DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers "du futur" : Twin Pain

Écriture par Foenidis

Dans le monde alternatif dit "du futur" d'où est venu Trunks à bords d'une machine à remonter le temps, tous nos héros furent tués par les cyborgs... Cette histoire en donne les détails, elle raconte donc une partie de récit commun aux univers 12 et 14.

1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162
[Chapter Cover]

Le petit homme secoue la tête dans l'espoir d'en disperser les limbes qui l'engourdissent… il cligne des yeux en pestant contre les limites de son propre corps. Celui-ci semble répondre avec orgueil à ces sollicitations… le regard de Krilin retrouve un peu de sa précision, le fil de sa pensée presque toute sa clarté.

Il voit à présent le courageux Yamcha empoigner l'impitoyable étau... il lutte pour desserrer ces doigts froids et barbares qui asphyxient le fantastique guerrier qui n'est plus qu'une chiffe molle sous l'étreinte d'acier.

Il sursaute en discernant à peine le geste d'une rapidité fulgurante qui mène la main gauche du cyborg du poing de Piccolo, qui retombe lourdement, au cou du pauvre Yamcha.

Le blessé n'oppose qu'une brève et bien inutile résistance… essayant vainement d'atteindre son tortionnaire dans un premier temps, puis empoignant à pleines mains la mécanique infernale qui compresse douloureusement sa gorge … avant que ses bras ne glissent finalement mollement de part et d'autre de son corps.

La colère, le désespoir, l'impuissance se bousculent dans le corps rompu de Krilin qui est secoué d'un spasme nerveux.

Mais, les cervicales brisées, le courageux guerrier ne peut même pas esquisser un geste pour venir en aide à ses camarades suppliciés.

Un flot humide et chaud trouble sa vue tandis qu'un étau broie sa gorge qu'un cri silencieux déchire :

"NOOON !!!"

Non, il n'avait pas vécu, combattu jusqu'à maintenant pour assister à un tel cauchemar !

En un instant, il revoit, il revit les extraordinaires émotions de cette formidable aventure depuis le moment où il a rejoint la petite île de Tortue Géniale jusqu'au retour de son vieil ami.

Cet ami qu'il avait déjà cru perdu à jamais… ce guerrier qu'il avait pensé à ce moment là invincible.

Comment ne pas le croire?... Il avait abattu le nouveau Freezer et son père avec une telle facilité… auréolé d'or, il dégageait une telle force !

Et pourtant… pourtant… le puissant super Saïyan avait été terrassé en quelques jours seulement par un mystérieux virus… une saleté de microbe sorti d'on ne sait où… de son séjour dans l'espace sans doute.

Ironique pied de nez du destin qui aime à se jouer des certitudes !

Une bouffée insupportable le submerge, l'obligeant à fermer les yeux sous la pression de la douleur… la même que celle qu'il a ressenti en voyant un cercueil de bois brut descendre en terre… la même que celle qui l'a paralysé en réalisant qu'il n'entendrait plus jamais non plus la voix de Tenshinhan.

Son visage se déforme davantage encore.

Tenshi… Chaozu… comment annoncer ça à Chaozu.

Depuis Nappa, le grand guerrier aux trois yeux tenait à ce que son compagnon de toujours reste loin des combats… craignant pour la vie de son ami aux pouvoirs télékinésiques.

Jamais, jamais il ne serait capable d'affronter le petit visage rond pour lui dire l'inacceptable.

Goku, Tenshinhan… NON !

Non, on ne pouvait pas lui enlever maintenant Yamcha et Piccolo !

Piccolo… le garant d'un espoir de renaissance !

Lui mort… tous les autres le seront définitivement aussi… perdus à jamais comme Goku…

Non, non et NON !!

Il force un instant son esprit enflammé à se taire… le cœur gonflé par un espoir insensé… insensé et vain.

Aucun signe de la présence de Vegeta…

Il aurait tellement espéré que le Prince revienne venger son orgueil bafoué !

Mais non… rien… rien que le silence figé des trois silhouettes statufiées.

Décidément, depuis la mort de Sangoku, tout allait de travers.

Plus rien n'était comme avant… une ombre morne avait d'abord recouvert leur vie à tous… puis ces deux jeunes avaient surgi de nulle part… tuant, détruisant tout sur leur passage comme d'autres vont à la fête foraine, en toute impunité… avec une insolence rare.

Et les défaites s'étaient succédées... toutes leurs stratégies avaient échouées…

La lumière de l'aura super Saïyan de Vegeta avait rallumé un instant la flamme de l'espoir dans son cœur… parce qu'elle avait ravivé le souvenir du sourire toujours si plein d'optimisme de Sangoku… parce qu'il avait cru y voir le reflet de l'épilogue heureux de cette équipée sanglante.

Un instant vite balayé… comme la superbe bien dérisoire du super guerrier face à l'étonnante énergie de ces deux monstres.

Il rouvre les yeux pour les regarder à nouveau… ces monstres à l'apparence banale, si ordinaire de deux jeunes gens au sourire charmeur.

Son regard s'attarde sur le visage impassible de la jolie blonde qui assiste à la lente agonie des deux guerriers avec la plus totale indifférence.

Ce n'est pas possible ! Pas possible qu'il n'y ait pas un cœur derrière ce visage gracieux, ces yeux couleur de paradis… cette poitrine au galbe troublant…

C'est presque malgré lui que Krilin entend le son brisé de sa propre voix gémir :

"C 18… je t'en supplie……………….. pitié… arrête-le…"

Le son de cette supplique à peine audible, déformée par l'angoisse et la douleur… semble arracher la jeune fille à une lointaine rêverie… elle regarde surprise la silhouette immobile du guerrier qui gît à ses pieds.

Ses yeux d'un bleu étincelant scrutent le visage de Krilin duquel s'écoulent de lourdes larmes qui glissent dans la cendre, y dessinant un cercle sombre qui s'élargit lentement.

Elle tourne maintenant la tête pour regarder son frère, parfaitement immobile, un pantin pantelant dans chacune de ses mains.

Krilin la voit alors avancer d'un pas tranquille vers le trio pétrifié… puis il entend sa voix claire résonner d'un ton léger :

"Si tu les tues tous aujourd'hui… on ne risque pas de s'ennuyer un peu vite ?..."

C17 considère dans un premier temps sa sœur avec un air un peu surpris… avant de brusquement desserrer l'étau de son impitoyable poigne.

Dans un même mouvement, ses deux proies s'écroulent sans la moindre réaction au sol... le jeune homme garde encore un instant la pose qu'il avait adopté pour leur lente agonie.

Il se tapote maintenant les mains, comme pour les débarrasser d'une salissure invisible, tout en répondant à sa compagne blonde :

"Tu as raison… un à la fois… c'est ce qu'on avait décidé !"

Stupéfait, Krilin suit du regard les deux silhouettes qui ne sont déjà plus que deux points dans les feux du soleil couchant.

Puis il appelle… d'une voix qu'il aurait aimée plus forte… aussi forte que le fol espoir qui l'anime :

"Pi.. Piccolo…. Yamcha… je vous en prie… répondez-moi… dites-moi que vous n'êtes pas morts…"

Une longue et bruyante inspiration déchire l'air quand, soudain, le grand corps vert se redresse… une main se portant au secours de sa gorge zébrée de profondes traces violacées.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu