DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Dragon Ball Multiverse, le roman

Écriture par Loïc Solaris & Arctika

Adaptation par Loïc Solaris & Salagir

Relecture par Koragg

Avec bien plus de détails, redécouvrez l'histoire de DBM. Cette novélisation est vérifiée par Salagir, elle contient également des ajouts de son cru, qui n'étaient pas racontables en manga, c'est donc un véritable annexe à la BD !

Prochaine page dans : 3 jours, 10h

Intro

Partie 0 :0
Partie 1 :12345

Round 1-1

Partie 2 :678910
Partie 3 :1112131415
Partie 4 :1617181920
Partie 5 :2122232425
Partie 6 :2627282930

Lunch

Partie 7 :3132333435

Round 1-2

Partie 8 :3637383940
Partie 9 :4142434445
Partie 10 :4647484950
Partie 11 :5152535455
Partie 12 :5657585960
Partie 13 :6162636465
Partie 14 :6667686970

Night 1

Partie 15 :7172737475
Partie 16 :7677787980
Partie 17 :8182838485
Partie 18 :8687888990

Round 2-1

Partie 19 :9192939495
Partie 20 :96979899100

Round 2-2

Partie 21 :101102103104105
Partie 22 :106107108109110
Partie 23 :111112113114115

Night 2

Partie 24 :116117118119120

Round 3

Partie 25 :121122123
[Chapter Cover]
Partie 11, Chapitre 52.

Chapitre 52

Trunks et Goten se dépêchèrent de se mettre en place pour fusionner dans l'une des petites salles d'habitation à l'intérieur de leur espace. Une salle plutôt petite, avec quelques divans et une table au centre. Assez d'espace cependant pour effectuer la danse de la fusion, celle qu'ils avaient montré à l'autre Trunks, dit "du futur", de l'univers 12.

— En place, dépêche-toi, fit Trunks en se positionnant d'un côté de la pièce, les bras tendus vers sa gauche, une jambe levée.

Goten l'imita, tel un miroir. Ils se regardèrent et hochèrent la tête en même temps, le regard sérieux. C'était parti. Comme Son Gokû le leur avait montré vingt ans auparavant, alors qu'il était mort avec son auréole sur la tête et que Buu et Babidi faisaient des misères, ils firent les quelques petits pas sur la pointe des pieds, en prononçant la première syllabe du mot magique, tout en faisant un demi-cercle avec les bras, d'un côté vers l'autre en passant par le haut.

— Fuuuu…

Ils étaient maintenant plus proches, et toujours coordonnés. Leurs mains, paumes ouvertes, se touchaient presque, mais ce n'était pas encore le moment.

— Sion !

D'un mouvement vif et rapide, bras et jambes se retrouvèrent côté opposé. Puis, dans un dernier cri, ils se penchèrent chacun vers l'autre, poings fermés si ce n'est un doigt, l'index bien tendu. Si par malheur, cette étape était ratée, mal coordonnée, si les deux doigts ne se touchaient pas, ou que l'un des deux avait le poing fermé, une jambe non tendue, ou s'ils avaient un ki trop différent, la fusion qui fonctionnerait tout de même, donnerait un résultat mauvais. Combien de fois les deux gamins, à l'époque, avaient dû le faire pour maîtriser la fusion ?

Une première fois, ils avaient fusionné en un espèce de gros bonhomme qui s'essoufflait au bout de trois pas. Le plus drôle, c'était qu'ils ressemblaient un peu à Buu avec ce ventre bien rond. Par la suite, une autre fusion ratée : ils étaient devenus quelqu'un de maigre, de faible, de vieux même. Quelqu'un incapable de se battre tellement il toussotait…

Pour ce tournoi entre différent univers, Trunks et Goten n'avaient pas le droit d'échouer. Leurs doigts se touchèrent, une lumière envahit leurs corps et toute la pièce pendant quelques secondes. Quand la lumière baissa d'intensité jusqu'à disparaître, le nouveau guerrier créé juste pour le combat se regarda. Gotenks, la fusion de Goten et Trunks, était bien là et en bonne forme.

— Fusion réussie ! fit le guerrier.

Il avait un corps parfait, bien taillé pour le combat. Musclé, il portait un pantalon blanc avec une ceinture bleue qui tombait sur le côté jusqu'au genou. En guise de veste, quelque chose d'une matière étrange, flexible mais pas complètement mou comme du tissu. Noire en grande partie, cette tunique avait au niveau des épaules un bourlet orange. Il s'agissait là de la tenue de la danse de la fusion. Un fait étrange, magique. Comment ces vêtements se retrouvaient là ? Où étaient passés ceux de Goten et Trunks ? Ce n'étaient pas une fusion totale comme celle des potalas qu'avaient fait Gokû et Vegeta. D'ailleurs, une autre différence entre eux était la voix : alors que celle de Vegetto était un mix entre la voix de Gokû et celle de Vegeta, Gotenks semblait parler avec les deux voix, celles de Goten et de Trunks. Cela donnait quelque chose d'étrange, et d'unique.

— Allons montrer le résultat à tout le monde ! J'espère les autres se sont ratés ! fit Gotenks en espérant retrouver sur le ring un vieux machin, ou un gros truc.

La victoire serait facile si c'était le cas. Gotenks aimait bien gagner, c'était évident. Il aimait aussi attirer l'attention de tout le monde. Et il avait là l'occasion de le faire devant quelques centaines de milliers de personnes. Il ne lui restait pas beaucoup de temps, officiellement, pour apparaître sur le ring, mais suffisamment pour donner ses répliques. Il avait attendu longtemps pour les sortir.

— Devant vos yeux ébahis ! entendit tout le stade, Gotenks criant fort. En première universelle ! Le plus grand guerrier de tous les univers ! L'idole de toutes les filles quelle que soit leur planète d'origine !

Gotenks apparut rapidement à la sortie du couloir dans son espace. Mais il sauta tout aussi rapidement vers le ring, pour être au centre de tout. Le bras levé, il finit sa réplique:

— Le magnifique Gotenks !

Une longue pause. Pas d'applaudissement, rien. Normal. Ce que voulait tout le monde, c'était un combat, pas du théâtre, ni quelqu'un qui se croyait le centre du monde ou de l'univers. Et là, Gotenks ne trouvait rien à dire non plus, car il n'était pas, il ne pouvait pas, être au centre de tout. Il y en avait un autre, comme lui. En face de lui. Le même. Il se croyait devant un véritable miroir. Gotenks de l'univers 16 était là, la fusion avait fonctionné pour lui aussi. Pire encore, il avait sorti la même réplique, et s'était retrouvé dans la même pose.

— Bon, commença Bra de l'univers 16, déjà énervée par l'attitude gonflante des quatre gosses.

Déjà qu'un seul Trunks et un seul Goten, c'était ennuyant, mais le double… Et dire qu'en Gotenks ils étaient pire qu'à deux… un double Gotenks, ça n'allait pas donner quelque chose de bon. Bra continua :

— Je m'en vais les éliminer tous les deux tout de suite, ils m'énervent déjà !

— Mais non... fit son demi-frère Gohan. Laisse-les donc s'amuser.

— Ils ne servent à rien… qu'ils se dépêchent ou je monte les assommer de suite.

— On se fera éliminer si tu interviens.

— Pas si les Vargas ne me voient pas.

— Ne prends pas ce risque Bra, intervint son père. Laisse donc tes frères tranquilles. Tu aimerais qu'ils interviennent dans ton combat toi ?

Bra ne répondit rien, et ne croisa même pas le regard de Vegetto. Soit. Elle n'interviendrait pas, mais ça ne l'empêchait pas d'être déjà énervée.

À l'espace 18, Pan voulut encourager le combattant de son univers :

— Vas-y Gotenks ! cria-t-elle en levant ses bras.

— Lequel ? fit tout à coup Bra à côté d'elle.

Pan ne bougea pas pendant quelques secondes, les yeux rivés sur le ring au-dessus d'elle.

— Ben, le nôtre... répondit-elle finalement sans grande conviction.

— Et tu arrives à voir la différence ? Il est où le nôtre ?

Pan regarda à nouveau vers le ring. Les deux Gotenks venaient de se lancer l'un contre l'autre, tournoyant autour du ring en tentant de se donner des coups, esquivant et parant les autres. Maintenant, on ne pouvait plus distinguer lequel était celui de l'univers 18… Il ne restait plus qu'à attendre que ça se termine…

— Au pire des cas, fit Bra de l'univers 16 à son père et à Gohan, ça durera trente minutes, le temps de la fusion. Après, ils seront éliminés.

En effet, après trente minutes, la fusion s'estompait d'elle-même. Les deux Gotenks redeviendraient instantanément deux Goten et deux Trunks. Un combat double n'était pas prévu par les Vargas, ça devait être du un contre un. Ils seraient éliminés. Bra espérait que ce soit plutôt ça, plutôt qu'il y ait un gagnant. La suite arriverait plus vite après leurs éliminations respectives à la fin de ce combat

Les deux Gotenks étaient évidemment de puissances égales. Leurs techniques étaient les mêmes. Parmi elles, les spectateurs ont pu voir le Mega Aéro Punch, et sa variante le Mega Aéro Punch Two, le Surprise Laser Gun, le Kick'N Bang, le Kick'N Bang retourné, le Super Coup de Pied Boomerang, la Tactique de l'Ours, le Super Direct du Droit, le coup de la Crème Fouettée, la technique du Missile, du Gâteau à la Cervelle, la Pluie de Coups de Poings, le Tourbillon de Coup de Pied... Des techniques aussi peu efficaces que leurs noms était recherché. En plus, chacun les exécutaient toujours au même moment. Quand les deux coups ne s'annulaient pas, ne se contraient pas l'un l'autre, les deux Gotenks faisaient mouche. Du coup, aucun des deux ne prenait l'avantage. Piccolo, que ce soit celui de l'univers 16 ou celui de l'univers 18, n'en pouvait vraiment plus. Il avait grandi, le Gotenks, mais avait gardé ces techniques minables qu'il avait utilisé contre Buu, vingt ans plus tôt... Déjà à cette époque, le Namek était exaspéré. Là, c'était deux fois pire...

Au départ, le combat miroir que voyaient les spectateurs les amusaient. Mais après six ou sept minutes, ça devenait trop pareil. Pour les deux guerriers, c'était un peu la même chose.

"Je vais le surprendre en me transformant tout de suite ! pensa Gotenks. Il faudra que je l'écrase rapidement !"

Gotenks prit ses distances avec l'autre, qui faisait pareil étrangement. Puis il concentra toute sa force. Il n'allait pas passer par le Super Saiyan 1 puis 2. Non, comme Son Gokû l'avait fait quand Broly lui fonçait dessus, il allait directement passer au niveau 3. Pour sûr, ça allait l'étonner, l'autre en face !

Et en effet, ça l'étonna, comme lui-même. Gotenks avait déployé sa force d'un seul coup, passant d'un Saiyan normal (ou presque, puisqu'il avait des cheveux à la fois noirs et violets), à un Super Saiyan 3. Une vive lumière entoura les deux Gotenks, alors que leurs cheveux s'allongeaient en devenant dorés. Une aura dorée les entoura tandis que leurs muscles prirent du volume. Leurs sourcils disparurent ne même temps que la vive lumière quasi aveuglante.

— C'est la fin pour toi, pâle copie ! cria Gotenks.

Avant qu'il ne se rende compte que Gotenks Super Saiyan 3 allait combattre un autre Gotenks Super Saiyan 3…

— C'est pas possible ! firent-ils tous les deux, les yeux écarquillés. Il n'y avait donc aucun moyen de surprendre l'autre ? Pensaient-ils vraiment pareil à chaque fois ?

— Etonnant, ils font exactement pareil à chaque fois ! fit Gokû, qui s'amusait à regarder ce combat.

— C'est lamentable, oui ! rétorqua Vegeta, qui, un peu comme Bra de l'univers 16, était ennuyé. Ils sont d'une puissance énorme et ne la méritent même pas !

— Est-ce que tu penses que la fusion c'est de la triche ? demanda Pan innocemment.

Vegeta la toisa du regard, mais ne dit rien. Il paraissait évident qu'il pensait un peu ça. D'autant plus qu'il s'agissait de Goten et Trunks, deux flemmards…

— C'est vrai que sans entraînement, ils ont pourtant énormément augmenté en force... reprit Son Gokû. C'est leur corps d'adulte. Ils ont gagné en puissance avec l'âge. La fusion fait d'eux un guerrier formidable. Peu de monde serait capable de le battre.

Au-dessus d'eux, les deux Gotenks avaient repris le combat. Le choc était plus violent encore, leurs puissances s'étant démultipliées. Tout le monde ressentait les ondes de chocs qu'il y avait à chaque coup qui était paré. De temps en temps, ils usaient de leurs ki, pour des attaques plus puissantes, comme le Kamehameha. Ils étaient bien au-dessus de tout le stade quand ils le firent l'un contre l'autre. Mais deux attaques de même puissance, ça ne faisait rien, si ce n'est une énorme boule d'énergie bleu entre les deux guerriers.

Puisqu'aucun ne prenait le dessus, ils lâchèrent prise. Se déplaçant rapidement, ils se retrouvèrent tous les deux sur le ring à se redonner des coups de poings, alors qu'au-dessus d'eux explosait la boule d'énergie des deux Kamehameha concentrés. La lumière bleue éblouit les spectateurs et les Gotenks, qui allaient se donner un autre crochet du droit pour l'un, crochet du gauche pour un autre. Mais alors que tout le monde s'attendait à un autre gros choc, il n'en fut presque rien. Les deux poings se percutèrent avec beaucoup moins de violence que ça aurait dû. Et la raison parut très vite évidente : le corps des deux Gotenks avait un peu minci, perdu de la masse musculaire. Leurs cheveux avaient rétréci pour retrouver leur taille et leur couleur d'origine. Le Super Saiyan 3 était terminé.

— Quoi ? Déjà ? firent les deux guerriers, surpris, car ils n'étaient restés sous cette forme qu'à peine deux minutes.

Ils savaient que se transformer au niveau trois réduisait leur temps de fusion, et que leur énergie s'épuisait vite, ce qui les faisait perdre leur transformation. Mais là, c'était beaucoup plus court que prévu ! Pourquoi ?

— C'est la réalité du niveau trois, les petits... fit Vegetto doucement. Cela épuise toute la force rapidement et change les repères temporels... Maintenant que vous êtes adultes et encore plus puissants, c'est encore pire ! Plus on est puissant, moins le Super Saiyan 3 dure longtemps ! Je pensais que vous l'auriez compris depuis le temps.

— C'est pour ça que tu ne t'es transformé qu'à la fin contre Broly ? fit Gohan en se retournant vers son père.

— Tout à fait. Je n'aurai pas tenu dix secondes de plus. Ma puissance est si grande que le temps est accéléré. Quand j'étais Gokû, je pouvais tenir facilement dix ou vingt minutes en Super Saiyan 3. Plus encore étant mort. Cette transformation n'est pas comme les deux autres. Elle sort toute la force d'un coup. Ce que j'ai développé contre Broly, c'était peut-être cent fois plus puissant que ce qu'aurait sorti Gokû de l'univers 18. Mais c'est très court, du coup.

Alors qu'une fois encore, les deux Gotenks ne s'avouaient pas vaincus et fonçaient l'un sur l'autre, un Varga au centre de commande demanda à un de ses proches :

— Ça t'énerve pas toi, que leurs plumes de la tête changent tout le temps de couleur ?

— Pas plus que leurs visages tout plats... Ils restent tous très laids si tu veux mon avis.

— Je plains leurs femelles.

— Je plains la tienne aussi.

Le premier Varga se mit à rire, puis au bout de quelques secondes, s'arrêta et regarda son compère :

— Attends, t'as dit quoi là ?

Et sur le ring, tout à coup, il n'y eut plus deux guerriers mais quatre.

— Hein ? firent les quatre jeunes hommes en se regardant tous.

Ils ne comprenaient pas. Il restait bien quinze minutes au moins avant la fin de la fusion… Ce n'était pas normal. Encore une fois le temps avait été écourté, bien plus que prévu.

— Eh oui... fit encore Vegetto qui expliquait à Gohan, Bra et Piccolo ce qui arrivait. Le temps de la fusion aussi est raccourci par le niveau 3... D'autant plus que la puissance est... bref, vous avez compris.

— Ah ah ! Ces crétins vont se faire éliminer pour tricherie ! fit Bra, joyeuse, en les pointant du doigt.

Les deux Goten et les deux Trunks se sentirent mal, gênés. Ils attendaient le verdict des Vargas qui ne tarda pas :

— In... croyable ! fit l'animateur sans allumer son micro.

— Hé, t'as oublié d'appuyer sur le bouton pour qu'on t'entende, fit un autre Varga à côté de lui.

— Oh pardon. Incroyable ! cria-t-il alors. Les deux combattants ont dédoublé leurs corps ! Quel retournement de situation !

— Quoi ? Ils ne sont pas éliminés alors ? demanda Bra, qui commençait à perdre espoir.

— Une seule personne est entrée sur le ring... lui répondit son père. Ils sont en règle même s'ils sont deux maintenant.

Au centre de commande, les deux Vargas reprirent leur discussion :

— Bizarre que les deux corps résultants de ce dédoublement soient si différents, non ?

— Bof, pour moi, ils se ressemblent tous !

— Tu crois qu'ils pensent pareils de nous ?

— Non mais t'es aveugle ou quoi ? On a tous des têtes différentes ! Comme si on avait la même taille ou le même bec… tsss…

— Hm…

— Yaahhh ! crièrent les quatre guerriers sur le ring en se jetant tous dans la bataille.

Au départ, c'était un véritable deux contre deux, tous transformés en Super Saiyan pour l'occasion. Mais très vite, personne ne savait qui était l'autre. Il arriva en effet qu'un Trunks aide le Goten qui n'était pas de son univers ! Ou que des stratégies s'avouent inefficaces. Comme la dernière de Trunks quand il se retrouva à côté de Goten :

— Hey, c'est quoi ton univers ? demanda Goten en se méfiant de lui alors qu'en face d'eux se trouvaient leurs doubles.

— Ben, je suis du 18 !

Et vlam ! le Goten lui flanqua un gros coup de poing.

— Mais t'es malade ! T'es du 16 ?

— Evidemment !

— Mais moi aussi ! J'avais dit 18 au cas où tu étais du 18 pour pouvoir te frapper par derrière !

Goten se jeta à nouveau sur Trunks sous le regard étonné des deux autres.

— Désolé, je suis bien du 18 ! fit Goten en tentant de frapper Trunks.

Mais il parvint à échapper à l'assaut et à rejoindre son véritable ami qui était aux prises avec l'autre Trunks du coup, puisqu'ils avaient compris qu'ils n'étaient pas du même coin.

— Il faut qu'on se batte contre nos doubles, proposèrent les deux Goten en même temps.

— On n'a pas le choix…

Sans un mot de plus, les deux Goten s'éloignèrent des deux Trunks et se préparèrent au combat. Ils commençaient déjà à fatiguer depuis le temps que ça durait. Pourtant, ils étaient loin de la fin. Toujours de niveau équivalent, ayant les mêmes idées, aucun ne se départagea, et ce durant les quatre-vingt-quatre mille huit cent soixante-quinze coups identiques qu'ils se donnèrent... Un combat si long qu'ils n'arrivaient plus à tenir le Super Saiyan, restant alors tous avec leurs cheveux noirs pour Goten, et violets pour Trunks. Alors que le combat semblait ne jamais approcher de la fin, un détail fit pencher la balance. Suite à leur combat en tant que Gotenks, le ring avait subi quelques dégâts et n'était plus parfaitement rond. Après avoir stoppé un coup aérien, l'un des deux Trunks posa son pied dans un trou sur le ring, ce qui le déstabilisa. L'autre Trunks ne put s'empêcher d'en profiter immédiatement.

— J'ai l'avantage! fit-il en lui flanquant un puissant coup de poing.

Sonné sur le coup, son double, déséquilibré, tomba violemment sur le sol.

— Ah ah ! On est deux contre un maintenant ! fit Trunks, essoufflé et en sueur mais ravi, en fonçant immédiatement vers les deux Goten qui s'agrippaient leurs T-shirts… avant de s'arrêter net à trois mètres d'eux.

— Euh... C'est lequel de vous deux qui est avec moi ?

Les deux Goten se regardèrent, puis lâchèrent le T-shirt de l'autre. Ils en avaient clairement marre eux aussi.

— Bah, laisse tomber, fit l'un des deux.

— Dis ton univers et il gagne. J'en ai marre, moi, fit l'autre.

— J'suis... le 18... fit Trunks en laissant pour la dernière fois une pointe de suspense.

— Yes ! fit Goten de l'univers 18 en serrant les poings, victorieux.

— Pfff... quel gâchis, fit l'autre avant de rejoindre son camarade qui se relevait péniblement.

Ayant entendu Trunks et les deux Goten, l'animateur cria donc dans son micro le résultat :

— C'est Gotenks de l'univers 18 qui remporte le match !

Se félicitant l'un l'autre, les deux guerriers de l'univers 18 rentrèrent dans leur espace, pour se faire féliciter par Uub et Pan, tandis que Goten aidait Trunks à voler vers le leur pour se faire engueuler par Bra. Après tout, pour elle, s'il devait rester qu'un seul Gotenks, autant que ce soit celui du 16. Mais non, encore une fois, ses deux grands frères l'avaient déçue…

Le temps d'arriver à terre, le Trunks perdant accusa son ami :

— Bordel, pourquoi t'as proposé ça !

— C'est pas de ma faute ! J’avais espéré que c'était toi qui avait gagné !

— Mais fallait pas, c'était trop risqué ! Maintenant on a perdu !

— Ouais je sais...

Ils restèrent en l'air quelques secondes de plus que leurs homologues du 18, sans se parler, sans se regarder. Enfin, Goten brisa le silence :

— Je ne sais pas toi, mais j'ai pas trop envie de rentrer dans notre espace...

— Ouais... On va encore se faire engueuler...

— Ta sœur est vraiment terrible...

— C'est aussi un peu la tienne je te fais remarquer.

Tout à coup, une voix qui aurait dû être une voix douce, une voix de jeune fille, les appela sur un ton vraiment pas romantique :

— Bon alors vous revenez bande de nuls ? cria Bra depuis l'espace 16. Perdants ! Peureux ! Bande d'incapables !

Les deux amis soufflèrent et consentirent enfin à rejoindre leur famille, se préparant à recevoir les mauvaises critiques, et les injures, de leur sœur adorée.

— Il ne se remet toujours pas en un ? demanda l'animateur Varga à un autre qui secoua juste les épaules, n'en sachant pas plus que lui.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk