DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 9 jours, 13h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 2, Chapitre 6.

DEUXIÈME PARTIE : BEAUCOUP DE VIEUX ENNEMIS ICI !

Chapitre 6

Observateur comme à son habitude, Piccolo commenta en remarquant les espaces vides.

— Voilà donc l'espace qui nous est réservé : Univers 18. Le tournoi commencera sûrement quand ils auront rempli les espaces qui restent à notre droite.

Gohan, à côté de lui, compléta :

— Il devrait donc déjà y avoir des concurrents dans les dix-sept espaces sur notre gau...

Il s'arrêta net. Il était le premier à regarder sur leur gauche et était stupéfait :

— Re... regardez, c'est...

Gokû, à côté de lui, et Vegeta, légèrement derrière, tournèrent la tête à leur tour.

— Cell !

Gokû fut aussi étonné que son fils. L'idée d'univers alternatifs était assez floue et il n'avait pas imaginé qu'une chose pareille puisse arriver. Mais c'était bien Cell qui était là !

— Encore vous... laissa échapper la créature verdâtre, pas vraiment heureux de revoir Gokû et les autres.

"Me voilà entouré de deux Son Gohan..." pensait la créature plutôt verte, fruit du génie machiavélique d'un Dr Géro.

Cell était tel que l'univers 18 l'avait connu lors du Cell Game, en forme parfaite. Il se tenait au milieu de son espace, droit, bras croisés. Il attendait patiemment son tour. Depuis leur espace, nos héros ne pouvaient pas apercevoir un petit Cell junior bleu dans ses pattes, sauf Piccolo, qui était assez grand pour entrevoir un bout de tête.

— Il nous connaît, dit-il. Il a dû vaincre nos alter egos dans son univers et en est resté l'être le plus fort.

— Tu as sûrement raison, lui répondit Gokû, mais ce n'est peut-être pas de ça qu'il parlait, regarde, fit-il en pointant du doigt l'espace numéro 16. C'est nous !

En effet, derrière Cell qui ne bougeait pas d'un pouce, Gokû pouvait voir Gohan discuter avec Piccolo, Trunks et Goten un peu plus loin se parlaient en souriant et il y avait Videl, dos à Cell, qui faisait face à Bra, qui elle, s'appuyait contre l'arche de la porte.

— Allons étudier les autres groupes, fit Trunks en sautant déjà par-dessus le petit muret délimitant l'espace 18.

Goten le suivit immédiatement. Il rattrapa facilement son ami car il s'était arrêté à peine trois mètres plus loin en poussant un petit "oh"...

Il avait remarqué son père.

Ou plutôt son alter ego de l'univers 13. Habillé d'une tunique bleue, vêtu d'une armure blanche aux épaulettes dorées, ainsi que d'une cape rouge, il était accompagné d'un grand gaillard à sa droite. Chauve, vêtu de la même armure que Vegeta, mais habillé en dessous que d'un simple short noir au lieu de la tunique bleue, il semblait ricaner dans son coin. Derrière lui, Un type de taille moyenne aux cheveux longs (descendant jusqu'au bas du dos), portant toujours la même armure saiyan, et au regard inamical. Il semblait ne pas faire attention aux remarques puériles de son homologue devant lui. Quant au dernier guerrier... il s'agissait de Son Gokû. Mais son regard en disait long sur sa vraie nature. En réalité, il était resté Kakarotto, tel que Gokû l'aurait été sans son coup sur la tête quand il était enfant.

Vegeta de l'univers 13 semblait regarder sur sa gauche avec un certain dégoût dans le regard. Trunks et Goten cherchèrent ce qu'il observait, et ne tardèrent pas à trouver. Ils ne virent personne dans l'univers 12, certainement que les guerriers étaient à l'intérieur. À l'univers 11, seul Dabra semblait présent, l'univers 10 était composé d'une vingtaine de personnes, et l'univers 9 était vide lui aussi. Quant à l'univers 8... Freeza !

Il était dans sa forme finale, enfin, sans les gros muscles qu'il pouvait avoir. Il n'était pas à moitié cybernétique non plus. Trunks et Goten l'avaient reconnu facilement : un jour Bulma leur avait montré des images de lui qu'elle avait récupérées lorsqu'elle réparait #16 à l'époque. Sa mémoire contenait en effet toutes les images du robot-espion du Dr Géro, et notamment un Freeza cybernétique, lorsqu'il était venu sur Terre.

Ce Freeza regardait avec amusement le groupe des quatre saiyans. Nul doute que dans son univers aussi, il avait vaincu lui-même Vegeta.

— Il y a beaucoup de monstres que nos aînés ont combattu, fit Trunks, alors que son regard venait de se porter un instant sur l'univers 6 où se trouvait un certain Bojack.

— Regarde ! Majin Buu !

Le démon rose, gros, au visage d'enfant, le genre innocent, venait de sortir de l'intérieur de l'espace 11 pour rejoindre Dabra. Il était accompagné de Babidi le sorcier, toujours aussi laid et ridé.

— Ça rappelle des souvenirs, fit Trunks en les regardant.

— C'est l'occasion mec, Gotenks va enfin pouvoir battre Buu !

— Il n'a pas l'air plus fort.

— Oui et nous nous sommes beaucoup plus forts, on n'est plus des gamins !

— Ça va le faire !

Derrière les deux compères, Vegeta s'était attardé un instant sur l'univers 10. Même à cette distance, il avait aperçu... lui-même, encore. Malgré la barbe, il était bien reconnaissable à sa coupe de cheveux. Juste derrière lui se tenait son père, le Roi Vegeta. Cheveux grisonnants, dos recourbé... il avait l'air d'un vieillard.

— Qu'est-ce que tu as vu Papa ? demanda Bra derrière Vegeta.

— Rien du tout.

Il s'éloigna un peu... Ce qui le gênait n'était pas lui-même, pas vraiment. Dans cet univers, les Saiyans portaient des tenues loin d'être technologiquement évoluées. Limite c'était des peaux de bêtes ! Ces tenues étaient toutes brunes, plus ou moins foncées ou décolorées. Ces Saiyans avaient tous une queue, ce qui était différent de l'univers 13 où Vegeta et Kakarotto ne la possédaient plus.

Gohan et Piccolo avaient remarqué ce que Vegeta fuyait presque. Ils regardaient tout deux vers l'univers 10.

— Il y a deux groupes, remarqua à nouveau Piccolo. Je sens la présence de Nail et quelques autres Nameks derrière eux.

— Ça sent l'univers sans Freeza, ajouta Gohan. Ils ne savent sûrement pas se transformer en Super Saiyans.

Trunks réalisa soudain :

— Hey ! Mais c'est... Mon grand-père donc !

Goten regarda Trunks. Il venait de capter lui aussi.

— Le mien... est peut-être dedans alors ! Go !

Et tandis que les deux amis couraient rejoindre l'univers 10, ils entendirent à peine Gohan leur dire :

— Vous allez les voir ? Vous allez être déçus...

Il faut dire que contrairement à ses naïfs cadets, Son Gohan avait déjà vu des Saiyans pure souche, qui n'avaient rien à voir avec la version calme de Vegeta. Il se rappelait parfaitement  leur violence et leur cruauté, capables même de frapper les membres de leur propre famille...

Gohan se tourna vers Bra :

— Et toi Bra, tu ne veux pas aller voir l'univers 10 comme ton frère et Goten ?

La jeune fille prit au air hautain :

— Hein ? T'as vu leur dégaine ? J'ai pas envie qu'on me voie trainer avec ces pouilleux !

— J'avais oublié combien tu étais regardante sur la tenue vestimentaire des gens, soupira Gohan.

Les deux semi-Saiyan de l'Univers 18 passèrent assez près de l'univers de Freeza, mais avec le brouhaha des discussions de tous les spectateurs au-dessus d'eux, ils n'entendirent rien de leur conversation.

Freeza maugréait :

— Encoooore des Saiyans !

— Visiblement, nous manquons dans beaucoup d'univers, lui dit son père  bras croisés lui aussi comme son fils. Cette engeance devrait être éliminée partout.

Le père de Freezer était le Roi Cold. Il portait justement une cape, marque de souveraineté. Il avait aussi une armure, contrairement à Freeza. Cold était aussi reconnaissable à sa haute taille ainsi qu'à ses cornes sur la tête, les mêmes que Freeza dans sa première ou deuxième forme.

— Tout cela va changer, assura un être violet au plastron et haut de la tête blancs, de taille comparable à Freezer, et vraisemblablement de la même famille.

— Que veux-tu dire, Coola, lui demanda Freeza sans même le regarder.

— Maintenant que nous avons trouvé des Nameks qui font un tournoi pour réaliser des vœux au lieu de se laisser massacrer, nous n'allons pas passer à côté de l'occasion.

Cold avec un air à la fois réjoui et cruel :

— Et tous les univers nous appartiendront. Je vois que nous avons la même idée, mon fils. Héhéhé. 

Freeza était un peu plus inquiet :

— Il n'y a plus qu'à espérer qu'aucun d'entre eux ne soit ce Légendaire Saiyan.

Il avait toujours eu la hantise de ce Saïyan de légende... Ce qui l'avait amené, dans plusieurs univers, à détruire la planète Vegeta... Mais déjà, des plans commençaient à se préparer dans la tête de cette famille de tyrans qui souriait sadiquement...

Aux abords de l'espace de l'Univers 10... Trunks tout sourire appela :

— Hey ! Le Roi ! Je peux vous parler  ?

— Qui ose m'interpeller de la sorte, grogna Vegeta derrière sa barbe.

— Mais non pas toi idiot... C'est ton père qu'on veut voir !

— Quoi ! hurla le Roi, tu me traites d'idiot, gamin !

— Hey hey, on se calme vieux, fit Trunks sur la défensive... sans être moins vexant. Dans ma dimension tu es le Prince des Saiyans, alors où est ton père ?

— Hum, je ne préfère pas savoir ce qu'il s'est passé chez vous, mais mon père, l'ancien Roi Vegeta, est ici, répondit-il après avoir pris deux secondes pour se calmer tout en pointant du pouce le vieux qui se tenait derrière lui.

Le vieux ex-Roi de Vegeta s'approcha de Trunks et de Goten, un peu par curiosité.

— Vous vous ressemblez beaucoup, fit Goten, enfin malgré l'âge, se pressa-t-il d'ajouter.

— Dîtes, vous êtes riche ? Moi je dirige la plus grande société sur ma planète, déclara Trunks.

— Vous avez un palais ? demanda Goten.

— Il est grand ? ajouta Trunks.

— Vous avez quel âge ?

— Hmpf... fit le vieux Roi Vegeta, assailli de questions.

— Oh les jeunes, intervint l'un des saiyans à côté, du calme ! Il n'est plus très jeune !

— Moi pas très jeune ? Je suis encore plein de vigueur !

Le vieux Roi de Vegeta se mit à tousser... si fort, et tant de fois que celui qui l'avait énervé se sentit énormément gêné et il resta près de lui comme si sa présence pouvait l'aider...

Dans l'espace de l'univers 18, Gohan et Piccolo surveillaient, en quelque sorte, les deux jeunes semi-Saiyans quand Gohan eut une idée. Il alla voir son père pour lui en parler :

— Papa... Tu ne veux pas rencontrer ton père ?

Gokû était décontenancé :

— Je ne sais pas... Je ne le connais pas.

— Mais peut-être que lui voudra te voir !

— Je ne saurai pas quoi lui dire.

— Trop compliqué... souffla Piccolo.

Il se mit à léviter puis à voler doucement dans les airs vers l'univers 10, passant même au-dessus des Saiyans primitifs, lesquels se demandaient à quoi il jouait, pour parler avec le groupe de Namek.

— Bonjour Nail, fit-il au plus fort des guerriers Nameks en posant pied à terre.

— Vous êtes du nouveau groupe ?

— Un conseil, dit Piccolo immédiatement sans prendre le temps de répondre à cette question rhétorique, jetant même un regard derrière lui. Méfiez-vous de ces Saiyans... Chez nous ils massacrent des planètes entières.

— Aucun souci actuellement, lui répondit ce guerrier qui avait fusionné avec Piccolo dans l'univers 18, sur Namek trente ans auparavant. Les nôtres n'ont pas la technologie spatiale.

— Mais vraiment... commença Piccolo étonné, il n'y a pas de Freeza dans votre monde ?

— Freeza ? (Nail regarda vers l'univers 8) Nous en avons entendu parler alors que nous voyagions hors de la planète lors de son cataclysme. Aucun souci également, toute sa famille qu'on voit là-bas s'est faite tuer par un certain Kaiô Shin.

— Kaiô Shin ?

— Le même que le petit qu'on voit dans l'espace 1 là-bas, lui dit-il en pointant du doigt les cinq dieux dans l'univers des organisateurs.

Ces dieux étaient facilement reconnaissables. Ce que l'on remarque le plus au premier abord sont leurs cheveux, tous coiffés pareil : hérissés tel une crête sur le crâne. Seuls les cheveux de la déesse étaient plus garnis et descendaient jusqu'aux omoplates. Ils portaient tous des boucles d'oreilles et le même type de tunique rouge.

Le petit moustachu, le plus vieux des dieux, avait une mèche tombant presque sur le front. On le reconnaissait beaucoup grâce à ça, mais dans son univers, il était plutôt connu grâce à la moustache que lui seul arborait.

Entre le vieux Kaiô Shin du Nord et la femme, Kaiô Shin de l'Ouest, se tenait le plus grand des dieux : le Kaiô Shin du Sud. Il faisait le double de la taille du Varga avec lequel s'entretenait le groupe. Il était imposant, et sa carrure était en quelque sorte taillée pour le combat.

À l'opposé de ce physique, le Grand Kaiô Shin était plus tassé, plus petit, mais plus gros, plus large et ses bras étaient deux fois moins volumineux que ceux de celui du Sud (ou presque). Il ne portait d'ailleurs pas la même tunique rouge que ses homologues. On pourrait croire qu'elle avait été faîte sur mesure afin qu'il soit plus à l'aise. Il portait juste une courte veste par-dessus des habits plutôt fins et souples.

Enfin, le plus petit avait la peau teintée de bleu. Il semblait être le plus jeune, et pas le plus fort non plus. Mais c'était bien lui qui avait vaincu Freeza. Pourtant dans ses souvenirs, lors de l'apparition de Buu, Piccolo avait finit par découvrir que ce Kaio Shin n'était pas si puissant comparé à lui-même et ses amis... Il se mit à imaginer comment avait pu se dérouler son combat contre le tyran de l'univers...

— Je devrais aller leur parler tout à l'heure, dit Piccolo à son vieil "ami".

— J'ai l'impression que je suis en toi... comment te nommes-tu ? demanda Nail, très intéressé.

— Piccolo. Tu avais affronté Freeza dans mon univers, je t'ai trouvé mourant, et tu as décidé de fusionner avec moi. Ainsi on a pu tenir tête à Freeza... le temps d'un moment...

— Je vois, fit Nail en souriant. Cela explique ta puissance...

Pendant que Trunks soûlait de questions le Roi Vegeta, Goten interrogeait un guerrier un peu plus loin :

— Dîtes, je cherche un gars parmi vous ! C'est le père de heu... Kakarotto, fit-il en faisant un effort pour se rappeler du nom Saiyan de son père...

— Kakarotto ? 'Connais pas, lui répondait le Saiyan "primitif".

Poussant une femme, puis écartant doucement le Saiyan qui avait répondu à Goten, un homme de bonne musculature, possédant des cicatrices sur la joue droite et une autre sur le torse, affirma :

— J'ai eu un fils nommé Kakarotto... Mais il est mort.

— Whoa ! C'est sûr à votre tête ! C'est bien vous, réagit Goten en le voyant, poings serrés devant lui, tout heureux de l'énorme révélation qui s'offrait à lui. Le Saiyan, lui, ne comprenait pas :

— Moi... quoi ?

— Votre femme est dans le coin, demanda Goten. Je peux faire une photo de vous deux ? Et avec moi au milieu ?

— C'est quoi ça, "photo" ?

— Tu as pris un appareil photo au moins Goten ? Lui demanda Trunks avec malice.

— Ah... euh... ben non... zut alors.

— Qui êtes-vous, demanda Baddack.

— On est vos descendants, répondit Trunks. Je suis le petit-fils du roi Vegeta.

— Et moi ton petit-fils à toi précisa Goten.

Le Roi Vegeta réagit :

— Alors comme ça, morveux, vous êtes notre descendance dans un autre univers ?

— Oui, répondirent en chœur les deux amis.

— Regardez, fit Trunks en sortant une des rares photos de famille qu'il gardait précieusement dans son portefeuille. Là c'est ma maison, ma mère, ma sœur, et mon père là qui boude parce qu’il n’aime pas les photos. Enfin, faut noter qu'il est bien mieux que vous avec votre moustache douteuse...

— Encore une insulte et tu regretteras ta naissance jeune impétueux !

Le Roi Vegeta maugréa intérieurement. Même dans un autre univers, il aurait si mal élevé ses gosses ? Ça devait être normal après tout, il avait en face de lui des "bâtards".

— Quelle pitié, vous n'êtes même pas de vrais Saiyans ! leur jeta-t-il.

Cette remarque de Vegeta parut très familière aux deux jeunes, et à Piccolo. Elle était tout à fait dans le caractère que leur propre Vegeta possédait il y a encore vingt ans.

— Je me marre, rétorqua Trunks, chacun de nous pourrait vous écraser tous ensembles !

— Ouais, abandonnez ! rajouta Goten.

En face des deux demi-Saiyans, les "primitifs" se demandaient si ces gosses blaguaient... ou s'ils étaient vraiment si forts. Quoi qu'il en soit, ils étaient loin de se douter de l'existence de plusieurs niveaux de Saiyans...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk