DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 13 jours, 8h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
Partie 26 :126127128129130
Partie 27 :131132133134135
Partie 28 :136137138139140
Partie 29 :141
[Chapter Cover]
Partie 6, Chapitre 29.

Chapitre 29

— Le match suivant concernait Caracoru de l'univers 10 contre Tapion de l'univers 3, cria le présentateur dans ses micros. C'est donc un abandon, Tapion gagne le match.

Eh oui, on se rappelle que tout l'univers 10 était parti en même temps, et cela avait donc créé un grand nombre d'abandons, car leurs matchs étaient restés au programme du tableau des combats. À la consonance du nom, il s'agissait très certainement plus d'un Namek que d'un Saiyan.

L'espace 3 était resté d'allure vide depuis que Son Gokû et ses amis étaient arrivés, et alors même que le tournoi avait commencé. Tapion était le premier de cet univers à se battre. À l'annonce de son nom, il était sorti calmement de l'intérieur de l'espace. Il était suivi par quelqu'un de plus petit, qui semblait léviter. Mais il s'était arrêté juste avant l'embrasure d'où Tapion était sorti. De ce fait, il restait tapi dans l'ombre, et méconnaissable.

Tapion, lui, avait décidé de finalement rester dehors. Maintenant qu'on l'avait vu, pourquoi retourner se cacher ? C'était un type de taille moyenne, aux grandes oreilles pointues et décollées, et aux cheveux orangés coiffés comme un hérisson mais dégarni au-dessus de ses oreilles. Il portait des vêtements plutôt classiques, mais il avait une belle épée accrochée à son dos. Un épéiste, encore, après Trunks de l'univers 12 et Dabra de l'univers 11.

Tapion souriait. À l'évidence, il était content de ne pas devoir se battre. S'arrêtant au milieu de son espace 3, il se dit :

— Voilà qui me va parfaitement. Je n'ai plus qu'à encore attendre pour le second tour. Mon prochain adversaire sera le gagnant du prochain combat... Je vais voir ce qu'il vaut.

— Pour le match suivant, continua l'animateur, nous appelons Sauza de l'univers 8 contre Kulilin de l'univers 9 !

À cette annonce Gokû fut très surpris :

— Hein ? Kulilin ? Je ne l'avais pas vu !

Il était très enthousiaste. Voir son vieil ami participer, même d'un autre univers, ça allait être cool ! Il n'allait pas rater une seule miette du combat qui arrivait, et après ça il comptait bien aller lui parler !

En univers 8 et 9, les deux participants se préparaient donc... Sauza, l'homme de main de Coola, sourit. Il allait pouvoir combattre, et gagner pour son seigneur. Il serait fier de lui ! Mais avant... il effectua rapidement une petite danse avec ses deux acolytes, qui eux ne participaient pas, contrairement à quasiment toute l'équipe Ginyu. La danse était pour autant presque tout aussi idiote, en plus d'être inutile, voire honteuse. Mais qu'importe ! Sauza l'avait toujours fait, et jusqu'ici il n'en était pas mort !

Lorsqu'ils eurent terminé sous le regard un peu jaloux et moqueur à la fois des membres du commando Ginyu, qui étaient leurs rivaux, trois personnes sortirent de l'intérieur de l'espace 9, juste à côté.

Le premier était un grand type, plutôt bien costaud et chauve. Il portait une tunique de combat, recouverte en partie par une cape qu'il avait sur l'épaule. Il semblait plutôt bien conservé : il avait peu de rides visibles, mais il était pourtant bien âgé. Il s'appelait Tenshinhan.

Juste derrière lui se trouvait quelqu'un d'à peu près la même taille. Il portait la tunique orange que beaucoup dans ce tournoi connaissaient : c'était celle de Muten Roshi ! Ce combattant était de fière allure. Il avait l'air fort, même si sa masse musculaire semblait légèrement moins impressionnante que son ami chauve. Contrairement à ce dernier justement, il avait de longs cheveux bruns en bataille qui lui tombaient sous la nuque. Ce gars-là avait vraiment l'air tout jeune : une vingtaine d'année assurément. Son nom était Yamcha.

Alors que ces deux grands hommes s'arrêtèrent en regardant à gauche et à droite, le second jeta un œil derrière lui, vers l'embrasure de son espace. Un petit homme en sortait... à reculons ! Il portait une énorme carapace sur lui, et semblait chauve. Il semblait car finalement on ne voyait pas grand-chose de lui tandis qu'il reculait de la sorte ! Sur quelques mètres, son déplacement avait l'air enfantin, et tout aussi idiot que la petite danse qui avait eu lieu à l'instant en univers 8. Arrivé près du combattant à la tunique orange, il se retourna enfin en souriant.

Il était bien chauve, avec six points colorés sur le front, entre deux sourcils blancs. Il portait une barbe et une moustache, grise et blanche. Et ses yeux témoignaient d'un long vécu plein d'aventures ! Il semblait être la fusion d'un Kulilin et d'un Muten Roshi... Mais ce n'était pas le cas. Kulilin avait simplement repris le style de son ancien mentor.

— Eh bien, c'est à moi ! fit-il d'un clin d'œil, comme si tout le monde pouvait le voir de près.

Il était temps, à présent. Sauza devança Kulilin et s'envola vers le ring. Le petit chauve sauta à son tour avant qu'il ne se fasse disqualifier...

Alors que le chef du commando Sauza atterrissait tranquillement, il entendit un gros bruit derrière lui. En se retournant, il aperçut le vieux à terre, sur le cul. Il se relevait lentement en prenant appui sur une canne qu'il tenait à sa main droite, tout en marmonnant :

— Ma carapace pèse bien lourd sur ce ring... On croirait la planète de chez Kaïo... en un peu plus grand...

— Un vieux débris, soupira Sauza. Ce match sera vite fini !

Kulilin finit enfin par se relever et se tourna vers son adversaire qui l'avait déjà insulté. Fronçant un sourcil, il le reconnut... Pourtant c'était il y a bien longtemps...

— Je crois que l'un de mes amis t'a tué quand j'étais jeune... dit-il à Sauza, en pensant qu'effectivement, sa jeunesse remontait à loin. Et tu n'as pas pris une ride depuis ce jour ! C'est injuste... Je vais être jaloux.

— Moi ? Tué ? Je m'en moque. Aujourd'hui et ici, c'est moi qui vais te terrasser.

— Hum. Être sûr de soi c'est bien, mais pas à ce point-là mon ami.

Sauza perdit son sourire et fonça sur le "vieux débris". Doté d'une force et d'une vitesse qui le classaient certainement dans le top dix, voire cinq, de son univers, il ne pensait pas qu'un vieux pourrait l'esquiver. Pourtant c'est ce que fit simplement Kulilin. Il sauta sans grand effort par-dessus son adversaire, évitant un coup de poing, malgré sa lourde carapace d'une tonne... Non, avec la gravité multipliée par dix, elle en pesait donc dix fois plus !

Sauza parvint à suivre le mouvement de Kulilin sans trop de difficulté :

— Tsss derrière ! fit-il comme pour se moquer de la "lenteur" du vieux débris, et pour lui signifier que malgré une esquive il allait se faire avoir.

Préparant un coup du tranchant de la main, il fit effectivement mouche : il frappa de toute ses forces, mais sur la carapace grisée de Kulilin, qui s'était retourné pour l'utiliser comme bouclier. D'habitude, les objets se brisent sous sa force ! D'habitude il n'a pas si mal !

La carapace avait résisté à son coup, et sa main avait failli être réduite en bouillie. Il hurla de douleur en la tenant, une petite larme à l'œil. C'était une blessure plutôt humiliante.

Kulilin leva un doigt tel un professeur qui donnait un conseil très utile. Fermant les yeux, il lui dit :

— Eh bien mon ami, il ne faut pas frapper sur du katchin, cela fait très mal.

Plusieurs personnes parmi les combattants de tous les univers furent surpris. Ils connaissaient le katchin, ce métal qui était le plus dur de tout l'univers. L'armée de Cold en avait déjà trouvé, mais en trop petite quantité. Ils n'avaient pas été capables non plus de le forger pour l'utiliser comme arme, ou armure.

En univers 16, Vegetto et Son Gohan connaissaient aussi ce métal, tout comme le Gohan de l'espace 18, et son père Son Gokû : ce dernier en avait jeté un gros bloc sur Gohan qui s'entraînait à manier une épée légendaire afin de combattre Buu. L'épée s'était brisée, sous le regard surpris de tout le monde. Ils avaient eu peur à cette époque d'avoir brisé la seule arme capable de vaincre Buu...

En univers 19, les nano-technologistes connaissaient aussi ce métal très précieux, qu'ils savaient manipuler et même recréer eux-mêmes. Les armures de l'élite étaient faites, du moins dans une petite partie car bien d'autres éléments les composaient, de katchin, naturel ou de synthèse.

Katchin ou pas, Sauza était bien décidé à remettre le petit chauve à sa place : il avait eu de la chance jusqu'à maintenant ! Il se lança donc à nouveau vers lui, en lui criant :

— Vieux débris sénile ! Je vais te corriger !

Il s'arrêta par réflexe pour éviter une attaque : Kulilin avait admirablement bien sauté vers lui, sans geste inutile, sans difficulté, jambe tendue prête à frapper au niveau du visage de Sauza. Mais grâce au réflexe de ce dernier, il s'arrêta à temps et parvint à esquiver. Il se penchait en arrière, croyant que son adversaire passerait au-dessus de lui.

Il n'en fut rien : Kulilin s'arrêta net à quelques centimètres de lui. Restant un court instant dans cette position, comme s'il flottait dans les airs, il se mit à tournoyer tout à coup et très rapidement. Il se retrouva dans une position idéale pour asséner un coup de talon sur la joue gauche de Sauza.

Le coup fut fort, mais Sauza tint bon et ne tomba pas. Il recula juste d'un pas sous le choc, alors que Kulilin retombait sur ses jambes gracieusement, avec souplesse, une chose que les vieux n'avaient, normalement, plus.

"L'enfoiré, pensa Sauza, la joue endolorie, rouge et égratignée. Il est souple et rapide ! Mais... pensa-t-il en remarquant qu'ils ne se battaient jusque-là, qu'au corps à corps, ce nabot manque d'allonge, je n'ai qu'à en profiter !"

Comme s'il avait deviné les pensées de son adversaire, Kulilin attaqua simplement : il tendit son bras et son poing au niveau du ventre de Sauza. Son coup était plutôt lent par rapport à ce qu'il pouvait faire. Mais cela permit donc à Sauza de reculer d'un pas pour profiter de ce manque d'allonge du nabot.

Rapidement, Kulilin lâcha sa canne et avec sa main nouvellement libre, il agrippa la corde qui servait de sangle pour la carapace, libéra son épaule droite et d'un mouvement ample il utilisa la carapace comme arme, et surtout comme allonge. Sauza n'eut pas le temps de s'y préparer et eut le souffle coupé quand il reçut le coup : même son armure, pourtant réputée pour être solide bien que souple, ne le protégea pas suffisamment. Il écarquilla les yeux sous la douleur.

Kulilin tint sa carapace sous son bras droit. Il tourna le dos à l'ennemi en prenant quelques mètres de distance, tranquillement car il en avait le temps avant que Sauza se reprenne, puis il tourna la tête vers lui :

— Je suis peut-être vieux, mais toi tu restes un éternel idiot !

Sauza ne tint plus. Il avait été trop ridiculisé !

— Assez ! cria-t-il.

Il serra les poings et laissa sa force exploser au maximum. Une aura blanche teintée de violet l'entoura. Visiblement, il était un peu plus sérieux, et cette fois il attaquait sans laisser trop d'ouverture.

Il lança d'abord quelques boules d'énergie vers le petit chauve, que ce dernier esquiva d'un simple saut. Sauza continua en le visant, mais Kulilin esquiva encore en semblant glisser dans l'air au dernier moment. Alors que son adversaire augmentait la cadence, Kulilin ne put éviter un tir. Il se protégea derrière sa carapace. Il n'y eut pas d'explosion. Kulilin et la carapace furent poussés par la boule d'énergie jusqu'à ce qu'il la dévie au bout d'un moment.

Lorsque Kulilin, qui remettait sur son dos la carapace en katchin, se tourna vers Sauza au contrebas, il le vit toujours enveloppé de son aura, et préparant une nouvelle attaque. Cette fois cependant, il s'agissait d'un seul gros rayon lumineux, et pas de plusieurs boules d'énergies. Avant que cette puissante attaque ne le touche, le petit chauve sembla disparaître... pour réapparaître là où il avait laissé tomber sa canne. Il la ramassa rapidement et courut très vite vers Sauza, qui commençait seulement à tourner la tête vers lui, surpris par sa rapidité. Kulilin attaqua... avec sa canne. D'abord un coup sur la tête, puis sur le poing que Sauza voulait lui donner, puis un autre coup sur les genoux, sur la cheville. Sauza perdait l'équilibre, alors Kulilin continua ses multiples coups terriblement bien placés pour le mettre finalement à terre. Quand ce fut fait, il s'éloigna de quelques saltos arrière.

Sauza se releva plus énervé que jamais :

— D'accord tu es rapide mais... On va voir ta résistance vieille tortue ! cria-t-il en faisant apparaître à son bras droit une aura violette, qui avait une allure tranchante, et qui émettait un petit crépitement. Cette technique transperce même le métal ! finit-il en gueulant.

— Rayer ma belle carapace ? fit Kulilin en soulevant un sourcil. Pas question ! J'y tiens ! finit-il en lâchant sa canne.

Il fléchit très légèrement les jambes après les avoir écartées, puis il tendit le bras droit vers le ciel étoilé, paume ouverte et doigts écartés. Il concentra son ki et fit apparaître un disque jaune tournoyant à toute vitesse au-dessus de sa main. Kulilin cria le nom de sa technique :

— Kienzan !

Sauza fonça droit sur son adversaire, armé de son bras droit renforcé par une aura violette. Kulilin prit un élan d'un pas et lança son disque sur son ennemi. L'attaque fila à toute allure et très vite se heurta à la technique de Sauza, qui semblait pouvoir la retenir... mais juste quelques secondes pendant lesquelles de forts crépitements se firent entendre alors que tout le public retenait son souffle.

Puis la lame énergétique fut transpercée par le disque.

Le kienzan découpa d'abord les doigts de Sauza, puis tout son torse, en diagonale, avant de poursuivre sa route vers les gradins puis le ciel étoilé, tel une parabolique étrange, avant de s'estomper tout seul et de disparaître. Sauza tomba sur le dos.

— Impos... sible... Monstre... Inférieur ! parvint-il à dire avant de mourir alors que Kulilin ramassait sa canne.

— Une fin digne de toi, j'en suis sûr... lui dit le vieux chauve avant de commencer à rentrer dans son espace.

— Victoire de Kulilin de l'univers 9 ! Regagnez vos espaces personnels... fit l'animateur dans son micro.

Dans la salle de contrôle du stade, un Varga se mit à dire à un de ses collègues de travail :

— Il est bête ou quoi cet animateur ? L'un des combattants est mort, il peut pas regagner son espace personnel...

— Oui, encore un boulet si tu veux mon avis... Le genre de type sous-payé et incompétent...

— Tu veux dire... comme nous ?

Ce Varga se mit à rire. L'autre suivit rapidement... Jusqu'à ce que leur chef les surprenne et les fasse remplacer par d'autres...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu