DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 5 jours, 12h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 23, Chapitre 112.

Chapitre 112

Vegeta n’hésita pas à pulvériser d’un geste vif les têtes de Nappa et de Raditz. Sous les yeux terrifiés des véritables Saiyans, il empoigna Kakarotto à la gorge et l’enfonça sans ménagement dans le sol en s’écriant:

– Toi ! Toi, la plaie ambulante ! Toi, le désaxé ! Toi, le chiant ! Ca fait des années que je rêve de me défouler sur toi, stupide face de décérébré ! Toi, la vermine qui m’irrite à chaque parole, qui se croit fort parce qu’il a découvert le Super Saiyan lui aussi ! Je me demande encore comment j’ai pu garder aussi longtemps cet imbécile auprès de moi ! Mais toi, tu vas payer pour tout ce temps pendant lequel j’ai dû supporter cet abruti !

Tout en sortant ses injures et ses griefs, il asséna des coups de poings sur le visage du fantôme avec une violence inouïe qui terrorisa les spectateurs, certains se couvrant les yeux et d’autres ressentant l’envie de vomir. Kakarotto de l’espace 13 était comme figé, les jambes tremblantes, tandis qu’il contemplait son leader s’acharner sur son sosie avec une rage folle. Voilà le funeste destin qui pourrait un jour lui arriver, s’il ne devenait pas plus fort. Dans l’Univers 18, Son Gokû, en sueur, dit:

– Eh ben ! Ce Vegeta semble détester son partenaire ! Heureusement que toi, tu as bien changé depuis ! Hein, Vegeta ?

Ce dernier ne répondit pas, justement en train de penser qu’il aimerait bien être à la place de son alter-ego de l’Univers 13. Combien de fois avait-il rêvé pendant la nuit qu’il massacrait Son Gokû à coups d’uppercuts, faisant voler ses dents et gicler son sang ? Malgré leur amitié, il lui arrivait d’avoir des envies meurtrières, et s’ils se rencontraient pendant ce tournoi, il ne doutait pas de laisser libre cours à ces pulsions sanguinaires dont il avait d’ailleurs la capacité de les satisfaire.

Après avoir terminé de défigurer la tête de Kakarotto, désormais en morceaux comme si une pression l’avait faite exploser telle une pastèque, Vegeta de l’univers 13 se releva. Se délectant du faux sang sur son visage d’un coup de langue, il dit à un Raichi complètement secoué :

– Ça fait longtemps que je ne me suis pas amusé lors d’un combat ! Pour ceci, tu mérites au moins mes remerciements ! Maintenant, terminons avec l’entrée, tu veux ?

Croisant les bras devant lui, une énergie puissante se dégagea de lui alors que les Saiyans restants se jetaient sur lui. Déployant vivement les bras, il s’écria :

– Tchao les nazes !

Tous les adversaires furent anéantis en l’espace d’une seconde, sous l’énorme souffle d’énergie qui avait émané de Vegeta de l’univers 13 pour faire le ménage. Ce dernier, satisfait, soupira.

– Ça, c’est fait ! Il n’en reste plus un seul ! s’exclama-t-il.

– Pas tout à fait, répliqua Raichi.

De la fumée émergea l’ombre d’un homme, entouré d’une aura dorée. Le stade trembla en reconnaissant Broly sortir des vapeurs grisâtres en Super Saiyan. La puissance de Vegeta n’avait pas été suffisante pour abattre un adversaire de ce niveau, ce qui l’irrita passablement.

– Le Super Saiyan Légendaire…, murmura-t-il.

– Il peut se transformer, tout va recommencer… ! s’inquiéta Gokû, crispé.

– S’il le laisse passer en forme Légendaire… continua Gohan, qui avait retiré ses lunettes.

– Impossible ! les contredit Piccolo. Ce Raichi ne peut pas disposer d’un tel pouvoir ! Broly est bien trop puissant pour être contrôlé et maintenu dans une machine !

– Hé hé... lorsque quelqu’un meurt violemment, expliqua Raichi, ma machine Hatchiyack accueille sa nature en elle. Sa puissance et ses pouvoirs sont identiques ! Ce Broly est aussi invincible, et sa puissance augmente sans cesse, comme pour le participant d’hier ! Mais celui-là vient de mon Univers ! Il n’est pas aussi redoutable mais il peut le devenir ! Et il est sous mes ordres !

– Chic, s’exclama Vegetto, m’imaginer revivre ces frissons, ça me fait vibrer !

– Pour Gotenks, ce coup-ci ! intervinrent Trunks et Goten, tout aussi excités.

– Silence, les éliminés, les refroidit sèchement Bra, tempérant leur ardeur.

Pendant l’explication de Raichi, le Broly fantôme avait commencé à augmenter son énergie de façon drastique, se préparant à devenir un goliath invincible. Cependant, Vegeta de l’univers 13 eut un rictus.

– Invincible, tu dis… ? fit-il en faisant craquer ses doigts. Je ne vois qu’un simple Saiyan pour l’instant, de niveau 1. Un très très puissant Saiyan, il est vrai, mais… de niveau 1 !

Faisant surgir son énergie qui fit trembler l'astéroïde, il se téléporta instantanément devant Broly. Il lui asséna un coup surpuissant qui lui perfora la poitrine, stoppant net sa transformation. Le fantôme disparut, laissant paraître un Raichi calme et posé, ce qui choqua Vegeta. Raichi dit:

– Mon plan a marché ! Je savais que tu n’hésiterais pas à tuer tout ce petit monde, je me doutais que tu ignorais ce qu’était la nostalgie, tel le monstre que tu es. Maintenant, te voilà affaibli, et j’ai toujours en réserve mes fantômes les plus puissants ! La haine… La haine est une énergie que j’ai su canaliser dans ma machine. Quand quelqu’un meurt, sa haine reste, et je la fais mienne ! Dans mon Univers, j’ai assisté à tous vos massacres, à ces génocides que vous avez perpétués, et j’ai pu recueillir la colère de centaines de milliers de vos victimes, jusqu’à collecter et asservir la vôtre, lors de votre méritée extinction ! Cependant… Hatchiyack collecte encore ! Et maintenant, vois… Vois donc ces âmes perdues qui crient vengeance !

Autour du Tsuful, de nouveau fantômes apparurent. L'audience eut un moment de choc en reconnaissant les personnes mortes dans ce tournoi, venant des différents univers participants. Les Héloites de l'univers 19 serrèrent les dents à la vue de Tidar. Dans son armure basique, il était maintenant soldat de Raichi et n'avait pas un regard pour ses anciens camarades.

Videl de l'univers 16 mit son visage entre ses mains. Son Gohan la prit dans ses bras. Il savait que ce n'était qu'une illusion, que leur fille n'était pas réellement là-bas. Son Bra se retint pour faire bonne figure. Vegetto la surveillait. Voir la petite Pan en pleine forme sur le ring était fort étrange. Mais cela était d’autant plus déstabilisant qu’elle était entourée par son assassin Bojack, et Zangya, en parfaite harmonie, tous membres d'une même armée, se tenant côte à côte, face à Vegeta 13 à l’expression indéchiffrable. En revanche, du côté de Vegeta 18, des veines de colère étaient apparues sur ses poings et son front, à la vue de cette Pan qui avait été assassinée. Son Gohan, qui lui aussi était plutôt choqué, remarqua la réaction de l’ex-prince. Cet homme s’était interposé entre Kakarotto et sa fille alors que le Saiyan s’était jeté sur elle, et il le voyait tremblant d’émotion. Peut-être tenait-il sincèrement à la petite Saiyanne, et il prit conscience de la confiance qu’avait placé le mari de Bulma en lui lorsque, des années auparavant, il avait attaqué la porte de la Salle de l’Esprit et du Temps et Pan qui se trouvait sur le chemin, pour tester ses capacités.

Par contre, Syd, la combattante du même Univers que Baddack et sa bande, fit crier de douleur ses trois amies. C'était à leur côté qu'elles voulaient la revoir, pas sur le ring face à celui-là même qui l'avait tuée ! Jet s'en voulait beaucoup de lui avoir ordonné de combattre…

L'Univers 8 réagit avec bien moins d'émotion à la vue de leurs hommes : Sauza, et même Butta, qui n'était pourtant pas mort en combat. En fait, les Démons du Froid s'en foutaient même complètement. Les membres du commando Ginyu et du commando spécial de Coola, par contre, furent contents de revoir leurs camarades, même s’ils étaient passés à l’ennemi, sous les ordres d’un vieillard.

Quant à Cell, il se contrefichait de voir Cell Junior présent sur le ring. Il nota qu'il n'y avait qu'un seul Junior, alors que lui seul, ainsi que ceux qui l'avaient deviné, savait qu’un autre avait été tué dans les locaux. Ainsi, ce qui se passait dans les appartements privés, restait vraiment caché de tous… Quant aux quatre autres tués pendant le combat contre Gohan organisé par Buu de l’univers 4, ils n’étaient pas présents. Sans doute Raichi les conservait-il, mais aucun doute quant au fait que celui présent était le plus puissant.

Un Varga était dans le groupe. C’était celui qui s'était fait tuer par Broly à l’instant où il s’était libéré de la glace. À peine apparu, il s’écrasa sur le sol en proférant un “Quaaack !!”, puis disparut, oppressé par son propre poids multiplié par cent. Vegeta 13 nota ce détail, ainsi que d’autres combattants dans l’arène. Ainsi, la gravité s’appliquait également à ses fantômes, cela pourrait être un avantage à prendre en compte.

Syd, qui se tenait sur Sauza en raison de l’énorme gravité, pointa son doigt vers son assassin en s'adressant à ses nouveaux camarades de combat :

– Je vais le transformer en fille. Sa puissance va tellement diminuer que ce sera du gâteau pour vous de l'écraser. Préparez-vous à…

Elle ne put en dire davantage. Chargé à bloc, les éclairs de sa transformation en Super Saiyan 2 pétillants autour de lui, Vegeta fit un geste rapide de la main de façon horizontale, envoyant une forte déferlante d’énergie sur les fantômes qui ne purent l’éviter. Sur les huit fantômes qui étaient sur le terrain, seuls cinq étaient encore debouts. Syd, Butta et Sauza avaient été complètement été détruits, quant aux autres, ils avaient dû déployer toute leur puissance et leurs capacités défensives pour tenir le coup. Pan était devenue Super Saiyanne et Bojack s’était transformé, doublant sa masse de muscle. Vegeta, affichant un air las, s’exclama en guise de provocation:

– Alors, qu’est-ce que vous attendez ? C’est la peur qui vous paralyse ? Comme quoi, même des fantômes pathétiques peuvent savoir à qui ils ont affaire, ah ah !

– L'épée de Dieu ! cria Tidar, qui lui aussi avait survécu, en faisant de nombreux mouvements horizontaux, verticaux et en diagonale, quadrillant tout devant lui. Le ring fut découpé en morceaux. Vegeta savait que cette attaque était vraiment dangereuse, même pour lui. Il se tourna et se cambra donc plusieurs fois, en évitant les vagues de découpe. C'était un entraînement sympa, pour lui : bien que mortels, les coups étaient donnés si lentement qu'il pouvait aisément agir et les éviter. Quitte à s’ennuyer, autant essayer d’affiner un peu ses réflexes.

Lorsque Tidar s'arrêta, il vit son unique adversaire aux cheveux dorés lui foncer dessus, non sans envoyer quelques boules de feu d'avance. Pan s’interposa entre eux pour asséner un coup sur le Saiyan qui se laissa tomber au sol, interrompant sa course pour surprendre la petite fille qui n’eut pas le temps de réagir, encaissant un coup de pied dans l’abdomen qui l’éjecta plusieurs dizaines de mètres plus haut, sous les regards sombres des deux Gohan. Bojack et Zangya se placèrent autour de lui, chacun à l'opposé l'un de l'autre, à une distance plutôt réduite. Ils élançaient leurs bras en avant, mais le Saiyan ne doutait pas de ce qu'ils comptaient faire, il avait observé leurs combats et savait à quoi s’en tenir.

– Liens d'énergie ! crièrent les deux pirates.

Les fils énergétiques surgirent des paumes de leurs mains, en direction de Vegeta qui, nonchalamment, leva ses bras lui aussi vers les deux compères. Les fils l’avaient à peine touché que déjà les pirates tombaient en arrière sur le sol, transpercés par des Kikohas à forte puissance. Vegeta ne comptait maintenant que trois adversaires, et ne savait pas par lequel commencer. C’est alors que Pan surgit derrière lui, lui donnant un coup féroce sur le crâne qui le fit à peine chanceler. La fillette se plaça rapidement devant lui et enchaîna les attaques sur le Saiyan qui se plia légèrement sous l’effet des coups. Il tenta de la découper d’un revers de la main, mais la jeune Saiyanne, pliant ses jambes, se jeta en arrière, puis revint à nouveau sur Vegeta en s’écriant:

– Taiyôken !

Une forte lumière émana de son corps, aveuglant l’ensemble des personnes présentes dans l’arène, hormis les deux Vegeta, les deux Piccolo et Gast qui fermèrent les yeux par réflexe. Vegeta 13 agrippa la gorge de Pan, toujours les yeux fermés.

– Petite sotte, dit-il avec un grand sourire. Ce tour est connu maintenant, tu ne m’auras pas comme ça !

– C’est ce que tu crois, idiot, répondit la fillette, arborant un rictus sadique qui était loin de correspondre au sourire de la Pan d’origine.

Vegeta n’eut pas l’occasion de comprendre ce qu’elle voulait dire, une vive douleur à l’estomac. Il sentit le poids de sa victime s’alléger dans son bras, et se sentit tomber vers l’arrière. Ouvrant les yeux, il découvrit avec stupeur une longue entaille horizontale le long de son corps, faisant gicler son noble sang sur son armure et sur le sol. La fillette, découpée en deux, disparut dans un dernier sourire, tandis que Vegeta tentait de reprendre contenance. Il cracha du sang et s’effondra, un genou à terre, alors que sa vue se brouillait. Les trois Saiyans de l’espace 13 étaient bouche bée, à la vue de leur chef gravement blessé, à genoux devant Raichi qui s’était un peu avancé, l’air réjoui. Devant lui, Tidar affichait de façon claire son arme qu’il avait exhibé lors de son combat contre Uub, cette lame capable de tout trancher, à la précision redoutable. Raichi jubilait.

– Vois cette coopération dont je te parlais. Dans la mort, mes fantômes sont prêts à se sacrifier pour obtenir la victoire, sans crainte de disparaître. Le travail d’équipe est leur force, mais cela ne doit pas te parler, toi qui es si orgueilleux ! Maintenant, il est temps que tu rejoignes ces âmes à la haine inextinguible.

“Cependant, quand ils meurent, je ne peux plus les réutiliser pendant qu’ils se rechargent”, pensa-t-il intérieurement. Il devait vite en finir, sous peine de se retrouver face à Vegeta avec des fantômes trop faibles.

Ne pouvant supporter davantage le sarcasme de ce misérable Tsuful, Vegeta se releva, tenant à peine sur ces jambes. Tidar, effrayé, dit avec stupeur:

– C’est… C’est pas possible ! Il a pu survivre à mon coup d’épée ?

– Le corps de la gnome a amorti l’attaque, imbécile, souffla Vegeta avec difficulté. Tu ne croyais quand même pas pouvoir découper… deux Super Saiyans de la sorte ?

– L’épée de D…, commença Tidar en amorçant son mouvement.

Sa phrase ne connut pas sa fin, achevée prématurément par Vegeta qui avait envoyé à toute vitesse un Kienzan sur l’Héloïte qui disparut, coupé en deux. Vegeta tenta de se maintenir droit, en lançant avec ironie:

– L’épée de Vegeta…

Nappa et Raditz sourirent devant la répartie de leur chef, et l’encouragèrent de plus belle. Cependant, leur euphorie fut de courte durée, en voyant une énorme énergie se dégager à quelques mètres à droite de Vegeta. Des éclairs jaillirent devant les yeux inquiets du Saiyan, une aura dorée émanant du Cell Junior que Gast Carcolh avait vaincu facilement au premier tour. Dans l’espace 16, Vegetto dit :

– Ce petit est plus puissant qu’un Super Saiyan 2. Je pense que les jeux sont faits, avec la blessure de Vegeta, ce sera vite terminé.

– Non... , murmura le combattant, crachant à nouveau du sang.

– Il avait oublié que de tous les combattants, c’était lui le plus dangereux ! Dit Son Gokû de l’espace 18.

– Leurs forces sont assez proches, ajouta Piccolo. Même s’il était en pleine forme, ce Vegeta ne serait pas certain de l’emporter.

Vegeta 18 jeta un oeil à Cell dans l’espace voisin, qui affichait une expression neutre devant le spectacle. S’il était capable de pondre des petits capable de mettre à terre des Super Saiyans de niveau 2, jusqu’où allait sa propre puissance ? Ses gênes de Saiyan le firent frémir à l’idée de combattre un tel adversaire.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk