DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 8 jours, 5h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
Partie 26 :126127128129130
Partie 27 :131132133134135
Partie 28 :136137138139140
Partie 29 :141142143144145
Partie 30 :146147
[Chapter Cover]
Partie 4, Chapitre 17.

Chapitre 17

À l'annonce du combat entre Trunks et Coola, presque tout l'univers 18 en fut enjoué. C'était effectivement le moment de retrouver un vieil ami et de le regarder se battre.

— Hé, je vais pouvoir voir comment je me débrouille ! déclara Trunks tout souriant.

— Ce serait marrant qu'il perde, marmonna Goten à côté de lui.

— C'est pas grave, moi je suis en trois exemplaires ici, j'ai droit à trois vies. Toi tu n'en as que deux ! contra le premier.

Son Goten souffla :

— C'est de la triche.

— Les gamins ont raison, intervint Gokû, qui était en groupe avec Gohan, Uub et Vegeta un peu plus loin. Coola n'est que le frère de Freeza, leurs forces sont assez proches... Nul doute qu'il s'en débarrasse facilement, mais nous pourrons jauger sa force.

— J'espère qu'il a continué l'entraînement, lui.

Vegeta avait insisté sur son dernier mot, avec un regard très provocateur à l'intention de son fils... qui détourna la tête avec une grimace après avoir croisé les yeux de son père. Bah, ça ne paraissait pas comme ça, mais si Vegeta l'avait vraiment voulu, il aurait très bien pu le forcer à faire des pompes ou courir quelques centaines de kilomètres !

Trunks venait de s'envoler vers le ring après avoir discuté rapidement avec #16 en souriant. En face, Coola venait lui aussi de s'envoler, de manière plus lente. Il se tenait droit, bras et jambes croisés. Il devait trouver ça stylisé. D'un certain côté ça avait de la classe, en tout cas il impressionnait ses sbires de l'univers 8. Son allure et son regard ne faisaient pas douter de son fort caractère, de sa force et de sa volonté. Ce type ne laisserait pas la victoire s'échapper, c'était certain !

— Le destin à le sens de l'humour, déclara Trunks à son adversaire alors qu'il posait une patte sur le sol.

— Que racontes-tu, gamin, lui répondit d'une voix méprisable le fils du Roi Cold.

— Tu étais le seul de la famille que je n'avais pas combattu, continua Trunks en s'étirant rapidement.

— J'en suis ravi...

— Quelle est ta force, coupa le semi-Saiyan. Es-tu plus fort que Freeza ?

— Évidemment !

Coola faillit perdre son calme. C'était quoi cette question ? Qui était cet homme ? Définitivement pas un Saiyan, il avait les cheveux clairs... Qu'importe, il allait vite l'éliminer ! Coola leva son bras lentement, puis son poignet... un doigt... qu'il pointa sur Trunks. Ce dernier se remit droit, ayant fini ses étirements, et fixa son adversaire. Un rayon laser rouge fila du bout du doigt de Coola jusqu'à Trunks, qui esquiva d'une simple rotation. 

— Pas mal...

Il continua à tirer, plusieurs salve cette fois, mais Trunks les évita toutes... mêmes celles avec lesquelles Coola pensait faire mouche.

— Ça suffit maintenant, fit enfin Trunks lorsqu'il para un laser de la paume de la main. Je vais te dire une dernière chose.

— Quoi ? lâcha Coola en remarquant que les cheveux de son ennemi semblaient se redresser, comme si un souffle d'air venait d'en-dessous.

— Tu étais le seul de la famille...

Un bruit retentit avec une vive lumière qui éblouit quelques secondes le frère de Freeza. Lorsqu'il rouvrit les yeux, les cheveux de l'homme en face de lui étaient devenus dorés... il dégageait une aura de la même couleur... Il n'y avait pas que ça : ses yeux aussi avaient changé de couleur, et étrangement, il semblait être légèrement plus à l'étroit dans ses vêtements. Coola voyait ça pour la première fois. Trunks, souriant, finit enfin sa phrase en s'élançant sur lui :

— Que je n'avais pas tué !

Coola écarquilla les yeux quand il crut voir disparaître ce Trunks. Mais il était bien là, d'un coup, à quelques centimètres de lui. Ces yeux... ce regard... c'était qui bon sang ?

Trunks porta un premier coup de poing dans le ventre de Coola. Il poursuivit d'un léger uppercut, puis d'un coup de pied dans les côtes. Profitant de l'effet de vitesse, il se déplaça légèrement pour se retrouver derrière lui, en prenant soin au passage de donner un violent coup de talon sur sa queue, le faisant beugler de douleur. Il porta sa main gauche à son épée, tandis que de la droite il para un coup de poing de Coola, qui se retournait. Mais ce n'était clairement pas suffisant.

Le Saiyan semblait tournoyer, Coola ne pouvant pas suivre ses mouvements, Trunks finit par abattre son épée et fit une longue entaille dans le dos blanc et violet de Coola. La pointe de la lame vint faire une légère tranchée sur le sol.

Dans l'univers 8, Freeza se moqua. C'était bien fait pour lui, après s'être payé la tête de son commando personnel, voilà qu'il n'avait pas fait attention et qu'il... attends... où est passé cet homme aux cheveux dorés ? Freeza venait de le perdre de vue...

Coola avait le même problème. Tentant de prévoir le prochain coup à l'avance, il tourna sur lui-même en tendant sa jambe pour le frapper. Ce fut un échec : Trunks était bien là, autour de lui, mais il avait paré le coup de pied.

— Je vais te montrer ce que c'est, d'être rapide et le plus fort, déclara calmement Trunks.

Disparaissant à nouveau, Coola ne vit plus rien pendant la vingtaine de secondes qui s'ensuivit. Il se prit coups sur coups, que ce soit des poings, des pieds ou de l'épée... Il se faisait vraiment taillader... Certes les blessures étaient finalement légères mais... à force... Coola s'énerva. Il hurla, concentrant sa force pour créer une sorte d'onde de choc qui repoussa Trunks. Enfin... Il s'était plutôt laissé voguer au vent, pour prendre ses distances et voir ce que son adversaire allait faire.

À l'univers 8, Freeza avait complètement perdu son sourire moqueur. Il était bouché bée maintenant qu'il pouvait bien voir l'état de son frère après cet enchaînement de coups. Derrière lui, son père était tout aussi ébahi.

Coola était debout, essoufflé, tailladé, en sueur et... en train de perdre...

— Je n'en ai pas fini, fit Trunks qui ne souhaitait pas vraiment lui laisser de répit.

Il chargea donc, épée en avant. Coola recula mais le coup d'épée lui fit une entaille sur le torse. Dans le mouvement, Trunks donna un violent coup de pied à ses côtes gauches. Coola tomba à genoux et le coup le fit reculer ainsi sur deux ou trois mètres. Son genou avait laissé une marque sur le ring... comme si le sol, pourtant dur, était fait de sable et de poussière.

— Attends, fit Coola rapidement entre deux souffles, main gauche en avant, en signe de "stop" alors qu'il avait placé son autre main sur ses côtes gauches endolories. L'entaille sur son torse saignait.... C'est honteux, poursuivit-il. Tu fais le fier mais je suis sûr que tu n'es rien sans ton arme !

Trunks sourit car tout observateur pouvait conclure que l'épée n'était absolument pas la raison de son énorme avantage sur son adversaire. Cette mauvaise fois lui semblait caractéristique de la petite famille...

— Moi qui l'avait apporté pour le folklore... fit Trunks après quelques secondes de réflexion. Il planta son arme dans le sol et s'avança en marchant lentement, toujours en Super Saiyan.

— Te voilà honnête, je vais en faire autant, avança Coola en se relevant, et te montrer ma véritable force !

Souriant, il serra les poings et concentra sa force une nouvelle fois, mais plus intensément. Il se mit à grandir un peu, ses muscles surtout, se développèrent. Des protubérances apparurent sur ses jambières et brassards naturels, et une crête sur sa tête. Même le bout de sa queue se recouvra de cette chose blanche solide, ressemblant à un os, en bien plus résistant. Trunks remarqua d'autres choses durant cette métamorphose :

— Il n'a plus ses blessures... et il dégage beaucoup plus de puissance...

Ne lui avait-on pas dit que Freeza lui aussi s'était transformé plusieurs fois ?

Coola s'approcha de deux pas et... fut déjà à portée d'attaque. Il leva férocement sa jambe et son pied toucha la menton de Trunks, qui s'envola pour se rétablir sur ses jambes plusieurs mètres plus loin.

— Tu es amusant, fit-il en passant le dos de sa main sous son menton.

Coola ne releva pas et attaqua rapidement de plusieurs salves d'énergie... Mais Trunks les para toutes, les envoyant en l'air. Toutes les boules se perdirent dans le ciel.

Coola remarqua ce fait. Pourquoi toutes vers le ciel, alors qu'il aurait été plus simple d'envoyer les attaques dans tous les sens ? Est-ce que, se dit-il en lui-même, par hasard...

Il fallait le vérifier... surtout que cela lui procurerait un énorme avantage.

Trunks vit Coola s'envoler d'un coup, rapidement, et une fois bien au-dessus de lui, il lança à nouveau une myriade de boules de feu, partant d'une boule d'énergie commune.  Mais cette fois, il ne visa pas très proprement Trunks... Plutôt... un peu partout autour de lui.

Et oui, si cet adversaire était bien le genre de samaritain qu'il croyait avoir décelé, alors il chercherait à repousser chacune des boules, pour qu'aucune ne touche le public, ce qui le mettrait en gros désavantage.

Certains rayons fusèrent droit sur Trunks, qui bloqua chaque attaque. D'autres, plus éloignés, percèrent d'un coup le ring pour s'écraser au sol plus bas, parfois dans l'espace de certains univers, comme dans le 18 où Pan esquiva de justesse l'un des rayons.

Mais Trunks ne fit rien contre eux. Sa gentillesse n'était pas si évidente, alors... Ou avait-il simplement compris le piège ?

Le public, en effet, faillit être touché : un rayon allait les percuter violemment, mais un bouclier protecteur s'activa, bloquant l'impact plusieurs mètres devant les spectateurs. Certains avaient eu peur, d'autres trouvaient ça très excitant. Mais tous furent éblouis par l'explosion.

Trunks, qui venait de s'envoler car le ring se trouvait être quelque peu instable, vit son hypothèse se confirmer : le public était bien protégé. Les Vargas avaient prévu ça aussi.

Coola chargea, prenant Trunks par derrière. Poings en avant, Il ne pensait pas rater son coup... Mais le semi-Saiyan était trop rapide. Se retournant rapidement, il para le poing d'un coup sec, lui agrippa le poignet et le tira vers lui pour lui donner un violent coup de tête. Coola sembla tomber vers l'arrière. Trunks lui agrippa la queue et tournoya sur lui-même plusieurs fois pour l'envoyer vers le ring, qu'il percuta violemment sous un nuage de poussière. Trunks attendit là... et jeta un œil vers son père à l'univers 18. 

Coola, lui, reprenait ses esprits peu à peu... il rampa sous la poussière... et sa tête heurta quelque chose de dur. La relevant, il se retrouva face à l'épée de son adversaire, toujours plantée dans le sol. La veine !

Alors que Vegeta, à l'univers 18, détournait le regard de son fils et sembla marcher vers on ne sait où, Trunks sentit son adversaire revenir, encore une fois derrière lui et... tentant de lui asséner un coup de sa propre épée. Se retournant une nouvelle fois plus rapidement que Coola ne l'aurait souhaité, il para l'épée de deux doigts... Cette image lui rappela un bon souvenir :

— C'est vraiment une habitude chez eux...

— Ne... Ne me prends pas pour un imbécile ! hurla Coola en tentant un coup de pied en continuant de tenir l'épée.

Trunks le para d'un coup de coude sur le genoux de Coola, qui hurla à nouveau, mais de douleur.

— Tu auras essayé toutes les fourberies hein ? Comme ton père...

Il donna un violent coup de poing sur le ventre de Coola, qui faillit en perdre connaissance. Il le frappa ensuite à nouveau, plusieurs fois, par coups de pieds ou de poings liés jusqu'à le faire tomber dans son univers 8, devant un Freeza et un roi Cold pétrifiés. Coola était déjà inconscient...

— Vous ne valez même plus la peine d'être tués, fit Trunks en rangeant son épée, redevenant par la même occasion normal, et jetant un dernier regard aux deux autres de la famille. Il se permit une remarque en leur tournant le dos :

— Au fait... Je suis un Super Saiyan. À plus !

— Victoire de Trunks, annonça l'animateur alors que Cold et son fils ne bougeaient pas d'un pouce.

Le... le Super Saiyan ? Non, un Super Saiyan ? Leurs pensées s'entrecroisaient à grande vitesse sous le choc. C'était impossible ! Impossible !

Rapidement, Freeza chercha dans tous les univers : Il ne pouvait pas y avoir plusieurs Super Saiyans dans un même univers, c'était complètement aberrant ! Ah là ! Les univers 16 et 18... Ce Trunks y était présent aussi. Ça faisait trois Super Saiyans à ce tournoi... C'était trois de trop ! Et dans les autres... l'univers dix... non impossible... le treizième ? Vegeta... il était venu les narguer plusieurs heures plus tôt... il se prenait pour un Super Saiyan... C'était pour faire peur ou bien... disait-il la vérité ?

Freeza tremblait légèrement. Il n'avait pas ressenti ce sentiment depuis longtemps... Son père tenta de le rassurer :

— Tu vas affronter Nappa au prochain tour. Il est clairement impossible qu'il soit lui aussi un Super Saiyan. 

— Je ne me laisserais jamais humilié par de tels singes ! rétorqua Freeza, énervé.

— Dès que le ring et le sol seront reconstitués, reprit l'annonceur alors que des morceaux de ring se rapprochaient déjà pour se fondre ensemble, et que les petits murets et murs de l'arène, à l'évidence créés de la même matière, se remettaient en place également comme par magie, se battront le roi Vegeta de l'univers 10 contre Vegeta de l'univers 18 !

— Ho ! Ho ho ! Firent Trunks et Goten, éternels adolescents, en univers 18. Pas le temps de végéter ! Fini Goten sous le regard amusé de son ami.

— Hé Vegeta ça va être à toi, fit Gokû joyeux. Tiens ? Mais où est-il ?

En effet, il n'était plus dans l'espace 18...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu