DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers "du futur" : Twin Pain

Écriture par Foenidis

Dans le monde alternatif dit "du futur" d'où est venu Trunks à bords d'une machine à remonter le temps, tous nos héros furent tués par les cyborgs... Cette histoire en donne les détails, elle raconte donc une partie de récit commun aux univers 12 et 14.

1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162
[Chapter Cover]

Sur l'esplanade aux grandes dalles suspendue dans les cieux… les minutes sont interminables… chaque seconde est une éternité alors que tous savent que leur planète est soumise à la plus insoutenable des barbaries.

Ils avaient un peu espéré qu'en leur absence, les tueurs ralentissent quelque peu leur œuvre de destruction et de mort… cruelle désillusion… celle-ci, au contraire, n'avait cessé de monter crescendo.

Yamcha regarde les deux silhouettes immobiles et imperturbables dressées au bord de la grande terrasse.

Heureusement, grâce à eux, grâce au dragon et aux boules de cristal… toute cette horreur pourra être effacée.

Mais comme c'est dur, pénible, de rester là à ne rien faire… obligés d'attendre, pendant qu'autant de personnes auraient eu besoin de secours.

Il leur avait pourtant bien fallu se rendre à l'évidence, il n'y a rien d'autre à faire pour l'instant. Toutes les Dragon Balls sont à l'abri au centre du palais de Kamisama… prêtes pour le moment béni où tout serait enfin terminé. Et puis, cela aurait vraiment été ridicule d'aller stupidement se jeter dans la gueule du loup… les jumeaux n'avaient laissé planer aucun doute, à leur prochaine rencontre, ils tueront sans hésitation l'un d'entre eux. Sacrifice bien inutile.

De toutes manières, il n'y a plus très longtemps à attendre… un peu moins de trois heures et ils sauront enfin.

Ils verront si Vegeta aura réussi le petit miracle de pousser le tout jeune fils de Sangoku jusqu'au stade ultime… ils sauront s'il est vraiment possible, pour le coléreux guerrier, de surpasser ce niveau… ainsi que le vieux Namek l'avait laissé entendre.

Mais très franchement, Yamcha en doute sérieusement. Il est totalement inhumain d'imaginer que l'on puisse aller plus loin… quant à la possibilité qu'un jeune garçon de l'âge de Sangohan puisse l'atteindre… c'est du délire… dire que Piccolo y croit !

Yamcha se redresse brusquement… il se passe quelque chose !

Le cours de sa réflexion lui ayant fait lever les yeux pour regarder Piccolo, il venait de voir celui-ci soudain prêt à s'élancer dans le vide… aussitôt arrêté dans son élan par le bras autoritaire de Dieu.

Les regards de Krilin et de Yamcha se croisent… en un instant ils sont près des deux extra-terrestres ; deux étrangers à l'âme tellement attachée à la planète Terre.

Bien que leur curiosité soit à son comble, les deux hommes restent tout d'abord silencieux… respectant le duel électrique du regard des deux Namek qui se toisent.

Jusqu'à ce que le plus jeune des deux duellistes fasse très brusquement volte face avec un grognement de rage… rejoignant d'un pas vif le palais pour y ruminer sans aucun doute une violente contrariété.

Le plus vieux se raccroche à nouveau à son grand bâton pour regarder le monde d'en bas avec une mine d'une profonde tristesse.

Krilin risque un pas vers lui : "Kamisama…"

Le vieil homme laisse échapper un long soupir las… la tristesse de son regard inquiète quelque peu Krilin et Yamcha... ils ont un léger mouvement de recul quand il se décide à leur parler d'une voix basse :

"On ne comprenait pas pourquoi ils avaient brusquement changé de direction…"

Il marque une pause qui inquiète encore davantage Krilin… que peut-il donc y avoir de plus terrible que ces destructions massives, ces victimes qui se comptaient par dizaines de milliers maintenant… la voix du petit guerrier trahit l'angoisse qui lui serre la gorge :

"Mais vous le savez maintenant n'est-ce pas ?... Alors ?..."

Dieu se retourne partiellement, son regard balaie rapidement le palais qui trône derrière eux… avant de replonger dans le vide immense qui s'ouvre face à lui... il finit par murmurer, à regret :

"Ils seront bientôt chez la mère de Sangohan…"

Krilin a un sursaut d'effroi… "Chichi !! Mais comment ?"....

Yamcha répond les poings serrés à la question que son compagnon a pensé si fort sans la prononcer :

"Les ordures… ils savent vraiment tout de la vie de Goku !..."

Il s'interrompt, semblant dubitatif, puis pense à voix haute, espérant sans doute que Krilin et Kamisama puissent répondre à ses interrogations :

"Mais ils savent pourtant qu'il est mort… se rendre là-bas n'a plus aucun intérêt pour eux…"

C'est le Namek/Dieu qui éclaire de son esprit avisé la lanterne des deux amis :

"Vous ne venez plus à eux…"

La suite est tellement évidente… l'angoisse de Krilin fait place à une colère sourde :

"Sales enfoirés !!"

Il se tourne maintenant pour avancer à l'extrême bord de la dalle carrelée qui surplombe le vertigineux vide :

"Ils me veulent… ils vont m'avoir !!"

Le vieux Namek est las…

Il regarde ces deux guerriers qui brûlent du feu de la colère de ceux dont on menace le bien le plus précieux : la vie des êtres qui leur sont chers.

Il sait qu'il va lui être difficile de trouver les mots pour leur faire accepter l'inacceptable, il sait qu'ils sont prêts à tout pour protéger la veuve de leur ami… la mère de l'enfant que tous deux chérissent comme un petit frère, un fils…

Il sait qu'il faudra bien plus que le simple regard qui a suffi à Piccolo pour les dissuader de commettre une véritable stupidité.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu