DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 11 jours, 16h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 3, Chapitre 14.

Chapitre 14

Tidar n'avait pas l'intention de perdre. Il avait été entraîné pour ça, et depuis bien des années maintenant, il savait contrôler son armure. Tidar était en effet le plus vieux du commando d'élite militaire d'Helior, leur planète d'origine. Ce groupe était composé des meilleurs combattants dotés des meilleures technologies. Ils avaient été directement sélectionnés par les représentants du Conseil Suprême de leur peuple. Et ils étaient là pour gagner le vœu en leur nom.

Combattant au grand cœur, Tidar comptait perpétuer ses valeurs, se battre et gagner.

— Méfie-toi Tidar, lui dit l'un de ses "amis" derrière lui, mon détecteur s'affole sur ce groupe. Vas-y à fond dès le début.

— Ouais, lui répondit-il simplement, avant de penser "pas besoin de me le dire !".

Motivé, il activa son jet-pack, vieux réacteur dorsal, pour s'envoler vers le ring. Pendant les quelques secondes de vol, Tidar maugréa intérieurement. Il portait une armure et des armements d'ancienne génération, mais d'après ce qu'ils avaient pu voir jusqu'à maintenant... ça serait largement suffisant pour qu'il sorte vainqueur de ce combat.

Tidar arriva au niveau du ring, où l'attendait son adversaire : Uub de l'univers 18.

Ce dernier comptait bien lui aussi remporter la victoire. Tout aussi motivé, il ne se voyait pas décevoir Son Gokû, ni Vegeta pour lequel il avait beaucoup de respect depuis son combat contre Gokû neuf ans plus tôt.

Tidar eut à peine le temps de poser un pied sur le ring...

— Que le combat commence ! cria l'animateur verdâtre alors que Uub se mettait en position de combat.

Immédiatement, Tidar réactiva son jet-pack et fonça droit sur son adversaire. Grâce à son armure, sa vitesse était impressionnante. Poings en avant, Tidar n'imaginait pas qu'un tel coup ferait mouche, mais au moins il pourrait juger de la vitesse de Uub. Ce dernier évita trop facilement le combattant d'un léger mouvement sur le côté. Alors que le nano-guerrier se retournait grâce au Jet-pack, il en tira ses premières conclusion : ce Uub se déplaçait très rapidement, sans armure, et sans mouvement inutile.

Anticipant une contre-attaque, Tidar manœuvra pour décoller dans les airs à la verticale. Bien lui en pris : il évita un bon uppercut. Uub resta au sol tandis que l'ancien de l'Élite le regardait d'un haut, à plusieurs mètres au-dessus de lui. "Ne sait-il pas voler ? Tant mieux s'il ne sait que sauter haut !"

Il se déplaça pour atterrir un peu plus loin, désactivant son jet-pack, et prépara sa prochaine attaque alors que Uub se remettait en position en souriant.

Dans l'univers 19, plusieurs membres du commando discutaient :

— Il semble savoir ce qu'il fait, disait l'un.

— Encore heureux, répondit un autre. Mais ce type à la peau noire est loin d'être à fond...

— Tu crois qu'il évalue le niveau de Tidar, demanda le premier homme... 

Sans recevoir aucune réponse... Son interlocuteur n'avait pas à répondre. Son simple regard porté sur le ring en disait long. Il espérait que Tidar ne sous-estime pas son adversaire. Sa crainte se dissipa un instant quand il reconnut la pose destinée à effectuer l'attaque des missiles, qu'il connaissait très bien.

Uub attaqua. Rapidement, Tidar activa le tir de ses missiles. D'abord, son armure sembla se modifier, surtout au niveau dorsal, pour laisser apparaître ce qui allait être des lanceurs de mini-missiles. Une quarantaine de projectiles en sortit, sifflotant, vrombissant, et dégageant une épaisse fumée. Cette attaque ne dura pas plus de trois secondes. Pourtant, le jeune guerrier eut parfaitement le temps de tout éviter, s'amusant parfois même à jouer à saute-moutons avec. Il n'eut aucun mal à passer à travers cette attaque et se retrouva vite devant le grand Tidar, lequel ne l'avait vu disparaître qu'un instant : ses yeux n'avaient pu le suivre.

Uub frappa de sa paume le torse de l'imposant soldat, mais pas de sa force maximale. Pourtant, Tidar sembla voler en arrière, pour retomber très lourdement sur le dos, cassant une moitié des lanceurs de missiles, plusieurs mètres plus loin. Se relevant, il remarqua que Uub regardait sa main, un air étrange au visage.

— Hum, son armure pèse au moins une tonne ! Je l'ai bien senti... Si j'avais frappé plus fort sans faire attention, je...

Il s'arrêta net, sentant, puis entendant clairement un drôle de sifflement... les missiles revenaient sur lui !

— À tête chercheuse... L'électronique à de meilleurs réflexes que lui, se moqua-t-il.

D'un seul mouvement de bras, Uub créa une onde de choc qui fit exploser chacun des missiles qui en furent frappés, lesquels ne laissaient plus que de gros nuages de fumée après avoir retentit très bruyamment.... Des nuages qui, assez vite, semblèrent se diriger vers Uub, qui s'éloigna au moyen de plusieurs saltos arrière.

— Des explosions extrêmement puissantes et concentrées... se dit-il une fois assez loin : les nuages se dissipèrent assez vite sans l'atteindre. Ces nuages... des produits chimiques ? J'ai bien fait de ne pas me laisser toucher.

— Hum, ton élève à l'air assez prudent, fit remarquer Gohan à Gokû dans l'espace 18.

— Ah oui tu crois ? lui répondit Vegeta avec, encore une fois, un petit air désagréable.

— Ses acrobaties l'ont rapproché de Tidar, ajouta Gokû sans détourner les yeux du combats.

Tidar, qui avait eu le temps de se relever profita en effet de l'inattention de Uub pour l'agripper par derrière. Ce dernier eu un réflexe et d'un coup de coude, se libéra de l'emprise de son ennemi avant de s'éloigner, laissant sur le flanc droit du combattant de l'Univers 19 un impact d'armure brisée. Il prit une pose défensive et le fixa du regard.

Ce dernier se mit à genoux, une main sur son flanc pulvérisé, l'autre au sol. Il serrait les dents. Ce coup le faisait souffrir.

Dans l'espace 19, tout le monde sembla tout à coup déçu, un peu comme s'ils regardaient un match sportif où un joueur aurait perdu une superbe occasion de marquer un point.

— Mince, un peu plus et c'était bon !

— Si seulement ce type s'était libéré un poil plus tard !

— Ah dégouté ! C'était une trop belle occasion !

— Ne vous inquiétez pas les gars, Tidar ne s'avoue pas vaincu, regardez sa pose !

À côté de l'espace 19, Goten et Trunks de l'espace 18 avaient entendu ce gars parler de la pose de Tidar. Mais pour les deux demi-saiyans, il était juste agenouillé, en état de faiblesse. Les deux amis se regardèrent, ne sachant pas quoi voir de plus. Mais ils comprirent tous quelques secondes plus tard.

Tout autour de Uub, une dizaine d'objets cylindriques semblèrent sortir du sol. Le jeune homme sauta en même temps que ces objets étranges explosèrent. Les flammes vinrent dévorer le bas du pantalon de Uub, lui taillant un short. Ses bottes résistèrent à la chaleur, sa peau aussi, malgré de faibles brûlures ici et là.

— Tss, le petit malin, fit Uub, ces bombes... il a dû les envoyer jusqu'à moi au moment où il a posé une main sur le sol...

Tidar ne s'arrêta pas là et utilisa d'autres atouts rapidement. Tendant le bras gauche vers son adversaire, son brassard laissa filer trois rayons laser bleus, que Uub para de son bras gauche de justesse. Tidar tendit son deuxième bras, et ce fut plusieurs tirs de trois laser qui filèrent vers Uub, qui les évita cette fois-ci, car les premiers laser lui avaient laissé une douleur vive sur le bras. Se posant au sol, le jeune homme jeta un regard rapide à son bras gauche : trois marques arrondies témoignaient de la force des rayons laser. Évitant plusieurs autres salves, il fonça vers Tidar pour lui porter des coups, mais ce dernier activa un autre mécanisme. 

De son brassard sortit cette fois un petit missile qui éclata à deux mètres de Uub. Ce qui en sortit était un grand filet gris qui s'élargit en un quart de seconde avant de se rétrécir sur sa cible, le prenant au piège. Il s'agissait d'un filet fabriqué grâce à un alliage spécial extrêmement résistant, et conducteur aussi. Tidar activa l’électrocution, mais aussi le système qui faisaient chauffer tout le filet, qui en plus se rétrécissait. La température montait très vite.

Uub hurla mais ne pensait qu'à une chose : se libérer. Utilisant sa force à l'aide d'un simple kaioken, il parvint à briser le filet. Entouré de son aura rouge, il fonça rapidement sur Tidar, énervé. Mais le guerrier en armure s'envola grâce à son jetpack.

Cette fois, Uub voulu le suivre mais il fut devancé : le soldat en armure largua plusieurs objets destinés à exploser au moindre contact physique. Uub frappa fort sur chacun d'entre eux pour que mêmes s'ils explosent, ce soit loin de lui.

Uub sentait le poids de ces objets. Malgré leurs petites tailles, ils étaient très lourds. Mais il ne perdit pas plus de temps à y penser et s'envola vers Tidar à une vitesse supérieure. Il donna un violent coup de poing... qui percuta un bouclier d'énergie. Le coup créa une petite onde de choc, accompagnée par un son strident. Tidar tenta un coup de pied horizontal, mais Uub l'évita facilement, et en profita pour se placer derrière son ennemi.

Souriant, il agrippa Tidar de la même façon que lui plus tôt. Il pensait avoir l'avantage. Mais son adversaire avait toujours plusieurs atouts dans sa manche. Cette fois, il fit parcourir son armure par un puissant courant électrique. Uub poussa un cri violent. La surprise et la douleur étaient fortes, et tant que le courant continuait à circuler, les muscles du jeune homme restaient contractés : il ne pouvait lâcher prise.

Tidar, lui, aurait normalement dû être protégé par son armure. Mais il sentait une nouvelle douleur, bien plus aigüe, sur son flanc droit. Se souvenant de ses terribles entraînements pour faire partie du commando d'élite, il résista du mieux qu'il put à cette douleur. Après plusieurs dizaines de longues secondes, et pensant que ça avait été suffisant pour tuer Uub derrière lui, Tidar fit stopper le courant électrique. 

Uub cessa de crier, sombrant dans l'inconscience avant de tomber. Tidar, jet-pack toujours allumé, transpirait et souffla profondément. Peut-être avait-il résisté trop longtemps : tout son corps tremblait encore, et il crut avoir très froid tout à coup. Il jeta un regard vers Uub, fumant tandis qu'il tombait à terre... Tidar sourit : quelle chance !

— Il va tomber sur les débris des missiles ! cria l'un de ses amis à l'espace 19.

— Allez, secoue-toi, laissa échapper Son Gokû, légèrement stressé : il ne voulait pas que ce tournoi finisse si vite pour son élève.

Uub toucha le sol. Le choc le réveilla. Le corps endolori, il se releva péniblement, au moment où Tidar criait victoire. Appuyant sur un bouton, il activa un nouveau piège : les débris des missiles s'enflammèrent tout à coup, créant de longues flammes rouges montant jusqu'à deux mètres de hauteur... et avalant Uub.

Tidar arrêta de sourire quand il vit qu'à l'endroit où se tenait son adversaire, les flammes avaient pris une forme étrange, un genre de bulbe. Ne voulant prendre aucun risque, Tidar se dépêcha : il n'avait que quelques secondes avant que les flammes s'éteignent. Il manœuvra son jet-pack pour arriver derrière Uub. Pour gagner du temps, il ne prit pas la peine de descendre d'altitude avec le jet-pack : il l'éteignit d'un coup. Il tomba alors de quelques mètres, les flammes s'éteignirent au moment où il toucha lourdement le sol, mais ses jambes entraînées tinrent bon. Face à lui, Uub était toujours là. Il avait développé autour de lui une aura blanche qui l'avait protégé des flammes.

— Enfoiré ! fit Tidar en faisant sortir de son brassard droit une lame.

Uub se retourna mais n'eut pas le temps d'éviter l'attaque.

— L'Épée de Dieu ! cria Tidar en donnant un coup sec et rapide de son épée à la verticale, d'un ample mouvement, du haut de sa tête jusqu'au sol devant lui. Uub plaça ses bras devant son visage pour se protéger mais ne sentit rien, si ce n'est une sorte d'onde de choc. Cela l'étonna, mais après tout... l'épée en elle-même ne l'avait pas touché.

— C'est pas possible ! Il a trouvé le moyen de le rater !! maugréa un ami de Tidar.

— Non ! Regarde !

La planète-ring... se coupa en deux. Tidar sourit. Uub croisa les bras, souriant lui aussi.

— Et ?

Un silence régna tout à coup, le bras gauche de Uub... venant de se détacher de son épaule tomba au sol, à la plus grande surprise de tout le monde, notamment des spectateurs. Uub resta immobile, regardant son bras à terre pendant quelques secondes, ébahi.

— Il... en plus d'avoir découpé le ring, cria un animateur, il a coupé le bras de Uub !

Le jeune guerrier regarda enfin son épaule, comme s'il avait peur de ce qu'il allait voir... Rien. Non vraiment, son bras était par terre ! Uub écarquilla les yeux, il ne respirait plus, et une douleur de plus en plus vive l'attaqua à  l'épaule gauche. Ne supportant plus cette douleur ni la vue de son bras manquant, il hurla.

Criant à son tour, Tidar crut amusant d'expliquer à son adversaire qu'il croyait vaincu comment il avait perdu :

— Cette lame extensible a été forgée au nanomètre près, elle tranche absolument tout !

Uub perdait la raison. Tremblant, transpirant, souffrant d'un mal de tête soudain et d'une vision obscurcie... il ne supporta pas les paroles de Tidar : c'en était trop ! Une fois de plus il s'était fait avoir... Qu'allait dire son professeur ? Uub se tourna vivement vers Tidar, tendit son dernier bras valide et cria une nouvelle fois, laissant échapper un violent torrent d'énergie qui alla percuter celui qui lui avait fait perdre un bras.

Surpris, celui-ci eut à peine le temps d'activer son bouclier. Il tint bon... juste quelques secondes.

— N... Non !

Éclatant comme du verre, son bouclier céda, son armure fondit en quelques secondes, et son corps se vaporisa aussi vite...

Que ce soit dans l'espace 19 ou 18, ou dans les gradins, tout le monde avait été surpris par cette terrible attaque qui n'avait laissé aucune chance à l'Heloïte...  Uub, tentant de retrouver ses esprits, souffla.

— Tidar a été... commença l'un des animateurs.

— Réduit en cendres ! finit un deuxième quelques secondes plus tard.

— Uub est déclaré vainqueur ! annonça enfin un troisième animateur alors que le gagnant ramassait son bras.

À l'espace 18, Gokû ne semblait pas vraiment se réjouir de cette annonce...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk