DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 9 jours, 13h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123124125
[Chapter Cover]
Partie 9, Chapitre 44.

Chapitre 44

Parmi les troupes Vargas qui s'activaient au sein de la tour de contrôle du stade, c'était la débandade. Ordres et contre-ordres étaient balancés toutes les dix secondes. Ils cherchaient partout le problème technique qui empêchait de renvoyer Broly chez lui, dans son univers vide et glacial. Les Vargas cherchaient un problème mécanique sur leur machine transdimensionnelle, des câbles peut-être sectionnés par un saboteur mécontent, ou un code logiciel défectueux.

Au milieu de ce tumulte de recherches infructueuses, d'autres Vargas, plus haut gradés, et des Nameks continuaient de regarder le combat opposant Broly à Vegetto. Ils avaient eu de la chance qu'ils soient de force égale, sinon nul doute que le guerrier fou les aurait tous détruits ! Cependant, ils avaient montré tous deux une augmentation soudaine de leurs puissances. Si l'un des deux avait une augmentation supérieure à l'autre, c'en serait fini. Un des Nameks croisa les doigts, espérant que Vegetto soit le vainqueur. Il ne souhaitait pas mourir ici et maintenant.

— Pour l'instant, je crois que Vegetto arrive à lui tenir tête. déclara un Varga à poils bleus, brisant à la fois le silence pesant de ceux qui contemplaient le combat sur les écrans de contrôle, et camouflant les bruits et piaillements de ceux qui cherchaient d'où provenait le bug. Mais il faut absolument qu'on répare la panne ! cria ensuite ce même Varga en se retournant vers tous les autres qui s'activèrent encore plus.

L'attente dura plusieurs longues secondes encore avant qu'un petit oiseau ne trouve enfin le Saint Graal :

— J'ai trouvé ! C'est une pièce qui a grillé ! dit-il tout content de la promotion qu'il recevrait bientôt... sûrement !

— Remplacez-la ! Il faut qu'on puisse renvoyer ce Broly d'où il vient au plus vite ! cria encore le chef des Vargas, une goutte de sueur perlant sur son front.

— Big Bang... entendit tout le monde dans la salle de contrôle. Cette voix, résonnante, provenait des petits hauts parleurs... C'était Vegetto qui préparait une attaque !

— C'est trop tard ! parvint à dire un Namek en reculant d'un pas, comprenant que cette attaque dépassait très largement en intensité toutes les autres.

L'attaque de Vegetto percuta celle de Broly sous un choc inouï. La déflagration qui s'ensuivit ébloui tout le monde, avant de les rendre à moitié sourds, pour enfin tous les faire tomber en arrière, faisant éclater au passage la large baie vitrée de la tour et quelques écrans de contrôle. Le bouclier protégeant les spectateurs dans les gradins soutint le choc un moment, avant de légèrement céder.

Tout le monde le sentait : il ne devrait pas y avoir autant de vent qui leur arrive sur le visage, avec une telle force ! Le bouclier laissait passer de l'énergie... Uub le sentait un peu mieux que quiconque :

— L'énergie traverse le bouclier ! Le public va être touché ! cria-t-il sans trop vraiment s'adresser à quelqu'un.

Si quelqu'un devait l'entendre, pourvu que ça soit un Varga afin qu'il puisse augmenter la puissance du bouclier... Mais personne dans le public ne pouvait vraiment se faire entendre des autres maintenant.

Uub regarda rapidement autour de lui. Il y avait des gens qui ne savaient pas du tout combattre ici, et des enfants aussi. Il y avait Pan, Videl et Bra derrière lui... Il lui fallait les protéger. Gokû l'aurait fait !

Se plaçant entre les filles et le duo Trunks et Goten, il plaça ses mains tendues devant lui, cria un peu et concentra une partie de son ki pour créer un bouclier tout autour d'eux. Il ne pouvait évidemment pas protéger tout le stade comme ça, mais si une centaine de personnes pouvait éviter d'être blessé grâce à lui, c'était déjà bien.

Uub tint bon : le gros de la déflagration était finalement un peu moins puissant et dangereux qu'il ne l'aurait cru. Le bouclier des Vargas avait en fin de compte bien résisté, ne laissant passer qu'un léger surplus d'énergie.

Au centre de contrôle, la même conclusion était retenue. Un Varga informa ses supérieurs à ce propos :

— Les champs de protection du public ont tenu, mais les 1% d'énergie qui sont passés ont sonné et blessé des spectateurs.

— Envoyez des guérisseurs partout ! ordonna le chef Varga.

Trois petits oiseaux se mirent à courir sur leurs petites pattes poilues pour vite aller chercher des Nameks et les envoyer dans tout le stade.

Les spectateurs en avaient pour leur argent. La majorité était encore dans l'ambiance, toute joyeuse de voir un tel spectacle. Peu d'entre eux étaient sévèrement blessés au final... Parmi les autres combattants, c'était un autre discours :

— Quelle puissance ! s'étonna Kakarotto de l'univers 13, serrant toujours les poings et à présent en Super Saiyan. Heureusement que ce gars ne m'a pas foncé dessus au final !

À côté de lui, Vegeta enrageait.

— Rah... poussa-t-il en serrant très fort son poing droit, comme vexé de voir des êtres plus puissants que lui.

Derrière eux, Raditz et Nappa, qui n'étaient pas Super Saiyans comme les autres, avaient été balayés par la force de la déflagration, et étaient plaqués contre le mur. Ils avaient tenté de résister, mais furent facilement poussés et traînés, comme le témoignaient les marques au sol, avant d'avoir été littéralement soulevés de terre.

Pas très loin d'eux, chez Cell, c'était son Junior qui, à cause de sa petite taille et de moins bons réflexes, s'était retrouvé encastré dans le mur.

— Impossible... souffla Cell lui-même en gardant ses yeux rivés vers le ciel étoilé, alors qu'il n'y avait pour le moment plus rien à voir.

— Énorme... lâcha Buu de l'univers 4. Il savait à quoi s'attendre, mais ça l'étonnait quand même.

Beaucoup, comme Bojack ou Tapion, pensaient la même chose. D'autres se posaient d'autres questions encore...

— Tout va bien Piccolo ? demanda Son Gohan qui avait protégé son ancien professeur.

— Oui oui, fit le Namek, mais...

— Ils ont survécu ? Où... coupa presque Son Gokû, intéressé par le devenir de Vegetto et Broly... comme Piccolo ainsi que Vegeta, qui croisa les bras, attendant et cherchant le ki des deux combattants...

— Alors c'est ça la puissance que tu cachais, Papa ! dit Bra de l'univers 16 en souriant, toujours en Super Saiyanne. Elle était fière d'être sa fille, et aussi étonnée.

Dans la tour des Vargas, un contrôleur indiqua de nouvelles données à ses supérieurs :

— Nous avons détecté les deux combattants ! Ils sont chacun dans un coin opposé de l'espace, à des milliers de kilomètres !

— Si loin ? Ils ont été projetés si loin ? s'étonna grandement un Namek à côté d'eux. Ils sont en vie ? demanda-t-il après que la surprise soit passée.

— Je vérifie...

D'un côté de l'espace... Broly ouvrait ses yeux, en marmonnant :

— Kakarotto...

Il avait percuté un gros météore quand il avait été projeté. Il l'avait complètement éclaté, avant de continuer sa route, ralenti, et de percuter un autre astéroïde, qui parvint à résister au choc. Le corps encore fumant, il explosa de colère et s'envola rapidement vers le stade, situé à peine à deux minutes de vol pour lui, en prenant soin d'éclater le reste de l'astéroïde à son départ...

Broly avait pris l'habitude de voyager dans l'espace. Ce soudain manque d'oxygène et de pression n'était même plus une surprise pour lui. Cela lui arrivait tout le temps quand il détruisait une planète ou un système solaire...

À l'espace 12, Trunks aidait un spectateur à se relever. C'était le seul qui s'était envolé, même à travers le bouclier, pour se retrouver projeté tout à coup vers l'avant et tomber à côté du jeune homme à l'épée.

— Ça va ? demanda-t-il lorsque #16 détecta le ki de Broly en approche. Il en informa son ami quand il laissa le spectateur remonter dans les gradins, seul, juste un peu sonné mais pas blessé.

— L'énergie de Broly revient vers nous très vite ! dit Trunks, captant lui aussi le ki de Broly.

— Et sa puissance dépasse de nouveau celle de Vegetto. Quant à lui, il ne bouge pas.

— Mort ? demanda Trunks soudainement.

— Non. Il a ralenti puis s'est arrêté au milieu de l'espace...

En effet, Vegetto était bien conscient et vivant. Il s'était laissé dériver un moment... Et là il regardait quelques étoiles, souriant, se sentant bien. Ce combat était pour lui spectaculaire. Un rêve éveillé... Jamais on ne l'avait fatigué avant ça...

Buu avait lui aussi détecté l'arrêt de Vegetto. Il le savait parfaitement en vie. Pour lui, s'il ne revenait pas tout de suite dans l'arène, c'est qu'il était épuisé. Buu pensa :

"Bravo Vegetto... Tu t'es épuisé et lui revient à la charge. Je comprends. Tu voulais t'amuser. Oh oui, je le comprends. Mais que vas-tu faire maintenant, alors que Broly dépasse déjà ta nouvelle puissance ? À vouloir trop jouer, on se met en danger, je ne le sais que trop bien. Il y a vingt ans, tu as failli me détruire parce que je n'étais pas prudent... Et tu t'es détruit toi parce que tu ne l'étais pas assez non plus. Je pensais que tu étais une version plus prudente que celle que j'ai connu, mais je vois que ce n'est pas le cas."

Il conclut : "Je vais devoir finir ce combat, ce sera un plaisir ! Et quand tu te seras remis, je t'écraserai !"

Son plan était parfait, il ne pouvait pas y avoir d'accroc... Soudain, le ki de Vegetto apparut, très proche. Il avait utilisé la téléportation instantanée.

— Il est là ! fit Bra en regardant en l'air pour voir son père. D'abord souriante, elle fut ensuite étonné de voir son père dans un tel état.

— Papa ! Il... Il est blessé ! dit Gohan tout haut.

— Maintenant que j'y pense, la dernière fois que Vegetto a été blessé c'était... Jamais ! Il n'avait jamais été blessé depuis sa naissance ! ajouta Piccolo, surpris.

Vegetto avait des égratignures, il y avait du sang séché un peu partout sur son corps et ses vêtements étaient déchirés à certains endroits. Mais le guerrier n'avait pas l'air d'avoir perdu son envie de combattre... Il était revenu en Super Saiyan 2 et gardait un regard vif, en direction du ki de Broly, qui continuait sa course folle vers lui.

— Merci pour ce combat, Broly. Je crois que jamais je ne revivrai un affrontement d'une telle puissance. Mais il faut y mettre fin... Ta force n'arrête pas de croître et je ne peux pas les protéger tous.

À l'espace 18, le groupe se demandait quoi faire :

— La force de Broly a encore augmenté... précisa Piccolo. Et elle dépasse clairement celle de Vegetto à présent !

— On aurait peut-être dû l'aider quand il était encore temps ! fit Gokû en se tournant vers le Namek.

— Allons-y ! fit Gohan en faisant exploser sa force, une aura blanche l'entourant. Si on s'y met tous, on pourra aider Vegetto ! Si on attend encore, ce sera définitivement fichu !

— Je ne me vois d'aucune utilité, mais tu as raison, fit Piccolo, le regard un peu crispé. Mais courageux qu'il était, il commençait à enlever son turban...

— Non, on va rester là, objecta Gokû tout à coup.

— Je suis d'accord, dit Vegeta. Personne ne bouge à l’espace 16, alors on ne va pas intervenir. Tant pis pour eux si Vegetto se fait battre. Et puis, je n'ai aucune envie de me battre à fond maintenant.

— Mais si Vegetto est battu, on est tous mort, argumenta Gohan, avant de se taire car quelqu'un se mettait à lui parler... dans son esprit. Il s'agissait de Piccolo... de l'univers 16 !

"Son Gohan, n'interviens pas. Fais-nous confiance."

C'était tout. Gohan regarda le Piccolo de son univers, puis se tourna vers celui de l'univers 16, qui le regardait. Bra et lui, ainsi que Goten et Trunks, avaient vraiment l'air de faire confiance à Vegetto. Gohan se tourna vers ce dernier... Il n'avait pas l'air de vouloir abandonner...

— Si Piccolo fait confiance à Vegetto, intervint Gokû, alors moi aussi. Je n'interviendrai pas.

Vegeta sourit. C'était ce qu'il voulait. Piccolo remit en place son turban et Gohan laissa sa force retomber.

Ils avaient tous raison. Si Vegetto avait confiance en lui, comme tous les autres, alors lui aussi partagerait cet état d'esprit.

Pourtant, à l'espace 16, Bra et Gohan se regardèrent. Ils avaient certes confiance en Vegetto, mais ils ne l'avaient jamais vu faire mieux... Ils se demandaient ce qu'il pouvait avoir en réserve. Après tout, quand il était passé au stade de Super Saiyan 2, il disait bien qu'il se battait à fond... Avec la puissance qu'il avait maintenant, il ne pouvait pas espérer battre Broly...

Vegetto bougea enfin. Il écarta les bras, bien tendus, les paumes ouvertes :

— Je n'avais encore jamais montré ce pouvoir à qui que ce soit... Aaahhhh ! cria-t-il, presque de douleur, en faisant sortir toute l'énergie qu'il avait.

Une très vive lumière aveuglante sembla émerger du corps de Vegetto, éblouissant une nouvelle fois tous les spectateurs et les participants. Les Vargas détectèrent un énorme pic d'énergie, qui n'arrêtait pas de grimper. Le Namek géant de l'univers 7, qui jusque-là n'avait pas bougé hormis pour ouvrir les yeux de temps en temps, dû cette fois se les couvrir lui aussi, impressionné par cette force jaillissante, continue, aveuglante... Une force que nul autre ne semblait pouvoir atteindre !

Vegetto hurlait. Son aura grandissante, ses éclairs puissants et nombreux, témoignaient de la force qu'il y mettait, mais aussi de sa volonté. Cela n'était pas sans douleur... Les cheveux de Vegetto se mirent à s'allonger, ses sourcils à disparaître... sa masse musculaire à doubler !

Vegetto devenait un Super Saiyan 3 !

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk