DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers "du futur" : Twin Pain

Écriture par Foenidis

Dans le monde alternatif dit "du futur" d'où est venu Trunks à bords d'une machine à remonter le temps, tous nos héros furent tués par les cyborgs... Cette histoire en donne les détails, elle raconte donc une partie de récit commun aux univers 12 et 14.

1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162
[Chapter Cover]

Les poings se serrent et les mâchoires se crispent tandis qu'ils bandent leurs muscles, prêts à bondir sur le couple maudit…. mais aucun ne bouge en les regardant atterrir avec légèreté face à eux.

Krilin, le regard mauvais, brise le silence pesant de cette confrontation muette :

"Si vous voulez vous battre contre nous, il suffit de le dire, pas besoin de tuer tous ces innocents !"

Le garçon répond avec un sourire narquois : "Nous battre ?... contre vous ?"

Son rire clair et juvénile résonne…

"Très drôle… vraiment !"

Un grondement surprend Krilin, c'est la voix de Piccolo déformée par la haine :

"Que voulez-vous à la fin sales enfoirés ?!"

Les jumeaux se regardent, semblant se consulter… puis la fille prend la parole avec calme, éludant l'insulte clôturant la question :

"C'est vrai qu'on n'a jamais pris le temps de se présenter… c'est quand même dommage de mourir sans avoir un nom à mettre sur celui qui vous a tué… moi c'est C 18… et voilà mon frère…"

Le garçon complète en s'inclinant légèrement, le rideau de ses cheveux de jais balayant l'air de part et d'autre de son visage d'éphèbe :

"C 17 pour vous servir ! Conçu et fabriqué pour anéantir Sangoku…"

Krilin réagit avec agacement à la provocation :

"On vous l'a déjà dit : Sangoku est mort ! Alors arrêtez de mettre tout le pays à feu et à sang !"

Les deux jeunes gens se redressent en se regardant à nouveau dans les yeux, l'air interloqués… silencieux un petit moment… juste avant de pouffer, puis d'éclater de concert dans un grand rire sonore.

C 18 avance vers Krilin en se penchant pour se mettre à sa hauteur, le petit homme a un mouvement de recul tandis que la jeune fille s'arrête à quelques centimètres de lui. Il regarde avec surprise ce visage angélique et souriant… ces yeux d'un bleu si limpide soudain si proches… Comment une beauté si parfaite pouvait-elle abriter autant de vice ?...

"Mais on le sait parfaitement…" lui murmure-t-elle d'une voix étonnement douce…

C'est au tour du petit guerrier de murmurer, troublé :

"Vous le savez… mais, mais…"

C 17 ouvre les mains devant lui comme pour illustrer son explication :

"C'est ce brave Dr Gero qui nous l'a dit… peu de temps avant de mourir…"

Le cyborg feint de prendre un air navré en relevant une de ses mèches, qui retombe aussitôt avec souplesse :

"Le malheureux hésitait entre nous détruire ou nous reprogrammer… quel dommage qu'il ait eu la mauvaise idée de nous réactiver pour faire une dernière série de tests…"

Il hoche maintenant la tête en levant les yeux au ciel, les mains jointes comme pour une hypothétique prière :

"Pauvre télécommande… paix à son âme !"

Krilin ne peut s'empêcher de réagir à l'évocation du meurtre du concepteur des deux robots :

"Mais enfin… c'était votre créateur, votre père quoi ! Comment avez-vous pu…"

C 17 le coupe sèchement, le visage déformé par une expression de haine inattendue :

"Ce maniaque n'était pas notre père… il se servait de nous !!"

C 17 se calme aussi soudainement qu'il s'est enflammé

"Mais cela n'a plus d'importance maintenant… nous sommes libres, libres de jouer comme on le souhaite !..."

Yamcha gronde à son tour :

"Vous parlez d'un jeu ! Un jeu de massacre !"

C18 lance un coup d'œil circulaire au paysage dévasté qui les entoure

"Oh, tu parles de ça ?!... Je ne vois pas ce qui te gêne, cette ville était d'un moche !"

Tenshinhan intervient avec une voix calme et grave :

"On ne détruit pas les villes et on ne tue pas leurs habitants parce qu'on les trouve moches !"

C 18 prend un air naïf : "Ah bon ? ca ne se fait pas ?... Vraiment ?!..."

Elle se tourne vers son frère : "T'entends ça petit frère ?..."

Pour toute réponse, et sans que rien ne laisse présager son geste… C 17 tend brusquement la main droite… en une fraction de secondes et avant même que quiconque n'ait le temps de faire le moindre mouvement, la tête de Tenshinhan est vaporisée en une volée de cendres légères.

Le corps d'athlète du guerrier décapité reste encore un instant debout, parfaitement immobile… comme suspendu avec le temps tandis que ses trois compagnons restent littéralement pétrifiés par l'effroi et la surprise.

Puis tout à coup, tel un pantin désarticulé, ce corps qui était, il y a un instant encore si tonique, s'écroule mollement au sol avec un bruit mat.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu