DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 11 jours, 16h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 7, Chapitre 35.

Chapitre 35

Dans l'espace réservé pour l'univers 16, Son Goten et Trunks avaient eu tout le temps de prévoir ce qui allait se passer dans la suite du tournoi. C'est avec de grands sourires qu'ils en firent part à leur famille et amis, lorsqu'arriva le repas :

— Notre victoire est assurée, avancèrent-ils d'un air coquin. On a tout prévu, la seconde partie du round est à nous !

Piccolo ouvrit grand les yeux. Ce qui allait suivre serait assurément idiot et totalement illogique, comme d'habitude. Le grand Namek se demandait parfois comment on pouvait être président d'une multinationale avec un tel tempérament. Rien que dans leur univers, ils ne battaient jamais Vegetto et Bra. Alors en ajoutant les autres...

— Explique ta logique, microbe, dit la sœur préférée de Trunks. J'ai besoin de rire en ce moment.

Trunks, habitué à être traité de "microbe" par sa sœur, ignora sa remarque et expliqua :

— Alors, c'est très simple. Papa va te mettre une fessée et tu seras éliminée. Ensuite, ce sera le seul adversaire que pourra craindre Gotenks. Même si je pense qu'on est plus fort que toi, sœurette. Mais qu'importe, le destin a parlé : tu perdras contre Papa.

— Tiens donc, tu as accès aux prévisions de cette vieille tarée de Baba ? lança la jeune fille bras croisés.

— Exactement, c'est un numéro surtaxé. Et je te dis pas le prix de la communication inter-univers ! J'ai dû revendre une filiale pour la payer ! plaisanta Trunks.

— Tout à fait, ajouta Goten sérieusement. Mais il les a bien eu, leurs usines étaient en déficit. Ils cherchaient à vendre des anti-capsules. Des capsules gigantesques ne pouvant contenir qu'un ou deux objets tenant dans la poche. Un échec retentissant !

Gohan réussit à sourire malgré son deuil.

— Donc, si je comprends bien, dit Vegetto, vous avez au moins la présence d'esprit de considérer que vous ne gagnerez pas contre moi. Mais Buu de l'Univers 4, Broly de l'Univers 20, le Super Namek de l'Univers 7, et vos doubles de l'Univers 18, ça ne vous effraie pas ?

— Ho, ho, dit Goten, je vois déjà imprimée sur leur derrière la marque de la semelle du grand Gotenks.

— Bien sûr... et sinon puisque vous comptez gagner le tournoi, vous allez faire comment contre moi ? demanda encore leur père, intéressé.

— Et bien, c'est là que le destin et les Dieux montrent qu'ils sont, et nous en sommes désolés pour vous, totalement biaisés. Ils auront décidé d'un ordre de passage tel que tu seras vaincu assez vite. Peut-être à ton premier combat. C'est contre l'une des jolies filles de l'Univers 6.

— Oui, la rousse, ajouta Goten.

— Mais non, couillon ! La rousse, elle est avec cet enfoiré de Bojack. T'as pas noté les couleurs de peau ? Et les tables séparées ? Non, c'est une autre. Elle va utiliser ses charmes comme contre Kakarotto, et tu vas gentiment abandonner.

— Oui, initialement, on allait dire que c'était parce que tu ne frappes pas les filles mais comme ça ne te dérange pas... ajouta encore le frère de Gohan.

L'ambiance fut subitement lourde. Goten comprit qu'il n'avait pas été très subtil et baissa la tête, faisant mine de s'intéresser à sa nourriture.

— Bref, fit Trunks pour changer l'ambiance, tu perdras non pas par la force, mais par des pouvoirs magiques, au nom de la lune ou un truc du genre.

— Tu n'as pas dû regarder "les Aventures de Vegetto" à la télé, fils. Je suis également immunisé contre toutes sortes de magies. J'ai écrasé des magiciens plus puissants que Babidi.

— Je ne regarde pas les dessins animés. En plus, la 3D alien n'est pas compatible avec la télé de la maison. Et puis, je n’y suis même pas dans ton dessin animé. C'est naze, répliqua Trunks.

— Ah désolé, il fallait être un héros. En plus, comme tu fais rien de la journée, tu aurais pu te doubler toi-même.

— Ce n'est pas parce que je suis enfermé dans un bureau toute la journée que je n'y fais rien, répondit Trunks.

— Aucun mouvement physique en tout cas. Tes bras sont aussi mous que du caramel et votre Gotenks va se faire écraser par Tonton Kulilin, ou un abruti du commando Ginyu, ajouta Bra qui perdait rarement une occasion de se moquer de ses frères.

— Il reste qui parmi ceux-là ? demanda Gohan. Je crois me rappeler... le petit qui peut arrêter le temps... et... et Ginyu lui-même, non ?

— Sauf que je ne les ai pas vu. J'ai même l'impression qu'ils ne sont pas là, lui dit son père.

— Il faut bien quelqu'un pour garder l'empire, j'imagine... conclut donc Son Gohan.

— Hum-hum ! fit Trunks. Vous vous éloignez du plus intéressant des sujets... à savoir, nous. Une fois Vegetto éliminé, la demoiselle rencontrera une brute insensible au tour suivant. Elle sera vaincue par un barbare, genre le chevelu du 13, avec sa tête de pervers...

— C'est Raditz, le frère de Son Go... de Kakarotto, précisa le Namek.

— Ah bah voilà ! Insensible aux charmes comme son frère, il va gagner. Et au tour suivant, c'est Gotenks qu'il rencontrera. Et Gotenks vengera cette demoiselle en détresse !

— Les demoiselles en détresse, on les venge pas, on les sauve, intervint Videl qui n'écoutait que la moitié de ce qui se disait.

— Ah oui ! Mais ça, on a pas le droit, on serait éliminé.

— Et donc, vous gagnez ensuite. Et c'est quoi votre vœu ? demanda Vegetto.

— Heu... dit Trunks.

— Et bien... fit Goten.

— Je pense qu'on pourra demander à Shenron de raser la tête de Bra, répondit l'homme aux cheveux violets

— C'est Porunga, marmonna Piccolo sans être pleinement audible.

— Chauve... à vie ! précisa Son Goten.

Son Bra gardait son calme, pour le moment. Elle savait que ces deux zigotos se permettaient de se moquer d'elle qu'en présence de Vegetto où ils se savaient protégés d'une réponse... non verbale de sa part. Et comme elle ne trouva rien à répondre, elle resta silencieuse.

— Non, en fait... moi j'ai qu'un vœu à demander, fit Goten, subitement sérieux. Et c'est pas à Shenron que je vais le demander.

— Porunga, fit Piccolo entre ses dents.

— Je vais demander aux organisateurs l'autorisation de faire un petit tour dans l'Univers 6, après le tournoi.

Les autres restèrent silencieux un instant.

— On ne restera pas longtemps. Quelques minutes, oui, juste quelques minutes...

Son Goten avait définitivement cassé l'ambiance... Ils retournèrent à leurs plats et mangèrent en silence. Vegetto sentit que le ki de chaque personne assise à table venait d'augmenter... La colère, la haine... montaient. Cela finirait par passer. Mais il est vrai que cette charmante famille, à part Son Gohan, n'avais jamais vraiment connu les horreurs de la guerre et même si chacun savait que la mort de Pan était temporaire, ils avaient bien du mal à l'accepter.

Ce qui les rendait tous fous par-dessus tout, c'était le rire sadique du monstrueux Bojack. Si Pan était morte d'un coup lors d'une grande attaque, ils l'auraient tous certainement accepté. Mais là... non, Bojack devrait payer, d'une façon ou d'une autre.

Bra savait que si elle se transformait en Super Saiyan, elle pourrait écraser ce crétin en quelques coups. Oh oui, il n'était pas de taille... pas de taille face à sa colère. Elle détestait en cet instant précis son frère et son père qui perdaient leur temps à suivre les règles de ce tournoi idiot alors qu'une vraie mission se profilait devant eux. Et puis, qui se souciait de ce tournoi ?

Voilà ce qu'elle pensait : "Croyez-vous vraiment qu'une bande de piafs peut nous empêcher d'agir ? Bordel, Vegetto est avec nous... Il modifie des dimensions, fait et défait des gouvernements. Il a vaincu des êtres immatériels, il a réveillé des Dieux maléfiques juste pour les éliminer... Et c'est une télécommande qui va le retenir ? Oh non ! Quand il veut, il écrase Bojack, l'Organisation, les autres concurrents se jettent les uns sur les autres, la baston générale éclate, et là on s'amuse ! Déjà, ça ira plus vite, on ne se tapera pas les pantalonnades affligeantes de ces autres concurrents !" Ensuite, elle, Son Bra pourra enfin avoir des adversaires à sa hauteur autres que sa famille. Si le hasard des rounds ne lui donne que des caves, ça ne va pas aller du tout ! Et comme on a le droit de tuer, personne ne descendra de son ring en un seul morceau. Elle allait pouvoir se lâcher.

Son Gohan sentait l'hostilité de sa sœur. Lui aussi pensait...

" Ta colère est justifiée, mais n'oublie pas Bra, que la colère est ta pire faiblesse... En tant que père, jamais je ne voudrai qu'il arrive le moindre mal à ma fille unique. Mais en tant que professeur, je sais à quel point la souffrance fait partie de l'apprentissage. D'ailleurs je me doute bien, quand elle part avec toi et Vegetto en mission dans l'univers, que vous faites des choses bien peu recommandables pour une enfant à peine entrée dans l'adolescence... J'ai le sentiment que Pan est comme mon père... et toi aussi. Je sais que vous mourrez plusieurs fois dans votre existence. Comment croire autrement ? Un jour, un danger viendra, peut-être même pendant ce tournoi, où vous ne serez pas toujours à la hauteur. Vos aventures ne font que commencer, j'espère juste que les miennes sont terminées."

La tension allait retomber peu à peu. Piccolo regarda du coin de l'œil le Super Namek de l'Univers 7 qui buvait comme lui avec une paille. Piccolo avait dépassé la puissance de tous les Nameks depuis longtemps. Mais celui-là devait sûrement être encore plus puissant. Muet comme une tombe et solide comme un roc, ce Namek, dernier représentant de son espèce dans son univers, ne venait pas tester ses capacités. Non, il venait gagner le tournoi. Il était déterminé, mais avait-il la force nécessaire ? Pour une fois, Piccolo regretta de ne pas avoir participé car il avait envie de combattre cet adversaire-là. Quant à la petite Pan... la fille de son protégé... Il ressentait sa tristesse, mais il n'était pas du genre à tapoter l'épaule.

Le repas continua. Les Vargas vinrent avec un porte plateau pour le remplir d'assiettes, de bols et de plats vides. Mais la déception ne dura pas longtemps, car la suite arrivait.

— Alors, qui va gagner à ton avis ?

Cette fois, la question était sérieuse... C'était Piccolo qui la posait après tout.

— Ben, moi, répondit Vegetto, la bouche pleine.

— Personne ici ne t'inquiète ? Même pas ce Super Majin Buu ? continua le Namek.

— Ah lui... Il sera de loin l'adversaire le plus dangereux. Question puissante pure, je le place bien dans les premiers, de plus il a les pouvoirs de Buu que nous connaissons: énergie illimitée, régénération sans fin, pouvoirs magiques... Si on ajoute tous les autres mystérieux guerriers qu'il a pu absorber, on peut compter sur de nouvelles techniques, une intelligence aiguisée, bref, certainement un adversaire incroyable. Mais bon... contre moi...

La réponse semblait évidente... Est-ce que Vegetto était trop sûr de lui ?

— Et Broly ? demanda Bra. Vous en faites des tonnes sur lui...

— Hum... Broly, c'est un cas à part. La force de Broly doit avoir augmenté sans cesse pendant des années... et là il est encore dans sa forme de Saiyan Légendaire, donc insensible aux coups. Il me semble évident qu'il finira par sortir de son glaçon avec sa puissance à son paroxysme. Ça doit donner un résultat monstrueux. Je pense qu'il doit avoir plus de force que tout le monde. Une force brutale écrasante, finit-il de dire en reprenant un gros bol de nouilles. Un véritable monstre indestructible mais de plus en plus dangereux à chaque seconde... Mais il va se faire éliminer et renvoyer dans son univers, ajouta-t-il ensuite. Il est fou et incontrôlable. Il va attaquer le public direct...

— Donc, tu ne pourrais pas le battre ? demanda Son Goten, un grain de riz au coin de la bouche, comprenant que son père avait finalement évité la réponse directe.

— Bien sûr que si. Mais à moins que je sois son premier adversaire, il faudra le renvoyer pour non-respect des règles, parce qu'il aura tué tout le public avant que son challenger ait attiré son attention. Si ce challenger c'était moi, je saurai le diriger bien sûr. Hé, hé !

"Ce qui n'est possible que si Buu accepte de tricher pour moi..." pensa-t-il alors qu'une annonce se faisait entendre au même moment.

— Votre attention s'il vous plaît, chers combattants et spectateurs ! Veuillez finir vos repas car le tournoi va bientôt continuer ! Nous reprendrons dans une heure... Le combat sera alors avec Vegetto de l'Univers 16 contre l'inconnu de l'Univers 20 !

À cette annonce inattendue, quasiment tout l'Univers 16 failli s'étouffer. Surtout Trunks qui dut se taper sur la poitrine pour faire passer ce qui bloquait. Goten eut la main qui glissa de son bol, et en tentant de le rattraper maladroitement, il se cogna la tête contre la table. Son Gohan recracha carrément ce qu'il avait dans la bouche tandis que Bra tombait en arrière. Seul Piccolo, qui était bras croisés, ne sembla pas réagir... Sembla seulement car on voyait bien à ses yeux qu'il était autant choqué que les autres. Mais il comprit aussi immédiatement... Tout ça était le fruit d'un plan que Vegetto avait mis en place avec Buu de l'Univers 4... Il avait finalement accédé à la requête du Saiyan fusionné... Pourquoi ? Le Namek réfléchit un moment à ce sujet... puis son regard se porta sur l'espace à leur droite.

L'espace réservé pour l'Univers 17 était le plus calme du stade. Contrairement aux univers avec beaucoup de participants et de spectateurs comme le 2 et le 8 de l'empire de Cold, les 16 et 18 ou celui du 10 avant qu'ils ne partent tous, cet Univers 17 ne comprenait que deux créatures. Mais ils ne bougeaient pas beaucoup, ils ne mangeaient rien non plus, contrairement à l'espace 4 par exemple où le seul participant mangeait un énorme tas de bonbons.

Cell patientait debout les bras croisés, le regard dur. Seuls ses yeux restaient très actifs, se mouvant dans toutes les directions pour observer efficacement tout ce qui l'entourait. Entre ses jambes, son fils, comme l'imaginaient beaucoup de spectateurs dans les gradins, bougeait un peu plus mais restait tout de même bien sage. Ce qui l'excitait, c'était son combat à lui qui n'allait maintenant plus trop tarder. Cell espérait qu'il se retrouve face à un adversaire inconnu, qui ne se méfierait pas de sa petite création. Le petit Cell bleu était très fort rapide, très agile, et sa taille ne révélait aucunement son vrai potentiel destructeur. Il avait des chances de gagner son prochain combat en somme.

Quant à Cell lui-même, il n'avait qu'une hâte : profiter de son prochain combat contre Bojack. Il l'avait bien observé lors du combat contre Pan, la fille de Son Gohan. Au début, il n'avait rien d'impressionnant, mais suite à sa petite transformation, il s'avérait plus intéressant. Que la fille de Son Gohan puisse être une Super Saiyanne, cela ne l'étonnait pas. Et Bojack l'a tué d'une main... Elle n'avait rien pu faire. Cela promettait donc un beau combat ! Il devait être presque aussi fort que Dabra !

En tout cas, Cell n'avait pas de doute sur sa prochaine victoire. Et au troisième tour, il rencontrerait le vainqueur du combat opposant Kulilin à Tapion... Pour le premier, pas de difficulté même s'il semblait différent de celui qu'il avait connu à l'époque et cela n'était pas qu'une question d'âge... Quant à ce Tapion... il ne le connaissait pas du tout, et vu qu'il n'avait pas encore combattu, on ne pouvait rien savoir à son sujet... il fallait attendre le deuxième tour... Mais il n'avait pas l'air impressionnant... Sans doute qu'il gagnerait contre lui.

Au tour suivant, il aurait donc un combat contre Trunks de l'Univers 12, ou Vegeta de l'Univers 18... Ou peut-être même Son Gokû de l'Univers 13, qui se faisait appelé Kakarotto... Un Trunks qui a dû progresser en dix ans, un Vegeta qui avait plus de trente ans, et un Kakarotto au passé très différent de Son Gokû... "Certainement moins fort que lui" pensait Cell qui préférait d'une certaine façon, un Son Gokû tel qu'il l'avait toujours connu, qu'un homologue différent.

En tout cas, Cell avait hâte de voir tous ces combats pour se faire un avis plus pertinent... et il espérait combattre Son Gokû lui-même en demi-finale ! Avec de la chance, son Cell junior arriverait en finale depuis la deuxième moitié du tableau, ce qui le rendrait vainqueur du tournoi facilement... et il pourrait alors faire son vœu... car Cell était devenu bien plus puissant qu'autrefois, une force incroyable que Son Gokû et ses amis n'auraient jamais imaginé !

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk