DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 4, Chapitre 24.

Alors que l'incroyable déflagration faisait vibrer le paysage en laissant un instant l'empreinte de la pulsation de sa puissance dans chaque cellule des êtres présents, le flash éblouissant de son dégagement d'énergie ne laissait aucun doute sur sa provenance.

Le violet du visage du Roi Cold sembla blêmir un instant.

Tous, hormis Son Goku, savaient ce qu'il y avait sous l'épicentre de cette explosion… et tous, sauf le père de Freezer, avaient reconnu l'énergie de l'auteur de la destruction du vaisseau extra-terrestre. Qu'il soit murmuré ou qu'il ait jailli à haute voix sous le coup de la surprise, le même nom fut prononcé dans un seul chœur : "Vegeta !"

Son Goku fut le premier à retrouver ses esprits avec un air réjoui.

— "Il est là ! Moi qui me demandait ce qu'il ferait après avoir été envoyé sur Terre !"

Tenshinhan maugréa avec une voix marquée par la douleur malgré ses efforts pour le cacher :

— "Merci du cadeau ! Tu réalises tous les problèmes qu'il aurait pu nous causer ?"

Son ami répliqua avec ce sourire plein de bienveillance qui leur avait tant manqué :

— "C'est moi qu'il veut, vous n'aviez rien à craindre… et puis il y avait Piccolo au cas où."

Krilin bougonna dans sa barbe :

— "Rien à craindre, rien à craindre… qui peut savoir ce qui se trame dans le cerveau de ce malade… s'il n'y avait pas eu Bulma pour l'amadouer…"

Plus personne ne semblait faire attention à Cold, jusqu'à se qu'il revienne enfin de sa stupeur. Tandis que ses mâchoires se crispaient et que les griffes de ses doigts s'enfonçaient dans ses paumes, le tyran commença à trembler sous l'effet d'une colère profonde.

— "Vegeta ! Ce déserteur, cette vermine sans nom est encore en vie et ici !"

Ses yeux passèrent de l'un à l'autre des Terriens présents.

— "Je ne le répèterai pas, donnez-moi ces Dragon Ball !"

Dans un grésillement, Son Goku se retrouva face à lui. Un bref instant de concentration plus tard, il scintillait de nouveau derrière une dissuasive aura dorée.

— "N'y compte même pas ! Tu peux toujours repartir, il reste l'engin dans lequel je suis arrivé."

Un éclat de rire dantesque ébranla l'atmosphère avant que Cold réponde en reprenant brusquement un air menaçant :

— "Oublies-tu qui je suis ? Tu crois vraiment que le Roi Cold va se plier en quatre pour entrer dans uns de ces pods minables ? Je n'en ai pas besoin ! Son émetteur me suffira pour demander que l'on vienne nous chercher."

Krilin releva immédiatement la nuance de la fin de la phrase.

— "Nous ?"

Goku répondit aussitôt indirectement à son interrogation en s'adressant au géant qui le toisait de sa haute stature :

— "Ne gaspille pas la chance que tu as de repartir en vie. Jamais tu n'obtiendras les Dragon Balls, tu ne pourras pas repartir avec Freezer, tu peux en être certain !"

Un sourire narquois fit pétiller le regard du souverain.

— "Je n'ai que faire de ce minable ! Deviens mon fils à sa place ! Ensemble, nous pourrons étendre notre règne au-delà de tes rêves les plus fous. Pour commencer, ramène-moi ce traître de singe, ne le tue pas. Je lui réserve un sort bien spécial, que tous voient qu'il peut y avoir bien pire que la mort pour qui nous ferait l'outrage de nous trahir ! Freezer a été trop laxiste, je le lui ai toujours dit."

Le visage du Saïyan se durcit instantanément.

— "N'y compte pas ! Il fait partie des habitants de cette planète à présent. Entre lui et toi, il y a moi ! Je te le redis, tu n'obtiendras rien d'autre ici que la vie sauve, ne gâche pas ta chance."

Un silence pesant s'abattit sur le paysage ravagé du champ de bataille. Chacun retenant sa respiration en attendant la décision du géant cornu, même si son éventuelle capitulation semblait bien peu probable. Tous se demandaient si Son Goku serait vraiment à même de venir rapidement à bout de l'extra-terrestre. Après tout, il avait battu Freezer, certes, mais au terme d'un combat difficile, qui avait coûté la destruction de la planète qui leur avait servi de ring. Comment le Saïyan s'en sortirait-il sur sa chère Terre, peuplée de milliard d'âmes innocentes ?

Il eut sans doute mieux valu qu'il tue Cold sans sommation. Mais jamais le loyal Son Goku ne ferait ça. Dommage ne purent s'empêcher de penser beaucoup dans l'assemblée.

Un éclat de voix retentit avec l'énergie d'un électrochoc :

— "Qu'est-ce que tu attends Kakarotto ! Montre-lui que tu es un véritable guerrier, montre-lui ce qu'est un vrai Saïyan : tue-le !"

Vegeta se tenait là, surplombant dans les cieux, les bras croisés avec un regard sévère, tous les combattants présents,

Tenshinan ne put arriver à articuler la colère qui monta immédiatement en lui en le voyant, seul un "Espèce de…" parvint à franchir le seuil de ses lèvres.

Piccolo non plus ne put se contenir :

— "Lâche ! C'est maintenant que tu te pointes… quand le combat est terminé !"

— "Ce n'est pas de ma faute si les Terriens sont des êtres stupides ! Il était évident que vous n'aviez aucune chance sans Kakarotto. Pourquoi me serais-je joins à vous ? Je ne mourrai pas sans avoir vu et battu le super Saïyan !"

Un éclair de malice illumina le regard de Goku.

— "Tu crois vraiment que tu pourrais être capable de rattraper mon niveau ?"

Un éclat d'orgueil emporta la voix de Vegeta piqué au vif :

— "Ne te moque pas de moi, c'est moi le guerrier d'élite ! Il n'y a rien qu'un Saiyan de classe inférieure puisse faire qui me soit inaccessible !"

Un rugissement coupa court à la conversation en même temps que le souffle d'un gigantesque déploiement d'énergie balaya la poussière avec force :

— "Singes stupides, vous n'êtes rien que je ne décide ! Il est temps de vous remettre à votre place vermine !"

Cold reporta son regard plein de haine sur la silhouette aux cheveux dorés :

— "Tu vas regretter ta vanité. Je vais d'abord te briser sans te tuer… je te laisserai juste assez de force pour que tu puisses voir mourir un a un tes compagnons qui vont me supplier de prendre vos chères Dragon balls, entendre ce chien m'implorer de le tuer pendant qu'on traînera sa carcasse à bord du vaisseau, je te laisserais enfin le loisir de jouir du spectacle de tes boules magiques s'éloignant dans un ciel qui brûlera l'instant d'après avec toi…"

Le premier coup partit avant même que le son des derniers mots ne s'éteigne, si rapide que seuls les plus aguerris purent le voir. Mais aussi rapide fut-il, Goku eut le temps de l'esquiver en se penchant de côté. Bien qu'on puisse déceler un instant un éclair de surprise dans le regard du tyran, celui-ci ne marqua aucun temps d'arrêt, se déchaînant contre sa cible mouvante.

L'ensemble des témoins resta tétanisé en regardant le début de ce combat. La vitesse des coups, le sifflement de l'air à chacun d'eux, ne laissait aucun doute quant à la puissance des attaques. Goku parvenait à les esquiver, mais était-il aussi à l'aise que ça ? Peut-être pas autant que chacun aurait aimé le croire au vu du terrain qu'il perdait pas à pas.

Le plus assidu des spectateurs était sans nul doute Vegeta.

Enfin ! Enfin il allait pouvoir voir de ses yeux le Saïyan légendaire en action. Il ne s'était pas attendu à la transformation physique qu'il avait découvert, et encore moins au fait que cet état ne soit pas définitif. Il en déduisit que cette condition s'apparentait à un niveau supérieur d'énergie. Ce n'était pas une mutation au sens strict du terme comme il s'y était attendu… et s'il s'agissait seulement d'une histoire de niveau d'énergie, il n'y avait aucune raison que lui, le Prince Vegeta, l'élite parmi l'élite, ne puisse parvenir à l'atteindre ! Il restait juste à savoir jusqu'où il devrait repousser ses limites. Dès le début de l'offensive de Cold, le ki de Kakarotto était monté en flèche… mais il était encore loin de son niveau maximum, cela faisait aucun doute. Jamais il n'aurait pu battre Freezer en forme finale avec si peu d'unités, même si le chiffre qu'il traduisait par habitude selon son ressenti dépassait de loin tout ce qu'il aurait pu imaginer un peu plus d'un an auparavant.

Mais qu'est-ce qu'il fout cet abruti à se laisser dominer ainsi ? Ah, quand même !

Au sol, Son Goku avait finalement bloqué le poing de son adversaire avec le sien au lieu de l'esquiver… la gauche de Cold fusa aussitôt, subissant le même sort. Pas démonté pour si peu, le géant attaqua de nouveau en changeant simplement l'angle de ses coups, et chacun d'eux se heurta systématiquement aux poings de son adversaire. Pire encore, sous le contrecoup de chacune des répliques du Saïyan, c'est lui qui reculait à présent.

Le roi interplanétaire bouillait de l'intérieur. Il savait très bien que cet échange de coups n'était qu'une mise en bouche, une manière de jauger son adversaire avant d'éventuellement passer aux choses sérieuses s'il le fallait. Il aurait été plus simple de l'atomiser d'entrée… quelle idée avait-il eu de lui dire qu'il ne le tuerait pas directement !? Bien sûr, rien ne l'obligeait à tenir parole… mais il avait trop envie de piétiner l'arrogance de ces singes. Les tuer directement, après les outrages dont ils s'étaient rendus tous les deux coupables, eut vraiment été trop doux ! L'équipage du vaisseau qui viendra le chercher sera témoin de ce qu'il en coûte de défier son autorité, avant que toute la galaxie assiste au supplice et à la lente, très très lente agonie du dernier prince de cette race de ratés.

Freezer ne s'était pas montré assez sévère, voilà l'origine du mal ! Mais il allait se charger de montrer à tous ces vassaux que l'ère de la clémence était révolue. La peur ne suffisait pas… la terreur ! Il n'y avait que ça de vrai pour régner avec efficacité et sans soucis.

Cold aurait mieux fait de se concentrer sur son combat plutôt que laisser les considérations de son ressentiment. Un crochet et un uppercut bien placés plus tard, et le souverain suprême se retrouvait brutalement assis dans la poussière, un filet mauve descendant lentement au coin du rictus de rage qui déformait ses lèvres.

Le premier sang était pour le singe ! Tant pis pour l'exemple si jamais il n’arrivait pas à se contrôler pour ne pas complètement le tuer.

Avant que quiconque n'ait eu le temps de percevoir quoi que ce soit, le monstre à terre était soudain debout près du Saïyan ! En un clin d'œil, il avait fait un tour sur lui-même et Goku, surpris par la nature de l'attaque, ne put éviter la lourde queue qui le cingla avec une force inouïe. Projeté à grande vitesse, il n'eut pas le temps de toucher le sol, qu'un autre magistral coup de queue venait le cueillir sur sa trajectoire ! Une fois encore, le grésillement caractéristique de l'hyper vitesse signa la fin du déplacement de l'énorme alien. Mais le Saïyan ne lui laissa pas le loisir de le frapper de nouveau… d'un coup de reins, il projeta ses jambes vers le haut de manière à effectuer un retourné-carpé et put ainsi se servir du redoutable fléau qui lui était destiné d'appui. D'une vigoureuse poussée, il se servit de l'énergie de sa vitesse pour se projeter vers le haut et passer ainsi par-dessus son adversaire. Un prodigieux coup de pied circulaire conclut cette acrobatique contre-attaque.

Cold ne se laissa pas distraire par l'habileté du geste. Il n'avait pas l'habitude de faire deux fois la même erreur ! Il fit, au contraire, preuve d'une promptitude hors du commun et se saisit de la cheville de Goku un instant bloquée contre son robuste cou de taureau !

Pris, le Saïyan tenta de lui décocher un coup de pied en pleine tête pour se libérer. Mais déjà le géant avait tendu le bras pour se mettre hors d'atteinte. Un instant, il tint ainsi son adversaire pendu la tête en bas, avec un petit sourire à la fois plein de satisfaction et de cruauté.

En haussant un sourcil, déjà heureux de sa victoire, il leva l'autre main, l'index tendu. Goku compris qu'il n'avait plus l'intention de continuer à jouer !

Le guerrier aux cheveux dorés, tendit alors promptement les deux mains en avant pour décocher aussitôt un tir.

Mais le tyran n'attendit pas d'avoir à encaisser une telle décharge à bout portant. À peine une fraction de seconde avant que l'énergie ne quitte les mains du microbe qu'il avait en main, il projeta son bras à la volée vers l'extérieur. Le rayon d'énergie qui lui était destiné fusa pour exploser plus loin contre un des reliefs du paysage tandis que Krilin n'avait dû son salut qu'aux réflexes de Piccolo.

Le choc avec le sol de la planète tant aimée de Goku fut rude, mais il en fallait autrement plus pour un guerrier de sa trempe. Il n'attendit pas que le géant fasse un autre geste, les deux mains au sol, il se propulsa très brutalement en arrière en faisant feu des deux paumes. Ainsi qu'il l'escomptait, Cold, déséquilibré, chuta lourdement en arrière.

À présent en position dominante, le Saîyan entreprit d'asséner au géant à terre une redoutable série de coups de pieds en pleine tête de son pied libre.

La force des coups, leur précision fit presque immédiatement lâcher prise à l'alien. Il ne se laissa toutefois démonter qu'un bref instant. Serrant les dents sous la terrible avalanche distribuée à présent à deux pieds, il parvint à décocher un tir de ses deux mains dans le dos de son adversaire.

Goku n'eut qu'une fraction de seconde pour disparaître en hyper vitesse.

L'instant d'après, Cold était déjà debout, et, le visage ensanglanté, déformé par une rage profonde, poursuivait l'impudent d'une pluie d'énergie très concentrée.

Les traits mortels fusaient à un rythme soutenu dans toutes les directions, suivant les différents points d'apparition du Saïyan, mais pas seulement. Des cris fusèrent, et chacun tenta de se mettre au mieux à l'abri.

La voix de Goku retentit soudain malgré le déluge mortel qui ne lui laissait aucun répit :

— "Partez d'ici, partez tous !"

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk