DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 2, Chapitre 6.

Son Gohan découvrait avec étonnement ce nouvel environnement surgi de nulle part…

Pui-Pui ricana en le voyant regarder ainsi tout autour de lui :

"Surprenant hein ?!... Grâce à la magie de Maître Babidi, nous voilà chez moi… Zun… une gravité multipliée par dix par rapport à la Terre… je vais enfin pouvoir montrer de quoi je suis capable !"

Son Gohan promenait toujours son regard avec curiosité sur le paysage désertique battu par un vent cinglant… ne prêtant plus aucune attention à son présumé adversaire… il fit quelques pas avant de s'accroupir pour prendre une pierre qu'il lança en l'air pour la regarder s'écraser lourdement au sol :

"G force 10… hum…"

Il se redressa pour détailler les environs désolés :

"Comme la planète Vegeta…"

Il était pensif :

"Je me demande si elle avait un aspect aussi misérable que ça…"

Pui-Pui était furieux de se voir ainsi négligé… dans un hurlement de rage il bondit sur l'imprudent qui lui tournait maintenant le dos :

"Enfoiré ! Viens te battre au lieu de rêvasser !"

Son Gohan attrapa sans effort, et sans même le regarder le poing qui lui était destiné… Pui-Pui se figea, complètement ébahi, pendant que le jeune guerrier lui parlait comme si de rien n'était :

"Tu as grandi ici n'est-ce pas ?"

Son Gohan le lâcha pour se retourner et regarder son interlocuteur :

"Je suis curieux de savoir s'il y a une végétation et une faune sous une gravité pareille..."

Il détourna à nouveau son regard du guerrier éberlué pour poursuivre sa réflexion en scrutant à nouveau le site :

"S'il y en a, elles doivent être très différentes de celles qu'on trouve sur Terre…"

Pui-Pui enrageait… et projeta un nouveau coup de poing, renforcé par la puissance de la colère qui bouillait en lui, en plein dans l'estomac du jeune homme qui lui faisait face…

Le guerrier resta figé… le poing aplati sur la formidable barrière abdominale du Saïyan qui le regardait, presque surpris de le voir dans cette position…

Ce fut ensuite avec un air effrayé que l'extra-terrestre recula en se tenant la main, une larme de douleur à l'œil, presque en tremblant… se rendant compte de l'effarante différence de force qui le séparait de son adversaire… il balbutia :

"C'est… c'est pas possible… avec la gravité tu devrais… enfin… tu ne peux pas…"

Son Gohan lui sourit avec gentillesse :

"Notre force nous rend insensibles à la gravité… les Saïyens aussi sont originaires d'une planète G force 10…"

Pui-Pui était toujours décontenancé :

"Tu… tu veux dire que tu n'es pas Terrien ?…"

Le Saïyan lui répondit avec calme :

"Si bien sûr… mais comme mon père je suis un Terrien un peu différent… c'est tout…"

Semblant soudain regarder un point invisible dans le ciel, Pui-Pui se mit à crier :

"J'aurais essayé Maître… ramenez-nous !"

Les deux hommes eurent un petit sursaut de surprise quand la voix de Babidi résonna avec force, semblant sortir de partout et nulle part à la fois ; le ton était mielleux, presque soupirant :

"Pui-Pui, Pui-Pui, Pui-Pui… mon ami Pui-Pui…"

L'intéressé, sans doute effrayé par l'intonation inhabituellement familière de son Maître, continuait à reculer doucement en scrutant l'espace autour de lui avec des yeux agrandis par l'angoisse… Babidi continua :

"Je pensais sincèrement que tu serais plus efficace que ça…"

La voix poussa une sorte de gémissement plaintif avant de continuer :

"Tu étais chargé de l'occuper en récupérant un maximum d'énergie par la même occasion et tu t'en es révélé incapable… comment va-t-on pouvoir remédier à ça ?..."

Tremblant maintenant de tous ses membres, le pauvre Pui-Pui bafouilla nerveusement :

"Ce… ce n'est pas grave… Dabra…"

L'infortuné guerrier n'eut pas le temps de finir sa phrase, il s'interrompit soudain avec une drôle d'expression sur le visage… juste avant que ses yeux ne sortent littéralement de leurs orbites tandis que tous son corps se boursoufla… comme soufflé de l'intérieur…

La voix de Babidi se fit ensuite ricanante :

"Tu vois… pas besoin de ce brave Dabra… j'ai trouvé où prendre l'énergie que tu n'as pas su me ramener !"

Son Gohan ne sut comment réagir face à l'effarant spectacle qui s'offrit alors à lui… l'homme s'était mis à hurler de toutes ses forces… Hurlait-il de douleur ?... de terreur ?... Sans doute les deux !

Le jeune guerrier eut presque envie de fermer les yeux tant la vision du supplice de l'extra-terrestre était insoutenable… son corps et son visage s'étaient ensuite complètement déformés, ballonnés… pour soudain exploser avec force… réduisant en cendres l'homme qui criait avec tant de détresse son envie de vivre il y avait un instant encore.

L'épilogue de la bien cruelle punition de Babidi laissa un instant le fils de Son Goku sans réaction… son regard semblant ne pas pouvoir se détacher de ce qui restait de son malheureux adversaire : une cendre légère que le vent acéré eut vite fait de disperser avec la fumée de la déflagration dans le paysage désolé.

Puis le regard du Saïyan s'anima d'une nouvelle lueur… l'étonnement, la stupeur, la compassion… firent place à une expression de colère et de profonde détermination… peu communes sur le visage de ce jeune homme au caractère initialement si doux…

C'est maintenant avec une physionomie clairement farouche que Son Gohan reporta son regard sur le curieux cercle toujours dessiné au sol…

Il eut à peine le temps de tendre une main tendue à plat dans la direction du motif circulaire que l'environnement changea à nouveau… transposant le guerrier dans la salle d'où il était parti avec Pui-Pui… mais en étaient-ils jamais partis ?...

Son Gohan balaya l'interrogation avec agacement… l'instant n'était pas à la curiosité !

Il était hors de question de laisser de tels meurtriers ravager un monde qui n'en avait vraiment pas besoin…

Il avait encore une fois été trop gentil… trop patient !

Il ferma un instant les yeux…

Il devait être plus incisif, beaucoup plus efficace… l'image de Vegeta se dessina alors dans son esprit… voilà la solution ! S'inspirer de la bestialité Saïyenne du Prince… de sa rage, de sa faculté à faire abstraction de tout sentiment…

Maintenant habité d'une féroce résolution… il ralluma son aura… le souffle de sa mutation eut à peine le temps de se faire entendre qu'il avait levé la main droite tendue à plat au dessus de sa tête… l'instant d'après, sans qu'il ait bougé un seul de ses autres muscles, le regard toujours fixé avec rudesse devant lui… il faisait exploser tout ce qui se trouvait dans les niveaux supérieurs avec une attaque d'une violence inouïe.

Sa formidable projection d'énergie avait littéralement pulvérisé, volatilisé tout le dessus du vaisseau… projetant toute la matière avec une telle force que pas une particule ne retomba à l'intérieur de l'incroyable cavité qui mettait maintenant la petite pièce du troisième sous-sol à ciel ouvert.

Ce fut toujours sans le moindre tressaillement que le jeune guerrier reporta à nouveau sa paume armée vers le sol…

Le bruit du sas au sol vint encore une fois interrompre son geste…

Il s'engouffra dans cette quatrième pièce sans refermer sa main dans laquelle brillait déjà une lueur d'énergie.

Mais à peine eut-il passé la trappe que cette fois c'est la porte latérale d'accès au niveau qui s'ouvrit.

Son Gohan s'apprêtait déjà à pulvériser le nouvel arrivant sans sommation quand ses yeux s'agrandirent sous l'effet de la surprise…

Il eut à peine le temps de s'étonner que l'environnement changea à nouveau.

Son aura était à présent la seule source de lumière dans un cadre aux ténèbres insondables… le jeune homme ne se rappelait pas avoir déjà vu d'obscurité aussi épaisse.

Sa lumière de super guerrier éclairait avec peine la créature dont l'apparence si surprenante l'avait figé d'étonnement un instant auparavant.

Un espèce de monstre tout droit sorti de l'imagination d'un auteur de science fiction… ou de conte pour enfant… un horrible corps de grenouille bodybuildé haut perché sur de longues pattes griffues qui devaient lui faire allégrement dépasser les deux mètres de haut… une immense gueule ornée d'une multitude de dents acérées et de longs bras terminés par trois serres surmontées d'une énorme ergot en forme de sabre au dessus de chaque patte antérieure… pour finir, quatre gigantesques pointes émergeaient des orifices supérieurs situés dans son dos tandis qu'une cinquième terminait la courte queue dont il était pourvu.

Son Gohan remarqua que, contrairement aux autres membres de la bande, le M qui marquait l'appartenance de la bête à l'affreux petit gnome n'était pas imprimé sur son front… mais juste sous son sternum…

Un autre détail attira son attention… enfin si on pouvait qualifier de détail le gigantesque dégagement d'énergie vitale qui s'approchait d'eux… une énergie semblable à celle de la créature… bien qu'à peine plus modeste.

Un deuxième monstre, identique au premier, en à pleine plus grand et plus gros, d'après ce que le jeune homme pouvait en apercevoir dans la pénombre, venait de les rejoindre…

Le premier s'exclama :

"Merkit !"

Le second avança encore un peu :

"Te voilà donc de retour petit frère…"

Le premier grommela :

"Je ne reste pas longtemps… je dois neutraliser cet inconnu sans le tuer pour Maître Babidi…"

Merkit ne quittait pas des yeux Son Gohan… comme fasciné :

"Humm… toujours au service de cet imposteur… la lumière de ton inconnu est magnifique… je n'en ai jamais vu de pareille… on devrait plutôt se la partager… qu'en dis tu ?...

La proposition contrariait visiblement le serviteur du sorcier, tandis que Son Gohan s'étonnait… comment ces créatures pourraient-elles se partager la lumière de son aura ?

"Je ne peux pas Merkit… tu le sais…en plus il a détruit une bonne partie du vaisseau du Maître… et celui-ci a besoin de son énergie…"

Merkit fit deux pas de plus… comme hypnotisé par la clarté dorée du Saïyan… qui put à présent constater qu'il s'agissait bien de la même sorte de bestiole que celle de Babidi… il n'y avait que la couleur et la légère différence de taille qui les différenciait… la première était verte alors que Merkit était de couleur chocolat au lait… une abondante salive à l'apparence poisseuse s'écoulait à présent entre les dents pointues du monstre…

"Tu veux dire que tu préfèrerais partager cette merveille avec ce nain puant plutôt qu'avec ta propre sœur ?..."

Son Gohan eut un petit sursaut de surprise horrifié… cette chose en forme de cauchemar était femelle ?!

L'autre monstre, par contre, sembla s'affaisser… comme découragé :

"Merkit… c'est moi qui ai demandé à Maître Babidi de nous expédier ici… pour que tu m'aides à le mettre hors de combat… il est très fort tu sais…"

"Justement Yakon… je peux sentir la force et la pureté de sa lumière d'ici… un tel festin ça se partage en famille !"

Son Gohan qui assistait à l'étrange dialogue en simple observateur jusqu'à maintenant sut saisir l'occasion qui lui était offerte de mettre de l'huile sur le feu avec aplomb :

"Ta sœur a raison Yakon… on privilégie toujours sa famille… enfin, chez nous c'est comme ça…"

Les yeux de Merkit dans lesquels la lumière de l'aura dorée se reflétait se mirent à luire davantage encore :

"Bien parlé… Viens voir Merkit mon petit chéri !"

Puis semblant prendre son souffle en écartant ses grands bras griffus… la créature se mit à générer un puissant courant d'air… tellement puissant qu'il fit plier l'aura du Saïyan qui dût s'arque bouter pour résister à la formidable attraction qui l'attirait avec force tandis que sa lumière dorée semblait vraiment être prise dans l'incroyable flux…

Une ombre épaisse s'interposa soudain entre le monstre et Son Gohan… Yakon venait de sauter par-dessus celui-ci d'un bond formidable pour interrompre l'aspiration de sa sœur… il avait maintenant allongé les ergots de ses membres antérieurs en deux immenses sabres menaçants… pendant ce temps, Son Gohan leva ses mains vers lui pour les regarder avec étonnement… il avait eut l'impression que c'est l'énergie même de son aura que le monstre femelle avait essayé d'inspirer…

"Stop ! Je t'ai dis qu'il n'était pas pour toi !"

Merkit gronda en allongeant à son tour les ergots de ses bras qu'elle brandissait avec un air menaçant :

"Je suis ici chez moi Yakon… tu as fais le choix de partir pour suivre ce bonimenteur en jupon… tu ne vaux pas mieux qu'un étranger ici maintenant !"

Son Gohan sentit que cela aurait été le moment de tirer profit de la situation… emporté par sa colère… Yakon lui tournait à présent le dos et ne faisait plus attention à lui… Vegeta n'aurait pas hésité…

Mais il n'était pas Vegeta… s'il doit abattre ce monstre, ce sera à la loyale ! Son regard se reporta sur le motif circulaire qui les avait encore suivi dans cet étrange environnement d'un noir absolu… Que se passerait-il s'il le défonçait maintenant ?... Resterait-il pour toujours bloqué ici ou cela le ramènerait-il jusqu'au vaisseau ?

Car la présence de la monstrueuse frangine ne laissait plus de place au doute… ils avaient bien été transposés sur une autre planète…

Il jeta un coup d'œil furtif sur les deux monstres toujours en pleine discussion… les embarquer tous les deux était un risque à prendre en considération… Yakon avait raison… non seulement leurs deux forces cumulées n'étaient pas négligeables mais ils semblaient en plus dotés de capacités peu ordinaires… rapatrier ça sur Terre n'était peut-être pas la meilleure des idées…

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk