DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 4 jours, 0h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
Partie 26 :126127128129130
Partie 27 :131132133134135
Partie 28 :136137138
[Chapter Cover]
Partie 28, Chapitre 137.

Chapitre 137

Bra afficha un sourire féroce, le même que son adversaire, en moins cruel, et surtout moins monstrueux. Tous ceux qui assistaient au combat alternaient successivement entre les deux opposants, la gorge serrée. Pour certains spectateurs, la scène leur paraissait épique, presque fantastique. L’énorme créature maléfique contre l’héroïne aux formidables capacités. Un conte de fée qui, pour le moment, avait plutôt des allures de cauchemar.

– Cold est plus fort, plus résistant et plus rapide qu’elle, dit Piccolo de l’Univers 18. Pourtant, Bra est toujours sûre d’elle, je me demande pour quelle raison.

– Elle doit sûrement garder quelque chose en réserve, suggéra Son Gôku. Elle s’entraîne avec Vegetto depuis l’enfance, ce serait surprenant qu’elle ne puisse pas lui résister, ni avoir quelques techniques en réserve.

– J’espère surtout qu’elle s’en sortira... , murmura Uub.

Cold s’élança vers elle avec une célérité surprenante, au vu de sa taille imposante. Tel Kakarotto dans sa forme d’Oozaru, sa vitesse n’était en rien impactée par sa métamorphose, bien au contraire. Agissant sans perdre un instant, il saisit les bras et les jambes de la Saiyanne qui n’eut pas le temps de s’écarter, surprise par l’augmentation soudaine de la vitesse de Cold. Celui-ci la souleva au-dessus de lui et déploya une puissante aura électrique qui fit arracher des cris de souffrance à sa proie qui se tortuait, tandis que lui riait aux éclats, une certaine délectation dans sa voix.

Vegetto serrait les poings, des veines de colères sur le front, alors que Videl détournait le regard, tenant une Pan horrifiée dans ses bras. Les Héloïtes assistaient avec amertume au spectacle consternant qui se déroulaient devant eux, et Eleim grinçait des dents en voyant le monstre géant jeter leur salvatrice au sol et l’écraser du pied. Le cri de douleur qui s’ensuivit médusa l’assistance. Certains spectateurs commençaient à crier et à demander l’arrêt du combat, d’autres encourageaient Bra et lui hurlaient de se relever et d’abattre ce monstre. Les autres appréciaient ce spectacle sanguinaire. Ils étaient venus pour de beaux combats et pour de la violence, et ils étaient servis.

Trunks et Goten de l’Univers 16, quant à eux, étaient à la limite de la rage, en voyant leur soeur martyrisée de la sorte. Bien que son arrogance et son caractère insupportable étaient pour eux une source de frustration constante, ils l’avaient vu grandir, ils avaient partagé des moments heureux, voire incroyables. Elle faisait partie de leur famille après tout ! Et bien qu’elle les méprise et rabaisse dès qu’elle le pouvait, ils l’aimaient malgré tout, leur soeur qui était la digne héritière de Vegetto et des guerriers qui le composaient, elle qui était leur joie et leur fierté. Ils l’avaient combattu maintes fois, contribué à l’éduquer, et éprouvaient une forte affection pour elle. La voir ainsi massacrée pour la première fois les angoissait et les mettait en colère.

À proximité, Gohan et Piccolo les surveillaient du coin des yeux, prêts à les arrêter au cas où ils réagiraient, ce qui mettrait prématurément fin au combat et disqualifierait Bra pour aide extérieure. Tout comme Vegetto, ils comprenaient que Bra ne pardonnerait jamais une intervention ou un sauvetage, quel qu’il soit. C’était son combat, son challenge, et elle y ferait face seule, jusqu’au bout.

Cold donna un violent coup de pied dans le ventre de Bra qui vola dans les airs, suivie d’un crachat de salive. Elle effectua une pirouette pour se rétablir, se réceptionnant sur le sol la main posée. De nouveau debout face au monstre, elle massait son ventre endolori, et respirait difficilement. Même en forme ordinaire, Bra disposait d’une résistance exceptionnelle, et tous les coups que Cold lui avait donnés jusqu’à présent n’était pas incroyablement douloureux, seule cette décharge électrique l’avait temporairement sonnée. Elle les sentait passer, bien entendu, mais elle tenait toujours debout sans problème. C’était la première fois qu’un adversaire, en-dehors de son père durant leurs entraînements, lui faisait ressentir la violence des coups sur son corps, et la douleur qui s’ensuivait. Et elle appréciait ce sentiment qui s’instillait dans son corps de Saiyanne. Cette adrénaline qui traversait ses muscles et ses nerfs, ce sentiment de combat excitant qui caractérisait tous les Saiyans.

De l’autre côté, Cold était ravi de donner le meilleur de lui-même face à un adversaire de cette valeur. S’il n’avait pas lancé ce défi, il n’aurait pas pu lui porter une seule attaque, et savourer le bruit des os qui se brisent et cette sensation de ravissement d’écraser son ennemi. Pas question de laisser cette atmosphère se dissiper !

– Déjà fatiguée ? demanda-t’il avec un sourire sardonique.

– Bof ! répliqua-t’elle. Ce n’était que l’échauffement ! Mais tu peux toujours abandonner si tu le souhaites. Personne ne t’en tiendra rigueur !

– Dans ce cas, passons aux choses sérieuses ! annonça Cold d’un ton enjoué.

Croisant les bras supérieurs, il écarta les doigts dont jaillirent aux extrémités dix sphères de Ki d’un violet éclatant. D’un geste vif, il déploya les bras et lança les boules d’énergie en direction de Bra qui sauta à plusieurs mètres au-dessus du sol. Les attaques la suivirent dans les airs, lui faisant pousser un soupir exaspéré. Dans un mouvement fluide, elle en attrapa deux sans les toucher directement. Elle les fit glisser au creux de ses mains tout en se mouvant dans les airs, et les renvoya sur Cold, à vitesse normale. Elle en saisit une autre, de façon brutale et directe cette fois, et la rejeta avec bien plus de force qu’à l’origine. Elle fit de même avec les sept autres, les envoyant à différents rythmes.

Les spectateurs furent émerveillés par cet incroyable ballet aérien, plein de grâce et de beauté. De l’autre côté de l’arène, c’était l’inverse. Cold demeurait immobile, sifflant de mépris, le visage déformé par l’irritation.

– Impudente ! Tu crois que me les renvoyer va suffire à me battre ? Elles sont pour toi ! Garde-les !

Au contraire de la danse gracieuse de Bra, le Démon se contenta de bouger ses quatre bras mais à vitesse supérieure, renvoyant lui aussi toutes les attaques sans aucune difficulté. Chacun de ses gestes étaient précis, rapides et maîtrisés, mais aussi brutaux et vifs. Les attaques ciblèrent à nouveau Bra qui réitéra les multiples renvois, s’élançant avec agilité et fluidité. Les occupants de l’Univers 18 étaient impressionnés par cette démonstration d’esquive et de vitesse. Loin d’être affectée par la monstrueuse gravité, La fille de Vegetto se jouait des contraintes et parvenait à se moquer de son adversaire en même temps. Elle criait tout en relançant les sphères :

– Non merci ! Je n’accepte que les cadeaux de valeur ! Leur faiblesse me fait honte ! Elle te vont bien, pas la peine de me les offrir !

Piqué au vif, le goliath galactique poussa un Kiaï surpuissant qui figea les attaques devant lui, puis les éjecta avec une vitesse et une force doublées en direction de la Saiyanne flottant dans les airs. Malgré l’aspect répétitif de la scène, aucun spectateur ne perdait en intérêt ou en fascination. Certains participants et occupants des différents balcons, parmis les plus attentifs, pouvaient même remarquer un détail surprenant.

– Le nombre d’attaques augmente à chaque retour…, dit Uub d’un air épaté.

– Comment ça ? s’écria Pan en se concentrant sur les échanges.

En effet, en fixant Bra, elle se rendit compte qu’à chaque boule renvoyée, la Saiyanne en envoyait immédiatement une autre derrière. Alors que le Ki de Cold se manifestait de couleur violette, celui de Bra penchait plutôt vers le bleu. Cependant, les échanges se faisaient si vite que seule une vue affûtée permettait de voir cette stratégie malicieuse. Cold, totalement obsédé par le renvoi des attaques, ne s’était pas encore rendu compte du problème. Peu à peu, les attaques dépassèrent la vingtaine, puis la trentaine, et ainsi de suite. Ce n’est qu’au bout de la cinquantaine que le Démon du Froid prit conscience que l’affrontement prenait une tournure défavorable. Bra, le front en sueur, poussa un petit sifflement d’admiration : force était de reconnaître que son adversaire parvenait à gérer autant d’assauts sans perdre en vivacité. Mais maintenant, c’était terminé. Cold commençait à être débordé, et il s’en rendait compte.

Progressivement, les Kikohas le percutèrent, d’abord sur les bras, puis le torse, et enfin la tête. Il poussa un cri paniqué tandis que toutes les attaques le frappaient de plein fouet, dans des explosions fracassantes. Il disparut dans la fumée sombre qui s’élevait du point d’impact. Uub, les deux Pan ainsi que Trunks et Goten de l’Univers 16 poussèrent des cris de joie. Vegetto eut un bref sourire, qui disparut presque aussitôt. Ce n’était pas encore terminé.

Bra poussa un soupir de soulagement, les bras tremblants. Elle était épuisée, mais elle avait finalement eu l’avantage, sans avoir eu à se transformer, ou mettre en oeuvre un plan de secours. Ce combat avait été exaltant, mais il était temps d’y mettre un terme, son adversaire suivant aurait bien mieux à proposer. Tendant les bras sur les côtés, elle forma deux Kikohas intenses dans la paume de ses mains.

La puissance contenue dans ces attaques choqua Son Gokû dans l’espace 18 :

– Incroyable ! s’exclama-t-il. Elle a encore autant d’énergie pour une attaque pareille ?

– Ne sous-estime pas ma petite Bra, Son Gokû ! lui cria Vegetto deux espaces plus loin. Ses réserves sont impressionnantes, même de mon point de vue.

Sa fille n’entendait pas les propos de son père, la fatigue commençant à voiler ses yeux. Elle avait dû fournir l’équivalent d’un Super Saiyan de niveau 2 pendant près d’une demi-heure sans aucune pause, et en restant sous sa forme de base. Elle allait tout mettre dans sa dernière offensive, et achever ce lézard grotesque. Ses attaques s’amplifièrent, donnant des frissons aux deux Piccolo qui se sentaient presque insignifiants devant une telle énergie. Eux-mêmes seraient pulvérisés sur-le-champ s’ils se la prenaient. Bra mit toutes ses forces dans ses bras et jeta les Kikohas dans un mouvement de spirale, procurant ainsi une meilleure pénétration dans l’air à ses attaques. Elle soupira :

– Et voilà ! Ce n’était pas si compliqué en fin de compte…

– C’est gagné ! s’écrièrent les Héloïtes.

– Bien joué ! ajouta Pan dans l’espace 16.

– Eh, attendez…, dit Eleim d’un ton inquiet. Mes données s’affolent… Ca vient du nuage de poussière !

Son Gokû et ses compagnons se tournèrent vers l’endroit où Cold avait disparu. En effet, quelque chose n’allait pas. Une incroyable aura parcourue d’éclairs foudroyants émergea soudainement de la fumée. À une vitesse fulgurante, le Démon du Froid s’envola en direction de Bra qui afficha une expression de surprise. Se contorsionnant habilement, Cold esquiva sans effort les deux attaques qui vinrent s’écraser sur sa précédente position, provoquant une explosion telle que même Buu de l’Univers 4 trouva plutôt remarquable.

Bra ne parvenait plus à bouger, épuisée et choquée par une telle prouesse. Alors que les Héloïtes et les occupants des balcons 16 et 18 étaient effrayés ou l’air sombre, des cris d’admiration résonnèrent depuis l’Univers 8. Coola avait effacé ses appréhensions pour encourager son père, et même Freeza, pourtant plein de hargne, avait momentanément changé d’expression devant l’incroyable talent de l’être qu’il voyait devant ses yeux.

Arrivant à portée de son ennemie, l’Empereur envoya un coup de poing titanesque dans son ventre. Bra cracha un important jet de sang, le corps broyé par la puissance du coup qu’elle venait de recevoir. L’espace d’un instant, une lueur fulgurante passa devant ses yeux, alors que la douleur s’emparait de chaque fibre de son être. Jamais elle n’avait été frappée aussi fort. Pas même par Vegetto lors de leurs combats. Sa résistance naturelle ne tenait pas la comparaison avec l’énergie déployée par le monstre. Ce dernier se délectait de sentir les os de la Saiyanne se briser sous ses poings guerriers.

Cold ne perdit pas de temps et empoigna les jambes et les bras de son adversaire qui, subjuguée par la douleur, ne parvenait pas à réfléchir. Il donna un puissant coup de genou au même endroit, faisant jaillir une nouvelle gerbe de sang de sa bouche, ses cheveux se détachant sous le choc. Enchaînant de façon implacable, il joignit ses deux bras libres au-dessus de lui et fracassa ses poings sur le dos de Bra qui partit tête la première sur le sol. Ses yeux étaient vitreux, et elle ne pouvait plus esquisser le moindre geste.

Mais le Démon du Froid ne la laisserait pas ainsi, non. Se dirigeant vers l’arène avant elle , il donna un puissant coup de pied pour la renvoyer dans les airs, puis s’envola et se déplaça à une vitesse vertigineuse tout autour d’elle, envoyant une tornade d’attaques inlassables au corps-à-corps. Certains spectateurs sensibles étaient horrifiés par une telle scène et hurlaient à l’arrêt du combat, tandis que les autres s'extasiaient devant une telle prouesse martiale. Pan de l’Univers 16 tremblait de tous ses membres, enlacée par sa mère qui fermait les yeux. Gohan avait également clos ses paupières, frustré par son impuissance à intervenir et à prévenir cette situation qu’il savait inévitable. Vegetto ne disait pas un mot. Piccolo, l’observant du coin de l’oeil, était perplexe.

Pour les autres combattants, c’était une autre histoire. Freeza et Coola avaient complètement laissé tombé leurs appréhensions pour applaudir Cold. Même Raichi ressentait une certaine satisfaction devant la scène, bien qu’il ne porte pas les Démons du Froid dans son coeur. Voir cette femelle Saiyanne ainsi torturée était un plaisir pour ses yeux. Qu’elle soit une jeune fille ne lui faisait absolument rien, ce n’était que de la vermine à exterminer. Quant à Gast de l’Univers 7, il regardait tantôt l’arène, tantôt le Tsuful. Il était perplexe au ressenti de la haine qui émanait du vieillard, et il n’appréciait guère le spectacle sordide qui avait lieu. Mais un être dans l’arène était réellement enjoué par la tournure des événements. Buu de l’Univers 4 sifflait littéralement d’admiration face aux prouesses de Cold, qui pour le moment l’avait sincèrement impressionné. Il aimait les beaux affrontements, les belles manoeuvres, et également les surprises. Et le Démon en était une. Un peu déçu par la fille de Vegetto néanmoins. Enfin, il ne crachait pas sur une scène de pure violence. Il pouvait se montrer gentil, mais il n’était pas du côté des héros pour autant.

Alors que Cold se livrait à sa frénésie sanguinaire au-dessus de l’arène, Bra apparut soudainement sur le sol, s’étant échappée grâce à la téléportation. Pan, Trunks et Goten de l’Univers 16 poussèrent d’abord un cri de joie en la voyant debout, puis affichèrent des expressions horrifiées. Bra avait le corps entièrement recouvert de sang et d’ecchymoses. Son visage était presque entièrement teinté du liquide pourpre, l’un de ses yeux clos, ses vêtements déchirés par endroits. Quelques spectateurs cachèrent leurs visages dans leurs mains, épouvantés. Ayant pris conscience de l’absence de sa cible, Cold se retourna et ricana en voyant l’état de sa victime, qui tenait à peine sur ses jambes.

Bra tenta de formuler quelque chose avec une grande difficulté, avant de s’effondrer :

– At.. tends voir…

Ses jambes se dérobèrent, et son corps heurta lourdement le sol, inerte. Cold partit d’un rire cinglant alors que le sang de la Saiyanne se répandait autour d’elle. Les Vargas entamèrent le décompte :

– Victoire de Cold dans 27 secondes…

– Elle est… Morte ? parvint à demander Pan à son père dans l’espace 16.

– Je l’ignore, répondit Gohan, une perle de sueur coulant sur sa joue. Il est difficile de percevoir son énergie d’ici.

– Elle ne peut pas être morte ! rugirent Goten et Trunks. Elle est la Saiyanne la plus forte qui soit, elle ne peut pas perdre contre un type pareil ! Relève-toi !

– Attendez…, dit Uub qui se concentrait dans l’espace 18. Je la détecte. Elle est très faible, mais je ressens encore son énergie.

Gokû était impressionné par son élève, lui-même ne parvenait pas à saisir l’aura de la jeune fille. Buu, depuis le balcon des Kaiôshins, était aussi satisfait des capacités de son héritier, mais sa propre perception était plus poussée. Quelque chose clochait.

Trunks et Goten de l’espace 16 furent soulagés par la nouvelle, mais Uub avait parlé un peu trop distinctement, et la personne qui ne devait surtout pas en avoir vent l’avait entendu également.

– Ah oui ? dit l’Empereur d’un ton tranchant et vicieux. Dans ce cas, on va accélérer le décompte. Je vous retournerai les membres de votre fillette avec plaisir. Adieu, Saiyanne !

Faisant jaillir plusieurs Kienzans dans ses multiples mains, il les jeta à pleine puissance sur le corps inanimé de Bra, sous les regards paniqués des Univers 16 et 18. Piccolo, interloqué, regardait Vegetto qui ne prononçait toujours aucun mot, une expression indéchiffrable sur le visage. Voir sa fille dans cet état ne lui faisait-il donc aucun effet ? Allait-il la laisser mourir sans réagir ?

Dans l’Univers 11, Babidi contemplait la scène dans sa boule de cristal. Son nouveau pion, un Saiyan visionnaire, l’avait averti que Vegetto risquait fort de s’énerver violemment et de mettre en danger tout le monde. Il se préparait donc à toute éventualité, surtout en voyant que la fille de ce psychopathe galactique allait se faire déchiqueter. Il était néanmoins fasciné par le combat, regardant avec intérêt le grand Démon du Froid, qui avait potentiellement une grande valeur pour lui. Peut-être même autant que Dabra.

Dans l’arène, la tension était fortement présente. Les deux Pan crièrent de désespoir, alors que Uub grinçait des dents. Même Vegeta, Son Gokû et Gohan ne s’imaginaient pas un instant qu’elle puisse revenir d’une telle situation. Mais c’était sans compter le petit sourire en coin que fit Vegetto. Alors que les disques d'énergie s'apprêtaient à entrer en contact avec la Saiyanne, Gast ainsi que les deux Piccolo entendirent comme un bruit. Celui d'une certaine mastication, des croquements, provenant du côté de Bra...

Cinq… Cold ricana bruyamment, sûr de sa victoire !

Quatre… Les disques sifflèrent, Videl de l’Univers 16 se cacha les yeux.

Trois… Buu de l’Univers 4 fronça les sourcils, perplexe et amusé.

Deux… Piccolo remarqua le sourire de Vegetto, et trembla en comprenant ce qu’il se passait.

Un… Raichi ouvrit grand les yeux en voyant les bras de la Saiyanne prendre appui sur le sol.

Les Kienzans entrèrent en contact avec le sol, découpant ce dernier… Mais sans la cible désignée. Cold afficha de grands yeux surpris en voyant Bra, présumée quasiment morte, s’élançant dans les airs en pleine forme, un rictus espiègle sur le visage. On pouvait clairement voir sortir de l’intérieur de ses gants de petits haricots qu’elle consommait sans modération. Vegetto rigola devant l’air stupéfait des Démons du Froid, surtout celui de Cold. Gast fronça les sourcils, et remarqua le regard plein de hargne de Raichi qui était outré par une telle lâcheté. Cette jeune fille arrogante venait de tricher à ses yeux ! Et il n’était pas le seul à penser de la sorte.

– C’est… C’est de la triche ! s’écria Cold qui ne parvenait pas à contenir sa colère. Tu n’as pas le droit de te soigner !

– Pff… ricana Bra d’un air supérieur. Tu as manipulé les règles à ta convenance, non ? Pourquoi ne pourrais-je pas en faire de même ? Rien n’interdit les guérisons, n’est-ce pas ?

– En effet, résonna la voix de la Varga dans l’arène. Tant qu’il ne s’agit pas d’une aide extérieure, absolument tout est autorisé pendant les combats. Se soigner, de quelque nature que ce soit, ne fait pas exception.

– Eh oui, clama Vegetto d’un air prétentieux non dissimulé. Savoir jouer avec le règlement et en tirer avantage fait partie du tournoi. Preuve est faite que Cold l'a fait sans vergogne ! Je n’approuve pas spécialement l’utilisation des Senzus, mais combien de fois l’avons-nous fait contre des ennemis surpuissants dont dépendait le sort du monde et de l’univers ? Il n’y a pas de honte, et surtout aucune raison de s’en plaindre, d’autant qu’elle s’est pliée à tes conditions sans sourciller, pitoyable empereur !

– Tu vois, lança Bra d’un ton satisfait. Maintenant, c’est moi qui ai le dessus !

– Grr..., grogna Cold, ne trouvant rien à lui répondre.

– Toi, tu en aurais donné un à Cold aussi, fit remarquer Piccolo à Son Gokû dans l’espace 18.

– Oui, pourquoi tu demandes ? répondit Son Gokû, intrigué.

– Il fait référence à ton combat contre Cell, idiot, rétorqua Vegeta d’un ton exaspéré. Tu as tendance à te laisser emporter et à te montrer trop généreux. Je suis sûr que tu en aurais donné un à Majin Buu si tu l’avais affaibli puis laissé la place aux gamins ensuite. Inconscient.

– Mh, peut-être, maintenant que tu le dis, réfléchit Son Gokû, choquant Piccolo, Goten et Trunks au passage.

Pendant ce temps, Bra faisait des mouvements dans le vide afin de se remettre en condition, alors que Cold grimaçait, contenant à peine sa rage. Cette petite peste s’était jouée de lui, et il avait employé beaucoup d’énergie. Il en avait encore suffisamment pour l’écraser à nouveau, et il lui arracherait la tête directement, cette fois. Il ne réitérerait pas son erreur.

– Le dessus ? Tu vas voir ! hurla-t-il en faisant un mouvement vif du bras en diagonale.

Bra détecta l’un des disques qu’elle avait esquivés plus tôt se diriger dans sa direction, derrière elle. Ce démon n’avait plus d’autre perspective que de l’attaquer de la sorte ? Ainsi soit-il, pensa-t-elle.

Fini de jouer. Elle se retourna pour faire face au Kienzan qui s’approchait dangereusement d’elle, pliant le bras pour le frapper directement.

– Mais non ! s’exclama Vegeta de l’Univers 18, abasourdi. Quelle idiote ! Elle va se faire…

Ce qu’il advint après l’empêcha de poursuivre. Sa fille alternative venait de trancher en deux le disque d’énergie d’un simple revers de la main. Les deux morceaux se dissipèrent derrière elle, tandis qu’elle adressait un sourire narquois à un Cold sonné par ce qu’il venait de voir.

– Mais… Quoi ? formula Vegeta, interloqué.

– Comment elle a fait ça ? s’interrogea Son Gokû, tout aussi surpris.

– Regardez sa main, leur dit Piccolo qui était plus attentif.

Autour des doigts tendus et de la main de Bra émanait une effusion de Ki concentré en une fine lame aiguisée. Cold ne parvenait pas à exprimer la moindre pensée, imité par ses fils qui étaient épatés par une telle performance. Vegetto de l’Univers 16 ricana, et dit d’une voix forte :

– Regardez attentivement. Voici les résultats d’un entraînement sévère et d’un potentiel incroyable !

– Tu avais perdu avant même de me défier, Démon ! lança Bra à son adversaire pétrifié. Jusque-là, je n’utilisais que des techniques simples contre toi. Et je dois t’accorder du mérite. Grâce à toi, j’ai les idées en place. Je n’ai jamais souffert autant, même contre mon propre père. Je sais ce qu’est la vraie douleur… Mais qu’importent les conditions et la situation, je ne baisserai jamais les bras, et je ferai tout en mon pouvoir pour sauver l’Univers 19 ! Je suis Son Bra, fille de Vegetto, et protectrice du monde !

Sur ces mots, elle se déplaça à très grande vitesse sous les regards émerveillés de ceux à qui elle avait promis son aide. Ses mots les touchaient profondément. Ces Saiyans étaient décidément des êtres d’une grande bonté d’âme, bien plus humains que certaines personnes qu’ils avaient pu croiser et affronter. Vegetto, Vegeta, Gokû, les deux Gohan et Piccolo étaient fiers de ces paroles.

Bra réapparut au-dessus de Cold et porta un coup ample sur ce dernier qui l’évita de justesse. Pointant son bras telle une rapière, elle donna un grand nombre de coups directs sur le Démon qui esquivait de plus en plus difficilement. Il grinçait des dents et ne parvenait pas à porter d’attaques convenables. Bra se téléporta au-dessus de lui à nouveau et retenta la même approche, mais Cold l’avait vu venir. Il envoya un uppercut tout en s’exclamant :

– Tu crois me surprendre ?

Cependant, son coup n’eut pas l’effet escompté. Au lieu du bruit des os qui se fissurent et du sang répandu, il eut la sensation de frapper dans une statue de glace, ce qui se révéla être le cas. Une sculpture étrange de couleur turquoise venait d'encaisser son attaque. Stupéfait, il ne parvint pas à suivre les déplacements de Bra qui s’était placée derrière oui, répliquant d'un air malicieux :

– Oui, je le crois !

Paniqué, Cold fit un mouvement ample du bras en se retournant, et fut médusé en constatant qu’il avait à nouveau pulvérisé l’une de ces statues mystérieuses. Cependant, au lieu de s’effriter et de tomber au sol comme de vulgaires éclats de verres, les morceaux de statue s’aggripèrent à Cold sous forme de gelée. Le démon fit, apeuré :

– Mais c’est quoi ces…

Les gelées s’alourdirent grandement, l’obligeant à demeurer au sol. Il n’arrivait pas à reprendre le contrôle de ses membres paralysés par cette substance inconnue. Cold commençait vraiment à avoir des sueurs froides, observé par ses fils choqués par la scène.

Bra s’éleva quelques mètres au-dessus du sol, et joignit ses mains par-dessus sa tête, les doigts collés. Poussant un cri de victoire, Bra créa sous les yeux admirateurs des spectateurs une immense hache turquoise qui faisait presque la taille de Cold. Ce dernier, désormais terrorisé, chercha à fuir, sachant ce qui l’attendait s’il ne se sortait pas de là. Voyant que la Saiyanne s’apprêtait à abattre l’arme énergétique sur elle, il positionna sa queue écaillée entre elle et lui, souhaitant que cela suffirait à bloquer l’attaque. Dans le pire des cas, il espérait que seule son appendice subirait les foudres de son ennemie. C’était mal estimer la puissance de la fille de Vegetto.

Bra baissa les bras à toute vitesse d’un geste vif, tranchant les membres de Cold qui poussa un terrible cri de douleur. Non seulement sa queue, mais aussi une grande partie de son torse avaient été sectionnées par l’imposante hache, provoquant des réactions d’admiration chez la plupart des personnes présentes, mais aussi de l’inquiétude et même de l’horreur chez les membres de l’Univers 8. Cold tomba en arrière et s’effondra lourdement, sa blessure béante laissant échapper une énorme flaque de sang sur le sol. Cold ne sentait plus ses bras gauches, et le moindre mouvement lui faisait souffrir le martyre. Il grogna de colère et de douleur alors que le décompte commençait à se faire. Bra avait un sourire narquois. Ce combat avait été amusant, un peu difficile avec cette limitation, mais elle se fichait d’avoir dû utiliser des senzus. Elle voulait s’amuser, et elle voulait sauver les Héloïtes. Elle avait réussi à joindre les deux.

Les deux concurrents, bien avant que le décompte se termine, le savaient tous les deux.

C’était la victoire de Son Bra.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu