DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 8 jours, 1h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
Partie 26 :126127128129130
Partie 27 :131132133134135
Partie 28 :136137138139140
Partie 29 :141142143144145
Partie 30 :146147
[Chapter Cover]
Partie 16, Chapitre 80.

Chapitre 80

Alors que Bujin ruminait seul dans son coin, Babidi râlait encore une fois sur Dabra. Il le gardait en vie, c'était un précieux cadeau. Mais il n'allait pas lui laisser une chance de plus. Il lui répétait encore et encore qu'au moindre nouveau faux pas, c'était fini.

Alors Dabra se félicita de ne plus avoir de combat obligatoire...

Par contre, Babidi, comme d'habitude, félicita Majin Buu, et l'encouragea encore et toujours. Son prochain combat contre un Kaioshin l’excitait beaucoup. Il savait qu'à l'époque de son ancêtre, des millions d'années auparavant, il les avait vaincus. Ça n'allait pas être différent cette fois-ci, le sorcier en était certain.

Nappa quant à lui, attendait son match contre freeza. Mais pour le moment il s'ennuyait beaucoup, tout comme ses trois camarades. Ces Saiyans combattants avides d'actions et habitués à un monde où tout tourne autour d'eux, dans cette simplette et solitaire chambre, n'avaient rien à faire... Pendant un petit moment Raditz et Nappa discutèrent entre eux. Le premier était bien décidé à connaître le fameux plan du colosse, celui-là même qu'il prévoyait contre Freeza. Et il était de notoriété publique que Nappa était plutôt bête. S'il avait un plan, sûrement qu'il comportait des failles, et Raditz pouvait les régler.

Ce n'était pas aussi bon que ça. Raditz décida tout simplement de lui faire changer de plan. Il n'eut besoin de réfléchir que quelques secondes pour qu'une superbe idée germe dans son esprit. Il sourit, puis expliqua son idée à Nappa.

Les cyborgs de l’univers 14, eux, n'avaient aucun plan. Juste "se battre et gagner". Sans problème jusque-là, puisqu'ils avaient tous deux gagné le premier tour, la jeune blonde s'inquiétait tout de même. Il faut dire qu'elle avait été battue, par Yamcha ! Pour #17, ce n'était rien. Bien sûr il n'avait pas de réponse à apporter à sa soeur, qui commençait à ne plus vouloir participer au tournoi. Lui ne pensait qu'à combattre bientôt Son Gokû. Il était ravi de le retrouver ici, et d'avoir un match contre lui. Oh, il n'allait pas le faire parce que c'était sa mission première du temps de Géro, mais parce qu’il le souhaitait. En tout cas le pensait-il.

L'adversaire qu'aurait dût combattre #17, I'k'l, n'était toujours pas né. Sa mère était probablement à la limite de l'accouchement. Était-ce pour cette nuit ? Ou pour le matin ? Ou bien finalement pas avant la fin du tournoi ? Peut-être que la mère elle-même ne pouvait pas du tout le savoir...

Dans l'espace 19, les guerriers excellant dans le domaine de la technologie étaient pour la plupart ennuyés. Un mort, et une armure Ultra de perdue, ça faisait déjà beaucoup. Xéniloum ne supportait pas l'idée d'avoir perdu, mais encore moins celle de s'être fait voler sa précieuse armure. En quelque sorte, c'était sa vie. Sans elle, il n'était rien. Juste une faible créature.

Eleim se reposait dans sa chambre, et il était prêt à dormir quand quelqu'un frappa à sa porte. Il s'agissait de Xeniloum.

– Un problème ? demanda le chef de l'unité quand Xeniloum entra.

– Je... Je veux récupérer mon armure.

Eleim fut surpris. Il ne répondit rien immédiatement, et réfléchis. Aller récupérer leur armure, dans l'espace de Buu, ça pouvait être dangereux. Il n'existait peut-être qu'une seule façon de la récupérer d'ailleurs : se servir des voies diplomatiques.

– Allons voir les Vargas, dit finalement Eleim à Xeniloum.

Cell attendait toujours debout, bien droit au milieu de son espace. Il n'eut aucune difficulté à percevoir, sans regarder, plusieurs membres de l'univers 19 se diriger vers le premier. Mais Cell s'en moquait. Pour lui, les gars de cet univers 19 n'étaient que des moucherons.

L'être qui se voulait parfait ferma les yeux un moment.

Et quand il les ouvrit, il su que c'était le bon moment pour agir. Il décroisa ses bras et se dirigea vers sa gauche, vers l'espace 14. Il n'y avait personne dehors, personne pour le voir pénétrer dans l'espace des cyborgs #17 et #18. Il trouva les deux jumeaux dans des chambres séparées. Ce n'en était que plus simple encore. Il entra sans frapper dans la chambre du garçon. Ce dernier n'eut que le temps d'ouvrir les yeux. Cell avait vite déployé sa queue rétractable et fondit sur #17 pour l'absorber.

Il en était capable, après avoir passé des heures à changer son métabolisme pour permettre cette évolution. Tout ceci grâce aux Vargas.

Il ne mit qu'une minute pour absorber le premier des jumeaux. Cependant, contrairement à ce qu'il avait imaginé, Cell ne changea pas de forme comme les fois précédentes. Qu'à cela ne tienne, ça allait lui permettre de passer inaperçu aux yeux des autres combattants.

Sans perdre un instant de plus, la créature du Docteur Géro entra cette fois dans la chambre de la femme blonde. Comme son frère, elle ne sentit la présence étrangère que trop tard. Cell absorba la jumelle aussi vite. Une fois encore, son corps ne changea pas.

Mais sa force, elle, dépassait de loin son imagination ! Et ce n'était que le début.

En sortant de l'espace 14, il continua sa route pour aller vers l'espace 9. Il y avait là-bas un autre cyborg à absorber : Yamcha. Faisant confiance à son instinct, Cell ouvrit la porte d'une chambre. Raté, c'était celle de la fille, Videl. Elle ne l'intéressait pas. Il tourna alors les talons. Mais Videl avait sentie sa présence, s'était levée de toute vitesse, avait empoignée sa demi-épée et, forte de son kaioken à la puissance maximale, l'attaqua dans le dos. Le reste de la lame se brisa sur sa colonne vertébrale sans lui faire aucun mal. Cell se retourna et lui flanqua un revers de la main. Bien qu'il ait voulu retenir toute sa force, cette attaque brisa le cou de la jeune terrienne. Tant pis. Cell alla ouvrir une autre chambre. Bingo. Il était là, avec la vieille Bulma.

Cell se prépara à absorber le cyborg. Yamcha se réveilla avec un peu plus de rapidité que les deux précédents, parvenant à stopper l'attaque de Cell. Mais le coup suivant fit mouche. Bulma tenta bien de l'arrêter en lui donnant de minables coups de poing en pleurant, en vain. Alors que l'absorption de Yamcha était presque terminée, le vieux nain Kulilin fit son entrée, rouge de colère, à moins que ce ne fut l'effet du Kaioken. Une colère inutile face à la créature parfaite. Il tendit la main vers le nain, et envoya une boule de feu. Il ne resta plus rien du tout du nouveau maître des tortues. Afin de ne pas avoir de témoin, il se résolu à éliminer Bulma de la même manière.

Maintenant que cela était fait, il ne lui restait qu'une personne à voir. Cell se dirigea vers l'espace 12. Il fut facile de trouver l'androïd #16. Il restait assis dans le couloir. Trunks devait être dans une des chambres. Il était bon pour Cell que depuis une chambre il soit impossible de sentir l'énergie extérieure.

#16 s'activa, se leva, serra les poings. Sa programmation trop lente ne lui permit pas d'éviter de se faire transpercer le torse par la main de Cell. Celle-ci se refermit sur le noyau de #16, et lorsque Cell retira sa main, le robot tomba, inerte. Cell tenait dans sa main la pile du numéro #16. Il l'avala. À nouveau, une déferlante d'énergie parcouru le corps de l'être parfait. Cette fois c'était bon : il ne pouvait pas aller plus loin.

Il regagna son espace, prit exactement la même position, et attendit à nouveau.

Le tournoi reprit. Cell battu Bojack, en lui faisant craquer le cou d'un doigt. Puis il affronta le dénommé Tapion, qui avait gagné suite au forfait de Kulilin, tué de ses propres mains. Tapion l'avait attaqué à l'épée. Cell était largement plus rapide, et sans que personne ne le remarque, il dévia la trajectoire de l'épée de son adversaire. Tout le monde cru voir Tapion se transpercer lui-même le coeur.

Son troisième combat, il le fit contre la dénommée Pan. Elle avait vaincu Kakarotto, puis Vegeta, en passant contre le premier sous la forme de Super Saiyan que son père avait utilisé pour le vaincre dans bien des univers, et contre le second sous la forme du Super Saiyan avec les cheveux longs, qu'il avait vu à deux reprises. Contre lui, Pan n'eut pourtant aucune chance. Elle se fit écrasé facilement.

Son combat suivant fut contre Son Gokû et alors qu'il plaçait de grands espoirs en lui, Cell s'était vu obligé de se rendre à l'évidence : il était devenu beaucoup trop fort. La finale n'en fut pas meilleure : contre le dénommé Vegetto, la fusion de Gokû et Vegeta, il gagna en quelques minutes.

La victoire lui permit d'obtenir un voeu grâce aux Vargas.

— Quel est vôtre souhait, grand champion ? lui demanda un Namek.

Cell réfléchit, puis timidement répondit :

— En fait... Les juniors ont besoin d'une mère et moi je cherche le véritable amour, déclara-t-il d'une voix légèrement tremblante mais pleine d'émotion.

Porunga, le grand Dragon, apparut, et parvint à exaucer son voeu le plus cher. Devant Cell, sur le ring, apparut une créature lui ressemblant beaucoup. Elle était plus svelte, et rose avec de belles petites fesses.

"Ouah ! Quel canon ! Ce Porunga ne s'est pas foutu de ma gueule !" pensa la créature de Géro.

La femelle s'approcha de lui, en clignant des yeux. Ils tombèrent immédiatement sous le charme l'un de l'autre, et sans un mot, ils s'embrassèrent devant des milliards de spectateurs.

Tout le monde était ravi de se dénouement au tournoi Multiverse. Gokû et Vegeta en avaient même profité pour se déclarer.

Quand à la mère de ses juniors et lui, ils partirent immédiatement dans l'espace, en s'envolant, se tenant la main. Arrivant sur un astéroide, Cell sortit de nulle part une guitare pour chanter à sa bien-aimée tout son amour.

Ils furent bien heureux et eurent plein de petits Cell juniors !

Cell ouvrit les yeux. Une goutte de sueur perlait son front.

"Faut que j'arrête de rester debout, ça me joue des tours..." pensa-t-il en se souvenant d'une fois où il avait rêvé avoir absorbé Kulilin à la place de #18, quand il attendait les dix jours avant le début du Cell Game des années auparavant...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu