DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 2, Chapitre 3.

Ces étranges évènements remontaient à une dizaine d'années environ.

Son Gohan n'était pas encore tout à fait un homme, mais les circonstances en avaient déjà fait un guerrier endurci.

Une pointe de tristesse lacère à nouveau le cœur de Bulma… son enfance à lui aussi a été piétinée par la cruauté et la soif de pouvoir.

Raditz, l'entraînement imposé de Piccolo, Nappa et Vegeta, l'épopée sur Namek, puis les cyborgs… le jeune Saïyan n'aura eu guère de répit dans sa courte vie.

Il avait pourtant une telle douceur, une telle candeur en lui… quel gâchis !

Les assassinats en chaîne de tous ses amis… la mise à sac de la planète, les victimes innombrables… tout avait contribué à balayer ce qui pouvait lui rester d'innocence.

On dit qu'à quelque chose, malheur est bon… peut-être que sans la force acquise dans son perpétuel combat contre les cyborgs, il n'aurait pas été capable de mettre en échec cette autre menace…

Sa réflexion arrache un profond soupir à la jeune femme… Pour ce que ça a servi… Aurait-ce pu être pire que ce qu'ils vivent aujourd'hui ?... Elle n'ose y croire.

Enfin… dans le doute.

Bulma est tentée d'afficher l'horloge qu'elle a masquée sur son écran…

Non ! Il est trop tôt ! Si elle se met à regarder l'heure toutes les deux minutes, l'attente sera plus insupportable encore.

Revenons donc à l'étrange aventure de Son Gohan !

La voix douce du fils de son ami résonne dans la mémoire de Bulma… lui permettant, à son tour, de voyager dans le temps…

Ce matin là, Son Gohan avait pour une fois réussi à repérer les cyborgs avant qu'ils ne commencent leur œuvre de destruction.

En partie dissimulé par une couche de nuages légers, il les observait de loin, guettant le moment opportun pour tenter une attaque efficace.

Mais pour l'instant, sa double cible survolait lentement la cité… trop proche des immeubles déjà en partie endommagés pour que le Saïyan puisse faire quoi que ce soit sans mettre la vie d'innocents inutilement en danger.

Il n'y avait absolument aucune logique dans leur comportement, et ils pouvaient très bien finalement s'éloigner de cette ville sans y faire plus de dégâts… c'était déjà arrivé… trop rarement certes… mais il était inutile de déclencher leur fureur destructrice pour une fois qu'ils la laissaient de côté.

Le jeune guerrier en était donc là, plongé dans sa réflexion, quand quelque chose de totalement inattendu attira son attention.

Une force vitale inconnue s'approchait de lui… par la voie des airs !

Les cyborgs n'en dégageaient aucune… et de toute façon ils étaient là-bas, sous ses yeux…

Ce n'était pas celle du tout jeune Trunks non plus… et sans dégager une force formidable… c'était beaucoup plus puissant qu'un être humain ordinaire.

Prudent, Son Gohan, qui ne prenait plus la peine de le dissimuler puisque ses adversaires étaient incapables de le percevoir, camoufla son propre ki… juste avant de se déplacer très rapidement.

C'est donc depuis une position dominante qu'il vit s'approcher un étrange personnage de l'endroit qu'il avait eu la bonne idée de quitter un instant plus tôt.

L'homme paraissait décontenancé… tendant un étrange appareil devant lui, il regardait tout autour de lui en déplaçant le bras… comme pour saisir des ondes.

Tout dans son apparence laissait à penser qu'il venait d’un autre monde :

Sa peau à l'improbable couleur verdâtre, sa tête qui faisait un peu penser à celle d'un batracien avec de drôles de favoris se terminant en moustache et de longues oreilles effilées.

Sa tenue de combat aussi : un collant sombre aux reflets rougeoyants recouvert d'un étrange haut d'armure blanc, orné de deux sorte de cornes dans le dos au niveau des épaules, complété de bottes et de gants blancs.

Cet accoutrement, même s'il était quelque peu différent, rappela aussitôt au jeune Saïyan l'équipement des hommes de l'armée de Freezer.

Une menace extra-terrestre !

Comme si les cyborgs ne suffisaient pas !...

Son Gohan fronça brusquement les sourcils… le bruit sourd de puissantes détonations parvenait jusqu'à lui.

Plus bas, dans la ville, sous le halo nuageux… des colonnes de fumée marquaient maintenant la progression des jumeaux infernaux…

Ils ne seront pas passés à autre chose finalement.

Le regard du jeune homme se reporta sur l'étrange inconnu qui piqua aussitôt en direction des déflagrations.

Intrigué, Son Gohan décida de le suivre… laisser la cité affronter seule la folie destructrice des cyborgs lui déchira le cœur, mais de toute façon, une bataille en plein centre ville faisait toujours plus de dégâts encore. Or cette capitale était encore très peuplée.

De deux maux, il faut savoir choisir le moindre… il ne pouvait se permettre de perdre de vue ce militaire venu d'ailleurs ! Il n'était sûrement pas là en touriste.

C'est donc le cœur lourd que le guerrier en orange observa le drôle de personnage en tenue de combat ne pas perdre une miette de ce qui se passait au sol.

Tenant son mystérieux appareil devant lui… il le regardait à chaque explosion tandis que Son Gohan pouvait observer le mouvement d'une aiguille sur son cadran… celle-ci réagissait à chaque attaque des cyborgs.

Ceux-ci cessèrent brusquement leur œuvre de destruction et l'aiguille s'immobilisa.

L'inconnu tapota nerveusement son petit boîtier, puis le secoua comme si celui-ci pouvait être défectueux avant de regarder à nouveau en direction des dernières explosions.

Après un bref grognement, signe de sa contrariété, il rebroussa brusquement chemin pour repartir d'où il était venu à grande vitesse… suivi à bonne distance par sa proie initiale qui inversait ainsi les rôles en prenant cette fois celui du traqueur.

Son Gohan s'était arrêté dès qu'il avait perçu la descente de l'inconnu.

Il progressait maintenant prudemment parmi le relief escarpé de la région désertique dans laquelle la filature de l'étranger l'avait conduit.

Il n'avait plus besoin de le suivre.

La manifestation groupée de plusieurs forces vitales inconnues parvenait jusqu'à lui… lui permettant de localiser sans coup férir la destination finale du soldat.

Son intuition se révélait juste… l'homme n'était pas seul.

De plus une étrange activité sismique animait la région… de légères vibrations à peine perceptibles qui n'avaient rien de naturelles.

Le jeune Saïyan bondissait avec une agilité et une rapidité étonnante d'un relief à l'autre.

Il se figea soudainement, restant un moment immobile… avant de sauter en bas des rochers et de se mettre à marcher lentement, un voile de tristesse autant que de colère assombrissant son regard…

Voilà qui confirmait, s'il en était besoin, la nature de ces étranges visiteurs !

Au creux de la verdoyante vallée dans laquelle il venait de déboucher, oasis de verdure dans le paysage aride de la région… les ruines d'une petite ferme fumaient encore.

Dispersés tout autour des bâtiments éventrés, des cadavres d'hommes et d'animaux jonchaient le sol.

Une petite fille en robe rose, les yeux grands ouverts sur l'effroi qu'avaient été ses derniers instants, avait encore les mains crispées sur la poupée de chiffons qu'elle pressait contre sa petite poitrine… tandis qu'une tache rouge assombrissait la couleur tendre de son vêtement à l'endroit du tir qui lui avait été fatal.

Son Gohan prit doucement le corps inerte de l'enfant pour le porter près de celui d'une jeune femme qui devait être sa mère, à quelques pas d'elle, enjambant le cadavre du chien fidèle qui n'avait pas échappé au massacre.

Un moment après, il avait rassemblé ce qui semblait être tous les membres d'une même famille… parents, enfants, grands-parents… tous unis dans la mort…

Une larme dévala la joue du jeune homme… à combien de cadavres d'innocents avait-il déjà été confronté… des milliers, des dizaines de milliers, plus encore ?... Il n'aurait su le dire…

L'horreur ne se comptabilise pas… et son cœur refusait obstinément de la banaliser…

Le nombre… les années n'y changeaient rien.

De petits monticules de terre marquaient les tombes fraîches sur lesquelles il avait pris soin de déposer un indice permettant d'identifier chaque occupant sur deux bâtons piqués en croix : la pipe d'un grand-père, la médaille de la mère, la poupée tachée de sang de la petite fille…

C'est un regard transfiguré par la haine que Son Gohan releva enfin, après un court moment de recueillement, sur le petit cimetière improvisé.

Hors de question de permettre à d'autres tueurs de venir semer la terreur et la mort dans un monde soumis à un martyr déjà insoutenable !

Ce serait vite réglé… même la somme des forces de combat de tous ces guerriers était ridicule en comparaison de la sienne !

A part peut-être un… qui se démarquait nettement des autres… mais même lui sera facilement abattu.

Ils allaient amèrement regretter d'avoir pris cette planète pour cible !

Son Gohan progressait maintenant avec une extrême prudence… il se savait tout proche du point de rassemblement des envahisseurs.

La région rocheuse était fortement escarpée… et il prenait garde à ne pas faire dérocher de pierres qui auraient pu provoquer un éboulement dont le bruit n'aurait pas manqué de résonner entre les parois abruptes.

Il devait d'abord évaluer la situation exacte avant de passer à l'action… les kis des inconnus n'étaient pas de nature à être réellement inquiétants…certes… mais il ne connaissait rien de leur armement… de plus la présence d'éléments robotisés ou capables de dissimuler leur réelle puissance pouvait aussi être envisageable.

Son expérience lui avait appris à ne pas réduire son adversaire à une première impression… faire l'erreur de le sous-estimer pourrait s'avérer fatal.

Le jeune guerrier stoppa net sa progression… deux nouveaux kis venaient d'attirer son attention.

Très différents des autres ceux-là… très étranges surtout.

Si l'un pouvait paraître relativement faible, il n'en dégageait pas moins quelque chose de plutôt inquiétant… quant à l'autre…

En plus, si ces deux là venaient d'apparaître, il pouvait y en avoir encore d'autres cachés à sa perception… décidément ce mystère s'avérait de plus en plus complexe à gérer.

D'un vague étonnement, l'expression du visage de Son Gohan passa à celle d'une intense détermination… tuer cette menace dans l'œuf était maintenant une priorité absolue !

Il continua sa lente progression avec application… même s'il était pressé d'arriver enfin au but, il devait absolument veiller à rester totalement invisible… surtout que le plus puissant des individus se déplaçait maintenant lui aussi… et à beaucoup plus grande vitesse que lui.

Le jeune homme n'oubliait pas de surveiller le ciel et les hauteurs au dessus de lui… même s'il semblait pouvoir percevoir la position de tous ses adversaires, il ne lui fallait négliger aucun détail.

Il rampait maintenant… conscient que sa tenue orange et bleue était loin d'être un atout au milieu de ce paysage aux couleurs neutres.

Il se souleva enfin sur ses avant bras pour sortir prudemment la tête de derrière une sorte de muret naturel rocheux.

Il se figea tout d'abord… en se retenant d'éternuer à cause de la petite langue fourchue que le crotale qu'il venait de déranger agitait en signe de protestation sous ses narines… finissant sans doute par se dire que ce truc bizarre ne devait pas être une menace pour lui, le reptile déroula ses anneaux pour se couler entre les roches et disparaître souplement en silence.

Enfin, le fils de Son Goku put découvrir ce que cachait la large vallée surplombée par le massif rocheux d'où il était venu.

Il aperçut immédiatement, plus loin là-bas, une autre famille sacrifiée au désir de tranquillité de ces étrangers… il se retint de jaillir de sa cachette… mais de toute manière, ils ne pouvaient plus être sauvés. Il fallait s'y attendre, ces meurtriers avaient dû faire place nette dans tous les alentours. Son attention se reporta sur l'étrange activité qui régnait devant lui.

Au centre de la plaine… tout un groupe d'inconnus avait l'air d'observer la très lente descente d'un engin spatial qui semblait s'enfoncer dans le sol…

C'était donc ça les étranges vibrations dont l'intensité n'avait fait qu'augmenter au fur et à mesure qu'il approchait de la zone dangereuse !

La structure de l'engin paraissait complexe et il devait y avoir au moins un autre étage que celui-ci déjà sous terre.

Pourquoi des extra-terrestres prendraient-ils la peine d'enterrer leur vaisseau ?

Sinon dans le but de s'installer durablement !...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk