DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 13 jours, 13h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124
[Chapter Cover]
Partie 2, Chapitre 7.

Chapitre 7

Piccolo continuait sa conversation avec le Nail de l'univers 10 :

— J'ai l'impression que peu d'univers contiennent des Nameks, dit-il après avoir jeté un regard rapide sur les espaces alentours.

— Notre peuple ne diffère pas beaucoup d'un univers à l'autre... Mais il y a quand même des variations, aux univers 1 et 7.

— Le premier univers ? Celui des organisateurs ?

— Ne l'as-tu pas senti ? Ils n'ont jamais vécu de cataclysme comme nous par exemple. Il semble qu'ils n'aient jamais connu d'atrocités en fait, et adorent le combat pour le jeu, sans que ce soit mortel.

— Voilà donc la raison de l'organisation de ce tournoi... Des Nameks du premiers univers participent-ils ?

— Non, depuis la découverte du septième univers, je crois avoir compris qu'ils se sont désinscrits... Regarde là-bas...

Jetant son regard à cet espace, Piccolo le vit.

Un géant !

Un Namek encore plus grand que Piccolo, plus imposant. Il était adossé au mur, yeux fermés. Niveau taille, il dépassait la hauteur de la porte ! Est-ce qu'il atteignait les trois mètres ? En tout cas il en imposait avec classe, et sa longue cape contribuait à renforcer sa prestance.

— Pour contrer Freeza, continua Nail, tous les Nameks de cet univers ont fusionnés en un seul être. Un grand super-Namek, sans nom, et représentant tout son peuple.

— Un super-Namek... répéta Piccolo.

Lui qui avait imaginé jusqu'à maintenant en être un, cette appellation prenait soudain un nouveau sens.

— Ça a très bien marché, reprit Nail. Il l'a écrasé facilement. Mais il y a eu un revers : ses propres Dragon Ball. Elles se sont retrouvées inactives, et il n'a pas pu en créer d'autres. Il a alors voyagé dans l'espace à la recherche d'un équivalent. Je pense... que nous le voyons ici à la fin de son voyage. Les Dragon Ball des autres univers pourront peut-être réaliser son vœu.

Piccolo se demanda quel vœu ce puissant Namek pourrait bien vouloir, mais il ne coupa pas Nail.

— Durant ses voyages, il a rencontré de nombreuses créatures puissantes... Il a  détruit un monstre-lézard qui menaçait l'univers... puis un démon rose. D'ailleurs ils sont tous deux présent ici, venant d'autres univers.

— Je vois de qui tu parles...

— Avec les Dragon Ball, je pense qu'il ferait le vœu de redevenir un peuple, tel qu'avant sa fusion. À mon avis il gagnera le tournoi.

En effet, on pouvait parier sur lui pour donner du spectacle. Son ki ne se révélait pas énorme comme ça, mais nul doute qu'il savait le cacher. Piccolo restait en quelque sorte abasourdi par la  prestance que ce guerrier dégageait... Si tous les Nameks avaient fusionnés ensemble, il risquait fort d'être plus puissant que lui, et de loin !

— Et toi tu participes ? demanda Nail.

— Non. Dans mon univers il y a beaucoup trop de gens plus fort que moi. Cela aurait été inutile. Par contre toi tu sembles être le plus puissant des Nameks de ton univers... tu es inscrit ?

— Oui. Même si ce super-Namek est bien plus puissant que moi, même si le Ki de ce Freeza et d'autres créatures m'impressionne, je veux tenter d'aller au plus loin, ne serait-ce que pour représenter mon univers. Trois autres Nameks participent à mes côtés, finit-il par dire en les désignant derrière lui.

— Oh ! Cargot, je me souviens de toi, fit Piccolo en reconnaissant l'un d'eux grâce aux souvenirs de Nail qu'il avait en lui. Mais quand tu étais petit, dans mon univers, tu n'avais pas vraiment d'aptitude pour te battre...

— C'est vrai, mais j'ai assez vite changé. Je ne me souviens plus pourquoi en réalité, mais d'après les plus vieux Nameks, ça m'avait pris sur un coup de tête.

— Je vois, fit Piccolo. Je te souhaite bonne chance en tout cas, et à vous tous. Mais n'hésitez pas à abandonner si c'est peine perdue. Il n'est pas nécessaire que vous mourriez pour rien.

Tous les Namek se consultèrent du regard, puis Nail répondit à Piccolo en souriant :

— Merci de ce conseil mon ami. Nous ferons attention.

Trunks et Goten, de leurs côtés, en avaient à peu près finit avec l'univers 10. Ils n'avaient plus vraiment grand-chose à apprendre d'eux.

Trunks commença à partir :

— Bon retournons dans notre espace.

Sur ces mots, il croisa Son Gokû, qui se dirigeait vers l'univers qu'ils quittaient. Ni Trunks ni Goten  ne lui demandèrent ce qu'il comptait faire, d'ailleurs Goten venait de trouver quelque chose de "plus intéressant" :

— Regarde, les participants de l'univers 19 arrivent déjà ! fit-il en les pointant du doigt.

Ils étaient plutôt nombreux à apparaître. De loin ils avaient un peu tous la même apparence. Ils portaient des sortes d'armures, métalliques, ou dans un alliage très résistant. Ils avaient ce qui semblait être des armes, l'un d'eux semblait même avoir un lance-roquette dans le dos ! Plusieurs de ces guerriers avaient des casques uniques. Niveau corpulence, il y avait aussi bien du gringalet en armure simple, que du gros baraqué sans armure ou presque. On pouvait aussi remarquer la coupe de cheveux du plus grand, toute hérissée en arrière.

Tandis que Trunks et Goten sautaient par-dessus le petit muret de leur espace, Gokû arriva devant son père et Piccolo, plus loin, était attentif à la conversation qui s'engageait :

— On se ressemble beaucoup, dit Gokû.

— Ouais, répondait simplement son père, ennuyé de devoir encore répondre à un inconnu.

Un silence s'installa pendant plusieurs longues secondes...

— Il parait que je m'appelais Kakarotto avant, mais depuis tout petit on m'appelle Son Gokû, et je ne t'ai jamais connu.

— C'est vrai, tu ressembles à Kakarotto. Je suis Baddack, fit froidement le père de Gokû.

— Hum… fit Gokû en croisant les bras.

Nouveau silence...

— Tu n'as pas l'air très fort... fit enfin Gokû.

— Quoi ? C'est toi qui oses dire ça ! Depuis ta naissance je n'ai pas arrêté de vous protéger, toi et ta puissance risiblement ridicule ! Ça a été un bon débarras le jour où tu t'es fait tuer !

— Hein ? J'étais si nul que ça ?

— Pire... un Saiyan de basse extraction qui faisait même honte à son frère.

Son Gokû eut une petite grimace à l'évocation de son frère. À l'époque face à lui il était effectivement bien moins fort. Mais aujourd'hui...

Alors comme Baddack ne disait plus rien, et ne semblait pas très disposé à parler avec son fils d'un autre univers, Gokû s'en alla, car lui non plus n'avait finalement pas grand-chose à dire à cet homme qu'il ne connaissait pas, et qu'il ne connaîtrait jamais plus que ça. En rentrant dans son univers, et tandis que Piccolo atterrissait tout près, il salua ceux de l'univers 19, et seul l'un d'entre eux lui rendit son salut. Tout à coup, Pan interpella tout le monde, leur demandant de regarder vers... l'univers 20.

La jeune fille était interloquée :

— C'est ça le combattant de l'univers 20 ? 

Trois Vargas et deux Nameks poussaient une machine qui lévitait (Gohan se demanda si elle était anti-gravité ou sur coussin d'air) sur lequel était posé un gros bloc de glace qui avait été taillé grossièrement.

— Il y a quelqu'un à l'intérieur, précisa Gokû.

Piccolo, le regard perçant, devina assez rapidement de qui il s'agissait. Il ne pensait pas qu'il allait déclencher un petit moment de panique :

— C'est Broly !

— Quoi ? firent stupéfait Gokû, Vegeta et Gohan.

Alors qu'ils s'approchaient de l'espace 20, suivit peu après par Piccolo et Gohan de l'univers 16, un Varga se mit à détailler :

— Nous l'avons trouvé congelé dans le vide de l'espace. S'il est vivant pour son combat, il participera.

— C'est une très mauvaise idée, ajouta un perspicace Namek près de lui, regardant le colosse dans la glace en position fœtale. Gokû ne put s'empêcher de penser, une goutte de sueur perlant à son front : "comment ont-ils pu amener un monstre pareil ?"

— C'est horrible ! cria Bra de l'univers 18 avec une voix presque trop stridente.

— C'est clair, lui répondit Gohan, ça ne le fait pas du tout... comment est-ce possible ?

— Même toi Bra tu sens qu'il est si dangereux ? demanda Vegeta, en quelque sorte ravi que sa fille détecte ce genre de chose pour une fois.

— Non mais... vous avez vu son accoutrement ? leur demanda Bra interloquée, choquée même ! Regardez-moi ces bracelets à ses bras ! C'est d'un ringard ! Incroyable !

Vegeta n'osa pas relever cette remarque... décidément cette gamine était très loin d'avoir l'état d'esprit Saiyan... la faute à sa mère assurément ! Quand ils rentreraient, il... 

— Il y a plus d'un danger autour de cette arène en fait... intervint, d'un air soucieux, Gohan de l'univers 18 en parcourant les espaces des concurrents du regard.

Le regard des combattants de l'univers 18 se porta sur Cell, de l'univers 17, qui leur retourna d'ailleurs un sourire pas vraiment amical ; ils s'attardèrent sur Buu de l'univers 11 puis sur l'univers 8 de Freeza et sa famille avant de remarquer Bojack et Zangya à l'univers 6. À ce moment apparurent dans leur espace ouvert #17 et #18, souriant sadiquement, tels que les avait toujours vu le Trunks qui était venu du futur...

— Bon ben, c'était rigolo, fit Trunks en se souvenant de la petite branlée que Goten et lui s'étaient prise lorsqu'ils avaient combattu Broly sur Terre (et encore, combattre est un bien grand mot…).

— On se casse ? Continua Goten suivant l'idée de son meilleur ami, lui aussi plutôt terrifié à l'idée de se retrouver face à Broly.

— Bande de moucherons, leur rétorqua Vegeta. Vous avez inscrits Gotenks non ? Vous ne devriez avoir aucun problème si vous tombez sur lui.

— Je n'en suis pas si sûr Vegeta, remarqua Gokû. Tu oublies que sa puissance augmente sans cesse à chaque seconde ! En vingt ans, on ne sait pas quelle force il a pu atteindre ! 

La précision ne perturba pas Vegeta outre mesure :

— Aujourd'hui... Je n'en ferai qu'une bouchée !

— Tu ne devrais pas être aussi sûr de toi...

— Vous avez l'air de connaître tout le monde ici, dit Uub alors que tous rentraient maintenant dans leur espace réservé.

— Ne t'inquiète pas, le rassura son mentor. La plupart sont bien en-dessous de notre niveau maintenant. Nous allons tout de même revivre des affrontements titanesques ! "Surtout face à Broly", pensa-t-il.

Tout à coup, des feux d'artifices explosèrent dans le ciel, une légère musique se fit entendre, peu audible, elle était là juste pour la forme pendant une minute pas plus. C'était le signe que le fameux tournoi allait commencer. Dans les gradins, la centaine de milliers de spectateurs se réveillèrent d'un seul bond, et poussèrent des cris.

Justement, Gokû n'en pouvait plus d'attendre. Ce sentiment, ces gens fans d'arts martiaux... Pour Uub, c'était plutôt le trac. Pan était trop heureuse et impressionnée pour avoir peur. Elle portait même toute son attention sur un petit objet qui volait non loin du ring en forme de planète. Sur cet objet se tenait accroupi une créature pas très grande, plutôt verte et bleu. Sa tête était pourvu d'une dizaine d'yeux et de deux bouches verticales qui commençaient à parler à deux micro tenus dans deux de ses quatre mains différentes :

— Habitants de tous les univers ! Commença la créature, sa voix à la fois grave et aigüe mais parfaitement audible et compréhensible résonnant dans tout le stade.

Il laissa un moment de silence. Cette seule phrase avait un fort effet auprès du public qui en était joyeux ! Cris, sifflements, hurlement mêmes, tapes des pieds (ou de pattes) ! Gokû n'avait jamais vu un public (jamais aussi nombreux d'ailleurs) sembler aussi excité à l'ouverture d'un tournoi.

— Amateurs d'arts martiaux et de combats ! Vous voilà réunis ici pour le plus grand tournoi  qui ait  jamais existé !

À nouveau, les cris de millions de spectateurs, tous venant de l'univers 1, couvrirent la voix du présentateur pendant plusieurs dizaine de seconde.

— Vous allez pouvoir dès à présent assister aux combats titanesques des plus puissants représentants du monde multi-universel ! Soixante-quatre combattants ! Soixante-trois combats au total ! Vingt univers, un seul tournoi et surtout, un seul vainqueur !

Pas de doute, ce présentateur savait parfaitement donner la pêche ! Et pas seulement aux gens qui allaient regarder. "Allez allez !" trépignait Son Gokû. Mais même s'il avait hâte de combattre, il adorait aussi cette excitation galopante du tout début d'un tournoi !

— Tous les participants sont présents, annonça le présentateur. Le tirage a été effectué ! Ce n'est plus qu'une question de minutes ! Non de secondes ! Remercions rapidement l'univers 1, les organisateurs, qui nous ont permis de créer ce tournoi ! Et pour arbitrer au mieux ces combats, moi, serai votre serviteur avec l'aide de mes douze frères jumeaux !

Ces derniers apparurent en un instant tout autour du stade. Ils ressemblaient comme deux gouttes d'eau au premier. Chacun d'eux salua le public, ils avaient tous la même voix. Aucune distinction ne pourrait être faîte durant un combat... mais être douze leur permettait de pouvoir le suivre en totalité en fait.

— Maintenant c'est l'heure ! Et voici pour le tout premier combat, les deux combattants qui ouvrent les jeux ! Je demande à voir sur le ring... (un instant de silence, les dernières, ultime attente avant le vrai début !) Nappa de l'univers 13 !

— Très bien, fit celui-ci près de Vegeta et Kakarotto. C'est moi qui commence les gars ! Prenez exemple !

— Contre... Cargot de l'univers 10 !

Nappa s'envola pour atterrir sur la petite planète... un Namek de l'univers 10 en fit autant. Les deux guerriers prirent pied sur le ring... le combat allait pouvoir commencer !

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk