DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 9 jours, 22h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 6, Chapitre 30.

Chapitre 30

Sur le ring, les deux acolytes de Sauza étaient venus le chercher, chacun portant un morceau de son corps, afin de le ramener dans l'espace 8. Les membres du commando Ginyu ne se firent pas prier pour s'en moquer : même si eux avaient perdu, au moins ils étaient en un seul morceau ! C'est le même argument qu'utilisa Freeza face à Coola : après la défaite de son frère, il pouvait critiquer son bras droit, et jamais il ne se serait privé d'un tel moment, même si, encore une fois, leur père dut les séparer...

Pendant ce temps, Kulilin rentrait calmement, en marchant, vers son espace 9. Mais derrière lui, quelqu'un qui pensait lui être familier l'interpella :

— Kulilin ! Hé Kulilin !

Se retournant, le petit vieil homme à barbe blanche se demanda bien pourquoi cette personne l'appelait. D'autant que… ces cheveux raides, ce physique… Oui c'était assez évident. Cette personne était un Saiyan. Méfiant mais loin d'avoir peur, il le laissa approcher. Ça pouvait être une feinte, mais le Saiyan semblait avoir un sourire parfaitement amical.

— Hum, que me veux-tu Saiyan ? lui demanda-t-il une fois qu'il fut assez proche.

— C'est moi ! Gokû ! C'est cool que tu participes ! Tu es devenu un vieux maître ! Mais du coup, est-ce que tu as quand même réalisé ton rêve d'être un jour marié ?

— Tu me parles comme si j'étais ton ami... souffla le petit chauve.

Son Gokû s'étonna et ne dit rien sur le moment, ne faisant que regarder un homologue de son plus grand ami. Ce dernier reprit finalement en regardant vers l'espace 18 :

— Je ne te connais pas, mais je connais ton ami Saiyan.

— Ami Saiyan ? Hm... Vegeta ?

Acquiesçant, l'humain poursuivit :

— Et même Piccolo Daimao... Je déplore que la plupart des univers ne contiennent que des monstres dans votre genre.

— Des monstres ? Piccolo n'est pas mauvais, tenta de dire Gokû. Mais Kulilin ne semblait pas vouloir le croire et continua :

— Des Saiyans... Des démons, l'Empire de Coola, des cyborgs, Babidi... L'endroit est peu fréquentable.

Tournant le dos à Son Gokû, celui qui était véritablement devenu le maître des Tortues à la place de Muten Roshi rentra dans son espace, où l'attendaient Yamcha et Tenshinhan.

Le Saiyan resta un moment sur place à le regarder partir. Il se demandait ce que Kulilin avait bien vécu... Il avait sûrement remplacé Muten Roshi... Mais il ne le connaissait pas. Pourtant il était ami avec Yamcha et Tenshinhan, et c'était un peu grâce à lui que Kulilin et Yamcha se connaissaient. Est-ce que dans l'univers 9 il était resté à tout jamais dans les montagnes ? Bulma n'était peut-être jamais venue ? Ou alors il a été tué avant de s'entraîner avec Kame Sennin ? Il était possible aussi qu'il n'ait jamais tué son grand-père Son Gohan, et que ce dernier se soit occupé de lui, changeant sa destinée et celle de Kulilin...

En pleine réflexion, une annonce importante fut faite par les Vargas :

— Nous avons terminé la première moitié des trente-deuxièmes de finale. Commençons une pause déjeuner.

Dans tout le stade, participants et spectateurs ne firent qu'un : tous étaient plus ou moins affamés, et ils attendaient ça avec autant d'impatience que le prochain match. En même temps, les organisateurs n'avaient pas donné les noms des prochains combattants. Cela laissait du suspens en plus.

Son Gokû, retrouvant son sourire à l'idée de manger de bons plats, retourna vers l'espace 18, où son premier fils l'attendait, laissant Videl et Pan ensemble.

— De quoi avez-vous parlé ? demanda Gohan à son père quand il sauta par-dessus le muret.

— Eh bien... de pas grand-chose en fait... Il ne m'a pas reconnu.

— Ah bon ?

Cette petite révélation étonna Gohan. Depuis tout petit, et notamment lors du voyage avec Kulilin et Bulma vers Namek, on lui avait raconté les aventures de son père avec Yamcha et Bulma, avec Kulilin, Tenshinhan... Piccolo... Il lui avait toujours paru évident que la force qu'avaient obtenue Kulilin et les autres était due à son père : il les avait aidés à monter toujours plus haut.

Sans Gokû, les Terriens n'auraient sûrement pas eu à aller sur Namek, Kulilin n'aurait pas eu sa force révélée par le vieux Namek, alors que, en tout cas dans leur univers 18, il s'agissait là de sa dernière grande montée en puissance. Et Yamcha et Tenshinhan ne se seraient pas entraînés chez Kaïo au même moment si Son Gokû n'y était pas allé avant eux... Donc quel avait pu être l'entraînement de Kulilin pour qu'il puisse battre si aisément ce Sauza, qui était visiblement du même acabit que Ginyu ?

— Il a reconnu Vegeta par contre, et aussi Piccolo.

Voilà qui semblait encore plus étrange pour Gohan. À l'époque, Piccolo avait été battu par Son Gokû, avant de l'entraîner pour combattre Nappa et Vegeta... Et si c'était un autre Saiyan que Gokû qui était arrivé sur Terre, ce qui aurait entraîné tous ces changements ? Est-ce que Kulilin aurait prit la place de "héros" et battu le Namek ? A-t-il affronté Raditz ? Gohan n'eut pas le temps de penser plus longuement sur le sujet :

— Ah ah ! fit Son Gokû tout joyeux, on nous prépare les tables !

En effet, derrière Son Gohan, le sol se déforma, et en sortit, comme si c'était une pâte à modeler qui se déformait toute seule, une table et d'autres bancs, alors que ceux pour s'asseoir sur les côtés se fondirent lentement dans le sol. Des Vargas s'attelaient à poser sur cette table des assiettes, couverts, et autres éléments pour exactement le nombre de personnes présentes dans l'univers 18.

— Visiblement nous mangeons dehors, en quelque sorte, fit Gohan en regardant les autres espaces à côté où comme en 18, les Vargas installaient le nécessaire.

— Nous pourrons voir tous les participants de cette façon, déclara Piccolo en s'approchant de son ancien élève.

— Ah oui tiens, je n'y avais pas pensé...

Son Gohan commença à scruter des yeux les différents espaces, à commencer par le premier. Il le connaissait déjà, c'étaient les Kaïos. Par contre à côté, de nouvelles têtes apparurent. Les participants de cet univers 2 étaient tous terrés à l'intérieur, mais pour manger ils sortaient tous, ou presque.

Gohan n'en reconnaissait aucun, Piccolo non plus. Par contre Son Gokû reconnut quelqu'un :

— Hé, c'est Arale ! Elle était aussi forte que moi quand je l'ai rencontrée ! Mais elle ne doit pas être au niveau-là... finit-il tout à coup, déjà déçu.

À côté d'Arale, il y avait un petit homme aux cheveux assez typiques des Super Saiyans : en bataille relevés sur la tête. Mais la couleur était bien différente avec des tons plutôt roses. D'allure chétive tel un enfant, il possédait néanmoins des cornes sur la tête, ce qui le faisait ressembler à un petit démon. Une troisième personne apparaissait. Il ressemblait à un chat en fait, plutôt bleu, aux grandes oreilles, le visage très souriant. Il n'avait pas l'air très impressionnant.

D'autres personnages aussi atypiques se montrèrent à leur tour. Un homme-renard si on en croyait sa queue touffue, un homme petit et déguisé, à l'évidence, en Superman. Une fille aux cheveux multicolores, un petit vampire koala-garou, des petits hommes ronds ressemblants à des pommes avec des antennes sur la tête et deux crocs dépassant de leur gigantesque bouche (Ils semblaient n'être qu'une tête), d'autres animaux qui tenaient sur deux pattes, ou d'hommes-animaux… Les oreilles pointues étaient nombreuses en tout cas. À part Arale, il n'y avait aucune personne que nos amis aient pu reconnaître.

Gohan et Piccolo cherchèrent à côté. En univers 3, mis à part ce Tapion et cette personne encore tapie dans l'ombre, personne de nouveau. En univers 4, c'était Buu. Le 5 restait vide... comme le 10 finalement où tout le monde avait abandonné et quitté le stade. En univers 6 et 7, personne de nouveau non plus. Les mangeurs de l'univers 8 étaient nombreux, avec la famille de Freeza et leur petite bande de soldats. Par contre ni Gohan ni Piccolo ne virent Ginyu... En univers 9, la table que les Vargas préparaient semblait bien grande pour trois personnes, mais il n'y avait personne d'autre encore. Les univers 11 à 20 restaient les mêmes, pas de nouveaux combattants...

Alors que Uub, Pan, Goten et les enfants de Vegeta et Bulma se disputaient un peu les places à prendre, un petit Varga violet s'approcha du groupe :

— S'il vous plait, je vais prendre vos commandes.

— Je prendrai de ça, et ça et ça ! fit Goku en pointant sur les plats dessinés sur le menu multimédia du Varga. Oh, et puis ça, aussi ! Et ça, je ne sais pas ce que c'est, mais j'en veux !

— Quelles tailles de portion voulez-vous, demanda le serveur. Nous avons petit, moyen, grand, et gargantuesque. Je tiens à préciser que nous savons que les combattants sont de grand mangeurs, et que même "petit" contient en réalité une sacrée portion.

— Ah, bah grand je suppose, dit Gokû.

— Non, dit Gohan qui s'avança, comprenant que son père ne connaissait pas ce que voulait dire le mot désignant la dernière taille de portion. Il veut gargantuesque.

— Hum, écoutez je veux bien, mais je pense que vous ne m'avez pas compris, dit le Varga gêné. Gargantuesque, et même grand, c'est beaucoup trop. C'est ce que nous avions prévu pour des combattants géants. Regardez le Namek là-bas qui fait deux mètres cinquante. Lui, il prendra grand, sûrement. Vous êtes plutôt de taille normale... Ah j'ai compris ! Vous pensiez commander pour tout le monde peut-être ?

— Non non, fit Gohan. Pour mon père, Vegeta et moi, marquez gargantuesque. Pour Goten et Trunks aussi. Je pense que Bra prendra "grand", et Pan et Uub aussi.

Le Varga frémit en voyant la frêle jeune fille à peine plus grande que lui. Il sua en voyant ensuite la petite fille... plus petite que lui. Lui qui aurait de quoi manger pendant deux jours avec une petite portion !

Tour à tour, les participants et spectateurs de l'univers 18 choisirent leur menu, plutôt classique finalement. Les Vargas avaient pourtant la possibilité de préparer un peu n'importe quoi, et en quantités énormes. Après tout... Il y avait quelques millions de spectateurs en gradins à nourrir aussi...

Le Vargas s'en alla finalement avec la commande, et ce n'est que quelques minutes seulement plus tard que la nourriture fut apportée. Piccolo se mit en bout de table (sa cape risquait de gêner...). Alors que Trunks et Goten se chamaillaient déjà, ou rigolaient d'une blague idiote, Vegeta les sépara en demandant à Bra de se mettre entre eux deux. Cela permettait de les faire se tenir à carreaux : Trunks se retrouvait entre son père et Bra, et Goten entre la sœur de son meilleur ami et Piccolo. Il ne plaisantait jamais celui-là...

Face à eux, Uub et Pan se mirent à côté, alors que Gohan et Videl prenaient les deux dernières places libres. Restait Son Gokû qui dut se mettre en bout de table comme Piccolo... Le repas commença par une petite entrée...

Au centre de contrôle du stade, où s’affairaient une vingtaine de Vargas et Nameks sur diverses consoles afin de gérer combats et spectateurs, sans oublier tout le système gravitationnel artificiel ou autres soucis mécaniques ici et là, un chef Varga, un peu plus grand que les autres, recevait quelques rapports.

Assis à son bureau au milieu de la foule de techniciens, il reçut rapidement la visite d’un Namek, peu après que l’annonce du repas soit donnée.

— Tout se passe sans problème, fit-il au chef Varga.

— Je sais, je sais, répondit simplement l’espèce d’oiseau bleuté.

— Il n’y a eu aucun accrochage entre les différents univers, reprit le Namek en restant debout bien droit. Les participants semblent respecter les règles.

— Bien bien. Qu’en est-il des morts et des blessés ?

— Nous n’avons pas encore eu à intervenir. Ils ont été jusqu’à refuser notre aide pour les soins, notamment pour ce participant de l’univers 11 qui est pourtant mourant.

— Nous ne pouvons pas les y obliger…

— Il y a actuellement trois morts, et malgré une surtension dans les trois univers des morts, il n’y a eu aucune vengeance gratuite.

— Les Dragon Balls sont prêtes ?

— Oui, et elles sont en sécurité, il ne devrait y avoir aucun problème.

— Bien bien. Est-ce tout ? demanda le chef Varga en regardant enfin son interlocuteur.

— Il y a ces deux Nameks, des univers 16 et 18, homologues, qui sont venus à notre rencontre tout à l’heure, en espace 20, pour nous parler du participant congelé.

— Ah oui ? Ils le connaissent ? Ou bien ils sont juste curieux ?

— Ils le connaissent et l’ont même combattu par le passé. Et bien qu’ils aient tenté de le cacher, je crois qu’ils en ont un peu peur. Ce participant de l’univers 20 semble coriace. Ils nous ont déconseillé de le décongeler.

— Hm… Quel est le nom de ces Nameks ?

— Piccolo. Le participant en Univers 20 s’appellerait Broly.

— Piccolo et Broly ? Hm... Au cas où, on n’utilisera pas ce nom, de Broly, lorsqu’arrivera son combat… Allez en parler aux Kaïos avant que ne soit servi le repas.

— Bien Monsieur.

Le Namek tourna enfin les talons pour sortir de la pièce. Le chef Varga reprit sa lecture de rapports.

Arrivant en espace 1, celui des Kaïos, le Namek se présenta et les tint informés, comme il l’avait fait au chef Varga juste avant. Lorsqu’il évoqua le nom de Broly, tous les Kaïos reconnurent ce nom.

— Hé, ce n’est pas ce Saiyan légendaire là ? demanda pour confirmation le plus jeune des dieux.

— Oui, c’est lui… L’être censé être le plus puissant de l’univers… répondit donc le plus vieux.

— Vous le connaissez ? demanda donc le Namek, surpris.

— Eh bien, disons que nous l’avons rencontré une fois aussi, fit le Kaïo qui participait au tournoi en regardant sur sa droite le bloc de glace qui contenait le fameux Broly…

Ce chapitre marque la fin du premier tome imprimé du roman DBM, disponible en convention.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk