DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?


Partie 1 :0
Partie 2 :123456789
Partie 3 :10111213141516
Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 4, Chapitre 21.

Un étrange silence régnait sans partage depuis quelques secondes sur cet espace naturel déserté par une faune à qui l'infaillible instinct de survie avait dicté une fuite salutaire. Seuls demeuraient sept combattants un instant statufiés dans une des phases de leur combat à mort. Le genre de moment pendant lequel chacun sent vibrer la vie en lui, prenant conscience de la valeur sans égale de chaque battement de son cœur. Le sentiment de se sentir vivant prend une toute autre saveur pour celui qui a conscience de la fragilité de l'existence.

À moins que pour certains, cette fragilité ne génère un sentiment jouissif de toute puissance !

Comment se sentir plus vivant qu'en distribuant la mort suivant son bon vouloir ? Qu'est-ce qui pourrait bien remplacer l'incroyable sensation de voir le commun des mortels plier l'échine avec déférence à la seule évocation de votre nom ?… Que de sentir le respect et la peur exhaler de chacun des atomes de toute une galaxie ?

Un dieu vivant ! Voilà ce qu'est celui capable de jouir de tout cela !

Et soudain, un insignifiant déchet vert avec deux antennes mollassonnes sur le front se permettrait de se croire capable de rivaliser avec l'égal de Dieu lui-même ?!

Cold se contint pour ne rien laisser voir de l'exaspération qui montait en lui avec une force à la mesure de l'outrage ressenti. Cet insecte allait tâter de la colère divine avant d'avoir rien le temps de comprendre !

Mise à part la haine qui brûlait avec force dans l'obscurité de son regard et le battement à peine perceptible de son pouls là où les veines affleuraient sous sa peau, l'ancien démon aurait aussi bien pu passer pour une véritable statue tant la maîtrise de son immobilité totale était parfaite.

Le feu couvant sous la montagne… ainsi aurait pu être nommée pareille perfection par un maître en arts du combat. Mais pour le Namek, elle n'avait qu'un nom : efficience !

Il savait fort bien que même si Cold s'efforçait de n'en rien laisser paraître, son assurance affichée déstabilisait son adversaire… les variations de son ki parlaient pour l'être cornu ! D'ailleurs les petits mouvements incontrôlés du bout de sa queue étaient tout aussi éloquents. Le grand Namek en revanche n'avait même pas l'apparence d'être en garde, pourtant, chacun de ses muscles, la plus infime parcelle de son système nerveux étaient mobilisés pour réagir à la moindre de ses sollicitations.

Littéralement captivés par le spectacle de ce bras de fer mental, Son Gohan et Tenshinhan en avaient oublié leur second adversaire. Pourtant, le silence sépulcral qui nimbait le champ de bataille aurait dû les interpeller !

À plus d'un kilomètre de là, Bulma, se demandait bien de son côté pourquoi plus personne ne bougeait. Ce calme soudain lui paraissait aussi étrange qu'inquiétant. À cette distance, ses yeux de simple Terrienne avaient bien du mal à suivre les phases de combat… et même maintenant que tous les combattants s'étaient immobilisés, il lui avait fallu un certain temps et une bonne dose de concentration pour reconnaître les différents protagonistes, essentiellement à la taille de leurs minuscules silhouettes et à la couleur de leurs vêtements, vraiment ténue à une telle distance. Fort heureusement, elle avait à ses côtés Puerh, au regard un peu plus exercé qu'elle pour l'aider à confirmer ses supputations.

Que pouvait donc signifier cette paralysie soudaine de la scène de combat ? Se pourrait-il qu'ils se soient mis d'accord pour attendre l'arrivée annoncée de Goku, ainsi que pour le combat contre Nappa et Vegeta ? Oui, cela devait être ça ! Quelle autre raison ? Au vu de la position de chacun l'attente s'annonçait des plus tendues, mais au moins, plus personne ne risquait sa vie et son plus ancien ami aura vite fait de régler le compte des deux monstres dès son arrivée, ça ne faisait aucun doute !

De son côté, Puerh ne disait plus rien. Tous ses sens étaient tendus vers un unique point tout là-bas sur le champ de bataille : son ami Yamcha !

Quelque chose n'allait pas ! D'après ce qu'il pouvait voir, sa pose n'était pas du tout naturelle, rien à a voir avec ses positions de garde habituelles. Plus il le regardait et plus son intuition lui soufflait que cette immobilité était anormale. Bien qu'incapable de détecter les kis, le petit être avait l'impression de ressentir une étrange sensation, comme une vibration émanant de son ami, à la fois terriblement ténue mais en même temps incroyablement angoissante. Puerh ne savait que penser de ce que ses sens lui soufflaient sans arriver à l'interpréter et il se trouvait bien malgré lui sous l'emprise d'une peur viscérale sans pouvoir en définir la cause exacte, ce qui accentuait encore son malaise.

L'étrange vibration perçue par le petit polymorphe, était celle d'un cri, ou plutôt d'un hurlement muet ! La manifestation d'une détresse à la mesure de la rage née de l'impuissance d'un homme forcé d'assister à l'insupportable supplice d'un ami cher.

À présent lui aussi prisonnier de l'étau immatériel des pouvoirs psychique de Freezer, Yamcha ne pouvait plus bouger le moindre muscle, c'est à peine si sa cage thoracique arrivait à lui permettre une respiration minime. Il étouffait en silence au sens propre comme au sens figuré… son organisme était limité en apport d'oxygène alors qu'il bandait tous ses muscles pour tenter de se libérer tandis que son esprit paniqué était au bord de l'implosion.

La situation semblait beaucoup amuser le bourreau biomécanique des deux plus anciens camarades de Son Goku. Sans que le moindre effort transparaisse sur son visage défiguré par les implants technologiques, un petit ricanement jouissif résonnait par intermittence dans sa gorge tandis qu'une jubilation non dissimulée dansait dans son regard.

Face à lui, la souffrance du microbe chauve atteignait son paroxysme. Il observait avec délectation le battement affolé de la circulation bloquée sur les veines anormalement gonflées de son cou, l'alternance curieuse des teintes de cette boule de billard qui passait du plus violent cramoisi à une lividité grisâtre soulignée par la jolie couleur bleue de ses lèvres… les spasmes d'agonie qui crispaient à chaque instant davantage ses doigts impuissants… et surtout, surtout… la peur panique qui faisait rouler ses yeux injectés de sang dans tous les sens dans leurs orbites. Mais le summum, c'était quand même quand ce regard, à moitié éteint déjà, croisait le sien !

C'était presque dommage que cela finisse aussi vite…

Les lèvres violettes du tortionnaire remontèrent pour s'élargir dans un sourire lourd de perversité. Dans un râle douloureux et libérateur à la fois, Krilin put enfin aspirer une longue goulée vitale, le soudain afflux sanguin irriguant à nouveau son cerveau le mit au bord de l'évanouissement. Le malheureux n'eut pas le temps de prendre une deuxième inspiration que son bourreau avait de nouveau resserré son invisible étreinte mortelle.

Des larmes de rage coulaient à présent sur les joues de Yamcha. Rien ! Il ne pouvait rien faire ! Rien faire d'autre que de darder l'appel au secours silencieux de son regard fixé sur ses trois compagnons à terre. Il appelait de toute la force de son esprit, concentrant tous ses efforts à présent sur cette vaine tentative de contact par télépathie. Mais la maîtrise de cette technique délicate ne faisait pas partie de ses capacités et ses cris de désespoir se perdaient dans le néant.

Les deux jets d'énergie rouge jaillirent avec une fulgurance inimaginable ! Nul ne pouvait être capable d'esquiver ça ! C'était du moins ce que pensait le roi Cold.

Pourtant, Piccolo, sur le qui-vive, sut éviter avec habileté la mort crachée par les yeux du grand extra-terrestre.

Enragé par la frustration d'avoir ainsi loupé un coup pourtant infaillible, le père de Freezer prolongea l'émission de son double rayon mortel en poursuivant le diable vert qui osait se jouer de lui. Les traits d'énergie pure creusaient en grésillant de profonds sillons dans le paysage rocheux à chaque fois qu'ils entraient en contact avec le sol… tranchant reliefs et rocs aussi facilement qu'un fil à couper le beurre dans une motte fraîchement barattée.

Soudain sur la trajectoire du regard fatal, Son Gohan et Tenshinhan n'eurent qu'une fraction de seconde pour fuser chacun de leur côté au grand dam de Piccolo. En effet, le despote était incroyablement rapide et le combattant Namek ne parvenait pas à prendre la main dans ce duel. Impossible de contre-attaquer !

Fort heureusement, il n'était pas seul. La double attaque atteignit de plein fouet Cold, tout entier accaparé par l'objet de sa chasse. Le choc auquel il ne s'était pas préparé déséquilibra un instant le monstrueux envahisseur qui plia sous l'assaut, la surprise coupant l'émission de ses rayons énergétiques.

Tenshinhan aurait aimé profiter de leur avantage pour lancer un autre kikoho… mais il n'en avait plus la force. Il se résolut donc à se joindre au jeune fils de son ancien adversaire pour renforcer le kameha explosif qu'il s'apprêtait à lancer en murmurant déjà les premières syllabes de la redoutable attaque.

— "COLD !!"

Piccolo retenait l'attention de leur cible.

— "Goûte-ça !"

Un double rayon jaillit à son tour des yeux du Namek, atteignant le monarque tout juste en train de se redresser en pleine tête. Une odeur de chair brûlée se répandit rapidement aux alentours tandis que la peau épaisse de l'alien grésillait sous l'intense chaleur de l'attaque de son adversaire.

Cette atteinte à son auguste personne rendit Cold fou de rage. Sa colère explosa littéralement en un formidable dégagement de ki qui emporta tout sur son passage.

Freezer n'eut qu'une fraction de seconde pour s'entourer lui et ses deux jouets d'une bulle protectrice. Beaucoup plus près de l'épicentre de l'incroyable déflagration, Piccolo, Son Gohan et Tenshinhan ne purent éviter d'être balayés comme poussières emportées par le souffle de l'éternuement d'un géant.

Tout en reprenant le contrôle de sa trajectoire, le guerrier Namek sentit une sourde angoisse étreindre son cœur. Il n'en était pas vraiment certain, toutefois, au moment de la décharge énergétique de Cold, il lui avait semblé que le niveau du ki du roi avait largement dépassé son seuil maximum ! Bien entendu, l'adrénaline de la colère était sans nul doute responsable de ce pic d'énergie… mais personne ne pouvait dégager plus de ki qu'il n'était capable d'en produire ! La perte de contrôle de soi permettant juste d'extérioriser des ressources inexploitées. Inexploitées ou dissimulées !

Son regard se porta sur les trois silhouettes complètement immobiles plus loin en lévitation dans le ciel. Freezer usait de différentes formes pour camoufler et contenir son énergie… Un détail coupa Piccolo dans sa réflexion. Les trois protagonistes au loin auraient pu sembler figés dans le statuquo d'une conversation, mais…

La masse d'un corps gigantesque lui masqua soudain la vue.

Cold l'avait rejoint et un rictus carnassier découvrit les dents du tyran au moment précis où une lumière aveuglante jaillit de sa main.

— "ATTENTION !"

L'avertissement de Son Gohan fusa trop tard, l'attaque lancée quasiment à bout portant frappa de plein fouet son mentor qui chuta violemment, la roche éclatant sous l'impact provoqué par la brutale rencontre de son corps avec le sol.

Piqué au vif par ce revers, Tenshinhan chargea l'ennemi avec un cri de fureur ! Emporté par la colère, il se mit à marteler le visage du géant à une vitesse telle que ses bras auraient été invisibles au commun des mortels.

Curieux de voir où ce guerrier à trois yeux voulait en venir, Cold commença par subir l'assaut sans broncher. Pas plus dérangé par la fantastique avalanche de coups qu'un buffle ruminant sous un nuage de moucherons.

Son Gohan profita aussitôt de la diversion pour se précipiter vers la dépouille inerte de Piccolo. S'agenouillant à côté de lui, il lui souleva délicatement la tête alors que de grosses larmes brouillaient sa vue d'enfant. Les paupières vertes restèrent fermées, mais la voix qui s'adressa à lui n'était nullement altérée :

— "Ne t'occupe pas de moi, ça va aller ! Laissez-moi Cold… Krilin et Yamcha ont besoin de vous !"

— "Krilin et Yamcha ?"

Son Gohan releva la tête pour regarder le trio d'apparence si calme… et toute couleur parut soudain quitter sa carnation d'enfant.

Et Tenshinhan ?!

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk