DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 1 jour, 5h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123
[Chapter Cover]
Partie 14, Chapitre 68.

Chapitre 68

Rapidement, l'avant dernier combat du premier tour fut annoncé par un Varga :

– Nous appelons maintenant Gast Carcolh de l'univers 7 et Cell Junior de l'univers 17 !

– Qui ? fit Gohan, surpris, avant de se rappeler que l'univers 7 était celui du Namek géant.

– Ce n'est pas un nom qui fait spécialement Namek, dit son petit frère. Généralement, c'est en un mot, et puis ce n'est pas très "vert" ça.

Piccolo préféra ne pas répondre. Il avait dit aux autres la particularité de ce grand Namek, celle de contenir le reste de la population de la planète en lui. L'ancien démon n'avait noté par contre aucune trace de lui-même ou de Kami-sama dans son aura. Quels évènements avaient pu pousser la création de Gast Carcolh ? Freeza pour sûr, et ceci sans l'intervention des Terriens, ou en tout cas pas de la sienne. Gast cherchant les siens depuis des années, et étant toujours seul , il était clair que Piccolo et Kami-sama n'étaient pas vivants dans l'univers 7. Peut-être n'étaient-ils jamais nés.

Le nom... Il en connaissait l'origine, tout comme il se rappelait des origines des Nameks depuis sa fusion avec Nail. C'était un choix délibéré du premier Namek, probablement Nail, de changer de nom car il était maintenant représentant de tout son peuple. "Gast" était un simple diminutif du mot, qui en langue Namek, voulait dire "le peuple" ou "la nation". Quant à Carcolh... disons que la nouvelle puissance de Nail lui était peut-être montée à la tête. C'était le nom d'un légendaire dieu Namek que l'on ne retrouvait aujourd'hui que dans les histoires pour enfants, racontées de génération en génération. Des milliers d'années auparavant, voire un million, le peuple primitif Namek adorait des Dieux imaginaires, comme bien d'autres. Carcolh était un gigantesque mollusque d'une grande puissance et prestance...

Le Super Namek décroisa ses bras, poussa de son pied droit et s'envola rapidement vers le ring, entouré d'une aura blanche.

– Nous allons pouvoir déterminer la puissance de ce guerrier, déclara calmement Piccolo en le regardant se poser sur la surface de combat.

Son Gokû s'approcha de lui pour lui poser une question :

– Dis- moi Piccolo, si Cell a la même force qu'à l'époque où nous l'avons connu, son Junior est probablement du même niveau aussi. Tu pourrais le battre aujourd'hui ?

– J'ai quelque peu progressé depuis, en espérant atteindre le niveau de Cell, mais sans succès. Mais je pense pouvoir m'en sortir face à un Junior.

– Ça veut dire que ce Gast va n'en faire qu'une bouchée, vu la taille qu'il fait, il est largement plus fort que toi, intervint Goten près de son père.

– La taille des muscles n'a jamais été la preuve d'une supériorité écrasante non plus, rétorqua-t-il. Mais je dois admettre que s'il est bien la fusion de tous les Nameks, il est forcément d'un tout autre niveau.

À côté d'eux, Cell de l'espace 17 avait eu le même raisonnement. Il connaissait bien Piccolo, et donc les capacités des Nameks. Il avait lui aussi entendu parler de l'histoire du guerrier de l'univers 7 et savait qu'il avait un bon niveau.

Regardant son Junior qui s'impatientait en attendant le feu vert de son père, il prit une décision :

– Nous avons besoin d'une minute, fit Cell au Varga responsable de son univers en serrant les dents.

Cela allait être risqué... Il pouvait dévoiler son véritable niveau aux yeux de tous. Mais d'un autre côté, plusieurs arguments jouaient en la défaveur de son premier plan.

Tout d'abord, Son Gokû et tous les autres n'étaient pas dupes. S'ils n'avaient pas encore deviné, cela ne tarderait pas. Il avait encore deux combats à faire avant de peut-être rencontrer un des membres de la Z-team. Son prochain combat était d'ailleurs contre le dénommé Bojack, qui après une transformation, avait surpassé le niveau du Super Saiyan. Cell ne pouvait pas savoir si par rapport à Dabra de l'univers 11, il était plus ou moins fort, mais c'était une possibilité.

Ensuite, il voulait connaître le niveau exact du grand Namek. Et si son fils pouvait gagner, c'était tout bénef. Si par un quelconque hasard, il pouvait se retrouver en finale face à son rejeton, autant en profiter. Mais pour cela, il fallait mettre toutes les chances de son côté.

– Ton adversaire est trop puissant, je vais augmenter ta force, dit Cell à son fils en le poussant vers l'intérieur de leur espace sous le regard hébété du Varga.

"On n'est pas censé accepter ça... Ils pourraient le faire avant !" pensa ce dernier.

Cell s'arrêta devant la première salle, ouvrit la porte, laissa le Cell Junior tout sourire entrer en premier, puis ferma la porte derrière lui.

"C'est bien fait... pensa Cell en examinant la pièce meublée, un sourire au coin de la bouche. les murs sont insonorisés et nos auras sont coupées aussi... on ne sent plus les autres, et les autres ne nous sentent plus... C'est parfait."

Le petit Cell se tourna vers son père, et d'un air très enjoué, un peu naïf, il lui demanda :

– Comment tu vas me rendre plus fort, Papa ?

Le père perdit son sourire. Sans une once de culpabilité, de remords, sans aucune hésitation, il fit un mouvement sec et rapide de la main gauche, deux doigts tendus. Une force immense et invisible en jaillit pour percuter le Cell Junior bleu, qui explosa immédiatement. Dans un bruit de chairs déchirées, les quarante huit morceaux du corps tombèrent sur une marre de sang.

Sans perdre de temps, Cell concentra son énergie à son paroxysme. La pointe de sa queue s'ouvrit tout d'un coup, et quelques secondes plus tard, quelque chose sortit d'un coup.

Un autre Cell Junior, gluant, tomba par terre, recroquevillé. Il se releva rapidement, et s’épousseta quelque peu, la matière organique qui le recouvrait disparaissant lentement. Puis il serra les poings, fléchi les genoux et poussa un cri :

– Ki kih kih !

– Voilà, j'ai mis le maximum de puissance dans celui-là... fit Cell, essoufflé, avec quelques gouttes de sueur qui coulaient sur son visage.

Suivi par son nouveau fils amélioré, il sortit de la salle et emprunta le long tunnel jusqu'à son espace réservé, où tout le monde l'attendait.

"Qu'est-ce qu'ils ont pu faire ?" se demandèrent les Son Gohan des univers 16 et 18.

– Qu'est ce qu'il a fait à ton avis ? demanda son père à Vegeta.

– Je ne sais pas, mais c'était très suspect. Avec Cell on peut s'attendre à tout et n'importe quoi.

– On ne sentait plus les auras quand ils étaient dans leurs appartements, dit Gohan sans pour autant l'apprendre aux autres. Celle du Cell Junior est identique. On ne le dirait pas plus fort.

Tout à coup, Piccolo comprit.

– Non... il n'a pas fait...

– Pas fait quoi ? demanda Gohan en se tournant vers lui.

– Quel monstre ! Il n'a pas changé, il est toujours aussi démoniaque !

Alors qu'il se mit à expliquer ce qu'il avait deviné, quelqu'un d'autre, à l'espace 16, avait lui aussi compris . Si l'être avait la même aura et le même code génétique, on ne trompait pas Vegetto.

"Héhé, pensa le guerrier fusionné, tu es vraiment un beau salopard toi..."

Piccolo de l'univers 16 avait lui aussi compris, mais comme il avait entendu celui du 18 en parler, il ne voulait pas faire doublon, bien qu'ici il était le seul à l'avoir entendu. À n'en point douter, Gohan et Bra devineraient bien assez tôt.

Le Super Namek de l'univers 7, qui attendait toujours son adversaire, avait immédiatement découvert la supercherie. Mais ce n'était pas son problème, de même qu'il n'avait pas la prétention de juger les actes de cette créature. Mais quelque chose au fond de lui le titillait. Ce Cell, serait-ce possible que...

Gast avait essayé de ne pas écouter les trop nombreuses conversations qui l'avaient entouré depuis maintenant des heures, mais il avait entendu des bribes sur cet être, que d'autres univers connaissaient bien. Ils l'avaient étroitement liés aux cyborgs de l'univers 14. Et les cyborgs numérotés, il en connaissait l'origine... À n'en point douter, lui aussi avait un lien, même étroit, avec Cell. Et il allait combattre son clone miniature.

Buu de l'univers 4, lui, s’esclaffait intérieurement.

– Génial ! cria-t-il en lui-même à l'adresse de la créature de l'univers 17. T'es trop fort toi ! Je crois que tu es bien la créature la plus originale de tout ce tournoi, et je suis sûr qu'on pourrait être amis , à défaut d'adversaire !

Les Dieux de l'univers 1 avaient compris eux aussi. Ils étaient des divinités . Et en matière de perception, rien ne leur échappait... Sauf peut-être au Kaioshin de l'Est, qui était encore un peu jeune.

– C'est dans les règles, ça ? dit nonchalamment la Kaiohshin de l'Ouest.

– Oh, je dirai que non, fit le Kaiohshin du Nord, mais va-t-on vraiment interrompre le combat pour cela ? Dans ce tournoi Multiverse, beaucoup de choses sont inhabituelles. De plus, c'est le premier combat de cet être, il n'a donc même pas changé entre deux matchs. Je dirais qu'un remplacement au premier tour, c'est légal.

– Mais... Ce n'est plus le m... commença le Kaioshin de l'Est qui venait de comprendre.

– Ça ne l'est pas du tout, coupa le Kaiohshin du Sud. Changer après avoir su qui est son adversaire, c'est tricher.

– Alors nous fermerons les yeux pour cette fois, conclut le Grand Kaiohshin.

Ils se tournèrent tous vers lui.

– Nos vetos et notre arbitrage seront très certainement demandés par la suite pour des cas bien plus graves, précisa-t-il en reportant son attention vers le ring.

Le Cell Junior venait en effet de s'envoler à grande vitesse en poussant des cris aigus :

– Gni gni hi hi !

Il fonça en volant vers la tête du Super Namek, qui restait debout sur le ring, les bras croisés.

Et Cell Junior mit une patate gigantesque dans la joue droite de Gast, qui n'eut pas le temps de se défendre. Prise de plein fouet, la tête tournée sous le choc, la joue déformée , il tomba à la renverse, les bras se décroisant légèrement, et retomba lourdement sur le ring à forte gravité, sans avoir pu gérer sa chute.

Beaucoup de monde avait bien vu ce qu'il s'était passé, et était d'abord resté stoïque. Le Varga au micro et un autre, qui regardaient le ring à travers l'écran de la tour de contrôle, restaient bouche ouverte, mâchoire décrochée, les yeux grands ouverts. Cell se mit la main sur la figure, écrasé par une honte totale.

Le Cell Junior prit appui sur le ring, et tout en criant de sa voix aigu, fonça à nouveau sur son adversaire, qui ne s'était pas encore relevé. Il se serait prit le coup si l'annonce de l'animateur Varga n'avait pas arrêté le Junior dans son vol :

– D... Disqualification ! Cell Junior est disqualifié pour avoir attaqué avant le début du combat !

Il y eu un silence total dans l'arène, certains spectateurs restèrent tétanisés, les yeux grands ouverts. Le Cell Junior, qui volait sur place sans oser se déplacer plus, regardait vers le ring comme s'il venait d'en découvrir l'utilité réelle. À tous ceux qui n'avaient pas fait très attention, une règle primordiale du tournoi interuniversel leur revenait subitement à l'esprit.

– Il n'a pas...

– Touché le ring ! firent Goten puis Trunks, aussi étonnés que tout le monde.

Le présentateur, micro éteint, vérifia tout de même auprès de son technicien qui pianotait sur sa console.

– Tu es sûr qu'il n'est pas allé trop vite pour nos yeux comme ils font souvent ?

– Certain, dit l'autre. Le ring ne l'a pas enregistré. Il ne l'a pas touché, pas un instant.

Le Cell Junior resta en l'air, à un mètre de Gast, les yeux grands ouverts.

Sur le ring, le Super Namek se releva et tourna le dos à son adversaire, qui restait en lévitation, comme un enfant qui ne savait plus quoi faire, ni où se mettre. Il n'osait même pas regarder son créateur. Gast Carcolh, lui, semblait décidé à retourner tranquillement à son espace réservé.

– Je pensais qu'il serait plus fort que ça, fit Trunks à l'espace 16. Se faire avoir d'un coup comme ça, il a du bol de gagner par disqualification !

– Pff tu réfléchis vraiment pas, rétorqua Bra.

– Même moi, je me serai pris le coup, intervint Vegetto. Qui aurait pu se douter qu'il foncerait tête baissée sans respecter la première règle ? On aurait tous été surpris, et on serait tombé par terre comme lui. À part Broly... lui il serait resté de marbre, mais bon...

– Tu te serais pris le coup ? fit Gohan étonné. Même non transformé, je ne pense pas que...

– Ce n'est pas ça, dit Vegetto. Si mon adversaire me fonce dessus sans toucher le ring, soit il bluffe soit il est con. Comme il est hors de question que je scille devant son coup, je serai resté impassible, comme lui, m'attendant à ce qu'il s'arrête à un millimètre de moi.

– Tu veux dire que tu te serais fais ridiculiser grâce à la connerie d'un adversaire, conclut Son Bra.

– Oh, fit Vegetto avec un petit sourire mais aussi une petite goutte de sueur, ce n'est qu'un juste retour des choses, Son Gokû a lui aussi ridiculisé bien des ennemis par sa naïveté.

Cette perception des choses n'était pas partagée par tous, dans l'univers 18 notamment.

– Maître, se hasarda Uub, peut-on dire que si ce guerrier Namek n'a pas pu éviter le coup de son adversaire, il n'est pas très fort ? Par rapport à vous, je veux dire.

– Muh, répondit Vegeta. Ce qui était déjà de sa part une intense participation à la discussion.

– Hum... fit Gokû. Si ce Cell Junior est aussi fort que Perfect Cell, hum... non préparé...

– Gast Carcolh s'est pris le coup exprès, affirma Piccolo. Et le suivant, il allait le prendre aussi.

Les regards se tournèrent vers leur Namek. Uub reposa une question :

– Mais il aurait pu l'éviter au dernier moment, non ?

– Le combat n'était pas commencé, dit Piccolo.

– Oh... Ainsi, dit Gokû, ce Namek a fait tricher le petit Cell ! Il a fait exprès de se prendre le coup, car cela lui assurait la victoire ! En plus, il ne dévoile à personne sa vraie force, ni même une partie de sa force, il ne laisse aucun indice.

– Oui, et il y a plus que cela, continua Piccolo. Ce Cell a frappé très fort sur Gast Carcolh. Ce dernier a pu évaluer son punch, sa vitesse, sa force... Si le combat devait se passer quand même par décision de l'arbitre, il connaîtrait alors déjà son adversaire.

– Oui. Dommage qu'il n'y aura pas de combat.

Était-ce une fatalité ? Dans les gradins, la foule hurlait, mécontente.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk