DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 9 jours, 13h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 12, Chapitre 56.

DOUZIÈME PARTIE : LE GOÛT DE LA VENGEANCE

Chapitre 56

Après le long combat entre les deux Gotenks des univers 16 et 18, et la victoire sans affrontement de Nékomajin de l'univers 2 suite à un abandon de l'univers 10, deux nouveaux guerriers allaient être appelés par l'animateur Varga. Parlant dans son micro, sa voix sortit des multiples haut-parleurs installés dans tout le stade, et notamment aux vingt espaces des participants.

— Le combat suivant oppose Xeniloum de l'univers 19 à Buu de l'univers 4.

Sans surprise, Buu s'envola, bras croisés pour se poser au-dessus du ring, attendant son adversaire. Décidant d'en faire un peu plus une nouvelle fois, l'animateur ajouta :

— L'univers 19 a perdu l'un de ses combattants tout à l'heure face à un jeune homme de l'univers 18. Ayons tous une pensée pour Tidar, le premier mort de ce tournoi. Nul doute que Xeniloum vengera son compagnon en affrontant son adversaire !

— Bien, il est temps de leur montrer... disait ce dernier en activant le mode de combat de son armure faite de matières composites à base de carbone.

Des épaulettes apparurent ainsi qu'une protection ventrale juste après la formation d'un triangle protégeant le cœur du guerrier. D’autres protections pour les coudes et les genoux apparurent en même temps. Près des guerriers de l'espace 19, le groupe du dix-huitième espace s'étonna.

— Quoi ? Vous n'avez pas abandonné ? lâcha Uub en s'approchant du muret délimitant leur territoire.

— Hey, toi, ne commence pas à nous chercher ! Si tu fais ton malin... commença à crier Magsuns, l'un des deux blonds du groupe de guerriers.

— Je suis désolé ! Je suis désolé pour votre ami, je m'étais emporté ! s'excusa promptement le jeune homme tout en pensant : "Il m'a coupé le bras quand même..."

Le combattant de l'espace 19 se calma et se redressa. Après un léger blanc de quelques secondes où les deux hommes se regardèrent, Uub, qui ne souhaitait pas qu'ils perdent à nouveau l'un des leurs, reprit :

— Mais vous devriez. Vous n'avez pas vu la force des autres ? Vos armures sont cools et résistantes, mais elles ne suffiront pas...

— Nos armures ? Vous n'avez rien compris ! Vous n'avez pas encore vu notre véritable équipement, en fait ! fit Magsuns en jetant un regard derrière lui, vers trois autres de ses amis qui l'écoutait.

— Vous n'avez pas vu qu'on les a changé, nos armures ? ajouta le plus grand des combattants.

Uub et ses amis tout près le remarquèrent pour la plupart à l'instant. Le plus grand avait troqué son imposante armure par quelque chose de beaucoup plus simple et qui semblait aussi moins impressionnant qu'efficace. Le second détail que remarqua Uub, c'était que chaque combattant de l'espace 19 possédait exactement le même type d'armure : sans plus aucune personnalisation, ils se ressemblaient tous à présent. Des armures fabriquées en série ? Impensable... Par contre, fabriquer le même type d'armure car basé sur la même technologie dévastatrice...

— Nous ne pensions pas avoir besoin de nos armures de guerre pour un simple tournoi... voulut simplement ajouter le type à la droite du plus grand avant que ce dernier ne continue sur sa lancée :

— Mais il s'est avéré que le niveau est bien supérieur à celui des Démons du Froid, alors nous avons demandé l'autorisation de passer aux équipements "Ultra". Un Varga a transmis le message à la hiérarchie.

— C'est quoi les Démons du Froid ? demanda doucement Son Gokû à Piccolo à côté de lui.

— Freeza, Coola et Cold... répondit Vegeta, devant eux. Les derniers représentants de l'espèce des Démons du Froid.

— Ah bon, ils ont ce nom-là eux ? Pas très impressionnant...

— En tout cas, on comprend mieux leurs noms minables ! ajouta Trunks en regardant Goten.

— Et le tien, tu l’as pigé peut-être ? rétorqua Vegeta, qui était encore une fois exaspéré par l'attitude de son fils.

Aucun doute : celui de l'univers 12 aurait dû être son "véritable" fils...

— Comment tu sais qu'ils étaient les derniers ? demanda Son Gohan pour en revenir au sujet principal.

— Il y avait des histoires qui se racontaient... reprit Vegeta, qui commençait à se lasser de ces explications. Je crois me souvenir qu'il existait quelque part un recueil qui parlait de ce peuple... Ça s'appelait Hanasia, je crois...

Les guerriers de l'univers 19, tous aussi las d'avoir un cours d'histoire, reprirent leurs explications à propos de leurs armures qu'ils aimaient tant :

— Les vieux sont toujours lents à se décider, continua le grand guerrier sans se soucier des petites discutions qui pouvaient maintenant avoir lieu en même temps qu'il parlait, mais maintenant c'est bon. On va vraiment pouvoir se battre.

Gohan décida d'intervenir à son tour à ce sujet :

— Je suis ravi pour vous, mais vous avez bien dû voir que la plupart des gens ici sont plus forts que Freeza...

Cette fois-ci, ce fut le troisième gars du groupe de l'espace 19 qui se décida à intervenir :

— La force ne change rien. Le Broly qui vous a fait tant peur ? Avec cette armure, je l'aurais détruit en un seul coup.

— Vous ne vous êtes pas rendus compte qu'il était invincible ? Que rien ne peut le toucher ? répliqua alors Gohan, vraiment surpris de la grande confiance que ces hommes plaçaient en leur équipement.

— Oui, mais ça ne sert à rien contre notre...

— Ça suffit, Naurb, coupa sèchement son ami. Ne dévoile pas nos armes. Regarde plutôt le combat de Xeniloum.

Ce dernier avait en effet sauté sur ring pour rejoindre Buu depuis deux minutes déjà... Mais le combat n'avait visiblement pas encore débuté. Les spectateurs commençaient d'ailleurs à s'impatienter. Xeniloum attendait que son adversaire fasse attention à lui... Quand il en eut marre que le djinn s'intéresse à autre chose que lui, il tenta de l'interpeller :

— Hey ! Heu... Buu ! Tu es prêt ? demanda Xeniloum.

— Désolé... fit ce dernier en le regardant enfin. J'écoutais la passionnante discussion en bas... Mais tu peux attaquer tu sais, le combat a commencé. dit-il enfin en souriant.

Xeniloum poussa un soupir, tendit son bras gauche, l'index pointé vers Buu. Il n'allait pas se priver d'une attaque maintenant. Si ce Buu ne voulait pas être sérieux, tant pis pour lui.

Une lueur apparut au bout de son doigt. Xeniloum sembla dessiner rapidement un Z à l'envers, un dessin qui se retrouva sur le corps de Buu, découpé en quatre grosses parties sur tout le torse. Le laser invisible continua son chemin jusqu'à transpercer le bouclier énergétique des gradins du stade, pour continuer à travers de l'un des piliers qui s'élevait au-dessus des spectateurs.

— Moui... fit Buu qui, tout en se reconstituant, souri.

— C'est bien ce que je pensais... dit Xeniloum. Tu as les mêmes pouvoirs que l'autre Buu !

Au centre de contrôle des Vargas, c'était un peu la panique. Quelques calculs et surtout commentaires fusaient çà et là.

— Il a découpé un pic ! criait l'un des contrôleurs Varga.

— Cent pour cent de l'énergie a traversé le bouclier ! informa un second.

— S'il tire vers des gens, ils seront découpés et tués ! reprit le premier. Leur technologie surpasse-t-elle la nôtre ?

Un Namek présent dans la salle intervint pour répondre à cette question :

— Je crois pouvoir affirmer que oui. Quand nous les avons trouvés, nous avons découvert un peuple vraiment très avancé dans tous les domaines... C'était très impressionnant...

Plusieurs Vargas furent étonnés. Eux qui se croyaient les plus avancés parmi absolument tous les univers... Ils regardèrent le combat d'un œil nouveau.

Xeniloum garda son calme : malgré l'échec de sa première arme, il avait encore quelques atouts dans sa manche.

— Et ça ? fit-il en tendant une nouvelle fois le bras gauche vers Buu.

À l'aide de son bras droit, il actionna un petit mécanisme qui fit apparaître une boule lumineuse qui grésillait, et qui avançait plutôt lentement. Une arme qu'il était aisé d'éviter et qui avait autant de recul qu'un gros fusil. Une fois l'attaque lancée, Xeniloum s'en servit pour sauter loin en arrière et ainsi s'éloigner du ring, alors que Buu était amusé :

— Que tu es mignonne, toi ! Comment tu t'appelles ? fit-il en souriant et en pointant un doigt vers la boule d'énergie qui approchait inexorablement jusqu'à le toucher...

Et exploser violemment. Le souffle toucha Xeniloum mais il parvint à maîtriser sa lévitation, démontrant ainsi la maîtrise totale de son armure.

La fumée se dissipa sur le ring, révélant que le tiers supérieur du djinn avait disparu, désintégré suite à l'attaque subie.

Une nouvelle fois, les Vargas tentèrent quelques comparaisons d'ordre technologique. Piccolo des univers 16 et 18 préféra garder ses pensées pour lui :

"Un expert peut voir que l'attaque est très concentrée. Un Super Saiyan 2 n'y résisterait pas... Ces guerriers ne mentent pas, cette armure-là est autrement plus puissante ! Avec cet exosquelette, même cet idiot de Satan pourrait terrasser Cell !"

— Elle s'appelle "Adieu Buu", dit Xeniloum en s'adressant à son adversaire comme si il était présent sur le ring. Désolé de t'avoir entièrement détruit et tué... Mais il me semble qu'il n'y avait pas d'autre solution.

Alors qu'il commençait déjà à se diriger vers son espace, quelque chose l'interpella : juste au-dessus du ring, quelque chose se formait. D'abord vaporeux, ça commençait à prendre forme, et une couleur rosâtre. La forme prit la tête puis le corps de Buu. Pas encore complet, il parla :

— Tu m'as convaincu : ton armure est cool. Donne-la-moi ! ordonna-t-il en claquant des doigts pour faire venir jusqu'à lui l'armure de son adversaire encore surpris que sa deuxième attaque ait échoué.

Mais il ne se passa rien.

— Ben ? C'est la première fois que ça ne marche pas !

Buu était plus que surpris cette fois. Qu'un adversaire l'étonne grâce à une technique originale passait encore, mais qu'une de ses techniques à lui ne fonctionne pas... C'était vraiment nouveau !

— Ah, je vois ! fit Xeniloum en souriant, bien qu'un peu inquiet. Tu as voulu me l'arracher avec tes pouvoirs ! Nos système sont protégés contre la télékinésie, désolé...

— Dans ce cas... rétorqua Buu de l'univers 4 en fonçant alors sur son adversaire.

Réactif et serrant les dents, Xeniloum recula à toute vitesse tout en tirant plusieurs salves d'énergies depuis son dispositif à son bras gauche. Mais ces tirs normalement mortels pour n'importe qui transperçaient Buu sans ne lui faire aucun mal. Il se régénérait presque instantanément.

Arrivé à moins de deux mètres de Xeniloum, il changea subitement de forme, devenant une sorte de grande couverture étendue qui faisait deux fois la taille du nanoguerrier, tout en faisant la moitié de largeur.

— Il va l'absorber ! cria Gohan.

— Il a le droit ? fit Goten, un peu moins troublé que son frère tout de même.

Buu avait complètement entouré son adversaire et reprenait assez rapidement sa forme normale. Mais sa peau au niveau du bas de son dos sembla se déchirer, et la tête de Xeniloum, conscient et transpirant, en émergea. D'un coup de poing du droit, il déchira un peu plus la peau rose du djinn et commença à se libérer pour finalement être sain et sauf à l'extérieur du corps de Buu... mais en caleçon ! Son armure avait disparu.

Au départ, les amis de Xeniloum pensaient qu'il avait réussi de lui-même à s'en sortir, usant de sa force et de l'armure pour s'aider. Mais s'il sortait en quelque sorte nu, il n'y avait qu'une seule explication : c'est Buu qu'il l'avait relâché.

Xeniloum commençait à tomber quand il se toucha la tempe, vérifiant par lui-même qu'absolument tout son équipement avait disparu, avalé par son adversaire qui ne tarda pas à se placer devant lui pour le narguer un peu :

— Je garde l'armure... Je l'étudierai tranquillement.

Rapidement, il flanqua un terrible coup de pied au visage du guerrier sans armure, lequel chuta lourdement sur le sol qui craquela sous son poids. L'un des amis de Xeniloum, Naurb, se mit à courir vers lui, apeuré, pendant que l'animateur Varga commençait à compter. Buu commença à rentrer dans son espace.

— Trente secondes inconscient... fit finalement le Varga, autorisant par la même occasion Naurb à porter son ami pour le ramener à son espace. Vainqueur : Buu de l'univers 4 !

Deux Nameks rejoignirent Naurb et Xeniloum pour proposer leur aide et des soins. À l'espace 19, les guerriers étaient tout à coup affolés.

— Bordel ! On sort à peine l'Ultra qu'on se la fait piquer ! Il faut qu'on la récupère ! criait presque le plus grand.

— Restez calmes ! intervint Eleim, qui avait une coiffure ressemblant à celle de Vegeta mais en blond comme s'il était Super Saiyan. Il faut les ondes cérébrales de Xeniloum pour manier son armure... continua-t-il. Ce Buu ne pourra rien en faire...

— Il vaut mieux... reprit le grand nanoguerrier. Car Buu vient d'acquérir ce que vous savez... Il est maintenant extrêmement dangereux !

Buu venait de poser un pied à son espace, et avait entendu ce qu'on venait de dire à son sujet.

— Seulement maintenant ? Vous êtes drôles... fit-il doucement, à la fois amusé et un peu vexé qu'on ne l'ait pas pris pour quelqu'un de dangereux bien avant.

"Ils ne savent pas que parmi tous ceux que j'ai absorbé, il y a des êtres très intelligents ?" pensa-t-il. "Quelles que soit les défenses que possède cette armure, je les ferai tomber."

À l'espace 18, Vegeta ne manqua pas de rabaisser tout un univers. S'ils pouvaient tous abandonner pour accélérer le déroulement du tournoi, ça l'arrangeait :

— Hin, en effet, avec ces armures ça change tout ! Quelle victoire !

"Ils sont beaucoup plus puissants que tu ne l'imagines. Ils n'ont pas eu de chance de tomber sur Buu, c'est tout..." pensait Piccolo, qui se garda bien de vouloir contredire ouvertement Vegeta. Il n'en avait pas envie.

— Leurs armes ne sont pas à prendre à la légère... fit Gokû qui, lui, n'avait aucun problème pour contredire son rival. On ne peut pas se régénérer, nous !

Vegeta ne répondit rien. Il savait bien, lui aussi, que de telles armes pouvaient en réalité être mortelles. Mais il ne se faisait aucun souci.

Prenant un peu exemple sur son père pour une fois, Trunks, avec Goten bien évidemment, s'approcha de l'espace 19. Ils firent semblant de parler entre eux, mais assez fort pour se mettre en spectacle. Ils faisaient des moues exagérées et imitaient -mal- l'arrogance de Naurb :

— Peuh, ce n'était pas nos vraies armures de guerre !

— Moui ! ajouta Goten. Nous allons mettre nos Giga-Ultra ! Avec elles, on se fait Buu en un coup !

— Je vais les tuer ! cria Magsuns avant d'être retenu par un compatriote.

Vegeta détourna le regard de cet univers 19 qui ne l'intéressait pas. Lui, il voulait son prochain tour, contre son fils alternatif, Trunks.

— Quand est-ce qu'il est fini ce tour ? J'aimerais passer à mon prochain combat, fit-il, bras croisés, en attendant l'annonce du prochain match alors que le ring se reformait encore une fois.

— C'est loin d'être fini, Vegeta lui répondit Gohan, évitant tout de même de le prendre pour un idiot en lui citant le nombre de combats restants pour finir le premier tour, puis ceux du second avant son combat.

— Que c'est long ! J'ai l'impression que ça fait deux ans que je suis là...

Tout à coup, l'animateur Varga annonça le combat qui allait se dérouler, un combat que Son Gokû et quelques autres allait suivre de très près...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk