DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 4, Chapitre 28.

Ce que certains auraient pu prendre pour un cri de désespoir se prolongea en un long hurlement à glacer les sangs.

La surprise fut de courte durée.

La plupart des témoins de la scène comprirent que l'horreur prenait littéralement corps sous leurs yeux en voyant d'abord l'énergie dégagée par le vaincu soulever un nuage de poussière autour de lui. Ni plus ni moins que la naissance d'un cauchemar à l'état pur évoquée dans les craquements horribles des os éclatant sous la pression de l'horrible transformation alors que se déformaient les traits et la silhouette du tyran interplanétaire.

En même temps que l'arrière de son crâne s'allongeait de façon démesurée tel un casque armé d'éperons et que sa face s'aplatissait pour devenir plus animale, Cold fit rageusement voler les restes de son armure sombre pour laisser la place à la croissance rapide d'un plastron naturel renforcé de larges épaulettes et d'impressionnantes pointes. Des pics tout aussi acérés surgirent du haut de ses avant-bras, près de ses coudes et de l'extérieur de ses mollets.

En beaucoup moins de temps que son fils sur la planète Namek et avec bien moins de signes d'efforts, le roi Cold dévoilait une nouvelle facette de sa nature d'alien polymorphe.

Un sourire hideux anima le visage qui n'avait plus rien d'humain alors que la créature lançait un regard satisfait à son bourreau de l'instant d'avant. Ses yeux eurent un bref mouvement vers l'arrière de son corps et il serra les poings en plissant son museau dans une mimique grimaçante. Le monstre s'accroupit légèrement pour émettre un cri guttural, ses muscles gonflèrent sous la tension et assez rapidement se développa à la base de sa colonne vertébrale une nouvelle queue. Une affreuse queue annelée à la base puissante et au fouet lisse et souple. Une queue qui s'agita aussitôt dans l'air pour marquer le contentement de son propriétaire. À moins que cela ait été son impatience de mettre à profit toute la puissance dont il venait de se pourvoir.

Au-dessus de lui Goku ne souriait plus.

L'affaire se compliquait sérieusement. Dans sa forme antérieure, il savait son ennemi inférieur à lui. Mais là, si la progression de sa force de combat était proportionnelle à celle de Freezer à chacune de ses transformations, ce monstre risquait bien de lui donner du fil à retordre.

— "Et voilà !"

La constatation du grand Namek résonna comme une sentence de mort sur le petit groupe figé bouche bée face à l'inconcevable. Son Goku avait voulu jouer, jouer pour le fun, jouer les grands seigneurs et toute la planète allait payer comptant sa main perdante.

La voix enfantine de Gohan risqua :

— "Il a perdu ! Même s'il ne s'est pas rendu compte du temps parce qu'il a été sonné, Papa le lui a dit. Pourquoi ne le croit-il pas ?"

— "Parce qu'il ne connaît qu'une règle : la sienne."

— "On est foutus – se lamenta Krilin – Goku a eu du mal à venir à bout de Freezer, faut être réaliste, là il ne pourra rien faire."

— "J'ai confiance en Papa, il est plus fort que sur Namek !"

Piccolo se rembrunit pour parler avec la lenteur d'une profonde tristesse :

— "Sans doute oui, mais cet enfoiré dépasse sûrement de très loin son fils maintenant et surtout…"

— "Il a encore un niveau si jamais celui-ci ne suffisait pas." finit pour lui le petit chauve dont toute la silhouette s'était voûtée.

Tenshinhan s'était levé pour se rapprocher d'eux.

— "Peut-être pas... qui dit qu'il a autant de niveaux que son fils ?"

— "Freezer a bien précisé que sa forme finale, la plus puissante, était sa forme originelle… c'est donc obligatoirement celle de sa race et aussi celle de son père, or, ce n'est pas encore celle-là !" bougonna Krilin avec l'air docte de celui qui sait de quoi il parle.

— "Freezer a dit vivre dans sa forme la plus faible pour ne pas se laisser déborder par la trop grande énergie des autres. À l'évidence Cold n'a pas ce problème puisqu'il se promenait en toute aisance dans une forme supérieure à celle choisie par son fils. De plus, sous cette forme, il était son égal en forme finale. Je suis prêt à parier qu'on n'a là qu'un aperçu de son véritable potentiel." précisa dans un murmure le géant vert.

– "C'est un véritable monstre, une telle énergie dans un seul être c'est insensé !" grogna le guerrier aux trois yeux.

Totalement découragé, Krilin se laissa glisser au sol pour se coucher sur le dos, le regard perdu dans l'azur d'un ciel insouciant du drame qui se jouait ici-bas.

— "Si seulement c'était impossible…"

— "Papa a dit qu'il s'était entraîné pendant tout ce temps, on doit lui faire confiance, il va le battre !" se renfrogna le jeune Gohan.

Le Namek s'éleva légèrement pour s'éloigner lentement dans la direction opposée aux deux belligérants.

— "Suivez-moi !" ordonna-t-il aux autres surpris par cet ordre inattendu.

Goku arracha presque avec soulagement l'épais col de sa tenue Yardrat, comme s'il se libérait d'une entrave trop longtemps supportée, puis se débarrassa calmement de son armure déjà largement fissurée ainsi que des restes de la chemise réduite à l'état de lambeaux. Dorénavant torse nu, il alluma son aura pour élever son niveau d'énergie tout en observant le monstre qu'était devenu son adversaire monter dans les airs jusqu'à la même altitude que lui. Concentration et gravité avaient remplacé le gentil sourire du jeu. Cold avait prouvé qu'il était un combattant aguerri, rompu aux finesses du combat et sans scrupules. Maintenant sa puissance nourrie par sa soif de revanche allait le rendre plus roué et dangereux que jamais.

Sans un cri, sans un mot, sans le moindre signe précurseur, les deux hommes se lancèrent soudain simultanément à l'assaut l'un de l'autre, si tant est que le tyran ainsi transformé ait encore pu être qualifié d'être humain ! Si les titans de l'aube des temps ont vraiment existé, alors le fracas de la bataille en cours ne devait rien avoir à envier à ceux dont la légende a traversé les millénaires. L'oreille avait largement plusieurs coups et explosions de décalage avec la réalité, même les yeux les plus exercés peinaient à suivre l'action en temps réel tant la vitesse des enchaînements entre les deux adversaires était élevée. Tous les témoins de la scène fixaient le ciel vibrant de ce feu d'artifice tout en force et puissance avec toute la concentration dont ils étaient capables. Malgré cela, ni les sens hyper développés du Namek ou encore les trois yeux de Tenshinhan ne leur étaient suffisants pour suivre toutes les phases du combat.

Plus rapide, plus fort, plus réactif ! Son Goku se motivait intérieurement davantage à chaque coup donné, à chaque attaque encaissée. Malgré toute sa bonne volonté pourtant, rares étaient celles qui le manquaient, et toutes celles qui le touchaient laissaient leur marque douloureuse malgré son niveau de défense à son maximum… son maximum de super Saïyan. Il allait falloir trouver la faille avant de se laisser épuiser par le monstre qu'en revanche il ne touchait que rarement. Rarement et avec peu d'effet, l'acier n'était que guimauve à côté du métal dans lequel semblait forgé ce grand corps hérissé blanc, rose et mauve.

Le Saïyan donnait le meilleur de lui-même… avec presque autant d'efficacité que la mouche tournant autour du buffle, simplement agacé par les piqûres de l'insecte, sans réelle conséquences sur son cuir épais. L'énergie du désespoir, la rage de Goku qui savait l'avenir des êtres chers à son cœur dépendre de l'issue de ce combat, suffiraient-ils à lui permettre de prendre l'avantage ?

(musique de fin d'épisode d'anime… naaan je plaisante… lol)

Le monstre cédait maintenant du terrain sous un déferlement de coups sans précédent appuyés par des rafales de tirs à bout portants. Au loin, en silence, un autre Saïyan avait déjà tiré les conclusions de ce combat.

Kakarotto serait perdant d'une façon comme d'une autre dans ce corps à corps, jamais il ne pourrait mettre suffisamment de puissance en restant aussi proche de son adversaire. S'il ne trouvait pas le moyen de l'étourdir pour prendre du champ et l'anéantir avec un jet d'énergie de grande ampleur, jamais il n'en viendrait à bout.

Telles étaient les conclusions du guerrier expérimenté qui brûlait de rage et de jalousie en silence devant l'extraordinaire déploiement de force des deux combattants. Cet enfoiré de Kakarotto avait réalisé son plus grand rêve : se débarrasser de Freezer… pour maintenant être en passe de perdre face à Cold ! Comment deviner que le père ait pu être encore plus fort que l'incroyable tyran ? Vegeta frissonna malgré lui. Sa revanche sur le bourreau de son peuple lui avait certes échappé, mais sans doute aurait-elle signé sa perte. Quelle importance ? Le destin des derniers Saïyens semblait scellé, ils semblaient définitivement condamnés à tous périr de la main de cette famille maudite. La haine du Prince des Saïyens ne faisait que grandir. Il y avait sûrement un moyen de changer ça !

Une fois de plus, Son Goku se servit d'une des pointes du nouveau corps de son adversaire pour virevolter au-dessus de lui et esquiver tout en souplesse une cuisante réplique. Son torse, ses bras portaient les sanglantes traces des tentatives manquées d'éperonnage du Roi avec ses armes corporelles additionnelles. Cette fois, un puissant coup de queue vint le plaquer précisément entre les défenses dorsales du souverain combattant. Deux poignes d'acier s'emparèrent de ses avant-bras alors que le sol "monta" soudain face à lui à une vitesse vertigineuse. L'impact fit voler en éclat la roche qui se creusa aussitôt en un impressionnant cratère, un de plus dans le paysage à présent lunaire des environs. Le Saïyan eut à peine le temps de relever le visage pour ne pas étouffer que trente six chandelles se mirent à danser devant ses yeux couleur émeraude. L'extrémité arrière de l'impressionnant crâne renforcé de Cold venait de l'étourdir de plusieurs coups de boutoirs assénés avec une force et une précision redoutables. Le monstre savait à l'évidence remarquablement tirer parti de ses drôles de particularités anatomiques.

Il se releva d'ailleurs en plantant, avec un rictus reflétant la jouissance qu'il prenait à tant de cruauté, ses deux pointes de bras dans les muscles des bras du Saïyan.

La lueur de son regard était plus animale que jamais pendant qu'il attendit que l'objet de sa vengeance se relève avec peine pour lui faire face avec une arrogance renouvelée. Quand l'aura du super Saïyan luit à nouveau avec force sous le cri de rage du guerrier que ces blessures ne semblaient pas pouvoir ralentir, Cold se demanda quelle option prendre finalement. Cette vermine avait mille fois mérité une mort aussi lente que douloureuse, mais force était de constater qu'il constituait plus que jamais une recrue de choix. Le réduire en esclavage pourrait permettre de joindre l'utile à l'agréable, pourquoi pas ?

Mais pour l'instant, une bonne correction s'imposait !

Le monstrueux géant laissa pour commencer le guerrier blessé s'acharner sur lui. Comme il s'y attendait, le handicap de ses dernières blessures amoindrissait grandement ses coups, et il attendit avec délectation de voir les effets de cette constatation dans les yeux de cet imbécile. Quand leurs regards se croisèrent, le désarroi de l'un était à la mesure de la satisfaction malsaine de l'autre. Comme si un passage muet de relais s'était opéré entre eux, ce fut à Cold de marteler son adversaire de coups. Seulement, les siens étaient à pleine puissance sur un guerrier aux capacités diminuées et leur impact n'en était que plus efficace.

Ainsi que son fils l'avait fait pour Vegeta, le roi finit par enrouler sa queue autour du cou de Goku pour le maintenir debout et continuer à le boxer à loisir.

Une ombre gigantesque sembla soudain grandir de nulle part pour interrompre le funeste ouvrage du tortionnaire hérissé de piquants.

Sous le regard effaré d'un alien au physique de cauchemar, la vision hallucinante d'un Namek gigantesque coupait de son incroyable stature l'horizon face au souverain, le faisant paraître, lui le géant de sa famille, soudain si petit qu'un pincement au cœur étreignit un petit instant l'âme de Cold.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk