DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers "du futur" : Twin Pain

Écriture par Foenidis

Dans le monde alternatif dit "du futur" d'où est venu Trunks à bords d'une machine à remonter le temps, tous nos héros furent tués par les cyborgs... Cette histoire en donne les détails, elle raconte donc une partie de récit commun aux univers 12 et 14.

1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162
[Chapter Cover]

Les yeux rivés sur l'espace clos du plafond… le grand Namek se raidit et gronde entre ses dents serrées…semblant être pris d'une colère aussi soudaine que profonde :

"Les sales enfoirés !"

Vegeta réagit aussitôt avec impatience :

"Où sont-ils ?... Je ne sens rien !"

Mais au lieu de lui répondre… Piccolo change encore subitement d'expression… son visage exprimant maintenant l'ahurissement le plus complet.

Tout à coup, sans que rien ne le laisse présager, le grand guerrier tombe à genoux… plié sous l'emprise d'une douleur violente sous le regard plein d'incompréhension des deux Saïyens… Sangohan s'inquiète :

"Piccolo ?!... Qu'est-ce qui t'arrive… tu es malade ?…"

Le Namek se soutient maintenant difficilement d'une main à terre… il peine manifestement à respirer tandis que le jeune garçon se précipite pour le soutenir… une grimace de douleur déforme le visage de Piccolo qui se tient la poitrine de son autre main crispée… cherchant son souffle, il essaie de parler mais ne parvient à dire que quelques mots :

"Vite… ils sont…"

Sangohan réagit avec sang-froid tandis que Vegeta, toujours aussi impatient, ne manifeste pas le moindre signe de compassion :

Vegeta : "Ils sont quoi ?... continue !"

Le jeune garçon fouille sa ceinture :

Sangohan : "Ne t'inquiètes pas… j'ai un senzu en réserve…"

Piccolo empoigne le bras du jeune guerrier avec force… il redresse la tête pour regarder Vegeta… semblant rassembler ses forces pour pouvoir parler :

"Inutile… Faites-vite… Kamisama… ils sont…"

Il ne parvient pas à finir sa phrase… mais il n'en faut pas plus à Vegeta que la surprise n'a figé qu'un bref instant… un battement de cil plus tard… une déflagration d'énergie ponctuée d'un cri bref oblige Sangohan à retenir le pauvre Piccolo incapable de résister à la puissance du souffle dégagé juste avant que Vegeta lève un bras vers le plafond… l'instant d'après, un trou béant a éventré le bâtiment sur toute sa hauteur ouvrant un passage vers le ciel au Saïyan qui disparait à une vitesse ahurissante tandis qu'un hurlement de femme retentit dans un des étages supérieurs.

Sangohan fixe un instant avec stupéfaction le puits de lumière ouvert par Vegeta, avant de regarder à nouveau Piccolo avec inquiétude… Maintenant allongé sur le dos, la voix du Namek qui gît dans ses bras n'est plus qu'un murmure… il agrippe la tenue de combat qu'il a confectionné à l'enfant à l'image de la sienne :

"Re… rejoins le… vite… au palais… ne le laisse pas… "

Il s'étrangle un instant avant de regarder Sangohan avec intensité :

"Tu sais… je…te… con…

la fin du mot s'éteint avec son souffle : ….fiance…"

Le grand corps crispé par une souffrance intense, une volonté de fer, se laisse soudain aller tandis que la tête du Namek retombe sans aucune retenue.

Sangohan ferme avec force ses paupières que d'énormes larmes franchissent pourtant avant de rouler sur son visage déformé par le chagrin… ses petites mains se crispent avec intensité sur les épaules de son ami qui vient de mourir dans ses bras.

Se forçant à rouvrir les yeux, il ferme d'abord avec délicatesse ceux de Piccolo restés ouverts avant de déposer tout doucement son corps à terre, avec précaution… referme la longue cape blanche pour en envelopper avec tendresse le Namek gisant… puis se relève lentement… restant un instant sans bouger… la tête basse en laissant s'écraser à terre une pluie lourde de douleur qu'il n'essaie pas de contenir.

Une porte que l'on ouvre avec précaution le sort de son recueillement et lui fait redresser la tête… à travers le voile flou de ses larmes… il aperçoit Bulma qui passe avec prudence la tête dans l'ouverture entrebâillée… Celle-ci fixe d'abord avec effarement le trou béant qui laisse passer la lumière du soleil jusqu'à elle, puis son regard se promène un instant sur les débris qui jonchent le couloir avant de découvrir enfin le Namek allongé et l'enfant en pleurs à ses côté. La jeune femme surprise sursaute avant de se précipiter pour s'agenouiller au chevet de Piccolo… sa voix tremble tandis qu'elle réalise qu'il ne respire plus :

"Piccolo… c'est pas possible…"

Elle lève un regard affolé sur le jeune garçon qui n'a pas bougé :

"Gohan… dis moi que ce n'est pas vrai !"

Les larmes sont la seule réponse du petit Saïyan… l'incompréhension déforme les traits de Bulma… ses yeux qui s'emplissent aussi d'un flot salé ne cessent d'aller de la dépouille du Namek à l'enfant :

"Mais… qu'est-ce qui s'est passé ?... enfin… explique moi…"

À cet instant, le grand corps à terre s'évapore pour disparaître aussitôt dans une fumée légère à peine perceptible.

Un instant surpris, Sangohan ne répond toujours pas. Il se contente de serrer les poings tandis que son regard se durcit sous le coup d'une inflexible détermination.

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語中文EspañolItalianoPortuguêsDeutschPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoCatalàNorskРусскийRomâniaCroatianEuskeraLietuviškaiKoreanБългарски
עִבְרִיתSvenskaΕλληνικάSuomeksiEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDanskCorsu