DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 3, Chapitre 12.

Satan, ébranlé par la cuisante morsure de ces éprouvants souvenirs serre davantage encore le petit cadre au ruban noir contre lui.

Il reste un moment ainsi, les paupières closes, s'efforçant d'enfouir encore une fois à tout jamais l'affreux malaise de la honte dans les oubliettes de son esprit.

Mais cette innommable abjection finissait toujours par en remonter pour le torturer avec une odieuse cruauté.

Il finit par rouvrir les yeux en soupirant pour regarder le jeune visage qui ne peut plus illuminer rien d'autre que la précieuse photo.

Heureusement que sa petite chérie n'avait jamais rien su de tout ça !

En tout cas cette mésaventure, dont il était miraculeusement sorti presque indemne, l'avait convaincu que ce titre, dont il était jusque là si fier, mettait dorénavant sa vie en danger.

Voilà pourquoi, en cette journée de cauchemar, c'était un inconnu à l'épaisse tignasse blonde qui courait en protégeant sa fille des mouvements de folie d'une foule fuyant l'apocalypse dans le plus grand désordre.

Alors que tous deux se frayaient un chemin dans un même élan parmi le troupeau paniqué, la jeune fille l'avait brusquement arrêté en empoignant sa manche.

Bravant la marée furieuse qui déferlait sur eux… elle tendait le cou en se hissant sur la pointe des pieds pour apercevoir quelque chose de l'autre côté du carrefour là-bas… à la source du flot de fuyards…

Et il l'avait vu aussi !

Un jeune inconnu en tenue de combat orange et bleue flottait dans les airs à la façon des deux terreurs ambulantes… il lui manquait le bras gauche.

Ses cheveux relevés en une étrange coiffure brillaient d'une lumière dorée tandis que quelque chose de lumineux pulsait autour de lui… d'ailleurs, d'où ils étaient, ils pouvaient entendre l'étrange sifflement qui semblait émaner de cette sorte de halo alors que les hurlements de la cohue hystérique s'estompaient avec le nombre de fuyards.

Il existait donc bien ce mystérieux guerrier dont la rumeur disait qu'il s'opposait régulièrement aux deux débiles volants !

Le champion regardant autour de lui s'aperçut qu'ils allaient très bientôt se retrouver seuls sur la chaussée désertée… une cible bien trop évidente !

Il empoigna le bras de sa fille pour l'entraîner loin de ce piège mortel.

Mais à sa grande surprise, Videl lui arracha son vêtement pour courir droit sur les bruits du combat qui résonnaient maintenant dans la rue voisine !

Il eut beau hurler, menacer, supplier en lui filant le train, la jeune fille ne ralentit l'allure que pour contempler le spectacle dantesque de la lutte des trois choses…

Non, rien d'humain ne pouvait avoir une telle force, une telle résistance !

Les coups qu'échangeaient les deux brutes mécaniques et l'inconnu étaient inimaginables de puissance et de brutalité !

Les impacts faisaient trembler l'atmosphère tandis que le goudron, le béton, des pans entiers d'immeubles éclataient, réduits en poussière sous la force des poings ou des corps projetés.

Chacun de ces coups aurait réduit en bouillie n'importe quoi… pourtant aucun des trois combattants ne semblait ni blessé ni affaibli alors que le combat faisait rage.

Oubliant un instant le danger, lui aussi se mit à regarder la bataille de titans avec fascination.

C'était absolument incroyable… et si cet étrange jeune homme était capable de venir à bout de ces deux cauchemars ambulants ?… Qui était-il ?... D'où pouvait-il venir ?… un autre cyborg construit par un génie pour anéantir les deux autres ?

Et si en fait il avait été conçu pour les battre uniquement dans le but de dominer le monde à son tour… peut-être était-il pire qu'eux ?

Pire !... C'est possible ça ?!...

En tous les cas, il n'était pas humain, ça c'était sûr maintenant.

Impossible qu'un être de chair et de sang puisse disposer d'une puissance pareille… avec un seul bras en plus !

Le combat était monté en intensité, et ces malades s'envoyaient maintenant de véritables roquettes à la figure comme s'il s'agissait de simples gifles !

Le claquement rauque des déflagrations ramena Satan à la réalité… il enveloppa les épaules de son trésor pour l'entraîner loin de ces fous furieux.

Mais Videl ne voulait pas partir, elle semblait ne pas pouvoir détacher les yeux du jeune combattant en tenue orange, elle était littéralement fascinée par le guerrier qui semblait avoir à peu près son âge !

L'ancien champion ne peut réprimer le sanglot qu'il sent remonter du plus profond de ses entrailles.

C'est là… à cet instant précis qu'il aurait dû insister, la cramponner pour l'obliger à le suivre…

Mais voilà… il était tellement gaga de cette gamine qu'il n'avait jamais été capable de lui refuser quoi que ce soit.

Alors, il était resté là, juste derrière elle, se contentant bêtement de trembler en claquant des dents alors qu'il aurait préféré donner sa vie pour qu'elle ne risque pas la sienne.

Combien de fois avait-il refait le chemin de ces terribles instants… combien de fois à revivre ces minutes fatidiques… pour toujours arriver à la même conclusion : c'est à ce moment là qu'il aurait dû être un père digne de ce nom !

L'âpreté du combat était effroyable… le jeune inconnu manchot ne cédait rien aux deux monstres !

Toutefois, malgré son incroyable courage… il commença à donner des signes d'essoufflement… alors que les deux autres ne montraient pas le moindre signe de relâchement.

Petit à petit, l'opposant mystérieux fut malmené avec une violence croissante… au grand dam de la petite qui était de plus en plus tendue en le voyant encaisser des coups qu'il parvenait de moins en moins à parer.

Peut-être qu'il avait quelque chose d'humain après tout… parce qu'à présent, son visage était clairement marqué par les contusions, la douleur, la fatigue… et une expression qui semblait crier la rage qu'il éprouvait à être ainsi dominé.

M. Satan sentit Videl frissonner… elle murmura :

"Pars, je t'en prie… fuis maintenant, vite… loin…"

Comme s'il avait entendu cette prière… le guerrier choisit pile ce moment là pour tenter un repli devenu nécessaire… mais C18 bloqua avec brutalité son élan et son corps éventra une fois de plus avec violence un des bâtiments du quartier heureusement déserté.

Chaque attaque atteignait l'inconnu avec toujours plus de violence, ses défenses s'affaiblissant visiblement après chacune d'elle… il lui fallait de plus en plus de temps pour se relever… ou ressortir des décombres poussiéreux.

M. Satan avait fait de sa fille une combattante entraînée… elle avait donc tout à fait compris que l'issue du combat ne faisait maintenant plus aucun doute.

Elle leva un regard mouillé de larmes vers la haute stature de son père :

"Il faut le sortir de là… on ne peut pas continuer à le regarder se faire massacrer sans rien faire…"

M. Satan décontenancé ne sut pas vraiment quoi répondre dans un premier temps :

"Euh… je ne vois pas ce qu'on pourrait faire… il n'a pas l'air d'avoir besoin de qui que ce soit…"

Le regard de Videl se durcit sous le coup de la contrariété :

"Dis pas n'importe quoi ! Même sans ta moustache et avec cette couleur ridicule, tu es toujours le Champion du Monde… j'ai un excellent niveau aussi ! À nous deux on peut y arriver !"

La peur, la morsure d'une vérité qui ne l'était plus… enflammèrent l'ancien compétiteur :

"Justement ! Je ne vais pas me ridiculiser en me battant contre deux boîtes à conserve ! Cet idiot a été assez malin pour se mettre dans le pétrin tout seul, qu'il se débrouille pour en sortir !"

L'adolescente s'emporta à son tour avec véhémence :

"C'est pas vrai ! C'est pire que ce que je pensais ! Quand tu nous as fais déménager pour ce trou à rat et que tu as adopté ce look ridicule… je n'ai pas osé l'admettre… mais c'est maintenant évident : mon père que tout le monde admire, mon père que je croyais si fort… mon père est un lâche ! Ton pseudo entraînement pour être prêt à éliminer ces monstres, juste de la poudre aux yeux… tu n'as jamais eu l'intention de te battre contre eux… avoue !!"

M. Satan entend encore chacun de ces mots résonner en lui comme autant de charges dynamitant son cœur… malgré les années, cette blessure là aussi est toujours aussi vive… aussi cruelle… la cruauté de la vérité dans la bouche de l'être qu'il aimait le plus au monde.

La vérité sort de la bouche des enfants dit un vieux proverbe… pourquoi faut-il que ces sages adages aient toujours implacablement raison ?!

L'incroyable discours de celle qu'il prenait, il y avait un instant encore, pour une toute petite fille, l'avait littéralement abasourdi… laissé sans réaction… sans défense.

Il la regarda comme si elle venait de grandir de quinze ans d'un coup… la brume magique de sa candeur enfantine venant de brusquement s'évaporer pour laisser apparaître l'acier d'un esprit critique plus coupant que le fil d'un sabre !

Le visage de son petit ange était alors passé de la colère à une expression ironique qu'il ne lui connaissait pas… puis une sourde détermination avait finalement animé son regard tandis qu'elle le reporta sur le combat en cours.

Là-bas… les deux machines se renvoyaient maintenant le jeune inconnu à la manière d'un vulgaire jouet… le malheureux se protégeant de plus en plus difficilement d'attaques qu'il n'arrivait plus à esquiver.

L'ex-champion voulut crier quand Videl s'élança… mais sa gorge refusa catégoriquement de hurler le prénom bien-aimé !

Il resta là… figé par la panique en la regardant progresser sous le couvert des décombres en direction de ceux qui le terrifiaient plus que n'importe quoi d'autre au monde…

Tombé à terre une nouvelle fois parmi les débris des vitrines de boutiques éventrées… l'inconnu se releva en chancelant.

Son attitude trahit son effort alors qu'il se redressa encore une fois pour reprendre la lutte… s'obstinant à se défendre avec fierté malgré sa défaite annoncée.

Un cri stoppa net les trois belligérants et glaça d'effroi M. Satan !

Videl se dressait là… au beau milieu du champ de bataille… petit bout de femme défiant la mort avec insolence :

"Deux contre un ! Ca c'est du courage ou je ne m'y connais pas !"

Le pauvre homme eut l'impression qu'on le liquéfiait sur place… c'était un mauvais rêve… ça ne pouvait pas être sa petite fille chérie là-bas… juste sous le nez des deux psychopathes à énergie nucléaire !

Paralysé par une frayeur sans nom… ce n'était même plus vraiment lui qui regarda le cyborg mâle se diriger vers la jeune imprudente qui venait de le défier.

Flottant dans les airs à quelques centimètres du sol… C17 entreprit de faire lentement le tour de celle qui avait eu le culot de l'interrompre... puis il se posa juste en face d'elle :

"Tu te proposes pour faire équipe avec lui ?... tu es un peu en retard non ?"

Tout d'abord cloué par la surprise… le jeune guerrier réagit avec aplomb… ce que Satan ne savait pas, c'est que, contrairement à ses adversaires… il avait analysé la véritable force de la courageuse inconnue… le fait qu'elle ait pu se mettre ainsi en danger à cause de sa propre faiblesse face aux cyborgs le révoltait:

"Laisse-la tranquille… je ne la connais pas, et elle n'a aucun intérêt… elle n'a rien à faire dans ce combat ! Viens plutôt finir ce que vous avez commencé !"

Plus loin… M. Satan était déchiré… recouvrant quelque peu ses esprits… il ne savait que faire…

Intervenir ?... Mais comment ?... Se montrer ?... S'ils le reconnaissaient, ils pouvaient très bien le tuer direct, tout simplement… Videl risquait aussi de l'appeler "Papa"… les autres sadiques se feraient alors sûrement une joie de la tuer sous son nez rien que pour le plaisir… Ne rien faire ?… Impensable non plus de la laisser toute seule face à un péril pareil…

Son regard se reporta sur le jeune guerrier en tenue orange… c'était sa faute à ce manchot de malheur s'ils se retrouvaient pris dans un guêpier pareil !... Qu'est-ce qu'il avait donc de si spécial pour que son petit trésor risque sa vie pour un parfait inconnu ?... Ça n'avait vraiment aucun sens !

Pendant que le cerveau du malheureux ex-champion se rapprochait dangereusement de l'implosion… le temps sembla marquer une pause étrange sur le silence tout à coup impressionnant de la bataille un instant interrompue.

Un silence qui avait l'étouffante consistance de la mort déployant ses serres de glace sur la ville déchirée.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk