DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 4, Chapitre 25.

L'injonction du Saïyan resta d'abord sans effet.

Ce qui était, d'une certaine façon, totalement justifié. Faire un mouvement pour fuir signifiait se mettre à découvert et donc s'exposer aux traits mortels du redoutable prédateur. Krilin faillit en faire douloureusement les frais. Sortant la tête de l'abri provisoire derrière lequel il avait trouvé à s'abriter, il s'en était fallu d'un cheveu que son petit crâne brillant perde sa belle surface lisse.

Cold semblait avoir l'œil partout et sanctionnait le moindre mouvement d'une salve aussi prompte que dangereuse tout en parvenant à ne laisser aucun répit à sa cible principale, au grand dam de Goku. En effet, si le Saïyan jouait les pigeons de fête foraine sans prendre la peine d'essayer de riposter, c'était bien dans le vain espoir de détourner l'attention du tyran sur lui. Peine perdue, il allait devoir trouver autre chose.

Tout en disparaissant et réapparaissant de façon aléatoire dans le plan aérien, il fit une rapide évaluation de la situation. Krilin à quatre pattes derrière les gros rochers côté Sud, plus loin à sa droite, le pauvre Tenshinan allongé à plat ventre au fond du cratère creusé par un des tirs du combat précédent, il avait très certainement dû s'y jeter à la hâte, car ce n'est pas une position qu'on choisirait avec deux bras en miettes ! Gohan pour sa part était sagement adossé direction Nord/Nord-Ouest derrière un des rares reliefs encore proéminent dans le périmètre de la bataille ; il semblait suivre le combat avec attention en se concentrant seulement sur les énergies qu'il arrivait à capter… "Comme il a grandi !" Piccolo, pas très loin de son protégé, allongé au milieu d'un éboulis rocheux. Il n'a pas choisi l'endroit le plus confortable, mais c'est sans doute celui qui lui offre les meilleures conditions pour surveiller à la fois Cold et Gohan. Quant à Vegeta… il était impossible à déceler. Il ne se montrerait que quand il l'aurait décidé, car il ne s'était sûrement pas éloigné de beaucoup, le Saïyan en aurait mis sa main au feu !

Goku se dit aussi que Yamcha avait bien fait de s'éclipser dès son arrivée pour rejoindre Bulma et l'emmener à l'abri. En voilà deux qui étaient déjà loin… un souci de moins.

Pas le choix. Puisque la tactique du jeu du chat et de la souris ne mène à rien… passons à celle du dragon !

Un cri bref précéda le petit bruit aigu provoqué par l'apparition d'une vigoureuse aura dorée. Se campant dans le ciel, le guerrier en tenue Yardrat cessa d'éviter les traits mortels qui le poursuivaient sans relâche. Tous muscles bandés, le regard empli d'une détermination sauvage, il défiait ouvertement le géant alien en regardant avec un petit sourire plein d'ironie les tirs de Cold ricocher sur sa projection de ki. Aucun ne parvenait à la transpercer.

Sans quitter son adversaire des yeux, il rassembla lentement ses deux mains sur son côté droit en récitant calmement les premières syllabes de son attaque favorite.

Tandis qu'une implacable lueur s'intensifiait entre les mains en corolle du Saïyan, le souverain laissa échapper un rictus de rage.

Pendant le combat qui avait précédé son arrivée, il avait appris à connaître la signification de cette pose ridicule et l'effet de l'incantation éructée par ce pathétique singe. Il n'allait sûrement pas se laisser impressionner. Il était Cold et quand on est un demi-dieu, on ne connait ni la peur, ni la superstition. Ce déchet à forme humaine voulait jouer au plus fort ? Soit !

Goku exultait intérieurement. Son objectif était atteint. Cold ne le quittait cette fois plus des yeux. Se concentrer pour lancer un message mental à tout le monde tout en rassemblant tant de ki entre ses mains lui demanda un effort plus grand que ce à quoi il s'attendait. Il parvint toutefois à faire résonner sa voix simultanément dans la tête de tous ses amis "C'est le moment, profitez-en vite !".

Le temps d'un bref regard entre le Namek et son protégé, et Piccolo avait déjà rejoint Tenshinan pour le soutenir et l'aider à s'éloigner au plus vite avec lui. Malgré tout son courage, les forces du grand guerrier étaient au plus bas aussi bien en raison du rude combat pendant lequel il ne s'était pas ménagé que par les assauts de la souffrance hurlée par ses avant-bras en miettes. Il accepta l'aide de l'ancien démon sans dire un mot. Lui qui mettait un point d'honneur à ne dépendre de personne savait que ce n'était ni l'endroit ni le moment de jouer au bravache.

Repli réussi, constata avec satisfaction le vainqueur de Freezer.

Un détail l'intriguait toutefois…

Cold était à l'évidence un combattant expérimenté. Alors pourquoi attendait-il le départ de ce tir avec autant de calme. Goku s'attendait à devoir essuyer une contre-attaque, mais le grand être cornu n'avait pas esquissé la moindre amorce de geste offensif. Il était simplement là, dressé tel la proue d'un navire de guerre, les yeux rivés sur son adversaire, la cruauté accrochée à ses traits et le défi en étendard !

Enfin libre de se concentrer sur son seul combat, Goku put percevoir l'imperceptible frémissement sur les paupières de son adversaire. Avant que celui-ci ait pu amorcer son mauvais coup, le Saîyan avait bougé en hyper vitesse sur la droite, puis aussitôt, il réapparut sur la gauche, aussi vif et fugitif qu'une étincelle. Une avant dernière syllabe avait déjà franchi le seuil de ses lèvres quand il se positionna, dans la même fraction de seconde juste à la verticale de Cold. Un angle d'attaque idéal, la franchise d'une attaque de front avec la rouerie d'un angle de défense très inconfortable.

Le "Haaaa" claqua en même temps qu'une vague de lumière pure déferlait sur l'alien pris de court. De court, vraiment ?

Goku eut juste le temps de reculer pour sentir le feu de sa propre énergie lui frôler dangereusement la face !

Le plus surpris des deux n'était visiblement pas celui qu'on aurait pensé !

Comment Cold avait-il pu parvenir a retourner un de ses kameha, même si celui-ci n'était très puissant ? Le Saïyan sonda à nouveau le niveau du ki de son adversaire. La masse d'énergie contenue dans son attaque l'avait brièvement empêché de surveiller celle de son adversaire… pourtant il lui semblait avoir perçu quelque chose…

Le guerrier à l'aura dorée n'eut pas le loisir de pousser plus avant sa réflexion, le triomphe aux lèvres, le roi interplanétaire exposa soudain ses deux paumes tournées vers le ciel… une lueur émergea de chacune d'elle, pour jaillir aussitôt sous la forme d'une boule ardente… puis deux autres, et encore deux autres…

En quelques instants, des dizaines de sphères lumineuses décrivirent une parabole, s'élevant un peu pour retomber vers le sol selon une trajectoire semble-t-il aléatoire.

"L'enfoiré !"

Tous les proches environs semblèrent soudain bouillonner avec l'énergie de la marmite du diable.

Goku enrageait. Pourvu que personne n'ait eu la mauvaise idée de traîner un peu trop près dans le secteur ! Il connaissait bien ses amis… la discipline n'était pas leur fort et quand il s'agissait de combats, leur curiosité était insatiable. Tous étaient épuisés, ils auraient très bien pu se laisser surprendre par un tel déluge de feu.

Cold semblait lire comme dans un livre ouvert sur le visage décidément trop plein d'humanité de son ennemi. Quelle chiffe molle, autant de sensiblerie, c'en était écœurant !

La menace tomba du ciel en même temps que le Saïyan fondait sur l'alien avec la férocité d'un oiseau de proie.

— "Tu vas me le payer !"

Cold ne se déroba pas. Les coups résonnèrent avec une force surnaturelle, faisant vibrer la roche jusque dans les tréfonds des montagnes. Aucun des deux adversaires ne faisait la moindre concession, chacun cognait aussi dur, aussi fort qu'il lui était possible, avec la rage d'une haine atavique… la violence de leur race respective et l'orgueil de guerriers d'exception.

Au loin, une paire d'yeux sombres ne perdait pas une miette de l'affrontement titanesque qui faisait rage à environ un kilomètre de là.

Il s'était débarrassé de la chemise rose dont l'avait affublé Bulma, bien trop voyante pour une journée telle que celle-ci. Comment cette idiote avait-elle bien pu penser habiller un guerrier avec une loque tout juste bonne pour une fillette ? Ce tissu primaire était inconfortable au possible, sans aucune élasticité, il entravait les mouvements du corps plutôt que de les suivre, la sueur ne s'évacuait pas dessous, pire ! Le textile collait de façon très désagréable à la peau aux endroits humides, accentuant la fraîcheur de la brise sur les muscles. Une vraie plaie ! Quant à sa solidité, autant s'habiller avec du papier toilettes !

La peau du Prince des Saïyens luisait au soleil malgré son attitude statique. Des sueurs froides qu'il ne pouvait réprimer en analysant les informations que ses sens lui transmettaient. Comment ? Comment un Saïyan de basse souche avait-il pu accéder à un niveau pareil ? Même lui le guerrier d'élite, dans ses rêves les plus fous, n'aurait jamais pu imaginer une telle puissance.

La jalousie, la rancœur, la frustration faisaient battre les tempes de Vegeta. Il devait lutter pour maîtriser les bouffées de ki qu'il sentait gonfler en lui avec la rage qu'il aurait tant aimée pouvoir laisser exploser.

Il ne voulait pas se l'avouer, mais la peur non plus n'était pas étrangère à cette agitation intérieure. Il avait fort bien entendu les promesses de Cold à son encontre… Freezer n'était qu'un enfant de chœur à côté de son père.

Pour l'instant, ce minable de Kakarotto tenait la dragée haute au tyran. Mais ce qui était parvenu jusqu'à Vegeta au moment où l'alien avait retourné le kameha de son adversaire avait donné un haut le cœur au guerrier d'élite. Pendant un très bref instant, juste au moment de l'impact, le ki de ce salopard avait littéralement explosé ! L'ancien capitaine de l'armée de Freezer ne pouvait s'empêcher de penser aux transformations successives de son ancien maître. L'une d' entre elles présentait de fortes similitudes avec le physique du roi, et ce n'était pas la dernière. Il y avait aussi ces rumeurs de garnison. Certains murmuraient que si les fils de Cold lui témoignaient tant de respect, c'était plus par crainte que parce qu'ils aimaient leur papounet. Et ce qu'il avait capté tout à l'heure avait de quoi reléguer le Saïyan légendaire au rang de…

Quel minable ce Kakarotto ! Il s'en était sorti de justesse à Namek. Il s'était finalement révélé incapable de battre Freezer. Il a marqué un point à son arrivée en prenant ce fils de pute par surprise, mais il aurait dû en faire autant avec le père, quel idiot fini !

Un manque de clairvoyance qu'iis risquaient de payer très cher !

Sur le champ de bataille, les attaques énergétiques étaient venues appuyer les coups. Les deux adversaires portaient à présent les stigmates sanglants de ce combat sans concession. La queue de Cold faisait merveille dans certaines séquences de corps à corps et Goku avait fort à faire pour bloquer ses coups en plus des redoutables pieds et poings du souverain. Et quand elle ne frappait pas, elle avait vite fait de s'enrouler autour d'un poignet ou d'une cheville, aussi souple et rapide qu'un serpent. Encore plus que Freezer, ce guerrier-là savait exploiter chacun de ses atouts avec intelligence. Peut-être avait-il dû réduire au silence des rivaux redoutables dans sa jeunesse ?… contrairement à son fils qui n'avait, semble-t-il, jamais trouvé d'opposant suffisamment fort pour l'inquiéter. Et puis, non seulement il avait contré son kameha, mais l'avait même renvoyé ! L'attaque n'était pas à son niveau maximal, mais cela constituait malgré tout un sacré exploit ! Cold cachait quelque chose, cela ne faisait aucun doute.

Ce nouveau challenge enflammait le tempérament de feu du Saïyan, et l'excitation du combat lui faisait peu à peu oublier la fragilité de ce qui les entourait. Les deux combattants se déplaçaient de plus en plus pour esquiver ou charger… des explosions de plus en plus violentes constellaient leur parcours de cratères impressionnants, défigurant toujours plus profondément la croûte terrestre. Des collines entières s'écroulaient comme château de carte, des cours d'eau étaient engloutis sous des tonnes de gravas, tout un écosystème était sacrifié à la frénésie du combat. Des tremblements de terre se propageaient en ondes funestes, réactions épidermiques de la surface d'une planète malmenée.

Dans le lointain palais au-dessus de la tour Karin, Kami-Sama assistait au désastre impuissant. Il était Dieu, c'est vrai. Le protecteur de cette planète. Mais il n'était que Dieu… bien peu de chose en réalité face à de tels monstres. Son Goku aimait cette planète, pourvu qu'il revienne très vite à la raison, avant que l'irréparable ne se produise ! Mais cela suffirait-il ? Si Cold était vraiment capable de ce qu'il craignait, la Terre vivait ses derniers instants.

À des milliers de kilomètres de là, un vieil homme avait blêmi en sursautant sous ses lunettes noires, arraché de la lecture d'un magazine à la couverture pour le moins licencieuse au moment précis où le roi avait renvoyé le kameha. Malgré la température tropicale de son petit morceau de paradis perdu au milieu de l'océan, le vieillard frissonna sous sa chemise à fleurs.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk