DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers "du futur" : Twin Pain

Écriture par Foenidis

Dans le monde alternatif dit "du futur" d'où est venu Trunks à bords d'une machine à remonter le temps, tous nos héros furent tués par les cyborgs... Cette histoire en donne les détails, elle raconte donc une partie de récit commun aux univers 12 et 14.

1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162
[Chapter Cover]

Loin de la petite cité martyre… dans une maison blottie au fond des bois et à l'architecture familière… un jeune garçon est pensif.

Accoudé à son bureau envahi de livres et de cahiers, suçant distraitement l'extrémité de son crayon, Sangohan, le regard perdu dans le vide, semble bien loin des équations mathématiques qui recouvrent les pages ouvertes devant lui.

L'enfant pousse un long soupir…

"Quelle poisse !"

Vraiment sa mère exagère ! Elle s'était toujours montrée possessive, protectrice à outrance… mais depuis la disparition de son mari, sa propension à la paranoïa avait carrément tourné au cauchemar !

Sangohan n'est plus un enfant entouré, adulé, choyé… c'est un enfant étouffé…

Cette réflexion arrache un nouveau soupir au jeune Saïyan qui ne peut s'empêcher de regarder la lumière de ce joyeux jour d'été irradier par la fenêtre close. Une fenêtre condamnée... plus aucune possibilité d'évasion par cette issue… en toute discrétion en tous cas, car tous les deux savaient fort bien que le fragile obstacle de vitres n'était absolument pas de nature à pouvoir arrêter l'élan de l'adolescent s'il l'avait voulu.

Mais voilà, Chichi est déjà inconsolable, ce n'est pas le moment de lui faire plus de peine qu'elle n'en a déjà.

Sangohan ferme les yeux, comme pour mieux sonder sa pensée… décidément, les récréations improvisées de son père lui manquent cruellement.

Quand Papa était là, tout était tellement différent… comme transcendé par sa bonne humeur permanente, cette joie de vivre si communicative qui contrastait avec la force qui émanait en permanence de son corps puissant. Et Maman… joyeuse, rieuse… pleine d'entrain et d'énergie…

Que n'aurait-il pas donné pour pouvoir à nouveau rivaliser de vitesse avec lui dans les nuages… éprouver sa force face au lutteur sans pareil illuminé d'un éternel sourire… musarder avec le naturophile près du lac après une mémorable partie de pêche… ou engloutir en chœur avec ce grand goinfre les délicieuses nouilles de Maman en la regardant faire son faux air de ménagère outragée.

C'est vraiment pas juste !

Pas juste que ce guerrier parfait, ce colosse au cœur tendre, ce père aimant et radieux ait pu mourir comme ça d'une stupide maladie !

Une chaude bouffée humide et salée embue maintenant le regard de l'enfant… il se reprend immédiatement, effaçant les indésirables d'un brusque revers de manche.

Les yeux encore tout barbouillés de larmes contenues, il regarde à nouveau le paysage découpé par les petits-bois de la fenêtre.

Qui sont donc ces étranges inconnus qui s'emploient à mettre toutes ces petites villes à feu et à sang. Pourquoi font-ils ça ?

Personne n'en savait rien… le peu d'informations diffusé par les médias disait juste qu'ils étaient deux… un jeune homme et une jeune fille.

C'était tout. Presque rien.

Krilin, Tenshinhan et Yamcha s'étaient lancés à leur poursuite… Piccolo en avait fait autant… mais Vegeta ?...

Il avait juré de ne plus jamais se battre après la mort de Sangoku… pourtant le jeune garçon avait reconnu son ki durant le dernier combat dont les vibrations énergétiques étaient parvenues jusqu'ici. Enfin reconnu… si on peut dire, car celui-ci avait brusquement muté pour atteindre un niveau fantastique… une pulsation à la fois si puissante… et tellement familière.

La même que son père dégageait quand il se déchainait en niveau Super Saïyan.

Son regard se tourne vers la porte qui donne sur le palier… le seul chemin vers la liberté…

Vegeta en Super Saïyan… il devait le voir de ses yeux !

Bien sûr, il connaissait la formidable maestria du combattant flamboyant qu'était le Prince, sa force de caractère, celle de son entêtement à vouloir surpasser son père… mais Super Saïyan… jamais il ne se serait douté qu'il puisse atteindre un tel sommet de perfection !

Perfection… était-ce bien le mot qui convenait… car bien que cloîtré dans l'univers étroit de sa chambre, il connaissait la malheureuse issue du lointain combat.

Yamcha, Tenshinhan, Krilin, Piccolo… tous avaient été battus, défaits à plate couture à chaque fois... et même Vegeta maintenant ! Quel que soit leur niveau, leurs techniques ou leur nombre, aucun n'avait pu rivaliser avec l'étrange pouvoir de ces inconnus.

Qui étaient-ils donc… même quand ils se battaient, ces étrangers ne dégageaient absolument aucune énergie vitale… aucune force de combat qui soit palpable… seule l'énergie de leur tirs résonnait à ses sens pourtant aguerris… qu'est-ce que cela pouvait bien cacher ?

Vivement que Krilin revienne faire son rapport !

Krilin… heureusement qu'il était là, l'ami fidèle, le confident, lien ténu avec l'autre passé de son père… celui dont sa mère ne lui parlait jamais.

Sa dernière visite commençait à dater maintenant, nul doute qu'il ne tarderait plus à venir éclairer la petite maison de son esprit plein d'entrain.

Il allait enfin pouvoir lui décrire ces drôles d'inconnus si particuliers… lui dire ce qui s'était réellement passé pendant tous ces combats lointains… et surtout, lui raconter le nouveau Super Saïyan.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu