DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 5 jours, 1h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
Partie 26 :126127128129130
Partie 27 :131132133134
[Chapter Cover]
Partie 27, Chapitre 132.

Chapitre 132

Alors que Yamcha rapportait le corps inanimé de #18 dans son univers, l’agitation s’emparait de l’Univers 18. À la fin du combat entre Cell et Tapion, Uub était revenu après Videl et sa fille, traînant derrière lui les responsables du trouble qui avait eu lieu précédemment. Ils avaient aussitôt fait appel à un Varga, et seul Vegeta avait jeté un coup d’oeil distrait au combat entre la cyborg et le vieux sorcier de cet univers mystérieux. Il avait un mauvais pressentiment, et l’attaque de ces idiots dans leurs propres appartements n’arrangeait rien. En voyant ces quatre spectateurs se débattre avec force, il ressentait un certain malaise, une sensation étrangement familière…

Le Varga assigné à leur espace vint à leur rencontre. Il avait rejoint ses congénères rapidement pour aider au nettoyage de l’arène après l’affrontement des deux géants. Sachant que les gens dont il était responsable étaient respectueux des règles et restaient dans leur espace, il était parti vomir à nouveau, horrifié par les morceaux ensanglantés encore secoués de spasmes. De retour, il demanda à Piccolo qui l’attendait :

– Qu’y a-t-il ?

– Nous avons été attaqués tout à l’heure par des individus, certainement des spectateurs. Voyez par vous-mêmes…

Il se décala, dévoilant les quatres compères pris au piège par l’anneau que Uub maintenait fermement autour d’eux. Ils tentaient désespérément de se dégager, mais la puissance de Uub était bien supérieure. Le Varga était estomaqué.

– Que… Ils vous ont attaqués ? demanda-t-il, consterné.

– Oui, acquiesça Piccolo, et ils ont une force anormale.

Le Varga leva le bras et fit un geste vers le centre de contrôle. Rapidement, quatre Nameks vinrent se poser dans l’espace 18, sous le regard curieux de leurs voisins. Uub libéra son emprise, et les agresseurs furent immédiatement attrapés et maîtrisés par les Nameks, avant d’être conduits hors du balcon. Le Varga, emboitant leurs pas, dit à Piccolo et aux autres :

– Nous sommes désolés. Nous allons les renvoyer dans notre univers et mener notre enquête. Nous vous tiendrons informés.

– Nous vous remercions, dit Piccolo.

Ce dernier croisa le regard de Vegeta, et comprit tout de suite qu’il se doutait de quelque chose. Il s’apprêtait à lui parler quand le Saiyan lui fit imperceptiblement un geste négatif de la tête, le dissuadant de parler. Vegeta se tourna vers le ring, toujours silencieux, tandis que Gokû et Gohan félicitaient Uub pour son travail. Vegeta connaissait cette sensation, il l’avait vécue. Et si le responsable était bien celui auquel il pensait, il ne devait surtout pas laisser paraître qu’il l’avait deviné. Ils étaient sûrement observés, et le moindre signe menaçant envers le marionnettiste pourrait les mettre en danger. Il irait lui régler son compte plus tard. Discrètement.

Dans l’arène, la voix de la Varga annonciatrice retentit :

– Nous allons reprendre les combats doubles, au nombre de deux cette fois-ci, avant de continuer les combats principaux. Nous appelons Butta de l’Univers 8 et Trunks de l’Univers 16, contre Xeniloum de l’Univers 19 et #16 de l’Univers 12 !

Des acclamations retentirent dans toute l’arène. Le dernier combat avait laissé les spectateurs sur leur faim, et ils voulaient voir de l’action, des combats doubles étaient prometteurs sur ce point, même si les participants avaient perdu et étaient donc moins faibles pour eux. Buu U4, dans la main du Grand Kaiôshin, soupira de lassitude. Son combat allait devoir attendre les deux prochains, et il n’avait aidé aucun des autres participants pendant la nuit. Cela l’ennuyait, et il décida de se retirer mentalement, s’imaginant contre Vegetto, Son Gohan et Son Bra à la fois, un challenge plutôt excitant. Avant de s’enfermer, il dit au Grand Kaiôshin par télépathie :

“ Je vais dormir un peu, ces combats ne m’intéressent en rien. Appelle-moi quand ce sera mon tour.”

“ Tu pourrais faire un effort, voyons, le réprimanda son interlocuteur. On peut assister à de belles choses, regarde, vois ces deux-là qui font le spectacle.”

Buu tourna les yeux vers l’arène, dans laquelle Butta imitait son compère Reacum et prenait la pose de son commando, invitant un Trunks complètement exaspéré à se joindre à lui. #16 et Xeniloum, un peu plus loin, se serraient la main et se souriaient, Buu se doutait de ce qu’ils disaient. Combattons honorablement, faisons un bon combat, bla, bla, bla… Il ne dit plus un mot et s’enferma dans son espace mental, attendant que les combats se finissent vite.

– Grrr, qu’est-ce que je dois faire ? Est-ce qu’il se doute de quelque chose ? Est-ce que je dois toucher à ses souvenirs, à lui aussi ? Mais s’il le remarquait ? Quelle plaie, ce Vegeta !

Dans les appartements de l’Univers 11, Babidi, anxieux et en colère, frappait le sol du pied, tandis que Dabra, perplexe, regardait la boule de verre. On y voyait le visage de Vegeta de l’Univers 18, le regard indéchiffrable. Son maître s’énervait car il savait que ce Vegeta avait été sous son emprise, et il connaissait donc les symptômes de la possession par Babidi. Il semblait ne pas s’en souvenir, mais Babidi voulait s’assurer d’être tranquille. Toutefois, s’attaquer directement à son esprit pouvait se retourner contre eux, et signer leur fin à tous, ils le savaient. Le sorcier était tellement pris par le doute qu’il avait arrêté de convertir les coeurs impurs pour le moment. L’opportunité était pourtant idéale, le premier combat double était en train de se faire, mais le cas Vegeta était un véritable problème.

Babidi fit les cents pas dans la pièce, bras dans le dos. Pendant quelques minutes, personne ne dit rien, Buu était toujours dans le coin de la pièce. Et, alors que des acclamations retentissaient depuis l’arène, certainement pour applaudir la fin du combat, le sorcier s’arrêta et cria :

– Buu !

Le djinn se retourna, son air étonné crispant Babidi. Il ne lui fit néanmoins aucune remarque, et lui dit :

– Tu vas te placer dans le couloir. Je t’autorise à dévorer tous les Vegeta que tu pourrais voir se balader près de chez nous, fais-en des bonbons ou des chocolats, peu m’importe ! Mais ne touche ni aux Vargas, ni aux Nameks, compris ? Et si tu n’obéis pas, tu retourneras tout de suite dans ta boule ! rajouta-t-il en voyant la mauvaise volonté de son serviteur, qui quitta la pièce comme il le lui avait ordonné, grommelant. Dabra demanda avec précaution :

– Que se passe-t-il, maître ? Avez-vous trouvé une solution concernant Vegeta ?

– Oui, dit Babidi avec un rictus, et pas seulement lui. Cette fois, mon plan est infaillible, l’arène et les univers seront à nous ! Hi hi hi…

Dabra sourit, toutes dents dehors. Si son maître était si confiant, alors il plaignait ces pauvres univers qui allaient subir le courroux du sorcier. Avec ce Cell qui l’avait surclassé de très loin à leurs côtés, et les nombreux pions prometteurs qu’ils avaient convertis, il allait enfin pouvoir passer à l’action.

Du côté de l’arène, un combat inégal avait lieu. Trunks, transformé en Super Saiyan, livrait bataille contre ses deux opposants. Son coéquipier, Butta, s’était vanté une nouvelle fois de sa vitesse absolue et s’était jeté sur #16 qui l’avait assommé d’un coup sur le crâne. Désormais, le Saiyan devait lutter contre deux adversaires de haut niveau, et il comprit ce que Goten avait ressenti lors de son combat.

– Grr.., grommela-t-il en bloquant un coup du cyborg qui ne se fatiguait guère.

Il sauta quelques mètres en arrière, alors que Xeniloum le poursuivait. Il lui balança des salves d’attaques de Ki pour le maintenir à distance. L’Héloïte croisa les bras pour encaisser sans prendre de dommages. #16 s’envola et retira ses mains robotiques pour pointer ses canons sur Trunks qui tiqua.

– Hell’s Flash ! s’écria #16.

Deux rayons lumineux surgirent de ses bras en direction de Trunks, qui s’élança entre les deux attaques pour attaquer son adversaire. Alors qu’une explosion retentissait derrière lui, il se servit de l’onde de choc pour accélérer et donner un puissant coup à #16 qui l’envoya s’écraser sur le sol. Trunks tendit le bras en sa direction et concentra son énergie, puis s’exclama :

– Prends ça ! Big Bang.. Attack !

Une intense boule de Ki se forma dans sa main et se dirigea sur le cyborg à terre, incapable de se défendre. Une nouvelle explosion retentit, et Trunks eut un sourire. Finalement, il était bel et bien plus fort que son compère. Goten ne devait juste pas être aussi doué que lui. Cependant, son enthousiaste s’envola en voyant Xeniloum apparaître à travers la fumée, placé devant #16, son bouclier activé. #16, esquissant un sourire de reconnaissance à son coéquipier, remit ses mains en place et s’envola vers Trunks. Déployant son aura, le Saiyan se lança dans un violent combat au corps à corps, mais à deux contre un, l’épuisement le gagnait peu à peu. Profitant d’une ouverture, #16 lui donna un coup ample sur le crâne, l’envoyant s’enfoncer dans le sol plus bas. Xeniloum ne perdit pas de temps et déploya son système gravitationnel. Trunks, immobilisé, ne parvint pas à se redresser et formula difficilement :

– J’... J’abandonne !

– Victoire de Xeniloum de l’Univers 19 et de #16 de l’Univers 12 ! proclama la Varga dans son micro.

Revenant respectivement dans leurs espaces, Bra de l’Univers 16 frappa ses frères avec fureur, leur rappelant leur médiocrité, tandis que Trunks de l’espace 12 et les compagnons de Xeniloum félicitaient les vainqueurs. Quant à Butta, inconscient, il fut ramené par plusieurs soldats sous le regard méprisant et courroucé de ses maîtres.

– Tss, siffla Trunks de l’Univers 18 qui voyait son alter-ego de l’univers de Vegetto être humilié, je suis sûr que j’aurais fait mieux que ça.

– Il est exactement pareil que toi, répliqua Vegeta de son ton railleur habituel, tu aurais été piégé tout aussi facilement et stupidement. Évite de te la raconter, et si tu veux qu’on te prenne au sérieux, va t’entraîner au lieu de toujours compter sur Gotenks. Tu seras peut-être plus crédible.

Trunks se renfrogna alors que Gokû et Uub pouffaient de rire à quelques mètres. Pendant que les soigneurs parvenaient auprès des combattants en cas de besoin, le combat suivant fut annoncé :

– Nous appelons maintenant Tenshinhan de l’Univers 9 et Baddack de l’Univers 3, contre Sauza de l’Univers 8 et Trunks de l’Univers 12 !

Baddack, entendant son nom, sortit du couloir dans lequel il se tenait et passa près de Raichi qui le regardait d’un air sombre. Dans peu de temps, il pourrait se débarrasser de cette vermine de Saiyan, mais il allait devoir attendre encore un peu, le temps de remporter ce tournoi. Au moins, son plan allait pouvoir se mettre en place.

Alors que Baddack se posait sur le sol de l’arène, le Varga de l’univers 9 vint à sa rencontre :

– Nous sommes désolés, Monsieur, mais votre équipier a retiré sa candidature. Souhaitez-vous que nous vous trouvions un partenaire ? Cela prendra peu de temps.

– Je suis un Saiyan, rétorqua Baddack, l’un de mes adversaires en est un aussi, et l’autre n’est qu’un faible. Je ne veux pas de coéquipier, ce ne sera qu’un duel à deux.

– Si vous le dites, Monsieur. Bonne chance, Monsieur.

Trunks et Sauza se tenaient à distance de l’autre. Sauza était plutôt réticent à l’idée de se battre avec l’être qui avait vaincu son seigneur, mais il n’avait pas le choix. L’espace d’un instant, il avait songé l’attaquer par derrière pour lui ôter la vie, mais le règlement lui interdisait de tuer. Il devait donc se résigner à se battre à ses côtés, pour faire valoir le nom de son maître et de son escouade. Trunks, de son côté, jetait un coup d’oeil amusé au soldat de Coola. Il n’était qu’une poussière pour lui et Baddack, ce combat serait exclusivement Saiyan.

Alors qu’il continuait de le fixer, il sentit une forte puissance s’approcher de lui à grande vitesse. Il se transforma en Super Saiyan et leva le bras gauche, bloquant le poing de Baddack qui s’était immédiatement jeté sur lui, également transformé. Sauza sursauta et se prit l’onde de choc, reculant de quelques mètres, ses pieds traçant un sillon dans le sol.

– Que… ?

Il ne put continuer, projeté par l’incroyable collision des deux Super Saiyans qui se battaient l’un contre l’autre. Baddack et Trunks se livraient un combat acharné dans un tourbillon d’énergie dorée qui provoquait un vent violent autour d’eux.

– Wouah !

Les deux Pan étaient époustouflées par cet affrontement. Baddack faisait montre d’une férocité sans égale, tandis que Trunks témoignait d’une grande maîtrise du combat. L’entraînement de Son Gohan dans son futur était d’une réelle utilité, mais Trunks avait pour lui une puissance plus grande que celle de son adversaire. Alternant entre muscles imposants et forme de base, il commença à dominer Baddack qui grinçait des dents.

– Ne t’y crois pas trop, gamin !

Baddack déploya sa puissance au maximum, exposant à son tour des muscles développés. Trunks eut une légère frayeur en voyant des éclairs émaner de l’aura de Baddack, signe du niveau 2, mais apparemment, il ne pouvait pas aller plus à ce stade. Pas encore. Il devait le battre tant qu’il n’évoluait pas. Heureusement pour lui, il maîtrisait le changement des formes.

Trunks et Baddack se rendirent coup pour coup, avec une puissance dévastatrice. Mais malgré les pouvoirs naissants du père alternatif de Gokû, Trunks parvenait à placer des attaques fortes et efficaces à son adversaire qui avait des difficultés à suivre le rythme. Au bout de quelques instants, Trunks frappa la jambe gauche de Baddack avec son pied droit, lui faisant perdre l’équilibre. Baddack se crispa :

– Bordel !

Il ne put en dire plus, le poing de Trunks s’écrasant contre son visage. Le corps parsemé de bleus de Baddack s’effondra quelques mètres plus loin. Le fils de Vegeta restait en garde tandis que les Vargas lançaient le décompte. Dans l’univers 18, l’ancien prince esquissait un léger sourire devant le spectacle, alors que Gokû, à côté de lui, se frottait distraitement les cheveux d’une main, ne sachant pas quoi en penser. Cet homme qui était son père se faisait battre par le fils de son ami, et cela ne lui faisait pas grand effet. Il était néanmoins étonné de la puissance que recelait son paternel d’un autre univers, et se demanda s’il y avait un quelconque rapport qui expliquait son propre potentiel. Ce n’était qu’une interrogation superflue pour lui, tout ce qu’il voulait en fin de compte, c’était affronter Uub au prochain tour rapidement, puis se mesurer à Vegeta. Cette impatience le tiraillait à un point tel qu’il n’hésiterait certainement pas à combattre dès maintenant si Vegeta se jetait d’un coup sur lui. Il se doutait que son ami ressentait la même chose, mais Vegeta avait un compte à régler avec Cell, et cette rencontre promettait elle aussi des chocs fantastiques.

Alors qu’il regardait les concernés du coin de l’oeil, un bruit sourd puis une ovation retentirent, attirant son regard vers l’arène. Sauza avait tenté d’attaquer Baddack par derrière avec son attaque tranchante, mais le Saiyan l’avait esquivé. Trunks avait profité de cette intervention pour donner un puissant coup dans les côtes de son adversaire avant d’enfoncer sa tête dans le sol, bloquant les bras derrière lui, son genou dans le dos. Il le maintint ainsi à terre durant le compteur, et le relâcha quand les Vargas annoncèrent leur victoire. Alors que Trunks donnait un léger signe de la tête en guise de reconnaissance à Sauza qui s’en allait indifférent, Baddack fut soigné par un Namek avant d’être reconduit à son univers. Raichi lui jeta un coup d’oeil dédaigneux, mais fut surpris de voir sur le regard de Baddack une rage intense. Il avait déjà contemplé à de nombreuses reprises ce visage haï, mais il n’avait jamais vu une telle noirceur. Il le suivit des yeux, perplexe, tandis que le Saiyan ricanait intérieurement. Qu’importait sa défaite, il avait à se dédier à une cause autrement plus importante, il en avait pris conscience quand il était au sol, une voix lui enjoignant de le rejoindre…

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu