DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers "du futur" : Twin Pain

Écriture par Foenidis

Dans le monde alternatif dit "du futur" d'où est venu Trunks à bords d'une machine à remonter le temps, tous nos héros furent tués par les cyborgs... Cette histoire en donne les détails, elle raconte donc une partie de récit commun aux univers 12 et 14.

1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162
[Chapter Cover]

La surprise se lit dans le regard de C18 qui considère avec consternation ses vêtements criblés de petits trous.

Ses yeux se relèvent pour se reporter sur l'auteur de cet incroyable outrage, coupable qui épaule juste avant de presser à nouveau la queue de détente.

Chichi concède un pas en arrière sous le recul de l'arme au canon gigantesque, piétinant dans le mouvement la tête de son pauvre père.

Elle n'y accorde aucune attention… elle est beaucoup trop captivée par l'étrange spectacle d'une jeune fille blonde au regard furibond qui, d'une seule main tendue à plat devant elle, a arrêté tous les plombs qui restent curieusement suspendus dans les airs.

C18 referme sa main, simultanément tous les projectiles tombent en pluie au sol. L'instant d'après, un fin rayon jaillit de l'index qu'elle vient de tendre en direction de la tireuse.

Le trait d'énergie disloque complètement le tromblon dans une petite explosion qui projette Chichi en arrière… celle-ci se retrouve assise sur le séant de son père.

En un clin d'œil, le géant est debout, abritant la jeune femme tombée par terre à l'ombre de son corps gigantesque.

C17 ricane :

"Ho ho… à défaut de la veuve et de l'orphelin… on a la gourde et son chevalier servant !"

Gyumao ne répond pas à la provocation… solidement planté au sol dans sa position de garde, il serre les poings.

C'est C18 qui enchaîne :

"Elle n'aura pas mis beaucoup de temps à lui trouver un remplaçant…"

Ces mots ont l'effet d'un véritable électrochoc… d'un bond Chichi est sur pieds… furieuse, elle repasse devant son protecteur en hurlant :

"C'est mon père espèces de dégénérés !!"

C17 prend un faux air surpris :

"Hou… quel vilain caractère !"

Il avance tranquillement vers elle en continuant à parler, avec l'évidente intention de lui montrer qu'il n'est nullement impressionné

"Nous avons donc la femme, le beau-père… manque le lardon…"

Il s'arrête juste sous le nez d'une Chichi bouillante de colère pour l'interroger en la toisant de son regard d'azur... juste avant de se décaler en désignant nonchalamment la petite maison cachée derrière la grande silhouette de Gyumao

"Je suppose que le rejeton est resté à l'abri des murs de cette charmante petite…"

Tendant subitement une main… il déchire littéralement la maisonnette d'un tir aussi puissant que direct.

"Oh zut ! Que je suis maladroit !"

Gyumao et Chichi regardent complètement abasourdis le logis transpercé par le flux énergétique du cyborg.

A la fois stupéfait et inquiet, Gyumao scrute le visage de sa fille qui fixe avec effarement son intérieur entretenu avec soin complètement dévasté…

Sans crier gare, elle explose de colère :

"Salopard ! Gohan n'est pas ici… et quand il reviendra il vous mettra la raclée que vous méritez !..."

Les yeux de C17 croisent ceux de sa sœur.

Ils sont un peu surpris…

C18 avance à son tour, curieuse :

"Tu es en train de nous dire que non seulement le fils de Sangoku n'est pas ici avec toi… mais qu'en plus tu pourrais penser qu'il puisse rivaliser avec nous ?..."

C17 n'attend pas la réponse de Chichi dont la colère embrase davantage encore le visage :

"Intéressant… ça en fera un de plus… c'est plus drôle à tuer quand ça résiste un peu…"

Gyumao retient de justesse sa fille qui, prise d'un accès de fureur incontrôlé, était en train de se jeter sur le jeune impudent en hurlant :

"Personne ne parle comme ça de mon fils !!..."

Peine perdue ! Une terrible gifle à revers balaye l'hystérique qui est projetée avec force à plusieurs mètres de son père. Le pauvre homme déconfit ne tient plus entre ses gros doigts qu'un morceau d'étoffe déchirée.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu