DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 10 jours, 14h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 7, Chapitre 34.

Chapitre 34

Les combattants de l'Univers 13 mangeaient tous comme de véritables goinfres. Que ce soit le Prince Vegeta, les deux frères Kakarotto et Raditz, ou le vieux Nappa, tous prenaient d'énormes bouchées de la nourriture qui leur était servi depuis plusieurs minutes sans s'arrêter. Leur table ronde se remplissait à vue d'œil de grands bols et autres plateaux remplis de miettes que les Vargas tentaient désespérément de débarrasser... Mais les serveurs étaient visiblement en sous-nombre, et fatiguaient sous l'effort inhabituel qu'ils fournissaient aujourd'hui, ruisselants de sueur sous leurs plumes bleues, vertes ou jaunes.

Pendant leur repas, les quatre Saiyans en profitaient eux aussi pour discuter de ce tournoi qui, pour le moment, se déroulait bien pour eux. Deux d'entre eux avaient déjà facilement gagné. Ils ne se privaient pas pour se la raconter d'ailleurs :

— Ce Namek était vraiment nul ! disait Nappa en arrachant un énorme morceau de viande attaché à un gros os blanc et rouge. D'ailleurs, je suis bien content que Reacum ait perdu contre l'un d'entre eux ! Ils ont eu raison de détaler, ces Nameks ! Je me serais bien amusé à tous les exterminer une deuxième fois !

— T'es vraiment un porc, Nappa ! répondit Kakarotto en face de lui alors qu'il mangeait tout aussi proprement... c'est à dire en répandant des morceaux et des miettes partout.

— T'es mal placé de me dire ça ! Moi au moins, j'ai frappé un combattant, pas une nana !

— Elle était peut-être plus forte que ton Cargot ! répliqua le double de Son Gokû.

— Pff, ne me fais pas rire ! Je l'aurais battu rapidement elle aussi ! Comment as-tu pu t'amouracher de cette garce inutile ?

— Cause toujours, moi au moins je suis sûr de passer le tour suivant contre la gamine ! Toi, tu ne pourras pas battre Freeza !

Nappa se tut pendant un instant... Il arrêta même de manger son gros morceau de poulet (en tout cas, ça en avait le goût) pour réfléchir. Ce qui n'arrivait pas souvent d'ailleurs !

Il est vrai que son prochain combat allait l'opposer à Freeza... Ce tyran qui leur en avait fait baver et que Vegeta avait vaincu à l'époque en devenant un Super Saiyan... Aujourd'hui, ils pourraient réitérer cet exploit.

— J'ai vu Freeza rire en nous regardant tout à l'heure, intervint Raditz à gauche de Nappa. Je crois qu'il prendra un malin plaisir à t'éliminer.

Nappa soutint le regard de son camarade... puis tout à coup une idée sublime lui vint à l'esprit !

— Mais oui c'est ça ! cria-t-il si fort que cela gêna le repas de tous les autres qui le regardèrent curieusement. Hé, Hé, Hé ! continua le grand costaud en croisant les bras tout en souriant et en baissant la tête. Je sais comment vaincre Freeza ! Il n'en reviendra pas ! Il en ressortira humilié comme jamais !

Nappa se mit à rire, la bouche grande ouverte. Ses amis se demandaient encore quelle était cette idée, mais Nappa ne voulut rien leur dire :

— C'est une surprise. Ce sera une énorme surprise pour tout le monde ! Ha, ha, ha ! Il faudra que j'y aille à fond dès le début !

Il se remit à manger en prenant de plus grandes bouchées. Raditz, lui, avait quasiment fini : il n'en pouvait presque plus avec tout ce qu'il avait dévoré ! Il en profita pour prendre la parole :

— Vivement nos combats, hein Vegeta ? J'ai hâte de gagner moi aussi ! Surtout si on combat ces moucherons du 2 là, ils sont d'un ridicule !

— Ceux du 10 n'étaient pas mal non plus comme insectes, ajouta le chef des Saiyans.

— Ah oui... le 10... D'ailleurs j'aurai apprécié me battre contre Papa... pas toi Kakarotto ?

— M'en tape, lui répondit son frère en continuant de manger.

— C'est vrai que tu ne l'as jamais connu toi... Enfin, j'aurais aimé me battre contre lui, je me serais amusé au moins autant que la gamine du 18 !

— Bouhahaha ! Raditz sur les épaules de son cher papa ! Ha, ha, ha !

Raditz fusilla Nappa du regard. Bien sûr qu'il ne pensait pas à ce genre de scène ! Ce qu'il pouvait être bête... Pas étonnant que dans l'Univers 18, Vegeta l'ait tué de ses propres mains !

— Tu es bien trop sentimental, Raditz, ajouta Vegeta en souriant. C'est peut-être à cause de ça que tu n'es pas devenu un Super Saiyan.

Voilà une phrase qui faisait mal... Il aurait tellement aimé en être un lui aussi ! Avoir ces cheveux dorés, cette aura brillante, cette force... ce charisme ! Mais après tout, il progressait tous les jours tout de même... et il ne désespérait pas qu'un jour, peut-être... Peut-être même lors de ce tournoi ?

— En parlant des autres univers et tout ça... C'est dommage pour moi, commença Kakarotto en finissant son bol, mon homologue gagnera sûrement plein de combats mais je ne pourrai le rencontrer qu'au cinquième tour... en demi-finale en fait...

"En espérant ne pas avoir à affronter un Vegeta aussi fort que lui", pensa-t-il en regardant son chef à sa gauche. Kakarotto croisa ensuite le regard de Nappa. Il avait compris lui aussi qu'il imaginait qu'il perde face à Freeza... ou même contre ce Son Gokû si jamais il parvenait par miracle à vaincre le fils de Cold. Kakarotto s'attendait à une remarque du grand molosse, mais ce dernier sourit. Qu'avait-il donc en tête ? Leur cachait-il quelque chose ? Une technique ? Un nouveau pouvoir ?

Vegeta lui, ne fit aucunement attention à Nappa et Kakarotto. En fait, il se moquait bien de la victoire ou de la défaite de Nappa, et peut-être même de celle de Kakarotto. Ce qui lui importait, c'était sa victoire à lui et lui seul ! En fait, il pensait à un tout autre personnage : Trunks de l'Univers 12, celui qui avait battu Coola si facilement. D'après les mots de ceux du 18, il s'agissait de son fils né de son double alternatif... Vegeta sourit en tentant d'imaginer rapidement, très brièvement, ce qu'avait pu être sa vie à lui et à ce fameux rejeton qu'il avait eu. D'ailleurs, ça lui rappela les paroles de son homologue du 18 : "Nous, c'est mieux" avait-il dit, cela sous-entendait-il que ce qui était arrivé dans cet univers était le mieux qui aurait pu lui arriver ? De quoi rêvait ce Vegeta de l'Univers 18 ? Avoir la plus grande puissance de l'Univers ? Être le vrai Prince des Saiyans ? Pourtant, c'est ce qu'il était déjà lui, dans l'Univers 13... Il avait lui-même vaincu Freeza...

Ce qui étonnait le plus ce Vegeta, c'était l'énorme différence de statut entre les deux Princes des Saiyans. Lui était devenu le maître absolu de l'Univers. Les gens s'inclinaient sur son passage, le peuple tremblait en entendant son nom. Les faibles le priaient, et les forts l'acclamaient. Il avait toutes les femmes qu'il voulait, tous ses désirs étaient devenus réalité. Il était Vegeta, le Prince des Saiyans, seul et tout-puissant en haut de la pyramide !

L'autre... il n'était même pas le leader de sa petite troupe, oh non ! Ce groupe semblait être une bande de jeunots venus faire un pique-nique. On ne décelait aucun chef. Ils se parlaient tous d'égal à égal, et ce Vegeta était perdu dans le groupe telle une ombre. Il était bas, il était au plus bas. Son Kakarotto se moquait de lui, qu'attendait-il pour le remettre à sa place d'un crochet du droit ?

Ses enfants ? À l'évidence, un gamin immature si faible qu'il ne participait même pas. En plus, cela se voyait que le père était déçu de la nature peu combative de son fils. Ensuite, une fille, une princesse. Le ton hautain et méprisant qu'il avait entendu prendre lui plaisait, mais cette petite garce était encore plus faible que son frère ! Jamais, jamais ce Vegeta ne lui avait donné un quelconque entraînement...

Chez les Saiyans, il n'y a pas de sexe faible. C'était sûrement dû à l'influence de la faible planète sur laquelle ils vivaient qu'une telle déchéance chez ces enfants avait pu se produire. Et donc ? Une vie misérable et sans honneurs, des enfants ratés, qu'est-ce que ce minable pouvait donc considérer mieux que lui, le maître de tout l'univers ? Il y avait définitivement quelque chose qui ne tournait pas rond chez ce type.

Il y avait eu aussi ce combat entre ce Vegeta et l'autre de l'Univers 10, qui était lui-même Roi. Il l'avait vaincu facilement alors que l'autre était en Oozaru... Vegeta se demandait quelle pouvait être la vrai force de son homologue si sûr de lui... si... serein ?

Parmi les combattants sûrs d'eux et sereins, il y avait justement ces deux-là, juste à côté, dans l'espace réservé pour l'Univers 14... Les jumeaux avec des numéros comme simple nom. Quand ils étaient arrivés au tournoi juste après eux, la fille s'était moquée d'eux ouvertement... mais surtout de lui, Vegeta. Soi-disant que dans leur univers, ils s'étaient amusés avec lui et l'avaient tué... Etait-ce vrai ? Vegeta hésita à vouloir demander à son double s'il connaissait ces deux microbes... mais se ravisa très vite. Quel intérêt ? Si jamais il tombait contre la fille, il en aurait le cœur net ! Ils ne pouvaient pas être si forts de toute façon... Et pourtant... Cette fille connaissait tout de même son nom !

Vegeta les regarda... Ils mangeaient tranquillement une petite quantité de nourriture. La femme, #18 avait déjà fini et attendait son frère, la tête appuyée sur sa main, le coude sur la table. Elle avait l'air de s'ennuyer... Peut-être attendait-elle désespérément son premier combat ? Elle était aussi un peu dégoutée que son frère tombe contre Son Gokû dès le second tour... Pourquoi était-ce encore lui qui allait s'amuser le plus ? Et pour couronner le tout, il se la racontait tout en narguant sa sœur !

— Enfin ! disait-il, je vais pouvoir exécuter cette mission débile !

— Ce sera sûrement mieux que de détruire trente-six fois les mêmes villes... se plaignit presque la jolie femme blonde. Vivement mon combat, que je le gagne rapidement...

— Ton tour viendra, ne t'inquiète pas, lui dit son frère en avalant ses pâtes. Miam ! La bonne bouffe ! C'est ça qui manque chez nous !

— Et qui a tué le dernier cuisinier sur Terre déjà ? lui demanda sa sœur d'un regard provocateur.

— C'est bon, comment je pouvais savoir que c'était le dernier ? Pas de ma faute si les Terriens sont si nuls en cuisine ! Même les femmes ne sont plus bonnes à rien !

— Répète un peu ! hurla #18 en se levant et tapant son poing sur la table.

— Je ne parle pas de toi, voyons.

La cyborg se rassit, se rendant compte qu'elle avait un peu exagéré dans sa réaction... En fait, elle s'ennuyait, elle ne faisait rien... elle préférait s'amuser à balancer des boules d'énergie pour tout faire exploser, ou faire des tours de manèges... Cela faisait des dizaines d'années qu'ils n'avaient plus rencontrés de population. Ils n'avaient fait que de la chasse à l'homme isolé ces derniers temps. Quel changement d'avoir ce public gigantesque autour d'elle ! En plus... la plupart n'étaient pas des êtres humains... des aliens de toutes sortes, des monstres... Elle savait que son frère aimerait bien entrer dans les gradins et commencer à tuer tout le monde.

Mais affronter de grands combattants, ça aussi, ça le titillait. Commencer à tout détruire signifierait perdre l'occasion de faire de nouvelles rencontres. Et si ces oiseaux pouvaient vraiment les renvoyer d'un geste, la frustration serait à son maximum !

Elle se mit à regarder autour d'elle les autres concurrents... Il y avait cette femme bizarre dans l'espace réservé pour l'Univers 15 qui attendait son enfant... Quelle idiote ! Inscrire son rejeton même pas né !

Alors qu'elle la regardait, assise à se toucher le ventre transparent, un petit Varga s'approcha d'elle. Il tenait à la main un stylo et un petit bloc note. Il lui demandait ce qu'elle voulait en dessert...

— Je sens qu'il va sortir ! lui cria dessus la femme qui était mère d'I'K'L, espérant que la naissance allait le faire tout de même participer malgré l'annonce de l'abandon contre #17 une heure plus tôt.

Le Varga regarda l'étrange animal qui nageait tranquillement dans l'utérus à ciel ouvert. Il ne bougeait pas plus que d'habitude, les seuls mouvements que l'on pouvait déceler étaient son ventre qui se gonflait et se dégonflait, comme s'il respirait dans le liquide de sa mère. Si ce bébé cherchait à sortir maintenant, le Varga voulait bien être moine ! Il en avait vraiment marre de cette femelle... Depuis qu'ils étaient arrivés dans son univers et qu'ils avaient été la voir pour lui parler de ce tournoi multiverse, elle n'avait été qu'une nuisance. Pourquoi leur détecteur l'avait désigné ? Elle marchait lentement, elle ne pouvait sûrement pas donner le moindre coup de poing. Même un petit soldat Varga l'écraserait surement ! Et elle se donnait des airs supérieur, les prenait de haut... Il ne pouvait que remercier l'organisateur de l'avoir éliminé si promptement. Ah, quelle blague ! Rien que d'y penser, un sourire se dessinait au coin de son bec.

— C'est ça. On attend. Sinon vous mangez quoi ?

Autant en finir vite sans trop se soucier d'elle. Il était là pour prendre sa commande pour le dessert, point barre. Une naissance ou pas, il n'allait pas rester là trente ans !

La mère d'I'K'L n'en crut pas ses yeux, face à son accouchement qui était pour bientôt, comment ce canard pouvait-il lui parler sur ce ton ? Le canard en question... attendit une demi-minute, et tourna vite les talons. Avait-il eu peur de son regard ? En fait, pas du tout. Il s'était dit que puisqu'elle ne répondait pas à sa question, c'était qu'elle ne voulait plus rien manger... Alors il était repartit loin de cette dame désagréable.

Il aurait tant aimé s'occuper de l'Univers 16 à côté, plutôt que de cette femme. Les personnes dans l'espace réservé pour l'Univers 16 avaient l'air bien plus accueillantes ! Même s'ils mangeaient énormément ! De tous les univers, c'était visiblement celui qui consommait le plus ! Notamment, ce gars prénommé Vegetto qui mangeait pour trente au moins ! Il suffisait de compter (quoique non, compter prendrait trop de temps... juste jeter un coup d'œil suffisait !) le nombre de bols et plats vides de son côté, entassés devant lui et par terre autour de lui par manque de place, par rapport à ceux devant les autres personnes. Quelqu'un arrivait un peu à le suivre, c'était sa fille Bra qui était la seule femme à prendre un plat de taille gargantuesque ! À l'inverse, Gohan et Videl ne mangeaient pas beaucoup... C'était compréhensible, voir leur fille mourir leur avaient coupé l'appétit. Quant à Piccolo, il ne buvait qu'un peu d'eau et restait les bras croisés.

Personne ne disait rien au début, ce que l'on entendait tout le temps, c'était Vegetto en train de dévorer tous ses plats !

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk