DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers "du futur" : Twin Pain

Écriture par Foenidis

Dans le monde alternatif dit "du futur" d'où est venu Trunks à bords d'une machine à remonter le temps, tous nos héros furent tués par les cyborgs... Cette histoire en donne les détails, elle raconte donc une partie de récit commun aux univers 12 et 14.

1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162
[Chapter Cover]

Le geste le surprend d'abord… puis il le trouve incroyablement apaisant.

Il essaie de ravaler les sanglots qui le secouent avec force.

Son cerveau saturé par la tempête d'un océan de chagrin et de culpabilité n'est plus en état de réfléchir… d'analyser… de reconnaître…

Il ne sait pas à qui appartiennent ces mains douces… le rideau soyeux de ces cheveux blonds… le bleu de ce regard étincelant de lumière…

Il ne comprend que la chaleur rassurante de leur présence.

La raison de Krilin vient de chavirer sous l'impact trop violent du choc de la mort de Yamcha.

C'est docile et sans réaction qu'il laisse la cyborg le cajoler…

Il n'est même pas en état de comprendre le sens des voix qui lui parviennent comme étouffées par un voile cotonneux…

C17 s'approche de sa sœur agenouillée auprès du guerrier perdu dans son désespoir… il ne comprend pas sa curieuse attitude :

"Qu'est-ce qui te prend ?!..."

C18 lève son regard de lagon sur son frère… elle lui répond d'une voix douce, presque hésitante :

"Je ne sais pas…je crois qu'il me fait de la peine…"

Mécontent C17 grommelle en commençant à tendre un doigt menaçant vers l'homme à terre :

"Voilà autre chose ! Je t'en débarrasse et c'est réglé !"

C18 se lève brusquement avec véhémence :

"Arrête ton char ! Il ne sait même plus où il est !!"

Deux regards d'un bleu électrique s'affrontent… elle sait qu'il est capable de tuer son protégé sur un coup de tête… il sent qu'elle est soudain prête à tout pour sauver la vie de cette épave sanglotante…

La situation est nouvelle pour eux… c'est la première fois qu'un désaccord les oppose avec tant de force.

Même le fracas de l'énorme explosion qui suit ne réussit pas à sortir Krilin de sa catatonie… il se laisse rouler absolument sans aucune réaction sous le souffle formidable qui l'emporte tel une marionnette sans fils… il se retrouve assis plus loin… le regard perdu dans le vide et les bras pendant mollement jusqu'au sol.

C'est à travers un voile humide et flou qu'il aperçoit un exocet doré s'abattre sur deux silhouettes étranges…

Le missile de lumière jaune semble être un enfant auréolé de soleil…

Après une chorégraphie que le cerveau perturbé du petit homme ne comprend pas… la petite silhouette dorée reste seule.

Elle s'approche de lui… il lui semble entendre un son étrange… serait-ce un des mystérieux gardiens de l'autre monde ?...

Sangohan secoue avec inquiétude l'épaule de Krilin qui semble le voir sans le regarder vraiment :

"Krilin ! Ca va ?… réponds-moi !… c'est moi Gohan !"

Décontenancé par l'absence de réaction de son ami, le jeune guerrier reprend son état normal, il lui parle d'une voix douce :

"Et comme ça… ça va mieux… tu me reconnais là ?..."

Une bouffée d'angoisse monte dans la gorge de Sangohan :

"Krilin… je t'en prie… dis quelque chose…"

Mais son ami est dans un autre monde… un monde d'où il ne comprend plus rien…

Les yeux du jeune Saïyan s'embuent tandis qu'il se redresse… il arrive trop tard…

De silencieuses larmes sillonnent ses joues d'enfant tandis que son regard se reporte sur le corps sanglant de Yamcha…

Beaucoup trop tard !

Et là bas…

C'est tremblant qu'il marche d'un pas mécanique vers l'immense dépouille… la pointe d'une lance incandescente lui déchire le cœur de plus en plus douloureusement alors qu'il avance presque malgré lui…

Comme pour le jour de la mort de son père, il aimerait que le temps s'arrête… recule… ou alors que ce temps là n'ait jamais existé… que ce soit juste un mauvais rêve… quelque chose qui ne puisse pas être…

Hélas…

La tête basse… il renifle d'abord debout à côté de ce qui reste du grand-père si joyeux qui le choyait avec tant de bonhommie…

Puis il s'écroule secoué d'une vague de sanglots, enfouissant sa tête dans le corps encore tiède en crispant ses petits poings sous la contrainte d'un incommensurable chagrin et de l'impuissance.

Le visage barbouillé d'énormes larmes, il redresse la tête pour scruter les alentours… aucune trace de sa mère !

Reniflant ses pleurs, ravalant sa peine… il se relève lentement.

Car si à l'évidence Chichi n'est pas là… il lui est impossible de ne pas remarquer les deux cyborgs qui l'observent en silence juste à quelques pas de lui…

Il les a pourtant frappé de toute la puissance de ses forces de Super Saïyan… ils semblent n'avoir subi aucun dommage !

Sa voix d'enfant gronde :

"Où est-elle ?..."

C17 ignore superbement la question :

"Dans la famille Super Saïyan… je demande le fils… surprenant ! Notre ami Gero n'avait semble-t-il pas envisagé cette possibilité…"

C18 s'esclaffe :

"Tu rigoles… il savait même pas que le mot existait…"

C17 enchaîne :

"Quelle importance de toute façon… Super ou pas cela ne change absolument rien…"

Les yeux d'enfant de Sangohan regardent avec incompréhension ces deux êtres qui échappent à toute logique pour lui…

Il désigne la dépouille de son pauvre grand-père :

"Pourquoi ? Pourquoi vous avez fait ça… il était complètement inoffensif !"

C17 se redresse :

"Ca c'est vrai ! Complètement inoffensif… mais alors d'une arrogance !"

La colère est aussi brutale que le chagrin est profond… une onde d'énergie intense électrise le corps de l'enfant qui s'enflamme sans prévenir d'une intense lumière dorée tandis qu'il hurle :

"Mon grand-père n'est pas comme ça !! Je vous défends de parler de lui de cette façon !!"

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu