsi que le groupe de filles. Ces dernières ne prirent que deux commandes de taille petite, qu'elles allaient se partager, suivant les conseils de leur Varga en charge. Bojack, surnommé le tueur d'enfant par les quatre femmes du même univers, et Bujin prirent une moyenne portion, Zangya une petite. À croire que les femmes de tous les univers faisaient attention à leur ligne ? Pour le cuisinier en chef, cela ne faisait aucun doute ! Et jamais, vraiment jamais, il ne pourrait être contredit à ce sujet !

En univers 7, nouveau choc ! Le Namek géant qui mesurait plus de deux mètres de haut, peut-être trois, devait bien manger beaucoup ! Il paraissait énormément fort, il devait consommer pas mal d'énergie, et pour ça il fallait de bonnes réserves. Le cuisinier avait tablé sur une portion gargantuesque. Il n'en fut rien du tout.

— Il demande de l'eau, c'est tout, disait le Varga au cuisinier.

— De... De l'eau ? Juste de l'eau ? Hm... Oui, oui, bien sûr, c'est un Namek...

Le cuisinier transpirait. Quel dur métier ! Il n'avait jamais été autant largué par les commandes, et c'était loin d'être fini. Le huitième univers avait commandé un nombre de plats importants, car ils étaient nombreux. Mais les tailles de portions semblaient "réalistes". En univers 9 c'était à peu près pareil. Les portions prises étaient des petites.

Bonne nouvelle ! Tout l'univers 10 avait abandonné ! Le cuisinier avait prévu beaucoup pour eux, car on lui avait dit que les Saiyans étaient de très gros mangeurs. Ça faisait tout ça de gagné et de récupéré après la commande de cet univers 4 ! Par contre, la joie du cuisinier fut de courte durée : et de deux portions gargantuesques pour le "Majin Buu" de l'univers 11 ! Mais où pouvaient-ils placer tout ce qu'ils mangeaient ces deux-là ?

Trunks en univers 12 prit une portion de type moyenne, alors que #16 ne mangeait rien. Et en univers 13 c'étaient les quatre "Super Saiyans". Cette fois le cuisinier avait (presque) bien calculé. Il tablait sur une portion énorme pour chaque participant. Raté, c'était quatre gargantuesques... Ces Saiyans étaient en fait trop orgueilleux pour demander autre chose que la plus grande des portions disponibles. Nappa ne savait pas encore que pour une fois, il serait incapable de finir ce qu'il y avait sur la table... Quant à Trunks, c'était le contraire. Modeste, il avait pris à la lettre les recommandations Vargas, et ne se doutait pas qu'il aurait un petit creux après son repas... Son combat en Super Saiyen lui avait quand même pris de l'énergie.

En univers 14, il s'agissait de deux cyborgs. Ils mangeaient bien mais ça allait : deux petites portions semblaient leur suffire...

Le cuisinier commençait à déprimer... et si jamais il n'avait pas prévu assez ? S'il n'avait pas le stock nécessaire ? Sa carrière serait fichue ! Quand le Varga chargé de l'univers 15 entra, le cuisinier se tapait la tête contre un mur : tout le monde prenait plus grosse quantité que ce qu'il avait prévu ! C'est donc déprimé qu'il demande au Varga :

— Laisse-moi deviner... j'avais prévu une petite portion, elle a commandé une moyenne hein ?

— Non, non, assura le Varga sans trop bien comprendre, lui qui ne connaissait pas les commandes prises par les autres univers, c'est bien une petite.

"Victoire ! Je ne suis pas encore un raté fini ! Youpi !"

Le cuisinier avait beau penser, ses mouvements gesticulants, son corps dansant, témoignaient d'une légère crise de folie... Qui allait vite empirer...

— Je viens pour la commande en univers 16, déclara le Varga suivant alors que le cuisinier en chef dansait encore un peu sur ses pattes.

— Je t'écoute l'ami. J'imagine qu'ils prennent tous des plats moyens ?

— Non, non. Il y a une petite portion, deux grandes et sept plats gargantuesques...

— Sept ? Attends il s'agit sûrement d'une erreur. Je crois me souvenir qu'il y a deux femmes et une petite fille dans cet espace 16. Il ne peut pas y avoir qu'une seule petite portion !

— La petite fille est actuellement décédée. La femme la plus âgée prend la petite portion. Mais l'autre demoiselle a voulu prendre une gargantuesque.

Gasp ! Une gargantuesque ? Une femme ? Le cuisinier crut voir son monde s'écrouler sous ses pieds. Voilà que même après une dizaine de commandes prévues et ratées, l'un de ses principes fondamentaux venait de se briser. Qu'avait-il fait de mal dans la vie pour mériter ça ? Ces créatures étaient immondes ! Elles bouffaient tout !

— Après ce tournoi, c'est décidé, je change de métier... se dit le cuisinier en prenant note de cette commande énorme.

Cell, en univers 17, ne demanda rien, mais en univers 18, rebelote. C'étaient encore plusieurs plats gargantuesques qui avaient été commandés... Les hommes de l'univers 19 prirent des portions de petites tailles. Et pour le bloc de glace du dernier univers.... Rien n'était prévu ! De toute façon il n'y avait quasiment plus rien ! Tant pis ! La moindre commande de plus ne pourrait être composée que des tonnes de pop-corn et hot-dogs prévus pour le public... ça ils n'en manquaient pas.

— Pfiou... Terminé... J'en vois le bout... se disait le cuisinier une fois quasiment tous les repas préparés.

Alors qu'il vint se prélasser sur un fauteuil après tout ce dur labeur, un autre Varga se présenta encore, une mauvaise nouvelle en poche :

— Dites heu, comment on va faire pour amener tous ces plats gargantuesques ?

Damned ! Les couloirs étaient trop petits pour de telles quantités de nourriture préparées !

— Je... Je démissionne... Ter-mi-né... Adieu... fit-il au Varga en s'enfuyant.

Les Vargas avaient à priori tout prévu. Peut-être pas en quantité de nourriture, mais dans le nombre d'employés comme serveurs, ça allait. Ce sont environ deux milliers de petits Vargas, qui travaillaient et qui sortirent tout à coup d'on ne sait où et affluèrent partout dans les gradins afin de servir la dizaine de millions de spectateurs affamés. Tels des serveurs de plage, munis d'un simple et large plateau rempli de diverses sucreries, ou bien tirant à l'aide de leurs petites pattes poilues un chariot plein de boissons, ils offraient gratuitement ces encas. Dans l'ombre, au cœur de l'astéroïde servant de lieu au tournoi, c'était un autre millier de Vargas, aidé de Nameks, qui faisaient la cuisine.

Après avoir préparé et commencé à servir les plats pour les spectateurs, les cuisiniers s'occupaient des commandes des vingt univers... Enfin plutôt des dix-huit qui mangeraient... "Un glaçon ça ne mange sûrement pas", fit remarquer un petit Varga perspicace en haut des gradins.

À l'espace 1, Les Kaïos, en attendant l'entrée qui allait arriver, continuèrent de parler de ce "Saiyan Légendaire".

— À votre avis, quelle force a ce Broly ? demanda la femme Kaiô Shin.

— Il est théoriquement supérieur à nous non ? répondit un peu vaguement le grand costaud.

— On ne devrait pas s'en occuper ? demanda le plus jeune. Je veux dire... Le laisser là, même congelé... C'est dangereux...

— Ce n'est pas à nous d'en décider, rétorqua le plus vieux des Kaïos. Quand on a décidé de faire ce tournoi, les Vargas nous ont clairement demandé de ne pas intervenir sur leur choix vis à vis des combattants. On a accepté, on s'y tiendra.

— Oui mais... C'est Broly... reprit le jeune Kaïo de l'Est. C'est comme Majin Buu, comment peut-on ne pas réagir ? On s'était occupé de Bibidi à l'époque !

À ces mots, tous les Kaïos se tournèrent vers l'univers 11, où Babidi, fils de Bibidi le sorcier, attendait patiemment la suite du tournoi, avec Majin Buu derrière lui, toujours souriant comme un enfant.

Lors de son combat contre Bujin, les dieux avaient pu voir l'étendue de son pouvoir. Bien qu'il n'était pas du tout comme ils l'imaginaient, il était clairement très fort ! Mais il y avait peut-être pire encore... En univers 4, un autre combattant qui se faisait appelé "Buu". Il avait un corps mieux taillé pour le combat... Il était clair aussi qu'il était nettement supérieur à son homologue 11, ne serait-ce que par son intelligence !

— Ne nous inquiétons pas, assura le Kaïo du Sud, celui qui participait au tournoi. Il y a certes des combattants très forts, mais les Vargas ont un système fonctionnel pour renvoyer ceux qui dérogent aux règles. Que ce soit Majin Buu, Broly, ou un autre, il n'y a pas de danger. Pour les autres, laissez-les-moi ! Ce Barta était un comique !

Ses amis commençaient à retrouver un certain sourire. Ce Kaïo-là avait la belle manie de rendre confiant ceux qui l'entouraient. Il était vrai que mis à part deux ou trois combattants, les autres ne leur poseraient sûrement pas un problème. Tout l'univers 10 était parti très vite. L'univers 8 pouvait abandonner aussi, il avait subi beaucoup d'échecs... Et cet univers 2 ? Les personnes qui s'y trouvaient ne semblaient guère puissantes... Aucune n'avait encore participé, ça n'allait pas tarder.

Ils étaient d'ailleurs tous joyeux, ou presque. Beaucoup étaient de petite taille, et c'était ceux-là qui s'amusaient le plus. Il y avait des personnages bien plus adultes, plus matures, à l'allure plus forte aussi. Mais lesquels participaient exactement ?

Contrairement à beaucoup d'univers présents, ceux de l'univers 2 ne se connaissaient pas avant ce tournoi. Ils avaient été repérés chacun leur tour par les Vargas et emmenés là, à ce tournoi, qui, pour les dieux, était loin d'être l'endroit le plus approprié pour eux. Que faisait par exemple cette petite fille au t-shirt blanc avec "Arale" marqué dessus ? Pourvu qu'elle ne se batte pas... Il y avait un autre gamin un peu plus âgé, et un démon de petite taille... ils paraissaient plutôt faibles.

Alors que les longues tables se mettaient en place toutes seules en sortant du sol, ces participants et spectateurs du deuxième univers prirent place, un peu au hasard. Certains avaient déjà commencé à se connaître, les autres profitaient de ce début de repas pour se poser des questions :

— Moi c'est Shu, dit l'adolescent de seize ans au jeune homme habillé de bleu et d'orange, plutôt brun et portant un turban orange sur sa tête, assis à côté de lui. Ce dernier ne répondit rien. En fait, il semblait... muet ? En tout cas il n'avait rien dit depuis qu'il était là. Mais Shu avait entendu les autres dire qu'il s'appelait Eight... Shu ne s'attarda pas plus longuement sur sa tentative raté de lui faire sortir un mot.... Mais côte à côte, ils regardaient les autres... Il y avait cette Arale qui jouait avec un petit type bizarre portant un masque à gaz... ils regardaient une... Une crotte rose avec des yeux et une bouche ? Étrange... Sur le coup un peu dégouté, Shu, l'enfant de huit ans aux cheveux noirs en bataille, détourna le regard. Il s'intéressa à l'espèce de chat bleu. Comment il s'appelait déjà ? Il l'avait entendu... Il n'arrêtait pas de répéter son nom dans le vaisseau des Vargas... Ah oui ! Nekomajin Z ! Un nom vraiment étrange. Il discutait avec deux petits démons, à peine aussi grands que Shu. Ils avaient tous deux des oreilles pointues, comme d'autres personnes ici d'ailleurs (était-ce une mode dans leur univers ?). Mais alors que l'un ressemblait assez à un humain, l'autre était rose avec des cheveux tirés vers l'arrière. Le chat habillé d'un kimono rouge leur disait :

— Dans mon monde je suis le plus fort ! Je vais gagner ce tournoi. Vous savez ces gens en univers 18 ? Eh bien ils sont dans mon monde aussi, ce sont des amis à moi. Pour preuve, ils portent la même tenue que moi ! Voyez voyez ! fit-il aux deux démons, en tirant sur sa tunique pour la mettre clairement en évidence. Je suis plus fort que eux tous ! continua-t-il l'air fier.

— Les univers sont proches finalement, intervint le démon rose. Moi je m'appelle Belzebub... Et ce qui m'intrigue c'est... ce type en univers 11.

— Le gros bonbon ? tenta l'autre enfant aux oreilles pointues.

— Non, l'autre, Dabra... Il ressemble exactement à... Mon père... En bien plus petit... Mais sinon c'est lui !

— Il n'est pas très fort ton père, fit tout simplement Nekomajin.

— Hey je ne te permets pas ! Mon père est plus fort que lui ! Ça me parait bizarre c'est tout !

— Peut-être pourrais-tu aller lui parler... Avant qu'il ne meure...

Ce gars-là avait raison... Dabra était clairement mourant... Et si Belzebub voulait en savoir plus, il lui faudrait aller lui parler rapidement... Mais pas encore... La nourriture arrivait ! Avant de s'asseoir à son tour, Belzebub croisa le regard du type en univers 3, juste à côté. Tapion. Il n'avait pas combattu, mais avait l'air sûr de lui. Était-il très fort ? Avait-il des capacités spéciales ? Un atout ? Ou bien était-ce un regard pour tromper ses adversaires ?

En univers 2, personne ne le connaissait, donc ils étaient curieux de le voir à l'œuvre. Plus curieux encore était cette ombre qui restait à l'entrée... Il n'avait pas pris de repas d'ailleurs. Une seule table était apparue, et seul Tapion s'y installa pour manger son petit repas, qui fut servi en même temps qu'à l'espace 2. Alors que tout le monde était servi dans ces univers 2 et 3, un petit tas de Vargas s'affairait à emmener une énorme quantité de nourriture dans l'espace 4, à l'aide de véhicules anti-gravité.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk