DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 3 jours, 1h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
Partie 26 :126127
[Chapter Cover]
Partie 2, Chapitre 8.

Chapitre 8

La voix du présentateur résonna une dernière fois dans l'arène surchauffée :

— Que le combat commence !

À peine le présentateur avait-il fini sa phrase que déjà Nappa fonçait sur le Namek. Celui-ci s'était déjà mis en position de combat, ce qui lui permit de parer le coup de poing du Saiyan avec son avant-bras gauche. Il para les deux coups suivants avant de tenter une contre-attaque par uppercut, qui échoua alors que le colosse chauve faisait un bond en arrière d'un mouvement vif.

Reprenant une position stable, le Namek souffla. Son assaillant ré-attaqua rapidement d'un coup de pied horizontal que le Namek para à nouveau d'un coup de coude au niveau du genou. Cela devait déstabiliser Nappa et Cargot aurait voulu en profiter.

Il s'avança d'un pas pour lui porter un coup mais se fit surprendre par la vitesse à laquelle son adversaire avait repris son équilibre. Il l'attaquait de nouveau, à l'aide de ses poings. Le Namek trop proche entrepris de parer rapidement tout en reculant sous les assauts de plus en plus violents de Nappa.

— Tu sais, lui dit ce dernier tranquillement, d'une voix aucunement essoufflée, j'ai massacré tous tes congénères dans mon univers.

Cargot ne réagit pas comme l'aurait souhaité Nappa. Il voulait le déstabiliser mentalement. Mais Cargot ne se laissa pas berner. Il garda son calme pour continuer à parer les coups du Saiyan.

— Ce n'est pas mon problème, réussit-il à dire entre deux assauts.

Dans les gradins, la foule ne savait pas trop qui encourager exactement. De façon générale, ils acclamaient les deux combattants pour un bon combat. Parmi l'univers 10, des Nameks souhaitaient bon courage à leur camarade, alors que ceux de Nappa espéraient que ce dernier en finisse vite au lieu de jouer.

— Ce Nappa est bien plus fort que celui que nous avions combattu, remarqua Son Gohan dans l'univers 18.

— D'un autre côté, ajoutait son père, on voit aussi qu'il a beaucoup vieilli. Ses mouvements restent assez rapides, mais je le trouve un peu... raide...

— Ce Namek aussi est fort, précisa Piccolo qui regardait lui aussi avec attention ce match (après tout, il s'était fait tué par un Nappa). C'est un guerrier, tout comme moi ou Nail. Sa force ne semble pas loin de ce dernier d'ailleurs... mais...

— Oooh ! fit l'un des présentateurs. Le guerrier de l'univers 13 prend l'avantage ! Ses coups de plus en plus puissants viennent à bout de Cargot ! Oh, il vient de lui porter un sérieux coup au visage !

Crachant du sang, Cargot commençait sérieusement à s'épuiser alors qu'il n'attaquait presque pas. Il n'avait pas le temps de trouver une ouverture... "Là !" se dit-il quand il crut en apercevoir une.

Malheureusement, Nappa avait feinté, et c'est un énorme coup de poing dans le ventre d'un Namek surpris qu'il porta. Le Namek recula, le souffle coupé. Son regard croisa furtivement celui de son terrible adversaire alors que celui-ci lui assénait un redoutable coup de pied  qui le projeta plusieurs mètres plus loin. Nappa regarda le corps inerte de son adversaire érafler le ring sur son passage, puis il poussa un petit soupir... Le Namek ne bougeait plus.

— C'est pas trop tôt, grogna Vegeta dans l'univers 13.

— Et trente secondes ! Nappa est déclaré vainqueur, fit l'animateur d'une voix enthousiaste.

— Hé hé, c'est rien du tout ça, fit Nappa en commençant à marcher pour ensuite rejoindre son univers en volant tandis que deux des compagnons de Cargot vinrent le chercher pour le ramener dans le leur.

— Bien, reprit le présentateur, ce fut un bon combat bien qu'il fut rapide ! Passons sans plus attendre au deuxième combat de ce premier tour... Freeza de l'univers 8, contre Jeece de l'univers 8 !

Le dernier appelé était abasourdi, il échangea un regard un peu affolé avec son ami Barta. Une goutte de sueur perlant à sa tempe, l'homme aux cheveux blancs et à la peau rouge s'étonna tout haut :

— On peut se battre dans le même univers ?

Il ne l'avait pas dit que pour lui-même. Il attendait une réaction des organisateurs lui confirmant que c'était une erreur.

— Les combats sont choisis au hasard parmi tous les participants, répondit le présentateur dans son micro, afin de clarifier ce point pour tout le monde.

Freeza, qui se tenait devant Jeece et Barta, se tourna très légèrement pour croiser le regard de son homme de main. Le sourire cruel de ce tyran galactique eu raison du courage de Jeece. Décochant une grimace, ce dernier balbutia :

— Heu... j'abandonne.

Il fut hué par les spectateurs, qui voyaient déjà le deuxième combat se terminer. Pour le coup, ils commençaient à être déçus. L'animateur ne perdit pas de temps pour déclarer Freeza vainqueur par abandon, et d'annoncer le prochain combat : Son Gokû de l'univers 18 contre Mahissu de l'univers 10.

— Déjà ? Trop bien ! fit le Saiyan de la Terre. C'est parti !

Alors qu'il s'envolait vers le ring, il entendit les encouragements de Goten. De l'autre côté de la planète du stade, un Saiyan "primitif" l'attendait déjà.

— Ce ne sera même pas un échauffement... critiqua Vegeta.

— Vegeta, peut-être qu'ils sont plus forts qu'on le croit, qu'ils cachent leurs forces comme nous, tenta Gohan, comme s'il essayait de lui dire que ce combat pouvait être intéressant.

— N'importe quoi, t'y crois vraiment ?

— Eh bien... non... mais...

— J'ai longtemps côtoyé ce genre de types. Et cacher sa force, c'est vraiment un talent rare...

— Les deux combattants sont sur le ring ! Vous pouvez commencer ! informa l'animateur d'une voix forte.

— Tu es un Saiyan? Demanda Gokû en se mettant lentement en position.

— Je ne parle pas à un renégat sans queue, lui répondit simplement son adversaire en restant bien droit et immobile.

"Sympa... Mais comment a-t-il deviné que j'en étais un ? La coupe de cheveux peut-être ?  Ou il m'a entendu parler à mon père ? Bon... inutile d'y aller fort... enfin si ! Ce n'est pas un humain non plus... Allons-y relativement fort !"

À la vitesse de l'éclair, Gokû, souriant, lança son poing en avant, avec force. Face à lui, Mahissu eut le temps d'écarquiller les yeux avant de sentir une formidable pression au niveau du ventre qui le souleva pour le propulser violemment en arrière, le faisant ricocher plusieurs fois sur le sol avant qu'il s'immobilise enfin, un filet de bave au coin de la bouche.

Surpris, Gokû s'approcha de lui en trottinant avant de s'accroupir aux côtés de son adversaire qui ne se relevait pas.

— Ça va ? lui demanda-t-il.

— So... Son Gokû de l'univers 18 vainqueur ! Déclara le présentateur, légèrement hésitant.

Du côté des arbitres et organisateurs, une certaine gêne s'installa. Ils n'avaient pas du tout prévu que trois combats se termineraient si vite ! Les spectateurs se demandèrent d'abord ce qu'il venait de se passer, certains seulement ayant remarqué qu'il s'agissait d'une pression d'air en quelque sorte, mais ensuite ils rouspétèrent à nouveau de ne pas avoir eu un bon combat.

Dans l'univers 19, un homme avait parfaitement vu ce qu'il s'était passé grâce au casque qu'il avait sur la tête. La haute technologie lui avait fourni entre autres des informations, ainsi que des images ralenties. Et la seule chose qu'il parvint à dire sur le moment fut :

— Puissant !

Sur le ring, Gokû s'en allait les bras croisés. Il avait une impression de déjà vu, mais il ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Deux Nameks organisateurs vinrent porter Mahissu pour le ramener dans son univers, allant le poser délicatement sur le sol. Autour du guerrier inconscient, Nameks et Saiyans venaient de se réunir et ils commençaient à se demander ce qu'ils étaient venus faire ici. Vegeta de l'univers 13 ne rata pas cette occasion de les rabaisser, les traitant de minables qui ne comprenaient que maintenant qu'ils n'avaient pas le niveau.

— J'abandonne, fit l'un des Nameks, avant d'être rejoint par d'autres.

— Hin, quels lâches, les insulta le Roi Vegeta de l'univers 10.

Alors que Gokû revenait dans son espace toujours soucieux de mettre le doigt sur cette impression de déjà vu, il vit Goten s'approcher de lui, le pouce levé. Derrière ce dernier, Pan courait bras tendus pour que son grand-père la prenne dans ses bras tandis que Uub marchait vers son senseï afin de le féliciter de ce coup.

Après avoir déposé Pan, Gokû tilta. Il claqua des doigts en s'exclamant :

— Chichi !

— Quoi ? demanda Uub, ne comprenant pas la soudaine jubilation de son professeur.

Alors que Son Gokû commençait à expliquer son sentiment de déjà vu, quatre Saiyans venant de l'univers 13 s'approchèrent de leur espace...

— Ça y est ? Vous avez vu la version loose des Saiyans ?

Nos amis de l'univers 18 se retournèrent pour observer ces quatre guerriers de l'univers 13. C'était le plus petit qui avait parlé. Bras croisés, un sourire arrogant aux lèvres, ce Vegeta se sentait déjà supérieur à l'univers 18. 

Trouvant l'histoire de cet univers bien plus intéressante que celle de l'univers 10, le Vegeta qui vingt ans plus tôt avait accepté que Gokû soit le numéro un s'approcha, tandis que son homologue en face commençait à dire qui ils étaient :

— Nous sommes les Super Saiyans. Et moi, je suis le futur gagnant de ce tournoi, fit-il en pointant son pouce vers lui.

Alors que presque tout le monde de l'univers 18 s'était rapproché, il continua :

— Malgré vos habits ridicules, vous êtes le groupe le plus proche de nous puisque Kakarotto est avec vous. Il y a même un Namek ! Cela a dû être un beau bordel dans votre combat contre Freeza je parie !

"Voilà qui est intéressant", pensait Vegeta de l'univers 18. Son homologue venait de lui donner déjà pas mal d'informations. Dans cet univers aussi il a affronté Freeza... Cependant...

— À l'évidence, vous avez divergé avant ça, analysa Piccolo qui avait cherché rapidement un scénario pour expliquer la présence de Nappa, Raditz, et surtout de Son Gokû, dans ce groupe à l'allure arrogante. Votre Kakarotto n'a pas été envoyé sur Terre quand il était petit, n'est-ce pas ?

Alors que Son Gokû était à deux mètres de son homologue, seul le petit muret délimitant leur espace faisant seul obstacle entre eux, Kakarotto répondit fièrement :

— Si, j'ai été envoyé sur Terre. J'y ai éliminé tous les humains jusqu'à ce que les autres viennent me chercher vingt ans après. Ensemble nous sommes allés sur Namek pour y trouver des Dragon Ball.

— Il a tué... tous les humains ! parvint à répéter Gokû, choqué par son autre lui.

— Et Kami-sama également, sûrement, ajouta Piccolo, devinant la raison pour laquelle Kakarotto avait eu connaissance des Dragon Ball.

— C'est sur Namek que nous avons combattu et vaincu Freeza. J'y ai découvert le secret du Super Saiyan ! Et vous ? demanda Vegeta de l'univers 13.

— Pour faire simple... Commença Gokû qui allait raconter leur histoire depuis... le début !

— Nous, c'est mieux, coupa Vegeta 18. 

Il se retourna, finalement plus intéressé par ce groupe. Il devinait clairement comment ces quatre types avaient vécu par la suite... Cependant avant de partir, il se permit de lâcher :

— C'est marrant... Alors que Kakarotto a tué tous les humains, moi j'ai tué Nappa sur Terre.

— Impossible... Toi et moi ne sommes jamais venus sur Terre, seul Raditz y est allé ! rétorqua Nappa, aussi choqué que l'avait été Gokû juste avant lui.

Alors que la petite bataille psychologique avait été rééquilibrée par ce que Vegeta venait de dévoiler, Piccolo s'empressa d'ajouter :

— Et moi, j'ai tué Raditz lorsqu'il est venu sur Terre. Et d'une certaine façon, Kakarotto aussi...

— Ah ah ah, grimaça Gokû en se rappelant de son sacrifice.

— Tu m'as tué.... Comment as-tu osé vermine ! cria Raditz après un léger moment d'hésitation : apprendre qu'il fut tué, même dans un autre univers, ce n'était pas du tout réjouissant.

— Calme-toi Raditz, ordonna son chef. Nous ne sommes pas là pour nous battre contre eux en dehors du tournoi...

Un silence s'installa. Chacun tentait de discerner le comportement de l'autre univers. Trunks et Goten sentaient une légère tension. Rien de grave, mais ça faisait légèrement froid dans le dos. Surtout ce Vegeta... Alors Trunks voulut changer de "sujet" :

— Ces Saiyans primitifs vont être sacrément déçus de leurs résultats.

Vegeta 13 montra à nouveau son sourire sadique.

— Le plus drôle ça va être Freeza. Je serai ravi de le tuer une seconde fois.

— Je pense que ça va être le plaisir de beaucoup, intervint Gohan.

— Hé, mais je serai le premier à l'affronter au deuxième tour, fit remarquer Nappa.

Personne dans l'univers 18 n'y avait prêté attention...

— Tu penses pouvoir le vaincre? Demanda Gohan intéressé.

— Évidemment, qu'est-ce que tu crois gamin !

— Je ne sais pas. En tout cas chez nous... Freeza t'a tué, Vegeta.

— Et chez nous c'est moi qui l'ai terrassé ! Est-ce que votre Freeza était plus fort que le nôtre ? Ou bien était-ce moi qui n'était pas assez fort ?

Gohan ne sut que répondre... Par rapport à l'univers 8, il semblerait que Freeza soit de force égale dans chaque univers. Mais comment Vegeta 13 pouvait-il avoir été plus fort que son homologue 18, alors qu'en affrontant son père sur Terre, et proche de la mort, son potentiel avait été augmenté ?

— Te fatigues pas, souffla Vegeta qui voyait que Gohan semblait réfléchir. J'ai une autre question plus simple : si Freeza m'a tué, qui l'a vaincu chez vous?

— C'est moi, informa Gokû, entrant enfin dans la conversation.

— Ah ! C'est moi ! répéta Kakarotto en face de lui, plutôt fier avec un petit sourire moqueur à son chef Vegeta... qui lui signifia d'un regard d'arrêter de le narguer ainsi, ce que Kakarotto fit aussitôt.

— Moi aussi c'est contre Freeza que je me suis transformé en Super Saiyan la première fois, ajouta Gokû.

— Qu'est-ce qui t'avais mis en colère ? demanda Vegeta, intéressé.

— Eh bien...

— Freeza a tué son meilleur ami Kulilin, coupa Goten qui se sentait fier de pouvoir raconter cette histoire. Il a failli tuer Piccolo aussi. Mais Piccolo n'est pas faible ! S'il le voulait aujourd'hui, il l'écraserait !

— Hum, Kulilin... réfléchit Kakarotto en croisant les bras. C'était un nain chauve non ? Et Piccolo, c'est ce Namek là, finit-il en pointant ce dernier du doigt.

— Oui, répondit simplement Goten.

— En fait ces deux-là étaient sur Terre et... hé hé... Ben je les ai tué. Vous êtes choqués ?

Par ces mots, Kakarotto espérait prendre l'avantage de la petite bataille psychologique... mais en vain. Gohan et Goten se regardèrent. Ils avaient déjà compris que Kulilin et Piccolo étaient morts depuis longtemps dans l'univers 13, transformant l'attaque mentale en inefficace information. Cependant, les deux frères eurent la même idée :

— Tu veux être choqué ? rit Gohan en arborant le même sourire, ou presque, que Kakarotto.

— Tu vas être choqué. finit Goten, prenant la même pose.

— Tu es mon père ! crièrent-ils ensemble en pointant Kakarotto du doigt, choquant réellement ce dernier qui eut un petit mouvement de recul, écarquillant même un peu les yeux.

Vegeta, Raditz et Nappa éclatèrent de rire. Nul doute qu'on pouvait les entendre de loin, surtout Nappa en fait.

— Qui aurait pu imaginer que Kakarotto soit père ? fit Vegeta de l'univers 13 entre deux rires. Tu imagines Kakarotto, t'es peut-être un papa-poule ! Ah ah !

Bra, qui avait entendu son père alternatif, s'avança entre Gohan et Goten. Elle regarda son frère rapidement puis déclara :

— Tu ferais bien de te taire toi.

— Oui, poursuivit Trunks, parce que tu n'es pas mieux que lui finalement, car...

— Tu es mon père ! firent les deux frère et sœur avec exactement la même dégaine que Gohan et Goten avant eux, pointant du doigt ce Vegeta qui cessa tout de suite de rire. 

Ce dernier ne savait pas vraiment comment réagir à ça. Soit contre-attaquer en leur rabattant leur caquet, soit regarder sa progéniture d'un autre univers... puis il se mit finalement à penser que si eux quatre n'avaient pas de descendance, ce serait la fin des Saiyans dans leur univers...

La voix du présentateur retentit à nouveau :

— Désolé pour le temps d'attente ! L'univers 10 avait le plus de participants et tous les Nameks sauf un ayant abandonné, nous avions pensé à retirer au sort les combats restants, mais nous allons finalement continuer !

— Kakarotto... Viens, on retourne dans notre espace, fit Vegeta en commençant déjà à partir suivit de Nappa et Raditz.

— Ok. (se retournant vers son homologue) Je me demande lequel de nous deux est le plus fort, j'aimerais bien me battre contre toi. À plus les loosers !

— Nous appelons donc, reprit le présentateur, #17 de l'univers 14, contre I'K'L de l'univers 15 !

— Ah, quelqu'un qu'on ne connait pas du tout, un combat intéressant ! s'exclama Gokû, loin de s'imaginer la surprise réservée par I'K'L...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk