DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 13 jours, 13h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124
[Chapter Cover]
Partie 10, Chapitre 48.

Chapitre 48

Au centre de commande Varga, un grand Namek entra. Il informa le chef qui vint à sa rencontre :

— Nous avons guéri tout le monde.

Bonne nouvelle. Ça au moins, c'était fait.

— Il y a une demande du public, continua le Namek. Beaucoup ont souffert de la lumière produite par l'attaque de Vegetto... Le contraste est trop grand. Beaucoup aimerait une luminosité "de jour".

— On va voir ce qu'on peut faire, fit le Varga avant de se diriger vers l'un de ses techniciens contrôleurs.

— Dis, tu peux augmenter la lumière artificielle ? lui demanda-t-il calmement. Genre qu'on se croit en plein jour, enfin tu vois quoi ? Je crois que c'est tout à fait possible, je l'avais vu dans...

Mais l'informaticien le toisa du regard d'un air désespéré.

— Augmenter la lumière ? Alors qu'on a passé des heures à configurer celle-là ? Tu crois que c'est aussi simple en plus ? Désolé, mais tu ne peux pas demander ça comme ça, c'est un travail de malade, t'es super lourd !

— Heu, écoute... C'est pas pressé... Tu peux voir si c'est possible ?

— Mais oui bien sûr ! fit-il en soufflant. Parce que j'ai que ça à faire après tout !... Genre faut pas recalibrer les settings du bouclier et relancer un à un tous les process de protections parce qu'ils sont tous tombés par terre. Et puis la lumière, c'est "juste" un programme pour chaque type d'éclairage, et un script à retoucher pour qu'il n'y ait pas de contre-jour et que ça aille avec tous les types de visions des spectateurs. C'est rien ça ! J'ai compris, je m'en occupe ! Pfff, comme d'habitude, on n’est pas aidé, putain...

— Bon, alors, heu... je te laisse faire, ok ?

Et le Varga s'éloigna à grands pas du râleur. Il détestait vraiment ces techniciens. Il espérait tout de même que ça pourrait être changé sans trop de mal dans un ou deux combats.

Lorsque le Varga informaticien se retrouva seul, il grommela dans sa barbe de plumes quelques minutes, puis, il regarda à gauche et à droite... Il ouvrit une petite fenêtre sur son écran et alla dans l'option "lumière". Il sélectionna "jour" au lieu de "nuit luisante" et valida son choix. Puis il s'étira les bras et les pattes et alla prendre sa pause bien méritée.

Alors que la procédure démarrait, Bra de l'univers 16 trouva enfin la position de son père. Elle avait eu du mal à le trouver car il était continuellement en mouvement et très loin à présent.

Pour elle, il n'y avait plus de temps à perdre maintenant. Sans rien dire, avec un regard qui en disait long, serrant les dents, elle se téléporta. Gohan eut juste le temps de mettre une main sur son épaule pour aller avec elle. Piccolo, lui, n'en eut pas le temps. Pire encore : il restait avec le senzu destiné à Vegetto !

Il devait être épuisé... Et ça faisait déjà quelques minutes qu'il était donc dans l'espace, sans respirer... Fatigué, il ne pourrait pas tenir longtemps... Piccolo regretta l'espace d'un instant l'époque où il était le plus fort, ou presque. En tout cas, le temps où il était encore utile, ce qui n'était plus le cas depuis bien des années... depuis Cell en fait... Après son combat contre #17, où ils étaient de niveaux égaux, et sa défaite face à Cell, il s'était entraîné comme les Saiyans, dans la Salle de l'Esprit et du Temps. Il était devenu bien plus fort à ce moment... peut-être avoisinant la force de Cell qui a absorbé le premier cyborg. Mais ça restait très insuffisant devant un Cell parfait, pire encore par rapport au Super Saiyan 2 de Gohan ou de Cell après son suicide raté. Et même, contre les Cell junior, il n'était pas assez fort... Des années après, il continuait à s'améliorer, mais contre Buu, il était tout aussi inutile, et même s'il avait dû combattre Dabra, il ne savait pas s'il aurait été le plus fort. Et encore aujourd'hui, c'était incertain...

Quelques instants après la disparition de Son Gohan et Son Bra, tout un système complexe se mit en route, pour créer une légère luminosité à la place du ciel étoilé de l'espace. C'était comme si le jour se levait sur le stade, en quelques minutes.

Aucun annonce fut faite pour prévenir les spectateurs, qui seraient pour la grande majorité bien content de voir leur demande exaucée. D'autres s'en étonnaient :

— Tiens... La lumière artificielle augmente ! fit Raditz en regardant le ciel qui l'éblouissait d'abord avant que ses yeux ne s'adaptent rapidement.

— Super... On se casse ? demanda Nappa en tournant déjà le dos au groupe.

— Qu'est-ce que tu racontes ? fit Vegeta, décroisant les bras, un peu comme si cette demande de Nappa était complètement déplacée, limite insultante.

— On ne sert à rien ici. Même toi, Vegeta, tu seras écrasé par ce monstre. Alors tu nous imagines, nous ? finit-il en parlant de Raditz et lui.

— Nous continuerons. Nous combattrons. Si tu as un problème avec ça, tire-toi. On n'a pas besoin d'un faible et d'un peureux dans notre groupe.

Nappa resta immobile, sans fixer les yeux de Vegeta... Il ne pensa pas un instant devoir quitter le groupe, et se retrouver seul dans un univers qu'ils dominaient tous et ce grâce à Vegeta. Lui, seul, n'y serait jamais parvenu... Alors il ne bougea pas... et resta là, à côté de Raditz.

Dans le meilleur des cas... Ce Vegetto se ferait éliminé... Disqualifié, ils n'auraient pas à l'affronter...

"Si seulement quelqu'un pouvait l'attaquer en dehors du ring pour qu'il se fasse disqualifier ! Ce serait le top !" pensait Nappa. Il ne savait pas que c'était justement le cas, très loin d'ici...

Vegetto résistait. Car c'était bien là de la résistance. Il ne gagnait pas de terrain. Au contraire, Buu semblait pouvoir se démultiplier à l'infinie, encore et encore. Malgré sa rapidité à détruire pour de bon chaque tête de son adversaire, il en venait toujours plus autour de lui. Il se faisait encercler.

En Super Saiyan 2, il y parviendrait sûrement un peu mieux, mais il manquait d'énergie... Et balancer des tas de boules d'énergies le vidait encore plus. Parfois, il devait se débarrasser des têtes qui se tenaient trop près de lui, en les cognant de toutes ses forces du poing ou du pied. Mais ça lui faisait perdre plus de temps encore... Bientôt, il allait se faire avoir...

Bien sûr, Buu ne pouvait pas s'empêcher de profiter de la mise à mal de Vegetto pour absorber Broly. Plusieurs douzaines de ses têtes se dirigeaient non pas vers le Saiyan mais vers Broly, toutes souriantes.

Vegetto les avait repérées mais il ne pouvait pas les atteindre maintenant : elles étaient trop loin, et il y avait trop de têtes autour de lui. Et même, entre eux, il restait le "vrai" Buu. Mais heureusement, Vegetto sentit l'arrivée d'une aide précieuse.

Apparaissant entre Broly et les têtes de Buu qui voulaient l'absorber, lesquelles furent stoppées net, comme si elles s'étaient prises un mur invisible, Gohan et Bra analysèrent rapidement la situation... qui semblait assez critique !

Toujours avec ses doigts au front, Bra se transforma immédiatement en Super Saiyanne. Elle laissa échapper un sourire quand elle aperçut son père plus loin.

— Mon père qui demande de l'aide, c'est tellement rare.

Gohan gardait un air grave. Il restait concentré. Ça faisait un petit moment qu'il n'avait pas combattu, peut-être même que la dernière fois où il avait dû se battre sérieusement, c'était contre Bra quelques années plus tôt. Mais comme cette fois-là, si quelqu'un ou quelque chose qu'il aimait était en danger, il retrouverait assez vite ses marques. Et sa force, elle, n'avait pas diminué d'un iota... Par contre, affronter Buu ? Il l'avait combattu quand il avait absorbé Piccolo et Gotenks... Il était clairement perdant alors qu'il se battait à fond. Depuis, il ne s'était pas amélioré et Buu était devenu extrêmement plus puissant !

— Tiens donc... la cavalerie arrive !

Buu souriait. Deux combattants de plus contre lui, ça ne lui faisait rien. Il restait le plus fort, et il le savait très bien. Il souhaitait même s'amuser un peu. Il ne les tuerait sûrement pas, ce ne serait pas drôle sinon. Mais au moins les blesser. Leur montrer la différence de niveau entre lui et eux, leur faire comprendre que ça ne servirait à rien de tenter de le retenir.

Son Gohan et Son Bra s'activèrent en détruisant rapidement et efficacement les douzaines d'affreuses têtes qui les entouraient. Ils étaient plutôt bien synchronisés, mais Buu n'allait pas les laisser faire. De sa position, il allongea ses bras à une vitesse folle vers les deux renforts de Vegetto, un coup qu'ils avaient eu le temps de voir venir. Entourés chacun de leurs auras, dorée pour Bra et blanche pour Gohan, ils évitèrent le coup et s'envolèrent rapidement vers Buu. Le temps que ses bras reviennent à sa taille normale pour parer les coups, il était trop tard.

Bra frappa violemment du poing gauche la joue droite de Buu. C'est toute sa tête qui s'arracha d'un coup de son corps. Gohan arriva une demi-seconde plus tard, frappant en plein ventre avec ses pieds. Là aussi, ce coup trancha Buu en deux. Le corps entier de Buu semblait au finale aussi peu solide que ses multiples têtes. Etait-ce fait exprès ? Pour leur faire croire qu'ils avaient une chance ? Ou bien était-il affaibli d'une manière ou d'une autre ?

Quoi qu'il en soit, Bra et Gohan savaient que Buu était dangereux pour eux. Après leurs premiers coups, ils s'éloignèrent un peu, et côte à côte, en même temps, ils utilisèrent leurs ki pour faire ce que Vegetto faisait depuis un bon moment déjà : détruire toutes ces têtes malfaisantes qui voletaient partout autour d'eux et qui cherchaient à absorber Broly.

Bravo les enfants. On devrait tenir le temps que Broly soit renvoyé dans son univers...

Ces renforts-là lui étaient d'une aide précieuse. Il n'aurait pas réussi sans y perdre trop d'énergie, ce qui aurait été critique pour lui à ce stade, à retenir Buu assez longtemps. À trois, c'était bien mieux. Mais Buu ne semblait pas s'épuiser tant que ça. Encore et encore des têtes qui arrivaient. Et le "vrai" Buu, celui qui s'était recollé la tête et les jambes à l'instant, s'approchait pour prendre part lui aussi au combat, tandis que Gohan et Bra s'étaient rapprochés de leur père. Mais pour Bra, à présent, c'était une occasion en or !

"Je n'ai pas pu m'occuper de Broly, mais Buu est à moi !" pensait-elle en fonçant droit sur son adversaire, toutes griffes dehors si elle en avait !

Elle souhaitait s'en occuper seule. Vegetto et Gohan le savaient. Son frère hésitait à devoir l'aider. Il était plus fort qu'elle si elle restait en Super Saiyanne.... et donc largement moins fort que Buu. Vegetto lui, ne s'en soucia pas trop : si elle retenait Buu, tant mieux. Lui et Gohan n'avait plus qu'à vaporiser le reste...

En espérant tout de même que ça ne dure pas trop longtemps... Il commençait à manquer d'oxygène...

Dans l'arène, certaines personnes commençaient à être anxieuses... celles de l'espace 16 plus précisément :

— Ça m'inquiète que Vegetto, Gohan et Bra ne soient toujours pas revenus, fit Goten à Piccolo.

— De plus, impossible de sentir leurs énergies avec la masse de guerriers présents ici, ajouta le Namek.

— On est impuissant... ajouta à son tour Trunks, en croisant les bras et baissant les yeux, cherchant une solution.

— Si on avait, nous aussi, appris la technique de la téléportation instantanée, ça n'arriverait pas ! fit Goten, se mettant presque en colère.

— Si on fusionnait et qu'on passait au niveau 3, on serait utile... Pourquoi ma sœur est-elle partie si vite... Elle n'en fait qu'à sa tête...

— De toute façon, même en Super Saiyan 3 et même si vous connaissiez la position de Vegetto, vous n'arriveriez pas à les rattraper sans la téléportation instantanée... ajouta finalement Piccolo, démotivant complètement les deux Métis-Saiyans.

Alors qu'ils maugréaient dans leur coin, attendant impatiemment le retour des membres de leur famille, les Vargas firent une nouvelle annonce :

— Combat suivant ! #18 de l'univers 14 contre Yamcha de l'univers 9 !

À cette annonce, d'une seule voix, tous les spectateurs de l'arène montrèrent qu'ils étaient bien ravis que le tournoi reprenne enfin. Ils l'étaient d'autant plus que pour l'univers 14 qui n'avait que deux guerriers, le premier ne s'était pas battu, contre I'K'L (qui n'était toujours pas né d'ailleurs). Ils allaient donc enfin voir ce que ça donnait. Pour l'univers 9, le vieux Kulilin les avait impressionnés contre un type beaucoup plus jeune. Dans ce tournoi, que l'on soit vieux ou jeune... on ne pouvait pas parier que là-dessus... D'ailleurs, la tranche d'âge des participants au tournoi était très grande. Le plus jeune n'était même pas né ! Le plus vieux avait plusieurs millénaires et même plus !

— Yamcha hein ? fit #17 à côté de sa sœur. Ce sera rapide.

— Ouais. Je reviens vite, ajouta l'autre cyborg en s'envolant vers le ring.

Cell la regarda s'envoler. Il se rappela rapidement du jour où il l'avait absorbé... tout ça grâce à l’arrogance de Vegeta... et à cet humain aussi, Kulilin, qui avait eu l'occasion de la désactiver avec une télécommande mais qui l'avait plutôt détruite. Ce jour-là, le destin de la Terre avait été scellé. Il trouva dommage sur le moment d'être dans l'incapacité totale d'absorber à nouveau les deux cyborgs. Il avait besoin d'un surplus de puissance là... Le Dr Gero aurait pu le prévoir tout de même...

À l'espace 9, Yamcha s'avança vers le petit muret le délimitant.

— Tiens, tu n'abandonnes pas, alors ? demanda Kulilin.

Yamcha se retourna tout souriant. #18, une femme. Un adversaire sympathique pour lui. Pourquoi abandonnerait-il ?

— Parle pour toi, vieillard, lança-t-il à son ami pour le chambrer. Moi, je continue jusqu'au bout !

À son tour, il s'envola calmement vers le ring pour faire son combat. Il se retourna une dernière fois, tout en continuant son ascension :

— Et toi ?

Kulilin s'étonna de la question. Mais elle était pertinente. Après le dernier combat qu'ils avaient tous vu, ils avaient tous des doutes. Kulilin, lui, ne savait pas vraiment s'ils devaient continuer... si lui devait continuer. Tout dépendrait de la suite.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk