DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 4, Chapitre 31.

Cette fois le prince des Saïyens ne regretta pas de s'être décidé à enfin ouvrir les yeux. Il aurait vraiment été dommage de louper l'expression de stupeur et d'incrédulité sur la face de navet de l'autre tordu. Malgré la douleur, un petit sourire narquois anima le visage déformé de Vegeta : l'infâme nabot avait enfin accompli sa mission, il aura mis le temps cet imbécile !

Un souffle doré avec un tel niveau de ki qu'il en eut le vertige frôla l'ancien homme de main de Freezer. Le claquement d'un coup formidable, une rude secousse, une exclamation étouffée… puis l'accélération d'une projection brutale et le douloureux choc avec le sol de cette planète… encore.

L'immonde langue flexible reconnut le goût du sang violet de son propriétaire. Après s'être redressé Cold scruta du regard son curieux adversaire, ainsi ce fils de singe avait encore des ressources cachées !

Le monstre ne put retenir un léger sourire. Rares étaient ceux qui pouvaient se vanter de l'avoir réellement touché, et sous cette forme, sans faire partie de sa famille… ce n'était encore jamais arrivé ! Il dut convenir, tout roi qu'il était, qu'il avait sous-estimé ce guerrier à l'étrange lumière. Il aurait fait payer de sa vie à n'importe lequel de ses sous-fifres l'erreur d'avoir baissé ainsi sa garde, mais l'avantage d'avoir le pouvoir absolu, c'est qu'on peut s'accorder le privilège d'être magnanime envers soi-même. Cette dernière pensée fit briller un semblant de gaité dans les yeux du monstre ; en plus d'incarner la force à l'état pure, il ne manquait ni d'esprit ni d'humour. Il était décidément bien l'être le plus parfait que l'univers ait jamais eu la chance d'enfanter, un dieu vivant.

— "Prêt pour le dernier round ?"

Après avoir pris quelque distance, le Saïyan le narguait avec cet insupportable petit air suffisant. Cold n'était pas dupe. Il savait fort bien pourquoi l'autre n'avait pas continué à engager le combat sur place. Sa longue queue serpenta en direction de la tête du corps qui se gardait bien de se faire remarquer au milieu de la roche éclatée dans laquelle il l'avait encastré. En même temps qu'il avilissait un peu plus cette face de macaque, le géant cornu se rendit compte qu'en projetant ainsi ce déchet au sol dans un mouvement d'humeur non maîtrisé, il avait involontairement obtempéré à l'ordre que l'autre avait osé lui donner ! Il était heureux finalement que tous ses hommes aient été tués, il n'aura pas besoin de perdre son royal temps à faire taire ces embarrassants témoins.

Malgré l'insoutenable douleur générée par la pression pleine de vice sur son visage brisé, un grincement de dents échappa à Vegeta quand le tyran lui souffla sur un ton aux écœurants accents de faux miel :

— "Ne crois pas que je t'oublie petit prince de feu la planète des singes… tu ne perds rien pour attendre, rassure-toi. Ah j'allais oublier : ne m'oblige pas à avoir à te chercher quand j'aurai fini de remettre les idées en place au dernier de tes gorilles… conseil d'ami."

Un nouveau frisson parcourut tout entier l'être de Vegeta quand le monstre prit lentement son envol en concentrant ses forces pour la relance de la bataille. Cet idiot de Kakarotto venait de perdre encore une belle occasion de tuer ce salopard ! Sa façon de traiter ses adversaires était décidément une honte pour un Saïyan, de quoi enlever toute crédibilité à une réputation de férocité bâtie de haute lutte par d'innombrables générations de guerriers.

Le combat reprit de plus belle. La planète entière sembla vibrer au rythme des coups à la puissance démentielle qui résonnaient sur les deux corps protégés à grands renforts de ki.

Pas de doute, les poings du singe lumineux cognaient avec plus de force, ses esquives étaient plus véloces, ses offensives plus foudroyantes et la concentration de l'énergie de ses attaques plus pointue. En bref, il se battait un bon cran au-dessus de ce qu'il avait montré jusqu'alors.

Bon niveau, il fallait bien l'admettre, mais encore insuffisant pour inquiéter le monstrueux souverain. Par contre, si la puissance était du côté de l'alien cornu, le Saïyan lui damait le pion en terme de vitesse pure. Il faut bien dire que sa capacité à disparaître à tout moment sans laisser de trace mettait les nerfs du père de Freezer à rude épreuve, surtout quand le guerrier doré réapparaissait soudain juste sous son nez pour lui lancer une redoutable boule d'énergie à bout portant. Comment cette saleté de singe pouvait-il arriver à aller aussi loin sans que l'œil ne détecte au moins quelques étapes de son déplacement ? Et surtout, comment pouvait-il charger autant d'énergie pendant ses phases d'hyper vitesse ? Personne ne peut arriver à faire ça !

— "…meHAAAAAAAA !!"

Une nouvelle attaque d'une violence inouïe sollicita toutes les ressources défensives de Cold. Bien entendu, il n'était pas atteint dans sa chair, mais son orgueil et sa patience étaient mis à rude épreuve. Le fait que ses contre-attaques, elles, manquaient presque toutes leur cible ne donnait pas non plus matière au baromètre de l'humeur du géant à pointer vers la zen attitude.

Plus vite ! Plus fort ! Plus de puissance encore ! La pantalonnade avait assez duré… il était plus que temps de tenir ses promesses ! Personne ne se moque d'un dieu… PERSONNE !

Les sangs du seigneur du froid étaient en ébullition. Obnubilé par son horripilant adversaire, il ne prêta pas attention à l'exaspération qui montait en lui avec la force du cri d'hystérie dans la gorge d'une groupie croyant apercevoir l'ombre du gros orteil de son idole.

À prudente distance de la confrontation des deux titans, Piccolo interrompit brusquement une conversation animée opposant principalement Krilin et Tenshinhan.

— "Taisez-vous ! Vous sentez ça ?"

L'opportunité de donner ou non un senzu à l'imprévisible prince passa soudain au second plan.

— "Son énergie… elle fluctue…" commenta dubitatif le guerrier tri-prunelles

— "On dirait qu'elle pulse plutôt…" ajouta le tout jeune Gohan

— "Et elle monte un peu plus à chaque fois." frissonna le chauve au front tatoué

— "Ça me fout les jetons !" crut bon de préciser le petit disciple du Maître des Grues.

— "Je savais bien que j'aurais mieux fait de rester veiller sur Bulma." geignit Yamcha qui venait de rejoindre le petit groupe après Chaozu de retour de la tour Karin.

Son Goku n'avait pas non plus manqué de remarquer le phénomène. Que cela voulait-il bien dire ? Freezer n'avait jamais fait varier son énergie ainsi. Était-ce une façon pour son père de préparer une nouvelle technique inédite ? Voilà qui pourrait être intéressant…

OUCH !

La boule explosive qu'il venait d'encaisser était loin du pet de mauviette ! "Voilà ce qui arrive quand on n'est pas suffisamment concentré sur son combat." se morigéna-t-il en disparaissant une nouvelle fois.

Son apparition, tout sourire deux doigts sur le front, l'autre main époussetant son torse rougi par le récent impact, fit sursauter Vegeta. Assis à l'abri de la fureur de Cold, le guerrier soutenait son bras brisé pressé contre lui. Histoire de ne pas rester en position d'infériorité, il se leva avant de parler en articulant du mieux qu'il put :

— "Arrêpe be faire l'imbéfile avec feppe pechnique Kakaroppo et pue-le ! Et rabborpe-moi un pruc bagique !" vociféra le Saïyan, une larme sur sa demi-face tuméfiée.

— "Zut je t'ai complètement oublié c'est vrai ! s'excusa faussement confus le plus Terrien des Saïyens.

Dis-moi, j'aimerais ton avis : qu'est-ce qu'il nous prépare ?"

— "ON F'EN FOUS ! PUE-LE !!" hurla fou de rage Vegeta en tapant du pied, au risque d'éventer leur position.

— "Donc tu n'en as aucune idée toi non plus… très bien, on verra bien !" conclut Goku en disparaissant aussitôt.

L'exaspération du roi Cold était à son comble. Son emportement était tel que lorsque son adversaire ressurgit enfin, le besoin de le tuer balaya toute autre réflexion. Après tout, que lui importait d'épargner la vie de ce renégat ? Réduit en esclavage, il était trop puissant pour être fiable. Plus d'ennuis en perspectives que d'avantages finalement. Tuer cette saloperie de Saïyan, récupérer cette vermine de traître pour l'exemple et réduire cette planète à l'état de poussière. Qu'on en finisse et vite !

Comme cela était prévisible, si sa colère appuyait les coups de l'irascible souverain, leur précision pâtissait grandement de sa trop grande précipitation. Les poings, les pieds ou la queue fouettaient immanquablement le vide, et les jets d'énergie se perdaient dans la haute atmosphère quand ils ne faisaient pas éclater une partie du paysage dans un vacarme apocalyptique.

— "Encore manqué !" railla à la barbe du tyran rageur le facétieux Saïyan que cette perte de contrôle amusait.

Le hurlement que laissa exploser Cold avait de quoi faire trembler une armée de sourds. Comme son cri de démence se prolongeait, des étincelles énergétiques jaillirent de sa gueule béante… de petits arcs électriques commencèrent à danser autour de son corps aussi crispé que s'il prenait la foudre. La roche sous ses pieds se mit à vibrer, de véritables ondes de choc naquirent de cet épicentre pour faire frissonner toute la région tandis que ça et là, des cailloux de plus en plus gros se soulevaient de terre avant d'éclater.

Incrédule devant un tel déferlement de puissance à l'état brut, Son Goku restait figé.

Piccolo le rejoignit soudain dans un grésillement en criant, tandis que le reste de l'équipe arrivait auprès d'eux :

— "Il ne contrôle plus son énergie, il faut l'arrêter !"

— "Je… je n'aurais jamais le temps pour un genkidama…" souffla le guerrier à l'aura dorée.

— "Il n'est pas en état de se défendre,TOUS ENSEMBLE À FOND !!" hurla le grand Namek en projetant ses deux bras devant lui.

Dans un bel ensemble, tous les guerriers unirent leur meilleur flux d'énergie à celui de l'ex-démon… sauf Son Goku et son fils qui prirent le temps de concentrer dans leurs mains jointes la dose de ki nécessaire à leur attaque fétiche. Les rayons du père et du fils jaillirent simultanément avec une assourdissante puissance. Leur impact joint aux autres provoqua un tel souffle que les guerriers malgré la distance fermèrent un instant les yeux, les plus faibles détournant même la tête. Un brasier infernal déferlait sur l'alien en furie ! Peine perdue. Malgré une force de frappe propre à faire fondre un soleil, non seulement l'aura énergétique du monstre ne pliait pas, mais pis encore, elle enflait tandis que sous cette bulle involontairement protectrice, il se tordait comme un damné au supplice.

Piccolo avait vu juste : le roi Cold, tyran incontesté de toute une partie de l'univers venait de perdre la maîtrise de son propre pouvoir.

En dépit d'efforts désespérés pour tenter d'endiguer le feu qui le dévorait tout vif, de reprendre le contrôle sur cette intolérable folie, le despote n'était plus maître de rien. Oh ce n'était pas pour la sauvegarde de la planète qu'il luttait, ni pour celle du système solaire dont elle faisait partie, encore moins pour l'existence de ses habitants. Non, il s'agissait de sa simple survie. Il savait d'expérience qu'après cette débauche insensée d'énergie, il s'enfoncerait pour un long moment dans l'inconscience. Loin de son fief, sans personne pour récupérer et mettre en sécurité son corps à la dérive, il ne pouvait prendre un tel risque !

Tous ses sens assaillis par la montée formidable du niveau d'énergie de Cold, Son Goku intensifia du mieux qu'il put son effort tout en exhortant ses compagnons à en faire de même :

— "Encore plus fort !"

Seul Chaozu prit d'abord le risque de se déconcentrer pour lui répondre. Il est vrai que bien que faisant de son mieux, sa contribution ne pesait pas lourd en regard de celles du reste de l'équipe.

— "Impossible ! On donne déjà tout ! Il nous faut Vegeta…"

Piccolo laissa subitement retomber ses bras fumants.

— "Vegeta ou pas ça ne fera aucune différence, à la limite s'il avait le niveau d'un autre guerrier millénaire… mais là… on s'épuise pour rien."

— "Vous arrêtez pas ! Même si on peut pas l'atteindre, on peut au moins le déconcentrer !" hurla Krilin tandis que Yamcha soufflait sur ses mains pour les refroidir.

Goku stoppa à son tour. Sous le regard angoissé de son fils, il laissa tomber :

— "Piccolo a raison. Il a perdu la maîtrise de son énergie, le distraire ne sert à rien, nous ne sommes plus rien pour lui."

Tenshinhan coupa à son tour le flux de son attaque, un pli soucieux autour de son troisième œil.

— "Je crains que celui-là ne soit pas notre seul souci. Je vous ai bien dit de ne pas faire confiance à cette enflure de Vegeta. J'aurais mieux fait de le finir !"

Le malaise était palpable sur le visage de tous les guerriers réunis, aussi tangible que les vagues d'énergie qui déferlaient depuis le corps du monstre en éruption.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk