DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 4, Chapitre 18.

Bulma n'eut guère le temps d'ironiser sur l'attitude quelque peu machiste d'un Yamcha pas peu fier de lui.

Un craquement sinistre les surprit tous les deux. L'ex-bandit se retourna en une fraction de seconde pour faire à nouveau face au guerrier qu'il croyait avoir mis hors de combat… et écarquilla les yeux d'étonnement !

— "Vegeta !"

Effectivement, le prince des Saïyens se redressait tout juste après avoir brisé net la nuque de l'homme pourtant encore inconscient.

— "Imbécile ! Tu aurais dû dégager encore plus d'énergie pour nous faire repérer !"

Abasourdi, Yamcha resta sans voix, tandis que Bulma regardait avec un certain effroi l'homme qu'elle hébergeait et dont elle avait un peu oublié la nature : un guerrier extra-terrestre capable de tuer de sang-froid sans le plus petit signe de sentiment !

Malgré sa peur, elle resta sans réaction quand il s'approcha d'eux. Bien que vêtu de la chemise rose dont elle l'avait affublée, un peu pour lui rabattre son caquet, il avait toujours un charisme fou… ce "elle ne sait quoi" qui faisait que malgré ses manières antipathiques et le danger potentiel qu'il représentait… elle le trouvait attirant.

Bien sûr, elle était en principe en couple avec Yamcha… mais celui-ci avait un peu trop tendance à avoir les yeux qui louchaient sur tout ce qui portait jupon. Un comble pour quelqu'un qui avait la phobie des filles à une époque pas si lointaine que ça !

Une série de tirs à quelque distance de là leur fit tourner la tête à tous.

Vegeta grommela dans sa barbe :

— "On n'avait déjà aucune chance et on n'a même plus l'effet de surprise ! Quelle bande de bons à rien !"

Plus loin, Piccolo, qui laissait doucement glisser à terre le corps de sa dernière victime tuée en silence, paraissait tout aussi mécontent en regardant dans la direction des bruits de combat.

Sur le lieu de l'impair, Gohan bredouilla un remerciement en baissant les yeux. Le grand Tenshinan lui renvoya un regard sévère. Autour d'eux, six corps gisaient au sol.

— "Bon sang Gohan ! Tu sais pourtant qu'ils peuvent communiquer entre eux avec leurs dispositifs !"

Gohan rougit :

— "Je… je suis désolé…"

L'ancien rival de Goku gronda :

— "C'est avant qu'il fallait y penser… les prendre par surprise pour les neutraliser sans leur laisser le temps de réaliser, voilà ce qu'il fallait faire !"

Le pauvre Gohan ne savait plus où se mettre.

— "Je sais… "

La voix de Piccolo résonna, coupant la parole à l'enfant guerrier :

— "Trop tard pour les excuses !"

Près du grand vaisseau circulaire… une autre voix avait claqué !

Un soldat sortit précipitamment par l'écoutille grande ouverte et fit son rapport dans un garde-à-vous nerveux. Il n'était jamais bon de se trouver à proximité immédiate du Seigneur Freezer quand il employait ce ton là ! Le scouteur du militaire tremblait légèrement sous les spasmes de peur que son propriétaire essayait tant bien que mal de dissimuler.

— "Alors ?!" rugit le roi Cold.

— "Nos… nos effectifs ont tous disparu Seigneurs… des forces de combat de plus de… plus de 5 000 unités ont très brièvement fait leur apparition…"

Cold et son fils se consultèrent du regard. Le grand extra-terrestre prit la parole en premier :

— "Cinq mille unités… hum… on n'a rien vu de tel en arrivant sur cette planète…"

Freezer avait sa tête des mauvais jours :

— "On a eu le même problème sur Namek avant de perdre tous nos scouters… ces chiens de Terriens seraient donc capables de dissimuler leur force de combat !"

Le visage du tyran biomécanique se déforma dans un rictus de haine.

— "Ils ne perdent rien pour attendre !"

L'instant d'après… Freezer avait décollé pour prendre la direction des bruits de combat qui étaient parvenus jusqu'à eux, sous le regard critique de son père.

Piccolo fut le premier à réagir :

— "Merde… le voilà !"

Tenshinhan se campa, prêt à défendre chèrement sa peau malgré l'inquiétude qui dévalait de son crâne lisse sous forme de gouttes de transpiration glacées :

— "C'est peut-être un véritable monstre, mais je ne mourrai pas sans vendre chèrement ma peau !"

Le grand Namek répliqua aussitôt avec autorité :

— "Non ! De front on n'a vraiment aucune chance !

Notre seul espoir c'est l'union de nos forces et la surprise…

Je vais tâcher de le retenir… regroupez-vous sans qu'il puisse vous repérer et faites-moi signe dès que vous êtes prêts !"

Gohan allait objecter quelque chose quand le guerrier vert souffla dans un ton qui ne souffrait pas la discussion :

— "Pas le temps, dégagez vite !!"

Tenshinhan empoigna le jeune fils de Son Goku par le dos de son armure pour entraîner à sa suite l'enfant qui restait figé devant son mentor.

Ils n'eurent que le temps de disparaître derrière un des nombreux reliefs de ce paysage rocheux quand la voix de leur cauchemar à tous résonna.

— "Toi ?!"

Le méca-Freezer était bel et bien là… face au Namek qui lui avait tenu tête sur sa planète d'origine. Les yeux du tyran se plissèrent. Étonnement ? Jubilation ? Bien malin qui aurait pu le dire…. peut-être les deux.

— "Tu es beaucoup plus dur à tuer que tes compatriotes semble-t-il... je suis surpris que tu aies réussi à revenir jusqu'ici."

Un petit sourire en coin anima le visage de Piccolo. Il devait paraître sûr de lui et gagner un maximum de temps. Freezer était venu jusque là seul… peut-être que s'ils s'y prenaient bien…

Merde ! Un être cornu gigantesque venait de faire son apparition sur un des sommets les surplombant. D'un bond, il atterrit auprès du petit guerrier en partie mécanisé… et sa puissance était presque aussi gigantesque que celle du destructeur de planètes !

Le Namek dut faire un effort sur lui-même pour ne pas perdre de sa contenance. Du temps… il leur fallait du temps !

Tenshinhan eut presque la nausée tant la puissance que dégageaient les deux personnages faisant face à Piccolo était titanesque !

Jamais il n'aurait cru pouvoir ressentir un jour une telle force vitale chez un être vivant… fut-il extra-terrestre.

Celle de Goku était certes devenue impressionnante… tout autant que celle de Vegeta, Gohan ou Piccolo à leur retour de Namek… mais ça !

C'était carrément inimaginable !

Le grand guerrier prit sur lui-même pour chasser le sentiment de panique qui l'avait un instant envahi.

Abattre un être de la trempe de Freezer était déjà du domaine de l'inconcevable… alors deux !! Même en s'unissant et avec l'effet de surprise… cela relevait de l'impossible. Mais ils n'avaient pas le choix… de toute manière le destin de l'humanité, voire celui de la planète même, étaient scellés. Autant tenter le tout pour le tout !

Grâce au dégagement d'énergie de l'attaque de Yamcha, Gohan avait rapidement su le retrouver en compagnie de Bulma et Puerh. Ce dernier était revenu à lui et se remettait lentement du terrible coup qu'il avait encaissé. Non combattant, le courageux petit être n'était pas plus aguerri aux techniques de défense qu'à la résistance à la douleur, et des larmes à peine retenues perlaient sur sa fourrure au coin de ses grands yeux.

Manquaient Krilin et Vegeta, qui avait de nouveau disparu.

Le problème c'était que tous deux cachaient avec soin leur énergie vitale… impossible donc de les repérer autrement qu'à vue. Impossible aussi de prendre son vol sans prendre le risque de se faire repérer pour les chercher. Il fallait pourtant que l'équipe improvisée se regroupe pour convenir d'une stratégie commune, et le temps pressait. Ils ne pouvaient pas laisser Piccolo faire face seul aux tueurs intergalactiques maintenant réunis devant le grand Namek !

Comme souvent, ce fut Bulma qui trouva la solution.

Quelques instants plus tard, un oiseau bleu survolait les alentours en scrutant le sol.

Le petit ami chauve de Goku put ainsi rejoindre rapidement ses comparses, mais Vegeta restait introuvable. Bulma suggéra alors de rejoindre sans attendre Tenshinhan auquel Puerh, toujours, avait pu faire passer la consigne de se replier plus en arrière des dangereux visiteurs, histoire qu'une fois regroupés, ils puissent débattre de ce qu'il convenait de faire sans attirer l'attention des deux monstres.

C'est un lapin bleu cette fois, posté sur une hauteur surplombant le groupe des défenseurs terriens qui assura le suivi du contact visuel avec le trio pour l'instant immobile un peu plus loin.

Bien que souffrant d'un abominable mal de crâne depuis son combat contre le soldat du tyran, Puerh n'était pas peu fier de pouvoir ainsi être utile en un moment aussi critique.

À l'abri derrière le monticule rocheux qui les abritait, les participants à cette réunion improvisée chuchotaient presque pour ne pas risquer d'être entendus. Tout le monde n'était pas d'accord.

Krilin tenait à ce que Puerh reparte à la recherche du Saïyan manquant, argumentant le fait que sans sa puissance, leurs forces de combat ne seraient d'aucun secours pour sortir Piccolo des griffes de Freezer et de son semblable… tandis que Tenshinhan était pour une action immédiate. Pour lui, le prince des Saïyens n'était pas fiable et pourrait même être capable de rallier son ancien maître… si toutefois il était encore dans les parages.

Krilin faillit s'emporter :

– "Dis pas n'importe quoi ! C'était une ordure en arrivant sur Terre c'est vrai… mais il a beaucoup changé sur Namek ! Il est peut-être pas encore tout blanc mais il a démontré qu'il n'avait pas si mauvais fond qu'on peut le croire, et en plus il hait Freezer qui a rayé sa planète et son peuple de la carte !"

Tenshinhan ne désarmait pas :

— "Te fous pas de moi… il se sert de vous c'est tout ! Quand il aura obtenu ce qu'il veut, il vous tuera tous !"

Cette fois c'est Gohan qui intervint :

— "Tu te trompes… Krilin a raison, il nous a sauvé la vie sur Namek alors qu'il n'y était pas obligé et c'est encore grâce à lui d'ailleurs si Krilin est là aujourd'hui !"

Bulma renchérit enfin pour clore le sujet avec un air sévère :

— "Tu oublies un peu vite qu'à un moment tu ne valais guère mieux que lui Tenshi… tu as eu droit à une seconde chance, alors tu devrais pouvoir comprendre qu'on puisse aussi lui en donner une.

De toute manière, le problème pour le moment ce n'est pas lui !"

Yamcha leva alors la tête pour demander des nouvelles du trio au lapin Puerh qui lui répondit que les trois guerriers n'avaient toujours pas bougé. Piccolo, de dos par rapport à leur position, avait simplement passé une main derrière lui pour faire un signe de ciseaux avec ses doigts.

— "Il veut qu'on les prenne en tenaille." en conclut Yamcha.

Tenshinhan n'était encore une fois pas d'accord :

— "Moi je crois plutôt qu'il nous demande d'essayer de les séparer…"

Gohan, qui connaissait Piccolo mieux que quiconque, émit une troisième hypothèse avec un sérieux peu commun pour un jeune garçon de son âge.

— "Je crois plutôt qu'il nous fait signe d'arrêter de parler pour rien dire au lieu d'agir !"

Yamcha se gaussa :

— "Ben voyons… comme s'il pouvait nous entendre depuis là-bas !"

— "Piccolo quitte sa cape et son bonnet !"

L'information fit sursauter tout le petit groupe. Sans se concerter, tous dans un même élan se hissèrent avec précaution près du sommet où était perché le petit ami bleu de Yamcha pour voir de leurs propres yeux la tournure des évènements.

Il était malheureusement à présent manifestement trop tard pour discuter de l'élaboration d'une tactique commune !

C'est Tenshinhan qui eut le courage de souffler ce que tous pensaient alors :

— "Merde ! C'est Piccolo qui va payer pour nos conneries !"

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk