DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 13 jours, 13h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124
[Chapter Cover]
Partie 19, Chapitre 92.

Chapitre 92

L’heure était bientôt arrivée pour la surpuissante créature de Bibidi, Majin Buu, de se battre contre le Kaïoshin du Sud. Cette confrontation avait déjà eu lieu dans beaucoup d’univers, même si Majin Buu avait une autre forme. Dans l’univers 1 par contre, cette confrontation n’eut pas lieu...

Dans d’innombrables univers... il y a cinq millions d’années.

Le puissant sorcier Bibidi finissait son chef d’oeuvre. Une arme absolue. Une créature indestructible et possédant surtout une force ahurissante ! C’était là le fruit de nombreuses décennies de recherches, de travail, et de puissante magie noire.

– Je l’ai fait ! Cette créature est la perfection même ! Je vais diriger l’univers, je vais diriger la vie. Je vais diriger la mort...

Bibidi avait passé beaucoup de temps à travailler seul. Il parlait beaucoup tout seul, et beaucoup à son “bébé”. Sa créature qui était encore enfermé dans un cocon rose. Entourée de machines et de câbles, la créature était encore en gestation. Mais plus pour longtemps.

– Je vais régner sur les Dieux !

Beaucoup d’univers ont divergé à cet instant précis. Dans tous les univers sauf le 1, le 5, et le 10, Bibidi fini puis réveilla sa créature nommée Buu. Avec elle, il s’attaqua à l’univers entier, et combattit les Dieux. Lors de combats féroces et épiques , Buu parvint à éliminer deux Kaïoshins. Il en absorba deux autres. Bibidi n’avait pas imaginé une telle chose possible. Avait-il fait une erreur de calcul ? Bibidi se retrouvait avec une créature moins féroce qu’avant et après de nombreux autres forfaits, l’enferma. Dès que le sorcier fut sans protecteur, le Kaïoshin de l’Est, seul survivant, parvint à l’éliminer. Mais, il n’osa pas toucher la prison de Buu, cette grosse boule rose qui l’enfermait. Il la laissa sur Terre... Jusqu’au jour où il poursuivit Babidi, le petit-fils de Bibidi, sur cette planète. Avec l’aide des Terriens et des Saiyans qui s’y trouvaient, il réussit à éliminer à la fois Majin Buu et Babidi.

Dans les univers 1 et 10, les choses se passèrent bien différemment. Les Kaïoshins avaient entendu les rumeurs qui circulaient au sujet de Bibidi et avaient décidé d’enquêter. Le Kaïoshin du Sud et celle de l’Ouest arrivèrent dans le laboratoire de Bibidi juste avant le réveil du djinn.

– Les Dieux ne sont pas d’accords, fit la femme alors qu’ils apparaissaient, en réponse au délire mégalomane du sorcier.

– Quoi ?

Bibidi était surpris. Les Dieux n’auraient jamais dû se tenir là devant lui, le trouver, être au courant de quoi que ce soit... Les divinités regardaient tout autour d’elles pour contempler l’ampleur du désastre qui aurait pu se produire... Ou qui pouvait encore se produire s’ils n’agissaient pas au plus vite...

– Je ne pouvais le croire quand on m’a parlé de la création d’un terrible monstre... Mais tout est vrai ! fit la Kaïoshin de l’Ouest , abasourdie.

À côté d’elle, le Kaïoshin du Sud avait la mine grave. Son regard divin traversait les murs et il contemplait que toutes les informations qu’il avaient cumulées étaient vraies. Il trouva des êtres vivants prisonniers et torturés sur lesquels on avait fait diverses expérimentations. Des relents de magie noire interdite trainaient partout.

– Cette chose... dégage une énergie énorme ! ajouta la femme en contemplant le cocon rose orné de trous telle une lune aux multiples cratères formés par les impacts de météorites.

– Une chance qu’on soit arrivé à temps...

– Bidu Bou Babidu Bibi ! cria le sorcier, les mains pointées en direction des Dieux.

Mais le Kaïoshin du Sud para simplement le sort d’une main et déclara :

– Ta sorcellerie ne fonctionne pas sur les Dieux !

Le dieu fonça vers Bibidi, une main en avant. Il attrapa le sorcier au cou, le souleva, et le plaqua violemment contre un mur qui trembla. Si Bibidi n’avait pas eu l’habitude d’être entouré d’un petit champ de force, le coup l’aurait probablement assommé.

– Bibidi, tu as tué par centaine pour tes expériences interdites. Et tu as conspiré contre les Dieux ! Pour cela, tu vas mourir !

Bibidi suffoquait sous la poigne du Kaioshin du Sud, il avait du mal à respirer. Mais, il parvint à appeler à l’aide deux de ces créatures modifiées qui attaquèrent la Kaïoshin de l’Ouest. Cette dernière poussa un soupir: sans même leur prêter attention, elle les repéra et frappa d’un coup de poing la première créature. Elle se retourna et d’une vague d’énergie, réduit en cendres la tête de la seconde créature. Elles tombèrent toutes les deux sur le sol, inertes. La Kaïoshin s’agenouilla à côté de l’une d’elles pour l’examiner et en tira une conclusion évidente :

– Ces glaviots ont été modifiés... Et manipulés.

Face à l’incommensurable puissance d’un Kaioshin, ces créatures n’étaient rien. Pourtant, elles avaient une force bien supérieures à leurs congénères. Ces prédateurs vivant habituellement sur une planète sans étoile, errant dans le noir complet, étaient maintenant les esclaves de Bibidi, qui contrôlait leur pensées et avait amélioré leur puissance artificiellement.

L’autre dieu était à genoux lui aussi. Bibidi était étendu au sol, presque étouffé.

La Kaïoshin de l’Ouest serra les poings, et fit apparaître une aura et un bouclier autour d’elle. Son homologue allait utiliser une technique dévastatrice.

– Annihilation ! cria-t-il.

Bibidi tenta d’invoquer son puissant sort de protection, mais il était beaucoup trop tard. Le laboratoire explosa complètement, Bibidi et le cocon furent annihilés. Tout fut détruit sur la planète à dix kilomètres à la ronde.

– Bon travail, fit la femme Kaïoshin à son ami. Cette chose dans ce cocon aurait pu être très dangereuse. Sans plus attendre, Ils se téléportèrent au royaume des Dieux pour faire leur rapport au Grand Kaïoshin, lequel prit une décision solennelle :

– Cet évènement est la preuve que nous devons vérifier tout soupçon de danger dans l’univers. Nous allons continuer à intervenir sur les situations de ce genre !

Cette décision surprit tous les autre dieux... Mais, ils exécutèrent la mission avec brio. Cette nouvelle façon de gérer l’univers, en s’immissant plus dans les affaires des mortels, allait radicalement changer le destin de cet univers.

Il y a plus d’un millions d’années, ils fermèrent la dimension des Démons. Plus précisément, ils scellèrent par sécurité le portail le plus connu menant à ce monde. Cette mission fut remplie avec succès par les KaïoShins du Nord, de l’Ouest, et de l’Est, un jeune novice en apprentissage avec ses confrères. Bien qu’étant le plus fort de tous physiquement, le Kaïoshin du Sud n’était pas doué pour ce genre de manipulation magique des dimensions, sa présence aurait été inutile.

Sept mille ans avant le tournoi, ils arrêtèrent une armée du Mal. Alerté par un héros nommé Mijorin, le Kaïoshin du Sud effectua cette tâche. Dans tous les autres univers, Mijorin, héros de son monde et véritable combattant surentraîné, avait vaincu seul cette armée au prix de sa vie. Il avait ainsi gagné une place dans le Monde des Morts avec l’honneur d’une enveloppe physique, comme Son Gokû lorsqu’il mourut face à Raditz puis face à Cell. Pour le Kaïoshin du Sud, cette armée conquérante n’était pas impressionnante. Largement plus fort que Mijorin, il pouvait s’en occuper seul. Cependant, Mijorin était un guerrier loup fier qui se battait en suivant les règles de l’honneur: il ne l’avait pas laissé combattre seul. En quelques heures, l’armée maléfique fut vaincue grâce à leur alliance mortelle.

Trois mille quatre cent ans plus tard, une météorite fonçait droit sur une autre planète très peuplée. C’était un cataclysme que ce peuple ne pouvait repousser seul. Dans d’autres univers, un héros, Sarta, parvint à détourner le météore et sauver son peuple en sacrifiant lui aussi sa vie. Comme Mijorin, il avait ainsi gagné un corps physique au paradis. Dans l’univers 1, à nouveau appelé au secours, le Grand Kaïoshin intervint pour leur venir en aide. Avec ses pouvoirs, il dévia le météore et en fit une lune autour de la planète. Le peuple pouvait par cette occasion se rappeler, chaque nuit, ils furent sauvés par les Dieux.

Quatre cent vingt cinq ans plus tôt avant notre ère, les Kaïoshins arrêtèrent une secte de sorciers sur la planète Konatz. Elle cherchait à créer un puissant démon appelé Hildegan. Les Kaïoshins avaient remarqué la magie noire trop puissante et sentit le danger. Potentiellement, ce monstre présentait un danger similaire à ce qu’aurait pû être le Majin Buu de Bibidi. Ils s’occupèrent de la secte des sorciers qui résista vainement. Les Dieux en éliminèrent une centaine à regret. Certains sorciers survécurent, mais leur nombre était infime et faible pour réussir un jour à réveiller leur créature maléfique.

En l’an -242, sur la planète Plant, ils livrèrent un combat éreintant et épique face au Super Saiyan Légendaire qui était littéralement invincible. Sur le plan physique, même le Kaïoshin du Sud était surclassé. Ils parvinrent enfin à le neutraliser en l’envoyant dans un soleil. Il y perdit ses pouvoirs dû à sa transformation, et mourut sur le coup. Les autochtones, des Saiyans primitifs et des Tsufuls fort surpris, rencontraient les Kaïoshins pour la première et dernière fois.

En l’an 507 sur la planète Zoltan-4, ils éliminèrent le gang Bojack. Avec son groupe de pirates, Bojack n’était pas une menace touchant l’univers entier à la base. Mais quand il s’était mis à raser des continents parce que son café n’était pas assez sucré (ou trop), il a éveillé le regard des Dieux. Après plusieurs années et deux mises en garde, les Kaïoshins s’étaient rendus à l’évidence : Bojack resterait une menace. Dans les univers 1 et 10, le Kaïoshin du Sud le combattit. C’était son plus terrible adversaire, mais il était le plus fort. Les puissants acolytes de Bojack avaient vaillamment combattu les autres Kaïoshins mais ils furent vaincus eux aussi. Ainsi fut défait le Gang Bojack. Dans les autres univers où il ne restait que le novice Kaïoshin de l’Est et son acolyte Kibito, les simples Kaiohs durent se débrouiller seuls. Loin d’être aussi puissants que les Kaïoshins, ils n’avaient pu espérer les vaincre par la force. Réunissant leurs pouvoirs magiques, ils réussirent à les sceller... Jusqu’à leur libération dans certains univers lorsque le Kaioh du nord mourut avec Cell et Son Gokû suite à l’explosion de sa planète.

En l’an 712 sur la planète Cold 32, ils achevèrent la lignée des Démons du Froid : Cold, Coola et Freeza furent les derniers. Depuis longtemps, cette race surpuissante faisait régner la terreur dans l’univers. Les Dieux en avaient assez des troubles qu’ils commettaient depuis des générations. Mais, ils restaient très respectueux de la vie et ne comptaient donc pas éliminer toute l’espèce. Ainsi, ils décidèrent d’établir des règles pour limiter leur nombre, profitant d’un moment où il ne restait qu’une seule famille de démons. La règle : pas plus de deux enfants par famille. Mais, les démons n’avaient pas passé l’information de génération en génération, trop imbus de leur personne et s’estimant intouchables. Mille ans plus tôt, le patriarche Blizzard eut quatre enfants. Et le Grand Kaioh dut le punir et lui rappeler la règle. Suite à divers évenements, il ne resta plus que Cold qui se nomma Roi et fit deux enfants. Cependant, les Kaïoshins se rendirent à l’évidence: cette espèce, puissante et conquérante de nature ne pouvait que créer des problèmes. À la suite d’un grave incident, ils décidèrent d’en terminer avec eux.

An 737, sur la planète Vegeta, ils mirent à nouveau fin au Saiyan Légendaire alors qu’il s’agissait encore d’un nourrisson en dépit des supplications de son père, Paragus. Celui-ci se remettait de ses blessures infligées par le Roi Vegeta. Il pensait s’en sortir alors qu’il était censé mourir dans une fosse avec son fils. À sa grande surprise arriva un être inconnu qui tua le bébé sous ses yeux. La Kaïoshin de l’Ouest était triste de faire une chose pareille. Elle avait pleuré car elle savait que le bébé était innocent, mais elle était consciente aussi ce qu’il pouvait devenir: une menace pour tout l’univers. Le rôle des Dieux était de préserver la paix pour le bien de tous.

Les univers 1 et 10 n’eurent de danger majeur grâce à l’intervention des Kaïoshins. À un certain point, ces deux univers sont devenus différents. Puis, dans l’univers 1, les Vargas trouvèrent la technologie permettant le déplacement d’un univers parallèle à un autre et organisèrent avec les dieux un tournoi gigantesque. En l’an 793, sur la planète Varga, les dieux créèrent un règlement interuniversel.

De ce règlement fut jointe la participation exceptionnelle du Kaïoshin du Sud, le plus fort d’entre tous. Personne ne l’avait jamais battu. Son plus terrible adversaire avait été le dénommé Bojack. Maintenant, il allait affronter Majin Buu, créature à la solde de Babidi, le petit-fils de Bibidi... Le Kaïoshin du Sud voyait là le retour du passé, la manifestation de ce qu’il se serait passé s’ils n’étaient pas intervenus. La confrontation qui aurait dû avoir lieu... Celle qui avait eu lieu dans d’autres univers...

Mais il était prêt.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk