DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 4, Chapitre 20.

Freezer et Cold levèrent de concert la tête dans un même geste réflexe au son de la voix puissante qui venait de les surprendre. Ils n'eurent que le temps d'apercevoir la silhouette massive d'un guerrier aux doigts des deux mains déployés en éventail devant son visage. Un flash à l'intensité incroyable éteignit instantanément toute trace d'image au fond de leurs pupilles. Freezer laissa éclater sa rage dans un juron sonore :

— "Salaud !"

Un autre cri bien plus retentissant lui fit aussitôt écho !

— "TOUS ENSEMBLE !!"

Piccolo, qui s'était bien entendu protégé les yeux dès l'annonce de l'attaque, tendait déjà ses deux mains jointes chargées d'énergie vers le duo de tyrans qu'il surplombait à présent à quelques dizaines de mètres du sol.

Son attaque jaillit exactement au même moment que le nouveau cri de Tenshinhan qui était resté presque dans la même position que pour son Taïyoken, à ce détail près qu'à présent ses deux index et ses deux pouces tendus s'étaient rejoints devant lui comme pour figurer un système de visée.

Le rayon d'une puissance inouïe de Piccolo toucha les deux silhouettes à terre exactement en même temps que détonait le terrible kikoho émit par son compagnon aux trois yeux.

Les deux aliens disparurent aussitôt dans le feu d'une explosion retentissante qui fit trembler toute la région, provoquant l'éboulement de nombre de reliefs instables et la fuite paniquée du peu de faune de cette région désolée.

Le lapin Puerh fut soufflé par l'onde de choc tandis que Bulma, déséquilibré dégringola de son abri de roche. Avant qu'elle ne se relève, Yamcha la prit par la taille pour l'éloigner au plus vite du champ de la bataille qui venait de débuter.

Pendant ce temps, Krilin avait rejoint les deux combattants.

Un grognement l'accueillit :

— "Ça n'a pas suffit !" suivi d'un cri : "PLUS FORT !!"

Piccolo laissa éclater sa rage et sa frustration en un long hurlement guerrier tandis qu'il concentrait à nouveau son énergie au creux de ses huit doigts. Dans une grimace de souffrance, Tenshinhan arma lui aussi derechef ses deux mains pour lâcher aussitôt :

— "KIKOHO l"

Pour la deuxième fois, le paysage trembla alors qu'un gouffre semblait s'ouvrir au point d'impact du puissant jet d'énergie de l'athlète aux trois yeux.

— "… HAAAAAAAAAAAAA !!"

L'écho de la déflagration n'était pas éteint que Krilin libérait sa meilleure attaque en y mettant toute la puissance dont il était capable. Une puissance à présent gigantesque pour un natif de la planète Terre, un niveau totalement inimaginable il y avait peu encore… mais tellement dérisoire face au potentiel de combat des deux monstres venus dans le but de semer le chaos sur sa planète.

Krilin, qui avait assisté à la démonstration de force du conquérant interplanétaire, savait que même à eux tous, ils n'avaient que peu de chance de venir à bout du père et de son fils. À moins que Vegeta ne se joigne à eux. Le Saïyan n'avait cessé de s'entraîner dans le but de rivaliser avec Goku… qui pouvait savoir quelle force de combat il était capable d'engager à présent ?

Mais de l'orgueilleux prince, aucune trace, alors que se détachaient cinq silhouettes disposées en formation d'étoile à cinq branches dans un ciel voilé par le dégagement d'une poussière dorée ; nuage éthéré soulevé par le souffle de l'énergie du désespoir.

C'est Tenshinhan qui avait raison finalement, on ne pouvait pas compter sur l'ancien homme de main de Freezer. Quel ingrat ! Le petit homme sentit la colère gonfler avantageusement son attaque.

Le disciple du Maître des Grues justement, qui avait utilisé un maximum d'énergie vitale pour ses deux kikohos, fut le premier dont le kikoha comença à donner des signes de faiblesse. Ses bras tendus n'étaient plus qu'un brasier dans lequel il déversait ses dernières forces tandis que d'énormes gouttes de transpiration roulaient sur les reliefs de ses muscles gonflés par l'effort. Le guerrier serrait les dents tellement fort qu'il avait l'impression de les sentir s'enfoncer dans ses mâchoires ; il avait besoin de toute la détermination possible pour arriver à se concentrer sur son énergie vitale et puiser encore plus loin dans ses ressources sans cesser son attaque. L'énergie de l'ennemi n'était pas encore éteinte, il arrivait à la discerner par-delà le bouillonnement incandescent qu'on aurait pourtant pu croire propre à atomiser toute matière.

Yamcha, qui avait rejoint les combattants après avoir mis sa petite amie plus loin à l'abri, donnait lui aussi tout ce qu'il pouvait. Il était au printemps de sa vie de jeune homme. Sa peur des filles dépassée au contact de Bulma, il avait bien l'intention de rattraper le temps perdu. Hors de question de mourir tout de suite… pas maintenant que la vie était aussi belle ! Voilà ce que se disait l'ancien voleur pour oublier la peur qui lui tordait le ventre face à l'incroyable quantité de ki dégagée par ces extra-terrestres. Il jeta un coup d'œil à Gohan, qui lui aussi déversait tout ce dont il était capable dans le feu collectif. Dire que cet enfant avait eu le courage d'affronter un tel monstre sur la lointaine Namek ! Le feu de la honte monta aux joues de Yamcha. Dans un cri de motivation ultime, lui aussi alla puiser au plus profond de son être pour dépasser toutes ses limites.

Et effectivement, l'enfant guerrier y mettait du cœur !

Témoin de l'incroyable cruauté dont avait fait preuve le bourreau de Namek, Gohan était prêt à tout pour préserver sa planète et ses habitants d'un tel fléau. Freezer ne lui faisait pas peur ! Son père l'avait vaincu, le battre était donc possible ! Et c'est toute l'énergie de son jeune corps de Saïyan qu'il mettait au service de la puissance destructrice de son plus gros kameha sans même se soucier de l'embrasement qui enflammait ses paumes de petit garçon.

Du haut du nouveau promontoire au sommet duquel la jeune femme venait de finir de se hisser, Bulma exultait, sautant en l'air en agitant ses petits poings fermés telle une pom-pom girl de finale de championnat. Même à la distance de laquelle elle pouvait l'observer, le dôme du brasier énergétique était d'une taille réellement impressionnante tandis qu'un vent à la chaleur bien peu naturelle balayait la poussière du paysage en tourbillons surréalistes sous le roulement ininterrompu du grondement d'un tonnerre de fin du monde.

— "Allez, allez les garçons ! Atomisez-moi ces ordures, réduisez-les en poussière de salopards ! Vous êtes les meilleurs, YOUHOOUUUU !!"

À peine au-dessus d'elle, Puerh, revenu à sa forme originelle, la queue toute hérissée d'excitation, encourageait lui son champion personnel dont il apercevait avec difficulté la petite silhouette suspendue dans le brouillard auréolant les héros.

— "Vas-y Yamcha… tu es le plus fort !"

Pour les deux amis, avec un tel déploiement de puissance de feu, la victoire ne faisait aucun doute. L'univers allait enfin être débarrassé de ces dangereux psychopathes à queue !

Bulma suspendit soudain tout geste, restant figée les bras en l'air, comme victime d'un sort étrange, les yeux agrandis par l'incrédulité et la bouche grande ouverte sur un son qui s'était étranglé dans sa gorge. Puis elle parvint à bégayer :

— "Mais… mais… dites-moi que c'est pas vrai !"

Au sein du tableau fantastique du déchaînement incandescent auréolé d'une lumière irréelle filtrée par la poussière… la jeune scientifique venait d'apercevoir quelque chose heurter de plein fouet une des petites silhouette à l'origine des cinq flux lumineux alimentant le dôme dantesque !

Tenshinhan, au bord de l'épuisement, ne déversait plus qu'un flux ténu quand il eut le souffle coupé sous le choc. À bout de forces, le guerrier n'avait pas eu le réflexe de parer la charge de son gigantesque adversaire surgi tel un diable de l'enfer !

Lourde fut la chute du guerrier terrien. Toutefois, il en fallait plus pour l'abattre, et il fut promptement à nouveau sur pieds. Juste à temps pour sentir le souffle d'un coup qui aurait pu le décapiter dévié de sa trajectoire par une petite fusée bleue et blanche.

Gohan avait su réagir rapidement en voyant Cold suivre son ami à terre, et le roi, malgré sa force, s'était laissé surprendre par la charge de l'enfant.

Le recul de l'extra-terrestre laissa deux longs sillons dans le sol pourtant rocailleux. La puissance du coup du jeune Saïyan n'avait pas réussi à faire chuter le monarque. Un léger grognement vibra dans la gorge de ce dernier tandis qu'un petit sourire railleur contrastait avec la cruauté de son regard.

De sa position, Piccolo frémit en voyant son filleul de combat être le centre d'attention du monstre à cornes. Il stoppa lui aussi son bombardement. De toute manière, il était évident qu'ils avaient échoué. L'urgence primait sur la tactique. Il n'était plus question de victoire, mais de survie pure et simple !

Le grand Namek eut à peine le temps de disparaître qu'il réapparut, fusant tel un météore en perdition à l'opposé de la direction qu'il avait voulu prendre. Surgi du néant, l'appendice métallique du petit tyran bionique l'avait cueilli avec la précision de la batte d'un champion de base-ball stoppant net la course d'une balle adverse.

Yamcha et Krilin n'eurent même pas à se regarder pour se concerter ! Aussitôt, deux flux d'énergie concentrée fusèrent vers l'agresseur de leur grand ami vert.

Ils ne rencontrèrent que le vide avant d'exploser au sol avec perte et fracas, creusant deux nouveaux cratères non loin du large périmètre circulaire ravagé par l'attaque communautaire.

L'instant d'après, Freezer était juste sous le nez du petit guerrier chauve. Krilin crut s'évanouir. Chaque cellule de son corps bouillit soudain sous le coup de l'effroyable souvenir de leur éclatement, comme si elles subissaient à nouveau la surpression mortelle du petit tortionnaire aux yeux rouges sang. Les féroces prunelles pourpres plongeaient au tréfonds de ses peurs les plus profondes.

— "Tiens, tiens… tu es donc là toi aussi…

Ainsi c'était donc vrai, ces fameuses Dragon Ball étaient réellement capables d'exaucer tous les vœux."

Les yeux couleur d'enfer se fermèrent lentement tandis que dans la voix à présent assourdie de Freezer vibrait la haine d'une rancœur profonde :

— "Je suis vraiment heureux de te retrouver finalement…"

Les cruelles paupières en amande se rouvrirent soudain en même temps que le ton se chargea d'une hargne à peine contenue :

— "Je vais pouvoir te faire payer le juste prix de ton insolence !"

En pleine panique, Krilin projeta ses mains au secours de sa gorge… un filet d'air ténu parvenait avec peine à franchir sa trachée… le sang battant avec fureur à ses tempes semblait indiquer que le flux sanguin alimentant son cerveau était lui aussi compressé. Il voulut crier sa panique, la douleur qui lui déchirait maintenant les poumons et le crâne, son envie de vivre, un ultime appel au secours… mais il fut incapable de produire le moindre son alors que ses yeux s'injectaient lentement de sang et que ses lèvres perdaient peu à peu leur couleur.

Un ordre retentit :

— "Lâche-le ordure !"

Le poing de Yamcha sembla être arrêté en pleine course par un mur invisible à un cheveu de la partie métallique du visage du bourreau de son ami.

Freezer ne tourna même pas la tête, seuls ses yeux firent mouvement vers son assaillant. Et ce que l'ex-bandit du désert lut dans ce regard muet suffit à glacer tout son être d'effroi.

Pendant ce temps… Tenshinhan tâchait de reprendre à la fois son souffle et un maximum d'énergie en regardant avec attention le fils de son ancien ennemi s'appliquer à faire reculer le géant à l'armure ornée d'une cape.

Le compétiteur appréciait à sa juste valeur l'enchaînement des techniques et la puissance de frappe du tout jeune guerrier. Mais aussi doué fut-il, le jeune prodige ne parvenait pas à toucher son adversaire avec efficacité. Pire, le ki de Gohan commençait à donner des signes inquiétants de faiblesse. Comme tous ses amis, l'enfant avait dépensé un maximum d'énergie dans leur attaque commune, et comme eux tous, il risquait à présent de payer cher leur tentative avortée.

Un coup projeta brutalement Gohan de côté. L'enfant leva un regard plein d'incompréhension à celui qui venait de l'évincer sans façon de son combat.

La silhouette martiale de celui qui était sans aucun doute un des meilleur guerriers Namek de tous les temps, se dressait à présent avec superbe devant le monarque à peau violette. Pendant un instant, les deux guerriers se défièrent avec dans le regard le feu de la mort de l'autre.

Cold sentait la colère monter en lui.

Il y avait bien longtemps que personne n'avait osé faire étalage de tant d'arrogance face à lui. Bien sûr, il arrivait parfois que des êtres au faîte du désespoir, le défient dans un ultime réflexe de survie… mais par delà leur rage transparaissait toujours la peur viscérale que sa royale prestance leur inspirait. Cet être inférieur, cette lamentable limace allait payer cher pour oser afficher une pareille impertinence !

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk