DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 4, Chapitre 29.

Le monstrueux roi ne se laissa pas longtemps impressionner par la surprenante apparition. Avec un cri rauque, chargé de la colère de s'être un instant laissé gagner par le doute, Cold chargea rapidement sa main droite d'énergie pour décocher un tir plein de rage sur l'énorme silhouette derrière laquelle disparaissait le soleil.

En un instant, l'image du colosse vert se dématérialisa pour laisser le jet mortel poursuivre sa route vers les étoiles. Privé de détecteur, c'est avec nervosité que le père de Freezer tourna la tête dans toutes les directions pour repérer l'ennemi dès sa réapparition. Il crut avoir la berlue : ce ne fut pas un, mais deux Nameks géants, puis trois, quatre, cinq… il se trouva bientôt encerclé par une invraisemblable chaîne de Nameks gigantesques dont les têtes semblaient se rejoindre pour cacher le ciel.

— Salopard ! Tu ne me fais pas peur ! hurla l'alien, oubliant subitement l'objet de sa vengeance qu'il laissa tomber comme un vulgaire sac à patates pour s'élever de quelques mètres dans les airs.

Les jets d'énergie fusèrent à une vitesse incroyable ! Tous atteignirent leur cible avant même que l'œil puisse voir leur auteur les lâcher. Dans un bel ensemble, la quasi-totalité des géants à antenne disparut. Oui. Presque tous, sauf un qui porta une main sur son épaule ensanglantée de violet avec une grimace de douleur. Il avait évité la mort en bougeant pour esquiver, mais la promptitude de Cold l'avait pris de vitesse. Impossible de ne pas se faire toucher !

Une attaque énergétique résonna dans le dos du tyran qui pivota avec un rictus rageur. Qui osait encore l'interrompre ?

La surprise le figea un petit instant.

Le guerrier aux trois yeux à qui il se souvenait parfaitement avoir brisé les deux bras, le toisait là-bas. Complètement rétabli ! Comment cela était-il possible ?

Son regard commença à se tourner en direction du gigantesque Namek, mais la grande silhouette ne barrait plus l'horizon… et de toute manière, avant qu'il ait fini de pivoter, une voix l'interpella :

— "Ici !"

Puis une autre :

— "Et là !"

Et une autre encore :

— "Là aussi !"

Cold crut voir double… ou plutôt quadruple !

Ce n'était pas le guerrier aux trois yeux qui osait le défier ainsi, mais quatre ! Quatre frères ? Impossible qu'il en soit autrement, ces clones étaient trop éloignés les uns des autres pour qu'il s'agisse d'une image rémanente telle que celle utilisée par le Namek pour essayer de le tromper. Quel imbécile d'ailleurs ce machin vert ! Pensait-il vraiment que lui, le roi Cold, le plus fort, le plus rapide de tous, le seigneur de plusieurs galaxies, ne puisse connaître cette supercherie maintes fois employée par des moins que rien aux abois ?

D'ailleurs, pourquoi ne pas s'amuser un peu ?

L'horrible silhouette de l'alien disparut un court instant dans un petit bruit furtif, pour réapparaître sous le nez, non… les nez de Tenshinhan ! Un cordon de Cold semblait scintiller dans une folle ronde, chacune des images affichant un petit sourire cruel et taquin.

— "Qu'est-ce que vous attendez les bras cassés ? Touchez-moi donc si vous vous en croyez capable !" lancèrent tous ses doubles en chœur avant de partir dans un grand, un effroyable éclat de rire plein de morgue.

Bien que tout près de Goku, Krilin n'avait pas encore eu le temps de s'accroupir à son chevet. Il faut dire que malgré les injonctions répétées d'un Namek au regard de braise, il avait pris toutes les précautions nécessaires pour progresser. Il savait le monstre mille fois plus rapide que lui et n'avait pas envie de finir, au mieux transpercé, au pire une fois de plus pulvérisé par ce cocu nouvelle forme. Non mais regardez-le ! Heureusement que ces démons à queue ont plus d'orgueil que de cervelle ! Quelle idée de jouer ainsi à narguer Tenshinhan au lieu de le tuer ? Le pari de Piccolo avait payé. L'effet de surprise, la méconnaissance du tyran de certaines techniques, sa fierté mal placée, presque tout avait fonctionné à merveille !

Krilin eut soudain l'affreuse impression que l'un des Cold tournoyants l'avait fixé. Ouf… apparemment non.

— "Qu'est-ce que tu regardes avec cet air d'ahuri ? Tu attends qu'on soit tous morts ?!"

La voix grave et cinglante du grand Namek électrisa le petit chauve. En un clin d'œil il fut à genoux. En une fraction de seconde une autre voix, plus puissante encore le fit sursauter avec autant de force que s'il avait mis les doigts dans une prise :

— "Je t'interdis de le toucher !"

Un des clones visuels eut le temps de lever le bras et d'envoyer un jet d'énergie aussi fin qu'un trait de laser de son index. Fort heureusement, dans le même temps un mot résonna :

— "KIKOHOO !"

Un large rayon rectangulaire frappa à nouveau le souverain qui chercha aussitôt des yeux l'insolent.

Recherche vite résolue. Trois des minables avec cet affreux œil sur le front avaient disparu, et le seul à avoir eu les burnes de rester avait encore les doigts joints en cadre tandis que de grosses gouttes de trouille sillonnaient sa vilaine peau couleur de volaille pas assez rôtie. Ce minable avait eu une chance insensée de toucher la bonne image ! Même le plus performant des détecteurs était incapable de séparer le faux du vrai à une vitesse pareille.

Bien entendu, ce n'était pas la peur qui faisait transpirer Tenshinhan ainsi, mais la concentration et l'effort. Rappeler tous ses doubles aussi vite pour armer son kikoho à la vitesse de l'éclair lui avait demandé beaucoup d'énergie. Même s'il s'était entraîné à pareille configuration, un combat réel était beaucoup plus intense… surtout contre un monstre pareil. Les chances de gagner n'étaient pas minces, elles étaient tout simplement nulles ! Tout comme celles de survivre…

Impuissant, il laissa le géant agiter juste sous son nez une longue langue serpentine à l'odeur insoutenable. Tenshinhan eut à peine le temps de sentir la nausée lui tordre l'estomac qu'un autre serpent s'enroulait autour de sa cheville droite. Il ne put rien faire, la puissance de la queue du monstre était telle qu'elle l'envoya s'écraser sur un des reliefs du paysage à la vitesse d'un train à grande vitesse. Pas grave… ça faisait mal certes, mais pas de quoi le blesser outre-mesure.

Mince ! Krilin !

Bien sûr, si Cold ne lui avait pas accordé plus d'importance que ça malgré l'affront qu'il venait de lui faire subir, c'est qu'il avait mieux à faire.

Cette ordure se réservait sans doute le plaisir de le torturer plus tard. Après qu'il ai empêché Krilin de secourir Goku. Bon sang ! Qu'est-ce qu'il avait attendu aussi cette andouille de tortue pour filer le senzu au Saïyan ?!

Le haricot de Maître Karin semblait lui brûler les doigts ! Cold venait de balayer le pauvre Tenshinhan et Krilin se dit que ce n'était décidément pas son jour en tremblant sous le regard inhumain du monstrueux alien qui le toisait avec un évident mécontentement. Le souvenir aigu du double calvaire que lui avait infligé Freezer fit battre la chamade au cœur de l'ami de Son Goku. C'est avec un sens de l'ouïe brouillé par la brusque hausse de sa tension qu'il entendit résonner deux premières syllabes familières.

Dans un grésillement, une petite silhouette s'interposa entre lui et son cauchemar vivant… un "HAAAAAAAAA" hurlé plus tard, et le mauvais rêve reculait de plusieurs pas sous la pression inattendue d'un puissant flux d'énergie reçu en pleine face.

Un grande silhouette bouscula le petit homme qui n'avait pas encore trouvé la force de réagir. Déjà Piccolo se penchait pour soulever la tête du guerrier aux portes de l'inconscience.

— "Enfoiré de Saïyan, c'est pas le moment de rêver à ta triple ration de bouffe !"

Comme tous les autres il se figea.

Que se passait-il donc encore ?!

Cold qui tenait déjà la gorge du petit Gohan dans son affreuse pogne d'assassin regardait le ciel, tout comme le fils de Son Goku pourtant en danger de mort. Tenshinhan aussi s'était figé dans son mouvement pour venir au secours de l'enfant guerrier, quant à Krilin…

Un long hurlement pétri de haine, de rage et de désespoir couvrait avec peine le bruit des claquements d'une multitude d'éclairs que déversaient sur la région un énorme, un fantastique orage surgi de nulle part. Là-haut, au milieu des nuées noires qui s'agitaient à une vitesse surnaturelle sous un vent électrisé d'énergie, une petite silhouette venait de joindre ses deux mains en corolle devant elle. De fugaces mais nombreuses illuminations électriques marquaient la concentration d'énergie que véhiculaient ses deux bras tendus.

Par-dessus le fracas de la tempête provoquée par sa colère, la voix de Vegeta retentit :

— "Tu vas crever enculé de roi de pacotille ! Tué comme ton fils par un Saïyan ! Je n'ai peut-être pas la force de combat pour te battre, mais tu n'échapperas pas à l'explosion de cette planète !"

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk