DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 14 (des Cyborgs) : One Way

Écriture par Foenidis

Après le massacre de la Z team raconté dans Twin Pain, les univers 12 et 14 ont eu quelques années de futur commun avant que tout bascule pour le deuxième. Quels sont les évènements qui ont fait que Trunks soit le numéro un dans l'un et que les cyborgs aient triomphé dans l'autre ?

Partie 1 :0Partie 2 :123456789Partie 3 :10111213141516Partie 4 :1718192021222324252627282930313233343536
[Chapter Cover]
Partie 2, Chapitre 2.

Frissonnant sous la morsure du froid qui lui glace le cœur, Bulma se réfugie dans l'antre familier de son laboratoire.

Elle enfile presque machinalement le gilet suspendu au dossier du fauteuil de son bureau avant de poser la main sur la poignée d'un de ses tiroirs.

Elle reste quelques instants immobile, le regard rivé sur ce tiroir qu'elle semble hésiter à ouvrir.

Puis il coulisse enfin, et sa main plonge sous une pile de papiers avant d'en ressortir une photographie entourée d'un cadre gribouillé de plusieurs écritures.

Pressant le mystérieux cadre contre sa poitrine, elle s'assied en prenant une grande inspiration pour retenir la déferlante salée qui menace de lui submerger la vue.

Elle tient à cette photo comme à la prunelle de ses yeux… mais la regarder est tellement douloureux…

Ils y sont tous… toute la joyeuse petite bande… même Vegeta est là !

C'est l'unique portrait qu'elle ait de lui d'ailleurs.

Il est le seul à ne pas avoir paraphé la précieuse image, mais qu'importe…

Il faut dire que ce jour là, il était de particulièrement bonne humeur… tous deux venaient de sortir de leur fameuse rencontre dans la salle de bains et cette photo clôturait un plantureux repas.

Dans d'autres circonstances, il aurait sans doute évité de côtoyer Goku aussi longtemps, retournant au plus vite à ses précieux entraînements, mais cette journée était vraiment particulière… et c'est avec une jovialité inhabituelle qu'il avait entrepris de battre son goinfre de rival au nombre de plats engloutis… un sourire attendri anime le visage de la nostalgique jeune femme tandis qu'un fard coloré lui réchauffe les joues… il faut dire qu'il avait de bonnes raisons d'avoir de l'appétit.

Après ce repas pantagruélique, Vegeta était resté un moment sur la rambarde du balcon où il aimait s'asseoir à l'écart.

Non seulement, il s'est laissé photographier… mais le Pr Brief a appuyé sur le déclencheur au moment même où elle se retournait pour lui demander de descendre de son perchoir pour les rejoindre… à l'instant précis où il la regardait avec une esquisse de sourire complice.

Les yeux de Bulma s'éclairent davantage encore tandis que son regard parcourt les autres membres du groupe sur la photo.

On y voit Tortue Géniale qui, profitant sans nul doute du fait qu'elle se soit retournée pour regarder Vegeta, se penche précisément juste à ce moment là, la main en avant avec un air salace pour la lui mettre aux fesses tandis que Chichi a déjà sorti une énorme masse de nulle part qu'elle s'apprête à abattre sur le vieux pervers avec un rictus carnassier…

Près d'elle, Gohan est sage comme une image à côté de Goku. Jovial comme à son habitude, celui-ci, un sourire jusqu'aux oreilles, décoiffe son fils d'une main tandis que de l'autre il fait des oreilles de lapin à Krilin qui pose à sa gauche fier comme un paon.

Derrière Krilin, Yamcha, tout sourire aussi, fait deux paires d'oreilles de lapin à Goku pendant que Tenshihan à côté de lui prend un air navré.

A sa droite, Chaoz pouffe de rire une main devant la bouche en voyant Puerh et Oolon chacun transformé en oreille de lapin géante au dessus de la tête de ce pauvre Tenshi…

De l'autre côté du groupe, un peu à l'écart lui aussi, Piccolo, les bras croisés observe la joyeuse bande de farceurs avec un petit sourire narquois.

Que d'éclats de rire, d'éclats de joie ce jour là…

Souvenirs de mille bonheurs fanés.

Bulma effleure du bout des doigts les visages aux sourires figés pour l'éternité en fermant les yeux… s'efforçant de retrouver la sensation oubliée du timbre d'une voix, le son contagieux d'un rire sonore, la chaleur d'un sourire, un regard complice…

Elle rouvre lentement les yeux tandis que la tristesse a de nouveau envahi son visage… à quoi bon ?

Quel que soit le résultat des voyages de Trunks, elle pressent que tout cela est perdu à jamais dans cette réalité.

Comment le changement du passé va-t-il bien pouvoir influer sur le cours du temps présent ? Elle n'en a aucune idée… si ce maintenant est effacé, personne n'en aura plus le moindre souvenir, puisqu'il n'aura jamais existé… mais son intuition de scientifique lui suggère plutôt l'ouverture d'une dimension temporelle parallèle, un autre monde au destin plus serein que le leur…

Dans ce monde là au moins, la vie aura sa chance !

Elle frissonne compulsivement… pourvu que leur intervention ne déclenche pas quelque chose d'irréversible comme une réaction en chaîne conduisant à la formation d'un trou noir par exemple.

Non, c'est ridicule… personne ne connaît l'origine exacte des trous noirs… mais ils ne peuvent pas venir de ça.

Bulma ! Tu as beaucoup trop d'imagination !

Elle soupire, c'est vrai qu'elle était plus forte que ça dans le passé.

Mais tous ces morts, tous ces deuils, ces échecs à répétition ont fini par avoir raison de son éternel enthousiasme.

L'humanité toute entière succombe à un véritable génocide sans que rien ni personne n'y puisse quoi que ce soit.

Finalement, elle a bien fait de laisser partir Trunks… c'est plus sûr qu'il soit à leurs côtés… la présence de Goku sera décisive, certes… mais il est fort probable qu'ils aient néanmoins besoin d'aide, et s'il pouvait revenir avec LA solution pour anéantir enfin ces cauchemars ambulants...

Elle pose le cadre debout face à elle sur le bureau pour prendre un autre objet dans le fond du tiroir resté ouvert.

Elle appuie sur le bouton de l'appareil circulaire, son écran quadrillé s'illumine de vert… mais reste désespérément vide.

Goku et les Dragon Balls... que de souvenirs !

Elle revoit le drôle de petit garçon qu'elle avait rencontré dans la montagne… quel numéro !

Puis le grand jeune homme qui les avait rejoints pour le 23ème tournoi d'arts martiaux… quelle surprise, personne ne l'avait reconnu !

Le Saïyan lui apparaît enfin tel qu'il était à son retour de Namek, avant que la maladie ne l'emporte… un magnifique guerrier plein de force et d'assurance… quelle puissance tranquille il dégageait alors !

Quelle chance que ce grand naïf ait eu un cœur si pur… elle n'ose pas imaginer ce qu'il aurait pu faire de tels pouvoirs sous l'influence d'un esprit maléfique.

Mais Goku était un ange… un bienfait tombé du ciel… elle a un sourire amusé… c'est le cas de le dire !

C'est à partir du moment de sa mort que le destin du monde a basculé… voilà pourquoi elle a conçu cette machine pour que Trunks puisse lui porter le fameux remède.

Bulma pose le radar sur le bureau à côté de la photo en se levant pour faire quelques pas dans la grande pièce pleine d'appareils scientifiques, d'outils et d'objets de tous genres.

Au dessus d'une grande armoire trône l'armure avec laquelle Vegeta était revenu de Namek… elle avait fini par réussir à le convaincre de la lui confier pour qu'elle l'étudie afin de lui en confectionner une neuve.

Il n'allait quand même pas continuer à se promener avec ce truc fissuré et troué de partout !

Elle se souvient avec émotion de la fascination que Trunks enfant avait toujours eu pour cet objet… combien de fois l'avait-elle retrouvé affublé de la coque pourtant beaucoup trop grande pour lui !

On aurait dit qu'il y sentait un peu de l'âme de son père disparu.

C'était d'ailleurs pour arriver à attraper ce drôle d'objet qu'il avait pour la première fois réussi à vaincre la pesanteur… tout seul... sans doute influencé par l'exemple de Gohan qui arrivait régulièrement par la voie des airs pour leur rendre visite.

Il avait toujours vu leur ami se déplacer ainsi… et ça lui semblait tout naturel… au point de reprocher à son papy de prendre une échelle pour se hisser au dessus de l'une des ses inventions.

Fraîcheur de l'enfance !

Elle lui avait alors raconté la différence qu'il avait en commun avec Gohan… et malgré ses appréhensions, il avait pris la révélation de ses origines extra-terrestres avec enthousiasme…

Mais il est vrai que la xénophobie est une invention d'adultes !

En mère attentive, elle avait attendu qu'il soit suffisamment grand pour lui révéler la véritable nature du peuple d'origine de son père, sans rien lui cacher de l'histoire de ce dernier.

Ca aurait été ridicule de travestir la vérité… et ça n'avait de toute façon aucunement entaché l'opinion de Trunks.

Il faut dire qu'entre les sentiments de sa mère et l'admiration de Son Gohan pour le prince guerrier, il aurait sans doute été difficile d'en être autrement.

Elle aurait dû même se douter que l'enfant finirait par vouloir imiter ce grand frère d'adoption, héritier involontaire des talents de combattant de ce père aux dimensions un peu mythiques.

Dire qu'ils avaient été capables de comploter tous les deux dans son dos !

Mais comment leur en vouloir… c'est tellement frustrant d'assister aux massacres en masse qui endeuillent la planète jour après jour…

Elle ferme les yeux avec force en revoyant l'image de son fils soutenant le fils de Son Goku blessé… courageux Gohan, généreux ami qui avait sans hésiter fait le sacrifice de son bras gauche pour sauver la vie de Trunks.

Une grosse larme roule sur sa joue… le courage du jeune Saïyan avait fini par lui coûter la vie à lui aussi.

La ruse de Vegeta pour le préserver un temps de la cruauté des tueurs mécaniques était arrivée à expiration.

Dire que ces monstres considèrent les super guerriers comme de simples jouets qu'on évite de tuer trop vite pour prolonger le plaisir !

Freezer passe pour un ange à côté d'eux… il méprisait la vie certes, mais lui au moins tuait avec un but précis : la soif de conquête.

Voilà qu'elle en vient à regretter cet effroyable tyran… si on lui avait dit ça il y a vingt ans !

La pensée de tout ce temps écoulé la ramène vers le vide laissé par son fils absent…

Que peut-il bien être en train de faire ?

Une éternité a pu s'écouler dans la dimension où il se trouve depuis son départ il y a quelques dizaines de minutes.

Son cœur se serre à nouveau… pourvu que tout se passe bien…

Arrête Bulma… arrête d'angoisser comme ça !

C'est un super guerrier, pas une petite chose fragile, et puis il est avec Goku, Vegeta, Piccolo, Gohan et tous les autres… les cyborgs n'ont aucune chance face à une telle équipe !

Ils sont prévenus cette fois, ils ne feront pas les mêmes erreurs que dans ce passé… en plus, ils ont eu trois ans pour se préparer… ils sont donc tous à n'en pas douter beaucoup plus forts que le D. Gero ne pouvait le prévoir !

Elle sourit… au moins Vegeta aura trouvé un autre but à sa course à la puissance que la défaite de Goku…elle s'était souvent demandé s'il était vraiment sérieux quand il parlait de tuer son ami où s'il s'agissait juste d'une provocation… mais si elle avait dû parier, elle l'aurait fait sur la deuxième hypothèse… l'orgueilleux Saïyan avait prouvé plus d'une fois qu'il n'avait pas si mauvais fond qu'il voulait bien le laisser croire.

Et Son Gohan était sûrement du même avis qu'elle… on ne peut pas éprouver autant d'affection pour quelqu'un dont on sait qu'il veut tuer votre père…

C'était d'ailleurs lui qui avait le plus rapidement adopté le Prince à l'issue de l'épopée de Namek.

Il devait tenir cette capacité à déceler le côté positif des gens de son père… sans la naïveté toutefois.

Quelle équipe ils auraient formé tous les deux si le Saïyan avait eu la chance de voir grandir son fils !

Il aurait été sans nul doute fier du guerrier qu'il était devenu.

Bulma se dirige vers le fond de la grande pièce.

D'un invraisemblable bric à brac constitué de pièces de toutes dimensions et de toutes natures, elle tire un bien étrange objet…

Un morceau d'objet plutôt.

Ça ressemble en effet à un grand débris, plus organique que mécanique…. une sorte de morceau de carapace à la forme concave… au relief irrégulier d'un côté et lisse de l'autre.

Les analyses de la scientifique avaient conclu à une composition complètement inconnue… sans aucun doute d'origine extra-terrestre.

D'un pas tout-à-coup décidé, Bulma retourne s'asseoir à son bureau après avoir posé l'étrange pièce à côté d'elle… elle commence à tapoter sur son clavier pour ouvrir toute une série de documents…

C'est l'occasion ou jamais de mettre de l'ordre dans les notes qu'elle avait pris du récit de Son Gohan… le meilleur moyen de ne pas voir le temps passer.

La silhouette pleine de force du jeune guerrier envahit à nouveau son esprit…

Le jour où il lui a ramené ce débris il a très certainement écarté une nouvelle menace pour la planète.

Prouvant, s'il en était encore besoin, qu'il était le digne héritier de son père.

Salagir SSJ5 : Dit Feonidis… je pourrez la rassurez Bulma moa… jé 1 torce velu zé velootez avek des bos coussains de muskle toussa pour kel puiss maitre sa taite au cho…

Foenidis : Ben, qu'est-ce que tu fais encore là toi ?

Salagir SSJ5 : B1 les lecteur mon raiklamé dan les koms de mardi dairnier... alor TADAAM ! Me voila !! Et pi chui Salagir SSJ5 koi, chui la pour lumour, la dousseur toussa, taicrit toujour des brutalitez et des chause triste… sait pa étonan kil me veule !

Foenidis : Dis-donc qui c'est qui m'a dit pour cette fic : "tu me fais ça avec plein d'émotion comme tu sais faire…" hein ?

Et puis d'abord, tu n'as rien à faire là, ta place est dans les mini-comics avec Yajirobe…

Salagir SSJ5 : Koi ?! Nan mé savapa ?! Chui Salagir SSJ 5 !

Jpeu pas paiter san que sa décoiff le bon dyeu et tou ses seins !

Kess-tu ve ke je foot dan les comiks !

Foenidis : T'as encore picolé ou quoi ?! T'écris tout à fait correctement d'habitude !

Salagir SSJ5 : Nan mé sa C a kos du nivo 5… a partir du 4 les kapassité 1téléctuel elle bèssent… kom pour les blonde scilikonées si tu vœu… + le nivo y monte et – on peu s'aixprimé normalmen… d'ayeur tu remarkera ke bocou de kikoolol son nivo 4 ou 5…

Foenidis : Oui, maintenant que tu le dis… intéressant…

Le vieux principe des vases communicants en somme… la répartition des masses… tout ça quoi…

Salagir SSJ5 : Yep, m^m kan full LSSJ sa fini en : BEUAH ! Mé jé toujour mé kapassité "Boute-en-tr1" au max ! XD

Foenidis : Hé hé… tu sais ce que c'est un boute-en-train à l'orgine au fait ?

Salagir : Nan cékoi ?

Foenidis : Hum… comment t'expliquer ça… tiens : un peu comme Yamcha pour Bulma avant Vegeta tu vois ?

Non toujours pas ?

Bon ben va faire un tour là :

Salagir SSJ5 : C drol o - ?

Foenidis : Oui on peut dire ça… ^^

Salagir SSJ 5 : Okay chui parti… jy vé vite, jé encore 15 page a sénarisé, 7 daissin a valide, 2 traductions à fer, 34 mail à repondre et 600 commantèr à lir... A+

Foenidis : C'est ça va voir là-bas si j'y suis…

Non mais, du kikoolol dans ma fic… et ma réputation alors !!

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk